Accueil | Identifiez vous pour acceder à nos services |  Connexion | M'inscrire | Aide
actualites
[ Cannes ] Moussa Touré : " Je suis un petit Africain qui va entrer dans l'Histoire"
   Par France24 | France 24 |  Lundi 21 mai, 2012 00:31  | Consulté 14495  fois  | 37 commentaires   Favoris
| -Imprimer| Envoyer
Culture | Mots Clés: Cinema, Moussa toure, Festival, Cannes, Film, Pirogue
source: France 24

Ils sont jeunes et costauds, pratiquent la lutte, le football ou la musique. Et caressent le rêve d'en faire leur métier. Mais dans ce village de pêcheurs de la banlieue dakaroise, les promesses de jours meilleurs s’amenuisent en même temps que les ressources halieutiques de l’océan Atlantique. Quand il n’y a plus de poissons, il n’y a plus d’espoirs.

 

Aussi Abou, Lansana, Baka et une vingtaine d’autres hommes ont-ils décidé de sauter le pas : rejoindre, à bord d’un bateau de fortune, les îles Canaries, porte d’entrée du prétendu eldorado européen. Mais ces candidats à l’immigration le savent, la traversée peut être meurtrière. "Un bateau sur 10 n’arrive jamais à destination", prévient Baye Laye (Souleymane Seye Ndiaye), capitaine malgré lui du vaisseau de fortune. "Au Sénégal, tu as 10 chances sur 10 de rater ta vie", lui renvoie l’un de ses compagnons d’infortune.

 

Voyage au bout de l'enfer pour Abou (Malamine Dramé) et Baye Laye (Souleymane Seye Ndiaye).

 

Durant la première moitié des années 2000, des centaines de milliers d’Africains ont ainsi tenté leur "chance". Quelque 5 000 d’entre eux y ont laissé la vie. C’est à ces victimes des illusions occidentales que Moussa Touré dédie son dernier film, présenté, ce dimanche, dans la section Un certain regard. Huis-clos à ciel ouvert, "La Pirogue" est le cruel carnet de route d’un voyage sans issue. Un film implacable et sans pathos.

 

Interview avec le cinéaste sénégalais qui se définit, non sans ironie, comme "un petit Africain qui va entrer dans l’Histoire". Toute référence à un ancien responsable politique français ne serait que fortuite. Interview.

 

Avant la projection de votre film, ce dimanche, vous vous êtes présenté comme un "petit Africain qui va entrer dans l’Histoire", une référence à peine voilée au discours que Nicolas Sarkozy avait prononcé à Dakar en 2008…

 

Une référence pas du tout voilée même. Mais lui aussi a été très direct avec nous. Avec toute l’histoire qui nous lie, avec la France, nous, les Sénégalais, avons trouvé ce discours humiliant. Vous savez, avoir la parole, c’est dangereux. Or la France aussi nous a appris à la prendre. Nous avons appris la liberté et l’égalité, et nous les avons consommées avec les présidents Léopold Sédar Senghor et Abdou Diouf. Nous avons donc trouvé insultant que Nicolas Sarkozy vienne chez nous, à Dakar, pour nous dire que nous n’étions pas entrés dans l’Histoire. Ce film est une réponse à ce discours. Qu’il fût au pouvoir ou non, je voulais lui répondre par un film qui allait être vu partout dans le monde.

 

Mais "La Pirogue" s’adresse aussi aux Africains…

 

Au Sénégal, quand Abdoulaye Wade est arrivé au pouvoir en 2000, il y a eu un véritable espoir. C’étaient les jeunes, les rappeurs, qui, dans leur parole, avaient porté ce changement. Mais les gens qui leur ont fait des promesses les ont arnaqués. Ils ont pillé le pays. Et quand on pille, il n’y a plus rien. Tous ces jeunes qui sont partis en mer, ils avaient perdu l’espoir et ils ont perdu la vie. Ces jeunes, ils allaient au suicide, ils se sont suicidés. Ils avaient une expression pour qualifier ces voyages, ils disaient "aller à Barcelone ou au ‘Barça’", ce qui, en wolof,  veut dire "l’au-delà". Ce film est un hommage à cette jeunesse qui a perdu l’espoir après l’avoir porté. Et c’est une vraie claque à tous ceux qui ont pillé l’Afrique.

 

Habitué de la Croisette, Moussa Touré se rend pour la première fois à Cannes en tant qu'auteur d'un film en sélection.

 

Depuis la victoire de Macky Sall à la présidentielle, face à Abdoulaye Wade, le Sénégal est présenté comme un exemple de démocratie en Afrique. Que la jeunesse peut-elle attendre de cette alternance ?

 

Il y a de nouveau de l’espoir. A partir du moment où ils ont réussi à faire changer le gouvernement, les jeunes n’ont plus regardé la mer. Car ce sont eux qui sont à l’origine de cette révolution. Oui, une révolution ! Ce changement n’est pas le résultat d’un processus démocratique. Comment peut-on parler de processus démocratique alors qu’il y a eu des tirs à balles réelles, des gaz lacrymogènes et des morts ? Au départ, ils ont tout essayé pour que le processus démocratique n’aboutisse pas. Mais on a résisté, on a jeté des pierres. Moi, j’ai retrouvé tous mes amis dans la rue. J'ai fait film un film là-dessus qui est en montage.

 

Ce qui nous a aussi sauvés, c’est la candidature de Youssou N’Dour. Quand il a annoncé qu’il se présentait, toute la presse internationale est venue au Sénégal. Mais s’il ne l’avait pas fait, on nous aurait massacrés. Il s’est porté candidat pour sauver le processus électoral.

 

 

Aujourd’hui, Youssou N’Dour occupe le poste de ministre de la Culture au Sénégal. Qu’attendez-vous qu’il fasse en faveur du cinéma ?

 

Cela faisait 10 ans que je n’avais plus rencontré un ministre de la Culture. Avant lui, jamais un ministre n’était venu me voir dans les festivals. Lui, il vient me rendre visite à Cannes parce que c’est un homme de culture. En 12 ans, on a eu à peu près 15 ministres de la Culture. Le dernier, il était ministre des poubelles avant d’arriver à la Culture.

 

Un gars comme Youssou, il va directement au but. Nous avons parlé cinéma et nous nous sommes tout de suite compris. On va faire des cinémas en plein air dans tout le pays. En Afrique, ce n’est  pas grand-chose : on va mettre des bancs, utiliser le numérique et montrer nos films.

 

La distribution de "La Pirogue" au grand complet.


Mais avant de montrer des films il faut d’abord en faire…

 

En général, faire un film, c’est de l’argent. La Francophonie a créé un Fonds panafricain pour le cinéma et l’audiovisuel dont je suis le parrain. Nous allons donc essayer en Afrique de faire beaucoup de courts-métrages, beaucoup de documentaires. Produire des choses qui ne vont pas nous coûter cher, mais qui peuvent apporter une réflexion sur nous-mêmes.

 

Au Sénégal, qui est un des pays pionniers en la matière, il s’est avéré que les gens se sont désintéressés du cinéma. Toutes les salles de Dakar ont été vendues pour y installer des magasins, des supermarchés. Donc, j’ai fait des documentaires.

 

L’Afrique est très documentaire. Elle est réelle. Si vous voulez faire un film sur la famine, vous n’avez pas besoin de faire de la fiction. Vous la cherchez, vous l’avez. Vous voulez faire un film sur les enfants des rues ou sur ces jeunes qui partent en pirogue, vous vous mettez au bord de la plage, vous allez à l’aéroport, et vous allez les trouver. L’Afrique est tellement réelle.

Nouveau!:   Retrouvez toutes les archives concernant Cinema de 2006 à ce jour.
Commentaires:   37   Total dont   0   En attente - ( Voir les commentaires sensibles) .
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Barth on May 21, 2012 (00:33 AM) 0 FansN°:1
tout a l heure barthelemy sera libre
Repeat again  on May 21, 2012 (00:37 AM)0 FansN°: 1816793
repeat again wakh ko si kaw way wala ma wo Adra Fall?
Nox on May 21, 2012 (03:12 AM)0 FansN°: 1816906
vends camera petit model ,style :stylo, montre,mp3 ,porte clé ,briquet ,intéressé me paervenir un mail à elisa.elisa1@live.fr
FRANCE NABE on May 21, 2012 (00:36 AM) 0 FansN°:2
LA CASAMANCE N A TOUJOURS PAS DE CADRE DANS CE GOUVERNEMENT REVEILLEZ VOUS CHERS FRERES
Me on May 21, 2012 (01:32 AM)0 FansN°: 1816843
Et Diedhiou?
Bs  on May 21, 2012 (00:57 AM) 0 FansN°:3
c'est normal les casamancais non son pa des senegalais.c'est eu qu'ils on dit
Sam on May 21, 2012 (00:59 AM) 0 FansN°:4
"un petit africain" Il ne faut jamais se sous estimer. Non je n'aime pas cette fausse modestie de complexe.
Mamy on May 21, 2012 (02:51 AM)0 FansN°: 1816895
c est de l ironie pour repondre a ce bat...de sarkozi....

Proud of you Moussa...
Kikichon on May 21, 2012 (09:13 AM)0 FansN°: 1817171
fier de toi Moussa.tres bonne continuation et bonne chance.
mais la modestie c pour les faibles!!c mon point de vue
ne te considere pas comme un ptit africain.T un grand parmi les grand
Big up!!!!!!!!
Afrika on May 21, 2012 (01:17 AM) 0 FansN°:5
 :up:  yes you can
Sheik Osama  on May 21, 2012 (02:20 AM) 0 FansN°:6
C'est vrai qu'il est un p'tit Africain! Moussa est nul, il ne fit aue u plagiat! Sont "film" à été déjà mis sur l'écran par Mossa Dieng Kala (Musicien-Réalisateur) qui vit au Canada. Tous ses "films" ont été réalisés par les Français, il ne fait que signer en tant que réalisateur. Shut up électricien...on n'improvise pas au Ciné et on ne baisse pas pas s culotte pour se Fire un nom. Good luck. :jumpy:  :jumpy:  :jumpy:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
BEUZ on May 21, 2012 (03:28 AM)0 FansN°: 1816920
THIOBRE
2tally on May 21, 2012 (08:35 AM)0 FansN°: 1817107
beuz tu dois etre de 2 tally pour connaitre ce nom
nantes bordeaux racing?kel cogne
Taîba on May 21, 2012 (10:54 AM)0 FansN°: 1817450
Wala cogne Bata,bresil,barcelone, Hlm soumaré, Merci way sama guayi
El mansour on May 21, 2012 (10:57 AM)0 FansN°: 1817459
Cogne Ideal, aiglon, 11 diables, hahahaha c'etait cela le bon grand dakar
CO2 on May 21, 2012 (03:56 AM)0 FansN°: 1816931
Tu es juste un jaloux.Si tu as un probleme personnel avec Mousssa Toure regle le ailleurs.
Fait plus de recherche et tu vas voir que Moussa Toure a bien Travaillé sur l'immigration avant Musa Dieng Kala dont je respecte l'oeuvre. SOUHAITONS LE BONNE CHANCE
Sheik Osama  on May 21, 2012 (04:16 AM)0 FansN°: 1816943
Tu te connais f...king truant de mrd, vendeurs d'illusions. Tu sais très bien que t'est un stupid menteur, moussa toure à plagié Moussa Dieng Kala. Tous les critiques de cinéma ont défini ton moussa toure un " Student Filmmaker" après avoir vu son doc " Nosltros".
Sheik Osama  on May 21, 2012 (04:19 AM)0 FansN°: 1816944
Tu sais très bien que tu ments, p'tit vendeur d'illusions. Les critiques de cinéma ont unanimement décrit ton Moussa Toure un "Filmmaker Student" après avoir vu son doc " Nosltros". Il a plagié Moussa Dieng Kala, et ne peut nullement le nier p'tit con-art .
Oumar on May 21, 2012 (04:07 AM) 0 FansN°:7
UN PETI AFRICAIN....PUTINN..QEL COMPLEXé.....
PAPSO on May 21, 2012 (07:51 AM) 0 FansN°:8
Thio, un africain n'est jamais petit, venez nous voir dans les centres de décision à New York, Paris, Francfort. Ce préjugé est le fruit d'une domination psychologique acceptée.
De vrais cons! on May 21, 2012 (08:12 AM) 0 FansN°:9
Vous qui prenez les mots de Moussa "un petit africain" avez vous lu le texte avant de le traiter de complexé vous faites vraiment la honte du sénégal. Vous ne comprenez rien et vous cherchez toujours des poux partout essayez de comprendre ce qu'il veut dire wayyyy. tchiiiiip
DEMBA WAR on May 21, 2012 (08:38 AM)0 FansN°: 1817110
BIEN DIT CES CONARDS N'ONT RIEN COMPRIS OU ALORS C'EST DES JALOUX DU COURAGE THIOBERE
LHI on May 21, 2012 (08:49 AM)0 FansN°: 1817126
Jaloux de qui, p'tit con. Ceux qui sont dans le milieux savent qui est Mousa Toure. Sa culotte est toujours baissé devant les white French. Ses "films" sont toujours réalisés par les français! Il est nul, nul et nul. Le réel Cinéaste Sénégalais vivant est M. Ben Diogaye Beye. C'est Moussa toure le jaloux qui avait bloqué le financement de son projet de film en France ou il fessait membre du jury.
Sus on May 21, 2012 (09:11 AM) 0 FansN°:10
Tu iras nul part tant que tu reconnaitra pas ton fils qui va avoir 17 ou 18 ans.....moussa touré a enceinte une jeune fille metisse qui s appelle esther lors de son pasage a amsterdam dans les annees 90. Il connait tres bien cette femme,il a detruie sa vie...Viens prendre ton gosse (indrou)
Amadou Sissokho on May 21, 2012 (09:25 AM) 0 FansN°:11
Merci.THIO.............................enfin, une vision juste de la réalité culturelle sénégalaise.............Bien
JoobaJubba on May 21, 2012 (10:03 AM) 0 FansN°:12
"Nositros" ou "Nosotros" était une véritable catastrophe... Ce n'était plus un film mais une conférence orale... Très très amateur... J'espère que ce dernier film n'est pas dans la même veine :sad: 
Los Alto on May 21, 2012 (11:38 AM)0 FansN°: 1817564
Un film Student ne ferait pas un doc de la trempe de "nosaltros". Lors de son passage à Los Angeles, je ne voulais pas m'affichera en tant que Sénégalais. Quelques minutes de projection ont suffi aux gens de se vider de la salle. Il y avait 5 personnes après la projection. Oh my God. Électricien de plateau est différent d'un Réalisateur de film. On ne connaît entre Sénégalais . Ses connexions en Europe ont suffi pour que "son" film soit sélectionné et, serai primé.
Man  on May 21, 2012 (17:32 PM)0 FansN°: 1818549
Mais j'ai fais le meme constat avec nosaltres. J'étais stupéfaite de la nulité de ce film. Si je n'avais pas vu tgv j'allais sous estimer moussa touré à jamais. Je trouve qu'il a beaucoup de lacunes quand même, beaucoup trop à mon gout. Je pleure sembene et mambety. Sinon moussa sene est à la hauteur lui au moins. Hé oui le cinéma reste un art qui s'apprend à l'école.
Kiné on May 21, 2012 (10:05 AM) 0 FansN°:13
Bravo Moussa et bonne continuation.Tu fais notre fierté.
Bigba on May 21, 2012 (14:38 PM) 0 FansN°:14
svp jai besoin de son numéro
 :bravo:  :bravo:  :bravo:  :bravo:  :bravo: 
Petite fille on May 21, 2012 (16:05 PM) 0 FansN°:15
moi en ce qui me concerne je demande au cinéaste décrire des films comme le font les burkinabés afin que l'on consomme nos produits, ici on voit que des films hindous, brésilien et je ne sais quoi encore, car avec un café avec de dj boubs beaucoup de sénégalais ont aimé
merci
Doktooru Kajoor on May 21, 2012 (17:44 PM) 0 FansN°:16
Un des problèmes important de l'Art est le Cinéma. Un art majeur,j'allais dire complet,qui a façonné la culture de générations d'hommes et de femmes à travers le monde;qui a fait de véritables hommes et femmes de Culture qui n'auraient sans doute jamais accédé à ce statut par les sentiers classiques.Un Art qui nous a révélés à nous-mêmes.Et voilà que la Télévision et le Numérique le tuent presque,en tout cas dans son aspect participatif.La transformation des salles de Dakar en centres commerciaux est tellement symbolique de ce que j'ose appeler une déchéance. Mais, s'il n'y a plus de Cinéma,il y a encore des Cinéastes. N'avons-nous pas là un problème qui mérite réflexion ?
Najib on May 21, 2012 (20:47 PM) 0 FansN°:17
je pense que moussa est un bon cinéatse parcequ'il est ouvert . Vous savez n tout film peut être critiqué, même sembéne ses films peuvent être critiqué. Bon je pense que mousa mérite bien un encouragement c'est le seul sénégamais qui forme les jeunes aux mùétiers di cinéma
ne soyez pas trop jaloux mes frères
Ibra gueye (findiw) on May 21, 2012 (22:02 PM) 0 FansN°:18
salam grand moussa que ALLAH le tout Puissant guide vos pas et vous protege dans votre voie on mngeait du "lakou" a la belle plage de ouakam ds les annees 80-90 je vs ai longtemps admire grand pour votre vision de l'art et la maniere dont tu la vie ,felicitation et diadieuf.One peut pas se developper avec une autre identite. alors kamac ça kaname.
Fierté mon frère on May 21, 2012 (22:49 PM) 0 FansN°:19
Je suis très fière de toi mon frère ! Cannes n'est que la première étape d'une reconnaissance de ta qualité, ta perservérance et ton amour pour le 7è art. Le meilleur reste à venir ! Bon vent pour cette nouvelle ère de ton art et ton talent.
Une soeur
LYNS on May 22, 2012 (12:52 PM) 0 FansN°:20
Encore du misérabilisme des africains porté à l'écran ! Cela fait toujours plaisir pour certains, en Europe de voir les larmes des Africains qui par là admettent la supériorité de la Civilisation Européenne . qUAND UN DES PERSONNAGE DECLARE Q'UAU SENAGAL ON AURAIT "" 10 CHANCES SUR 10 DE RATER SA VIE"" TOUT EUROPEEN OU AUTRES QUI VERRAIENT CE FILMS, S'IL N'A JAMAIS MIS LES PIEDS DANS NOTRE SI BEAU PAYS, CROIRA BETEMENT QUE LA MISERE EST COMME UNE GANGRENE AU SENEGAL ! Nous n'avons pas la même richesse materielle des peuples occidentaux certes , mais une majorité de sénégalais n'est pas misérable ! Beaucoup confondent misère et pauvreté. Savez-vous que les occidentaux considèrent tous les Sénégalais qui vivent avec moins de 200.000 fcfa comme des pauvres alors que beaucoup d'entre -eux qui gagnent six fois plus ont rarement leur propre Villa avant 20 ans de rembours ?ement de Crédit? Les occidentaux n'auraient jamais sélectionné ce film s'il ne traitait pas la problématique de la pauvreté des jeunes africains ! TOUT AFRICAIN QUI A VECU OU VIT ENCORE EN EUROPE PEUT TEMOIGNER N'AVOIR JAMAIS VU SUR LE PETIT ECRAN UN DOCUMENTAIRE MONTRANT UNE FAMILLE SENEGALAISE DE LA CLASSE MOYENNE OU INTERMEDIAIRE QUI VIT DANS DES CONDITIONS "NORMALES" COMME ON EN VOIT AILLEURS DANS DES DOCUMENTAIRES SUR LA SOCIETE MAROCAINE, TUNISIENNE ...
Un sénégalais on July 3, 2012 (15:36 PM) 0 FansN°:21
Quelle honte , quel complexé, je pense que ca ne soit pas la fierté du cinéma Sénégalais. Tu es un grand africain pas un "petit" c'est réducteur devant le blanc qui t 'a produit avec une coquille vide , une société qui paye pas d'impôt depuis sa création et qui détient les droits france et Sénégal.Donc le Sénégal n' a rien tout revient à ton producteur blanc.
Cependant on te félécite car c'est toujours bien quand un film sénégalais est sélectionné quelque part même si c'est dans un certains regards et pas en compétion officielle.
Faisons la différence:
1-Le téléfilm n'a pas la même narration cinématographique qu'un vrai film de fiction qui fait réfléchir
2- un téléfilm est toujours et restera toujours un film de commande pour client donné avec un cahier de charge.
3-C'est film de clyché qui aide le blanc a lutter contre l'immigration clandestine et ne fait que relater un danger .
4- Que les autorités ne confondent pas et ne soient pas abusés par le réalisateur de ce film commandé par une chaine de télé française au service de la France et de lutte contre l'immigration clandestine
5- A partir de là on comprendra que ce n'est pas ce film qui fait rennaitre le cinéma sénégalais, de qui on se moque? ,
-6 Il faudra de vrais créations si on veut parler de films fictions, un long métarge ou court ect .... Un film dont l'écriture et la réalisation nécessitent une réflexion , ...
7- Quand on passe commande , comme ce cas...

  Réagissez à cet article (en respectant les règles ci-dessous)

  • Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
    Ne devoilez pas
    les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
    de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
  • Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
  • Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Nom:
  
Commentaire:
:)   :-D   :cool:   :hun:   :cry:   :love:   :khelou:   :?:   :jumpy: :sad:   :bravo:    :haha:   :dedet:   :sn:   :down:    :up:  :tala-sylla:
   
Pour faire apparaitre vos commentaires immediatement, creez un compte seneweb (c'est rapide).

Nouveau!:   Retrouver toutes les archives concernant Cinema de 2006 à ce jour.

 

 


Pub


 




HitParade




HitParade