Economie

Vers une hausse de 25 à 30 % de l'impôt sur les entreprises

  • Par : APS | Le 12 décembre, 2012 à 14:12:01 | Lu 6224 fois | 9 Commentaires
content_image

Vers une hausse de 25 à 30 % de l'impôt sur les entreprises

L'Etat prévoit de porter, sous peu, à 30 % l’impôt sur les bénéfices payé par les entreprises sénégalaises, a annoncé, mercredi à Dakar, le Premier ministre, Abdoul Mbaye.

"L’Etat est dans une certaine mesure actionnaire dans le capital de toutes les entreprises du Sénégal, puisqu’il perçoit 25 % de leur bénéfice à travers l’impôt sur les sociétés, une participation qu’il prévoit de porter sous peu à 30 %", a-t-il dit devant le patronat.

Le chef du Gouvernement sénégalais présidait la 10ème édition des Assises de l’entreprise organisées par le Conseil national du patronat (CNP).

Abdoul Mbaye a cependant reconnu qu'ne hausse d’impôt n’est "jamais une bonne nouvelle pour les contribuables, qu’il s’agisse d’entreprises ou de simples citoyens. Ce n’est pas aussi une décision facile à prendre pour des gouvernants".

"Heureusement que le prochain code général des impôts a baissé, dans des proportions significatives, de nombreux impôts comme les droits d’enregistrement à l’impôt sur le revenu, en passant par la TVA sur le tourisme", a-t-il souligné.

'’Ce n’était pas facile de sacrifier presque 29 milliards de francs CFA de recettes à la baisse de la fiscalité sur les salaires", a ajouté le Premier ministre.

Mais dans ce "contexte difficile" pour les finances publiques, "c’était le prix à payer pour redonner du pouvoir d’achat à des centaines de milliers de Sénégalais", selon Abdoul Mbaye. 

"Aujourd’hui, la politique fiscale est axée sur la logique : taxer les revenus du capital plutôt que le capital lui-même, pour expliquer le jeu de l’Etat consistant à baiser par-ci pour augmenter par-là".

"Les entreprises ont, elles aussi, besoin d’un Etat qui collecte un niveau raisonnable de recettes fiscales, afin de pouvoir assumer ses obligations", a-t-il encore dit pour justifier la hausse annoncée.

"Lorsque l’Etat est démuni, le risque est de revivre l’épisode, traumatisant pour l’économie nationale, d’une accumulation de la dette intérieure qui finit par asphyxier les entreprises", a poursuivi le chef du Gouvernement sénégalais.

Pour Abdoul Mbaye, la hausse de l’Impôt sur les sociétés (IS) est dictée par la situation économique et budgétaire reçue en héritage du précédent régime.

Devant le patronat, le Premier ministre a engagé l’Etat à soutenir les entreprises pour asseoir la compétitivité de l’économie sénégalaise.


APS


Commentaire (5)


Splatacr En Décembre, 2012 (15:15 PM) 0 FansN°: 1
On nous tympanise avec une baisse de l'impôt sur le revenu depuis plusieurs mois alors qu'en réalité y'a pas de quoi fouetter un chat.

Là ou l'impôt sur les sociétés à augmenté de 20% (ex. La société X qui payait 2.500.000 va payer 3.000.000),

l'impôt sur le revenu va baisser de 10% (l'agent qui payait 250.000 par mois va payer 225.000).

Donc en réalité, dans l'absolu, l’Etat va gagner de l'argent dans cette double "transaction"
Kloity En Décembre, 2012 (18:01 PM) 0 FansN°: 1
sur un point je suis d'accord avec toi, ce que l'etat perd d'un coté il retrouve plus de l'autre !!! si l'ir a baissé forcément il y'aura plus de transactions et par conséquent plus de tva qui constitue plus de 60% des recette fiscales au sénégal. la réalité c'est qu'il faut donner du pouvoir d'achat aux individus pour qu'ils puissent faire plus de transactions et supporter plus de taxes, et si on sait que la tva est peu connue c'est une bonne opération de com pour l'etat. donc c'est plutot au niveau des impots indirects que l'etat va pouvoir récupérer ce manque à gagner en ir. ce n'est pas avec l'is puisque la différence est de 5% ( et non 20%) !! l'idée même que l'etat prenne 30% des bénéfices nets de la société peut se comprendre. l'etat a favorisé ce bénéfice et il est compréhensible qu'il prenne 30%. ce n'est pas cet is de 30% qui va tuer les entreprises !! no c'est plutot des impôts comme la patente par exemple qui augmente plus l'ese fait des investissements, ce sont les harcélements, les extorsions de fonds faits par certains agents de l'administration, voilà ce qui va conduire à la fermeture des entreprises !!
Xeme En Décembre, 2012 (16:34 PM) 0 FansN°: 2
La stratégie est de tuer l'entreprise pour vous offrir 100 000 emplois par an.
Buju Banton En Décembre, 2012 (16:56 PM) 0 FansN°: 1
lol en effet ils ont une sacree strategie.

ceux qui croient a leurs balivernes sont vraiment pire que des moutons, car les moutons eux au moins ne les ecoutent meme pas parler.

la seul chose qu'un regime ou un etat peut perdre c'est le pouvoir. mais une fois au pouvoir, l'etat ne perd jamais ! c'est la masse qui paie toujours au final, par a ou par b.

a bientot
Shame On You En Décembre, 2012 (21:56 PM) 0 FansN°: 3
Ce n'est pas en taxant le capital que nous donnerons de l'emploi a nos jeunes. Plutôt que d'encourager les entreprises a investir, cette technique machiavélique les dissuade.

Continuons a fermer des portes a ces entrepreneurs, qui pour certains pensent déjà a la claquer eux mêmes.

La situation economique dans laquelle se trouve le pays n'est pas de la responsabilité des entreprises, ni de ses salaries, celle ci est du a l'incompétence de tous nos politiques véreux, a la réputation douteuse sur le plan éthique et qui ont spolié toutes les sommes résultant du peu de croissance économique que génère notre pays.

Que tous ces yoyous de la république, anciens comme nouveau régime, rendent compte de leurs revenus indûments détournés a des fins personnelles au lieu de mettre à genoux ceux qui apportent leur contribution à l'économie du pays. On en reparle dans un an, la mèche a été allumée.......
Buju Banton En Décembre, 2012 (22:46 PM) 0 FansN°: 1
@shame,

en fait ils veulent etrangler les entreprises pour au final leur imposer un partenariat public prive.
dans le cadre du nom, c'est de cette maniere que le secteur prive doit etre phagocyte et pris sous controle.
donc tout se passe comme prevu et sans surprise.
Zg En Décembre, 2012 (02:07 AM) 0 FansN°: 4
Il faut elargir l'assiette fiscale surtout envers le secteur informel ..Ces commercants de l'informel n'ont aucun sens civique , ils ne paient presque jamais d'impots.
Cloudcomputing En Décembre, 2012 (04:42 AM) 0 FansN°: 5
C'est une mauvaise decision car les entreprises vont essayer de conserver leur marge soit en operant une ponction sur les couts (sous forme d'une baisse de salaires ...etc) ou une augmentation artificielle des prix. Cela risque de revenir au meme c'est a dire le gouvernement aura du mal a optmiser les effets escomptes de cette hausse "toutes choses egales par ailleurs ou all things equal". L'exemple de SplataCR est une bonne illustration meme si ce n'est qu'une partie de l'equation car les fonctionnaires de l'Etat n'auront pas a endurer une baisse de salaire.Cela dit le pouvoir d'achat de ces memes fonctionnaires ne sera pas proportionnel a la hausse de leur revenu disponible. L'ideal serait d'optimiser la croissance pour pouvoir tirer le maximum de profit en terme de collection d'impots. Ce n'est pas une bonne chose de penaliser les entreprises qui doivent etre le fer de lance de lla politique economique du pays.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]