Mardi 21 Mai, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Economie

Le secteur informel couvre 97% de l’économie sénégalaise

Single Post
Le secteur informel couvre 97% de l’économie sénégalaise

L’économie sénégalaise se porte bien.  Mais pour Cheikh Tidiane Diop, secrétaire général du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, des défis sont à relever. Il s’exprimait lors de l’atelier de validation de la Lettre de Politique Sectorielle de Développement du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan.

 «La situation économique est bonne. Dernièrement, la notation du Sénégal a évolué avec des perspectives qui positionnent le Sénégal parmi les premières économies de l'espace Cedeao et de l'espace Uemoa. Nous avons plus de 6%, ce qui détermine la rigueur de nos politiques économiques, la rigueur du cadre macroéconomique et cela nous le devons à un bon pilotage de l'économie», explique-t-il.

 Mais, souligne M. Diop, 97% de l’économie sénégalaise est structurée par le secteur informel et 3% par le secteur formel. Ce qui est pour lui un des défis  à relever parce qu’il faut redresser les politiques économiques pour tenir compte de cette réalité. Mais, aussi travailler de telle sorte qu’il y ait un changement qui requiert des investissements importants, efficaces et orientés vers la satisfaction des besoins des Sénégalais.

Selon Cheikh Tidiane Diop, la coopération internationale devra plus appuyer le Sénégal dans la mise en œuvre de ses projets sur la voie de l’émergence et du développement afin de combler les manquements notés. 

Le secrétaire général du ministère des Finances pense que l’heure est venue pour travailler afin d’obtenir une économie plus résiliente face au choc exogène. «Nous avons une économie qui peut être impactée positivement ou négativement par l’environnement international. Il nous faut, cependant, renforcer les bases macro-économiques de manière à avoir une structure économique beaucoup plus robuste et résiliente au choc exogène». 

Pour ce qui est de la reddition des comptes, M. Diop estime qu’elle est devenue aujourd’hui une exigence citoyenne.  A cet effet, le ministère des Finances s’est attelé à mettre un dispositif de dialogue avec les citoyens par la mise en place d’un portail web. «Ce portail permet d’accéder à l’exécution budgétaire qui est, aujourd’hui, en ligne. Nous produisons chaque trois mois un rapport de l’exécution budgétaire que nous partageons avec la société civile et les partenaires techniques et financiers».
 
Ndèye Fatou Ndiaye



13 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (16:46 PM)
    En conclusion, c'est l'informel qui fait l'émergence.

     :brawoo:   <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">   :brawoo:   <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">   :brawoo:   <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2017 (19:13 PM)
      avec des contrats à 10% le budget de l'etat sera toujours déficitaire. ceci explique l'incapacité de l'etat à jouer son rôle de coach de l'économie
      et de gendarme des activités humaines.

      notre pauvreté, notre misère sont des réalisations humaines.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2017 (19:13 PM)
      avec des contrats à 10% le budget de l'etat sera toujours déficitaire. ceci explique l'incapacité de l'etat à jouer son rôle de coach de l'économie
      et de gendarme des activités humaines.

      notre pauvreté, notre misère sont des réalisations humaines.
  2. Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (16:53 PM)
    L'Etat du Sénégal en lui même est un Etat informel !



    Et cela depuis 1962 !  :sunugaal: 
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (17:02 PM)
    En conclusion, c'est l'informel qui fait l'émergence et la croissance économique.



     :fbblip:  :fbcool:  :fbblip:  :fbcool: 
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (17:18 PM)
    Ces chiffres sont archi faux ! C'est vraiment du n'importe quoi !
    Auteur

    Anti-guewel

    En Mai, 2017 (17:25 PM)
    Alerte aux ministre de l'information et de la communication. Retirez les licences de toutes les télés et radios appartenant aux guéwéls. Leurs programmes tournent autour du samba mbayaan et du LMD. Déjà qu'on a une population majoritairement analphabète, si on y ajoute des média de m*rde, tous les jeunes seront abrutis.

     :fbhang:  :fbhang:  :fbhang:  :frustre:  :frustre:  :frustre:  :frustre: 
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2017 (19:03 PM)
      merci. bien dit.
      il s'y ajoute même un risque de création de conflit civil.
      soyons tous plus rigoureux dans la gestion intelligente de notre nation. refusons la facilite et le suivisme aveugle.
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (17:51 PM)
    Ces chiffres sont stupides

    Ce la veut dire que 3 pourcent maintienne le pays

    Car l informel fait vivre des gens mais échappé à l imposition
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (17:53 PM)
    une économie à 97% informelle ne fait pas l'émergence. Le contraire aurait été plus rassurant.alors, mieux vaut pleurer que rire!!!!

    Auteur

    Samourai101

    En Mai, 2017 (20:15 PM)
    L'informel est une strategie de suivie. Ceux qui choisissent l' informel n'auraient pas survécu autrement. Le grand défit de l' émergence c'est de rassurer ces entrepreneurs et d'alleger la facture fiscale afin qu'ils "emergent" de leur "cachette" informelle et entrent dans le secteur formel.

    Le Senegal a besoin de se defaire de sa culture fiscale "predatoriale" et utiliser la rente pétrolière, minière et foncière pour financer l'Etat. Nous devons construire de bonnes infrastructures pour donner un coup de fouet a la productivité et octroyer des vacances fiscales aux entreprises qui investissent dans des secteurs prioritaires.
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (06:16 AM)
    Ministère de l’économie?

    Il n'y a pas de politique économique au senegal.Sans politique monetaire et du credit on ne peut pas avoir une politqiue economique.On juste un gouvernement qui emprunte comme les menages et qui distribue l'argent a ses clients.

    Si on avait une politique économique on aurit pas donner a Total un contrat de 45 ans pour rechercher du pétrole au large de Rufisque alors que tout le monde sait qu'il y'a du pétrole dans la zone....Il ne sont pas capable de faire des recherches.Ils savent déjà qu'il y'a du petrole,et pendant 45 il vont le vider.
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (06:51 AM)
    Ces chiffres ne sont pas fantaisistes.L'économie est extravertie. Toutes nos grandes entreprises sont tuées. Avec ça, on tympanise avec croissance ou émergence alors la majorité de nos compatriotes vivent dans la précarité.
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (12:14 PM)
    97% d'informel c'est beaucoup trop pour une économie organisée, la CEDEAO, UEMOA sont d'un réduit de pays de l'Afrique de l'Ouest donc de grâce donner un classement précis, enfin des indications économiques sur l'amélioration du pouvoir d'achat et l'emploi des sénégalais nous intéresse tout autant.
    Auteur

    Beugue Tabakh

    En Mai, 2017 (09:33 AM)
    A QUAND LE VIREMENT DES PRÊTS DMC POUR CEUX QUI ONT REÇU DES CONVENTIONS DE PRÊTS DE L’ANNÉE 2016 ?
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (09:10 AM)

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR