Electricité : Matelec devrait construire une deuxième centrale au Sénégal

  • Par : Lecommercedulevan.com Avec Jeuneafrique.com | Le 11 novembre, 2011 à 21:11:41 | Lu 13250 fois | 37 Commentaires
content_image

Electricité : Matelec devrait construire une deuxième centrale au Sénégal

Photo: Le site de Kounoune (région de Dakar, Sénégal), exploité par la société depuis 2008. © Matelec Group   Le groupe libanais Matelec, spécialisé dans la transmission et la distribution d’électricité, est sur le point de signer un contrat avec l’Etat sénégalais pour construire une centrale électrique de 80 MW.   « Nous avons remporté l’appel d’offres il y a deux ans, explique le directeur de la société Sami Soughayar au Commerce du Levant. Mais des délais sont liés à l’Etat sénégalais ». Le chantier, estimé à 100-120 millions d’euros (137-164 millions de dollars), nécessitera dix-huit à vingt-quatre mois de travaux.   Les bailleurs internationaux (dont la Banque africaine de développement, la Banque ouest-africaine de développement, et la Société financière internationale) vont assurer 75% du financement, et le groupe libanais les 25% restants. Matelec sera un producteur d’électricité indépendant (independent power producer, IPP) qui exploitera le site en mode Build-Own-Operate (BOO).   « Nous construirons la centrale, la financerons, la gérerons, et l’État nous achètera l’électricité », précise Sami Soughayar dans un article paru dans Jeune Afrique. Cette centrale sera la deuxième construite et gérée par Matelec dans le pays : la centrale de Kounoune (région de Dakar), opérationnelle depuis 2008, fournit déjà 67,5 MW, soit 25% de l’énergie du pays.   Matelec se développe également au Kenya : il y construit une centrale de 80 MW à Thika, à 40 km de Nairobi, qui devrait être opérationnelle en septembre 2012. En Algérie, porte d’entrée de l’Afrique pour le groupe, Matelec investit quelque 50 millions d’euros (68 millions de dollars) pour moderniser et augmenter la capacité de production des usines étatiques EDIEL, reprises en 2009.    « Nous agrandissons une des usines afin d’y fabriquer des transformateurs électriques, affirme Sami Soughayar au Commerce du Levant, nous prévoyons une capacité initiale de production de 3.000 pièces ».    Par ailleurs, la division d’ingénierie du groupe, créée pour répondre à des appels d’offres pour la réalisation de projets clés en main, est actuellement en lice sur quinze à vingt projets, notamment en Algérie, au Sénégal, au Nigeria, au Ghana et au Kenya selon le directeur.    Le potentiel de l’Afrique est considérable. « Beaucoup de personnes n’ont pas encore accès à l’énergie électrique, explique Sami Soughayar, et ce sont des pays dont les sous-sols sont très riches en minerais, qui auront besoin d’électricité pour se développer ».    Le groupe, qui y réalise 30% de son chiffre d’affaires aujourd’hui, compte y réaliser 50% dans les trois prochaines années.

lecommercedulevan.com avec jeuneafrique.com

Commentaire (19)


Zob En Novembre, 2011 (21:34 PM) 0 FansN°: 1
Masi c'est quoi, ça putain que le "Build-Own-Operate (BOO)"? Pourquoi ce journaliste ne l'explique pas?
Boy Paris En Novembre, 2011 (22:36 PM) 0 FansN°: 1
@zob

ne t'énerve pas boo signifie que l'etat du sénégal ne sera pas maître de son destin

boo : build - own - operate ( construction - financement propre - gestion production et vente à l'etat du sénégal )

i l'a expliqué avec ses propres mots même si ce n'est pas vraiment une explication technique.

je ne comprends pas pourquoi le sénégal n'achete pas cette centrale clef en main pour ensuite l'exploiter comme il veut. la plupart des pays qui se respecte font des pret pour acheter des centrale clef en main et je sais de quoi je parle car je travail dans ce domaine...
Joekass En Novembre, 2011 (05:12 AM) 0 FansN°: 2
@zob
c'est un mode de financement de projet qui permet à un partenaire privé de réaliser des investissements publics (avec pas ou peu de participation financière de l'etat) et de l'exploiter ensuite dans des conditions préalablement définies entre les parties.
généralement c'est plutôt du boot avec t comme transfer qui permet à l'etat de récupérer la propriété des investissements au terme d'une période définie dans le contrat.
Der En Novembre, 2011 (22:43 PM) 0 FansN°: 2
Libanais= pourriture
Arf En Novembre, 2011 (23:32 PM) 0 FansN°: 1
monsieur der je ne sais pourquoi vous utiliser ce terme si vous etes aussi courageux travaillez comme les libanais investissez comme eux au moins les libanais font quelque chose pour le pays.
j'espére que l'energie fournit par le groupe matelec vous profitera et vous changerez d'opinion.
wa salam
Sérigne En Novembre, 2011 (12:33 PM) 0 FansN°: 2
l'état sénégalais a fait un appel d'offre pour la fourniture en énergie maintenant les libanais ont été les mieux disant ............... je le pense,, cela est pas raison pour faire une insulte aux libanais , et a la nation libanaise
Diop En Novembre, 2011 (23:10 PM) 0 FansN°: 3
C'est étonnant qu'aucun de milliardaires sénégalais ne pense pas se lancer dans la production d'électricité. En plus nous sommes toujours prêt à gueuler et à dire que l'économie du pays est entre les mains des étrangers français, libanais et chinois. Heureusement que ces étrangers fassent le boulot pendant que nos milliardaire préfèrent acheter des terrains et des maison à louer. Ce qui n'apporte rien au pays. Ces étrangers créent des usines qui embauchent des sénégalais. Nos milliardaires préfèrent étaler leur fortune et corrompre les marabout et les politiciens. S'il créent quelque chose c'est souvent dans le divertissement comme la TV, les radio et la presse. Ce qui n'apporte rien pour le développement du pays
Alba En Novembre, 2011 (00:08 AM) 0 FansN°: 5
Ce n'est pas que les senegalais ne veulent pas investir dans ce domaine,mais ils sont exclus de fait par les appels d'offre.Si on cherche bien,il y'a surement le cercle libanais de Karim Wade derriere.Il est facile de commettre le delis d'initie et faire remporter ces marches a qui on veut.

Pour associer les nationaux dans ces businesses,il suffit d'une volonte politique allant dans ce sens et obliger tout investisseur a avoir un ou des partenaires senegalais.
Papia En Novembre, 2011 (02:23 AM) 0 FansN°: 6
enfin une nouvelle compagniee delectricite!!!senelec est foutu
Xeuchfall En Novembre, 2011 (15:40 PM) 0 FansN°: 1
tu n'as rien compris! ce n'est pas une nouvelle société qui va concurrencer la senelec! elle va vendre son electricité à l'etat (donc senelec)!
Deug En Novembre, 2011 (10:15 AM) 0 FansN°: 7
je m'y connais pas bien en économie, mais pourquoi le gouvernement ne peut pas mobiliser cette somme avec l'appel de tous les senegalais , les milliardaires, la diaspora...qui vont financer sous forme d'action et au terme on a auto financé notre centrale et les bénéfices nous reviendront sous forme de dividende ...vraiment les économistes devront m'expliquer sur ce point.par exemple a chaque senegalais tu lui demandes d'acheter une action à X fcfa et chaque année cet investissement X te rapportera Y fcfa de bénéfices ....ainsi on sera moins dépendant et la fibre patriotique sera renforcée et tous nos projets pourront être ainsi financés sans problème
Joekass En Novembre, 2011 (10:40 AM) 0 FansN°: 1
si un projet coûte 100 unités monetaires, et que tu as ces 100 um tu as deux solutions de le financer.
1. totalement sur fonds propres: si le bénéfice est 20 , la rentabilité est 20%.
2. une partie par emprunt: exemple 80% du coût total soit 80. si le taux d'intérêt est de 10% tu paie 8 um en intérêt et le résultat serait dans ce cas de 20-8=12. et la rentabilité des capitaux investis en fonds propres (100-80=20) égale 12/20=60%.
en finançant le projet avec 80 um demprunt la rentabilité du projet passe de 20% à 60% soit trois fois plus.
et puis le risque serait mutualisé en cas de perte 100um ne seront pas tous perdus car on aurait investi que 20.
les 80 autres pouvant servir dans d'autres projets. cela multiplie le volume des investissements donc de l'emploi et des richesses.
Xeuchfall En Novembre, 2011 (15:47 PM) 0 FansN°: 2
cette centrale est estimée à 120 millions d'euros soient 78 milliards.
senegal airlines coutait moins et il a fallu tellement de temps (deux années) à nos privés sénégalais pour boucler leur part du finacement! alors le patriotisme c'est bien mais il n'y a pas de temps à perdre dans ce domaines(energie)!
Paco En Novembre, 2011 (11:40 AM) 0 FansN°: 8
Bravo karime on est très content de toi le meilleur ministre que le Sénégal n'a jamais connu
Naaar En Novembre, 2011 (11:48 AM) 0 FansN°: 9
les senegalais savent faire que la fete des paresseux de 1 CLASS gainté sabar ak faire des enfants c'est tout le reste GRAWOOOOOOOOOOOOOOOOOOOUL YALA YANA HHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH ILS me font rigoler ces senegalais bilahi niome nio fehhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh dara safoulene la vie est belle dioguelene ligueye mogueune guene gui wah si lou hew si dekbi
Big En Novembre, 2011 (11:50 AM) 0 FansN°: 10
Mon cher les sénégalais n'osent investir dans ce pays car on leur fait toujours du chantage. Samuel Sarr n'avait pas autorisé Mbacké Séye à ouvrir son dépos parcequ' il lui demandait 1 milliard.et beaucoup de sénégalais sont dans ce cas. Vous savez que tous nos milliadaires sont en majorité des politiciens qui ont volé l'argent du pays et le garde jalousement dans des coffres forts à la maison. Il faut d'abord la transparence et la décmocratie réelles , du sérieux dans le travail pour nos politiciens. En résumé nous séngalais honetes il faut refuser ques des médiocres et voleurs nous dirigent.
Lyns En Novembre, 2011 (16:00 PM) 0 FansN°: 14
Bonne initiative! Oui, dans 24 mouis, on ne parlera plus de déficit d'électricité au Sénégal. Cela ne réjouit pas ceux qui veulent prendre la place de Wade en 2012 ils voulaient faire de ce problème un thème de campagne, patatra! D'autre part, il est légitime de demander comment, un petit pays comme le Liban, sans ressources naturelles a pu former ses enfants qui viennent aujourdhui, soixantes ans après notre indépendance, nous installer des usines. Sont-ils plus intelligents? Que font tous nos ingénieurs, depuis 1960? Dans trente ans, des enfants d'aujourdhui, de france d'Allemagne, d'Italie, et même du Liban, viendront-ils au Sénégal et ailleurs en Afrique noire, pour nous installer des usines? Pourquoi ne pas envoyer des miulliers de nos bacheliers à travers le monde développé, non pas pour apprendre ni la sociologie, ni la philo, ni l'ethno, ni le marcketing, mais pour sortir ingénieurs de réalisations.
Xdc En Novembre, 2011 (17:44 PM) 0 FansN°: 1
je suis tout à fait en phase avec vous.il ya bcp d'ingénieurs sénégalais à l'étranger france, canada, us mais je pense que le marché de l'emploi sénégalais ne leur permet pas de rentrer.au sénégal, il faut avoir plus qu'un réseau, je dirai même qu'un piston est plus que necessaire pour trouver du boulot.de plus des sociétés prospéres on en trouve de moins en moins au sénégal, à part sonatel, css, ... il reste plus rien.

certains diront qu'il faut obligatoire rentrer pour participer à l'essor économique de notre pays mais à quel prix.
les études d'ingénieurs demandent bcp de sacrifices et coûtent chers, les ingénieurs ne peuvent pas se permettre de rentrer o sénégal sans boulot aprés toutes ces années de galére passées à l'étranger.
pour moi c'est par cas au cas, ça dépend : de ton domaine ( info, télécom, génie civil,mécanique,process) et de ta situatuion familiale ( si tu as une famille riche tu peux te permettre de prendre certains risques) par contre si tu dois soutenir financiérement tes parents, il faut faudra réfléchir avant de laisser son boulot et rentrer au pays sans avoir signé un contrat de travail qui te permettra de vivre tranquillement.
Petit Doyen En Novembre, 2011 (18:04 PM) 0 FansN°: 15
Voila un de nos points faibles qui se devoiles encore, jusqu'a d'autre jours plus sombres encore. Les senegalais voire L'aficains sont incapable devant L'etranger. le gouvernement voire leLe citoyen Senegalais prefere se confier aceux venant d'autrte cieux que son propre frere ou voisin.NotreMinistere d'Energie se soucie peu de la capacite et L'ingenuite de nos cadres qui eux aussi se reduisent a l incapable par le souci de se faire de l'argent rapide.La construction d'un site voire un pays doit se faire avec l'apport d'idees d'intellects de ceux concernes non pas etre que executeurs Le Senegal possede de vaillants cadres qui peuvent developer les infractutures pour un Senegal meilleur et non pas se confier a une societe Libanaise dont on connait a l'avance comment ils travailent . Se faire de l'argent au detriment des Africains Pays par Pays avec de vulgaires technologies emprunter chez les occidentaux .Il est un devoir pour ceux qu'on appelle Scientfic-Senegalais de se concerter et former de solides bases Scientfiques en nous-meme et pour nous meme .Le Senegal a ou peut trouver les financements par l'apport de l'interieur et l'extrieur de fonds pour son developement.Ces financements venant de ces libanais ne sont qu' une dependance voire manipulation vulgaire de stabilite en energie et surtout des exorbitants couts avec des fluctations de temps a autres.Pour un resume de ces idees. Il est de notre avancement ou bien de voir Le senegal independant en energie une approche concertee de notre future tenue par nous -meme et pour nous meme. merci.
Arf En Novembre, 2011 (11:47 AM) 0 FansN°: 1
monsieur petit doyen à vous lire vous en voulait aux libanais et aux occidentaux dans ce cas ne faites pas d'appel d'offres financez vous meme les divers projets de developpement du pays.
je plains votre analyse et votre vision des choses surtout que notre pays à besoin de régler le problémes de l'energie pour que les investisseurs étrangers reprennent confiance à moins qu'aussi vous ne voulez plus d'investisseurs étrangers.
wa sallam
Clearsight En Novembre, 2011 (00:17 AM) 0 FansN°: 16
De l'info "déggeuna" (Matelec "DEVRAIT"). Pouvez vous nous informer svp avec plus de rigueur.
Manon En Novembre, 2011 (06:22 AM) 0 FansN°: 17
enfin une bonne nouvelle pour l'électricité, Mr Wade Karim si vous lisez mon mail, sachez que sur la petite côte il y a un racket financier organisé sur les branchements électriques, des compteurs ont été payé et ne sont pas installés, ils font de la surenchère à la petite semaine...tous les 8 jours il faut payer des sommes astronomiques...les poteaux sont là mais pas les compteurs...on ne veut pas les installer alors qu'ils ont été payés..oui Monsieur cela fonctionne comme ça dans votre pays ! Y a t'il un responsable chez vous pour y mettre un peu d'ordre ?, si vous voulez que les touristes reviennent dans votre pays, il serait temps d'y mettre bon ordre.
Papi En Novembre, 2011 (16:56 PM) 0 FansN°: 19
SENEGAL AIRLINES EN TETE DE LA LISTE DES COMPAGNIES AERIENNES NOIRES AFRICAINES PUBLIEE PAR L'UNION EUROPEENNE. LES VIEUX AERONEFS DE LA COMPAGNIE AINSI QUE LA MAUVAISE QUALITE DES PILOTES ONT PESES SUR LA DECISION DE L'UE. :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]