Téléphonie et Internet : Des Opérateurs mobiles virtuels pour améliorer les offres de services

  • Source: : EnquetePlus | Le 12 janvier, 2017 à 00:01:07 | Lu 3103 fois | 4 Commentaires
content_image

Téléphonie et Internet : Des Opérateurs mobiles virtuels pour améliorer les offres de services

Un Appel d’offres pour mettre sur le marché des Opérateurs mobiles virtuels sera lancé, dans les jours à venir, afin d’améliorer l’accès à Internet et faire baisser les prix des services de téléphonie au Sénégal. L’annonce a été faite hier, à l’Assemblée nationale, par le ministre en charge des Postes et Télécommunications, Yaya Abdoul Kane. 

Les députés ont adopté hier à l’unanimité la loi n°39/2016 modifiant celle n°2011-01 du 24 février 2011 portant Code des Télécommunications. En effet, à l’occasion de la plénière, la plupart des orateurs ont déploré la qualité des services de téléphonie et l’accès à Internet. Pour remédier à cette situation, le ministre en Charge des Postes et des Télécommunications a souligné que la nature des activités du fournisseur d'accès à Internet requiert ‘’une souplesse’’ dans la procédure. Aussi, a-t-il renseigné : ‘’Nous allons lancer à partir de la semaine prochaine un appel d’offres pour mettre sur le marché les Opérateurs mobiles virtuels qui pourront offrir des services de téléphonie aux populations. Tout cela, pour améliorer l’accès à Internet et baisser les prix, tout en renforçant la concurrence entre les différents opérateurs’’, a annoncé Yaya Abdoul Kane face aux députés. Et selon les explications du ministre Yaya Abdoul Kane, l'évaluation du Code des Télécommunications les a incités à tenir compte des exigences de l'évolution rapide du secteur des Tic. Car, dans ce contexte, cette situation peut être une contrainte majeure à l'intensification de la concurrence sur le marché des services en ligne au bénéfice des usagers.

Le ministre des Postes de poursuivre que l’évaluation du Code des Télécommunications et le diagnostic que son équipe a eu à faire, dès son arrivée à la tête de ce département, leur ont permis d’identifier des questions soulevées par des députés comme des priorités. C’est pour cela que le concept ‘’Sénégal numérique’’ a été élaboré et adopté. Même si, a-t-il ajouté, la couverture intégrale de l'ensemble du pays est prévue vers 2025, il va matérialiser l'objectif : "Internet partout et pour tous". Pour cela, le ministre juge qu’il faut des infrastructures, d’où le projet de maillage du territoire national en fibres optiques. ‘’Cependant, compte tenu du caractère très onéreux d'un tel investissement, l'option a été prise de recourir à des fournisseurs d'accès et des opérateurs d'infrastructures pour raccourcir les délais. A cet effet, il est prévu un séminaire pour partager les informations’’, annonce-t-il.

Abordant l'exposé des motifs, le ministre a indiqué que la loi n°2011-01 du 24 février 2011 portant Code des Télécommunications a permis au secteur des Technologies de l'information et de la communication (Tic) d'être en conformité avec le droit communautaire Uemoa/Cedeao. Sous ce rapport, la présente loi se propose de soumettre l'activité des fournisseurs d'accès à Internet au régime de l'autorisation, afin d'accroître l'accessibilité et l'usage des services d'Internet haut débit. Elle vise également à promouvoir l'essor d'une économie numérique compétitive et inclusive. Ainsi, elle apporte, selon le rapport de la commission de la Culture et de la Communication de l’Assemblée,  des innovations. Il s’agit, entre autres, de l'assouplissement des conditions de fourniture d'accès à Internet, dans le sens notamment de la soumission de cette activité à un régime d'autorisation générale. Il y a aussi la facilitation de l'entrée des fournisseurs d'accès à Internet sur le marché des télécommunications, l'accroissement du niveau de concurrence et d'investissement privé sur le marché du haut débit et la démocratisation de l'usage de l'Internet.

MARIAMA DIEME


Auteur: Mariama Dieme - EnquetePlus






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (3)


Lam En Janvier, 2017 (13:07 PM) 0 FansN°: 1
IL FAUT PENSER A ELARGIR LE PERIMETRE D'ACTION DE HAYO, UNE SOLUTION INCONTOURNABLE DU DEVELOPPEMENT DE L'INTERNET
Kiki En Janvier, 2017 (15:25 PM) 0 FansN°: 2
C'est qu'on appelle les MVNO:Mobile Virtual Network Operator

C'est un opérateur de téléphonie mobile qui, ne possédant pas de concession de spectre de fréquences ni d'infrastructure de réseau propres, contracte des accords avec les opérateurs mobiles possédant un réseau mobile . Le probleme c'est que si Orange ne leur vend pas des volumes à des prix raisonnable, le prix d'accés risque de ne pas baisser. Free en France a quand meme reussit à casser les prix

En général, un MVNO est une société indépendante de l'opérateur, ce qui lui permet de fixer ses tarifs propres.
Latdior2012 En Janvier, 2017 (15:41 PM) 0 FansN°: 3
Cette remise à plat des règles du jeu est le résultat des pressions de nouveaux opérateurs US comme OneWeb. Il s'agit d'accommoder ces nouveaux arrivants.  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]