La Banque mondiale lance son cours en ligne gratuit sur les PPP

  • Source: : Seneweb.com | Le 15 juin, 2016 à 12:06:27 | Lu 33993 fois | 8 Commentaires
content_image

La Banque Mondiale

La Banque mondiale a procédé, ce lundi, au lancement officiel de la version française de son cours en ligne sur les Partenariats Public-privé. Un cours gratuit, dont l’objectif est de faire comprendre les PPP, expliciter leur rôle et former au maniement de cet outil essentiel à la mise en place d’infrastructures publiques de qualité, surtout dans nos pays en voie de développement.

 

Les PPP, pour combler le gap en infrastructures et services de qualité

 

En effet, Lionel Yondo, spécialiste des Ppp, chargé de mission principal à l’Agence française de Développement (Afd), a rappelé qu’en 2010, le diagnostic effectué par le consortium pour les infrastructures en Afrique, avait évalué les besoins de l’Afrique, en matière de dépenses d’infrastructures, à 93 milliards de dollars par an pendant 10 ans. Soit environ 46.000 milliards de Cfa.

 D’où la nécessité de bien maitriser l’outil PPP afin de réduire le gap en infrastructures publiques de base. «Donc les enjeux sont importants notamment quand on sait que seule la moitié est financée par le secteur public. La place du secteur privé est extrêmement importante. Et ce déficit en infrastructures coûte deux points de croissance au continent chaque année. 

D’où l’intérêt de motiver l’implication du secteur privé à travers ce mécanisme de PPP. Les PPP restent donc un mécanisme complémentaire pour contribuer à ce complément des infrastructures, notamment parce que ça permet aussi une efficience des infrastructures par une gestion plus adaptée», a indiqué M. Yondo, depuis Paris, suivi en visioconférence à travers plusieurs pays d’Afrique dont le Sénégal.

 

Davantage faire connaitre les PPP et former à mieux les utiliser

 

Le vice-président de la Banque mondiale, Responsable principal des questions d’éthique, Ousmane Diagana, a, lui, souligné que nombre d’acteurs, dans nos pays, parlent des Partenariats publics privés, sans cependant, bien maitriser tous les contours de cet outil. Et ce cours gratuit en français va leur permettre de davantage les connaitre et mieux les utiliser pour financer le développement de leur pays.

 «Ce cours vient combler des lacunes car, quand j’étais directeur des opérations, en couvrant un certain nombre de pays d’Afrique sur le terrain, j’ai entendu parler de PPP par beaucoup d’acteurs qui ne savaient pas pourtant en cerner les contours. Aussi, ce cours va offrir des opportunités, car nombreux sont les pays africains qui ont raté l’occasion d’accélérer leur développement, parce que tout simplement ils ne savaient pas structurer les Ppp et les mettre en œuvre, pour que ces types de programmes puissent générer les résultats qu’on en attend», indique-t-il.

 

Mme Khoudia Mbaye, ministre de la Promotion des Investissements, des Partenariats et du Développement des Téléservices de l’Etat, qui a participé au Lancement officiel aux côtés de Mme Louise Cord, Directrice pays de la Banque mondiale, s’est réjouie de la mise à disposition de ce cours, qui va renforcer les capacités des agents publics, comme privés.

 «En mettant en place cette interface en langue française, après la réussite retentissante de la phase en anglais, la Banque mondiale ouvre une nouvelle ère de partage de connaissances et de vulgarisation des Ppp. Elle contribue donc au renforcement des capacités des acteurs publics, privés et de la société civile en même temps qu’elle jette les base d’un contrôle citoyen plus stricte des procédures de passation des conventions de partenariat», a-t-elle indiqué.

Comment et où s’inscrire

 

A l’heure actuelle, plus de 10.000 personnes se sont déjà inscrites sur le sitehttps://fr.coursera.org/learn/ pppefficace/. L’inscription est ouverte jusqu’au vendredi 17 prochain. Stéphane Saussier, Professeur à l’institut d’administration des entreprises de l’Université Paris I Panthéon Sorbonne a souligné que dans le cours, un accent particulier sera mis sur les promesses des Ppp telles que l’accès au savoir-faire privé, la mise en place d’un contrat global qui stimule l’innovation, limite les coûts, tout en limitant la mise en œuvre des projets dans les délais. L’accent sera aussi mis sur les conditions à réunir pour que les promesses des Ppp puissent se réaliser, de l’étape des appels d’offres au suivi des contrats en passant par l’exécution des contrats.


Auteur: SenewebNews - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (8)


Ba En Juillet, 2016 (09:52 AM) 0 FansN°: 1
Super !!!!!!! je vous conseille de suivre ce Cours

Anonyme En Août, 2016 (18:42 PM) 0 FansN°: 2
Rewmi tak :emoshoot:  :fbhang:  :taala_sylla:  :jumpy2:  :frustre: 
Anonyme En Octobre, 2016 (14:37 PM) 0 FansN°: 3
Bolshit!!!

Les PPP ne sont que des arnaques pour nos pays. Est-il besoin d'un cours sur les PPP pour 10.000 personnes. Une perte de temps. La Banque mondiale a failli a toutes ses missions. Ils nous prennent pour des ignorants ce que nous leur prouvons en plebiscitant de type d'arguties.
Anonyme En Octobre, 2016 (10:01 AM) 0 FansN°: 4
 :bip-bip: 
Anonyme En Novembre, 2016 (22:04 PM) 0 FansN°: 5
J'ai suivi ce cours. Il est très interessant.

Et il n'y a pas d'âge ni d'argument pour ne pas apprendre.

Nos dirigeants ont interet à apprendre et à developper leurs connaissances et compétences pour prendre des décisions justes, utiles et appropriés pour les citoyens qu'ils sont censés protéger et les collectivités qu'ils sont censés développer.

Le mérite revien à la Banque de lancer ces MOOC mais il est de la responsabilité de chaque pays, administration, et communes ou collectivités locales, d'en tirer profit pour une meilleure gouvernance de la décentralisation.

Bonne lecture.
Anonyme En Novembre, 2016 (23:18 PM) 0 FansN°: 6
En France, tout le monde se méfie des PPP car les emprunteurs se font plumer et arnaquer et il y a trop deals avec les politiciens. Tout le monde connait le scandale du super stade de Nice surfacturé et impossible à rentabiliser. En france beaucoup de collectivités responsables ont renoncé à cet outil de financement indirect et préfèrent s'adresser directement aux banques.

D'autres ont cassé leur contrat quitte à payer des dommages et intérets. La banque mondiale et l'AFD sont au courant de ces dossiers. Ils nous prennent vraiment pour des retardés mentaux. J'aurai préféré qu'ils donnent des cours sur tous les malheurs que ce genre de contrat a causés, avec des cas concrets. Les journalistes africains devraient organiser des débats télévisés sur ces fossoyeurs des économies africaines.
Latdior2012 En Décembre, 2016 (08:08 AM) 0 FansN°: 7
La promotion et l'adoption sans réserve de cette politique PPP cache mal les intérêts privés derrière. C'est une manière de légitimer la mainmise par des groupes privés internationaux sur les infrastructures les plus rentables d'un pays. L'impératif de rentabilité sur des périodes relativement courtes est souvent un piège pour nos pays et une ponction sur le pouvoir d'achat des populations autant qu'une source d'accroissement des inégalités sociales.



A ne pas oublier: les infrastructures qui ont engendré les plus grands gains de productivité (meilleurs gages d'amélioration du niveau de vie des populations) ne sont pas souvent rentables, surtout à court ou moyen terme. Exemples: Aux USA, le Hoover Dam sur le Colorado River, le Grand Coulee Dam et les autres barrages sur le Columbia River, qui ont économiquement transformé l'Ouest du pays, et verdi le désert (Las Vegas n'existerait pas sans ces ouvrages), ont été entièrement financés par l'argent public. Même chose pour le barrage des 3 Gorges en Chine, les aéroports de Hong Kong, Narita (Japon), Shanghai, le système GPS, le système GLONASS, l'Internet, les mémoires d'ordinateurs,....Les financiers privés en s'engagent que quand la certitude de rentabilité est maximale sur le terme le plus court possible. Résultat: le fardeau de la dette s’accumule avant même la réalisation des ouvrages. L'Allemagne de l'Est a été rebâtie avec les impôts de leurs frères de l'Ouest. S'ils avaient attendu que des financiers privés manifestent un intérêt, ils seraient encore dans la misère. La Grèce, qui a embrassé ces projets et cette politique, poussée par des banques comme Goldman Sachs, est dans la panasse et pour longtemps! Attention! Les magiciens de la finance internationale sont puissants!



Je ne dis pas que dans certains cas, ces partenariats ne pourraient pas aider certains pays. Il faudra tout de même faire preuve de beaucoup de discernement dans le choix des projets et des partenaires ainsi que déployer des capacités de gestion financière et commerciale (sinon politique) dont je me demande si elles existent en quantités suffisantes dans nos pays.  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
Anonyme En Janvier, 2017 (21:38 PM) 0 FansN°: 8
je ne crois pas a la mission de la banque mondiale .

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]