Accueil | Identifiez vous pour acceder à nos services |  Connexion | M'inscrire | Aide
actualites
Abdou Salam SALL, ancien recteur de l'UCAD : « Aucun pays ne s’est développé en formant son élite à l’étranger »
   Par Lesoleil | Le Soleil |  Vendredi 18 janvier, 2013 11:43  | Consulté 13241  fois  | 60 commentaires   Favoris
| -Imprimer| Envoyer
Education | Mots Clés: Ucad, Abdoul Salam Sall,
source: Le Soleil

L’ancien recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Abdou Salam Sall, est pour la suppression des bourses étrangères. Selon lui, aucun pays ne s’est développé en formant son élite à l’étranger. L’Afrique a la capacité de former ses fils sur le continent, à moindre coût, et sortir de la pauvreté. C’est la conviction de l’ancien recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, le Pr Abdou Salam Sall qui exprime un souhait : celui de voir les bourses étrangères supprimées sur le contient. Son argument : elles sont coûteuses et non productives. 

« Peu d’étudiants formés à l’étranger rentrent au bercail. Finalement, c’est l’Afrique, avec ses maigres ressources, qui finance la formation des ressources humaines des pays du nord. Cela est inacceptable en 2013 », insiste le Pr Abdou Salam Sall qui animait, mercredi, à l’Institut français du Sénégal, une conférence qui entre dans le cadre de la promotion de son ouvrage intitulé « Les mutations de l’enseignement supérieur en Afrique : le cas de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar ». Selon le recteur Sall, l’heure est venue pour l’Afrique de repenser son système d’enseignement supérieur. 

« Les temps ont changé. L’Afrique aussi doit changer. Elle doit surtout repenser son enseignement supérieur en favorisant les conditions de formation des cadres sur place », recommande l’ancien recteur de l’Ucad qui s’empresse d’ajouter : « Aucun pays ne s’est développé en formant son élite à l’étranger ». Devant un public composé en majorité d’étudiants et de professeurs, le Pr Sall a expliqué que l’argent économisé dans la suppression des bourses pourrait être utilisé dans le financement d’instituts d’excellence où seront accueillis les meilleurs élèves de Terminale. « L’avantage d’être formé sur place, c’est qu’on est mieux placé pour prendre en charge les préoccupations des populations», relève le Pr Sall, qui dit avoir donné « le meilleur » de lui-même pour encourager la recherche et développer l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

 « C’est le lieu de rendre un hommage mérité à tous mes collaborateurs. Tous les directeurs centraux pouvaient être recteurs et allaient bien s’en sortir », témoigne l’ancien président de l’Université de l’Ucad. Il dit avoir écrit son livre pour répondre à ceux qui pensent que l’Afrique ne compte pas. « Il appartient aux Africains, principalement aux chercheurs, de montrer tous les atouts dont dispose le continent. 

Cela contribuera à donner une autre perception de l’Afrique », estime-t-il, soulignant que les camps citoyens, inaugurés sous son magistère, auront été sa plus grande satisfaction à la tête de l’institution. « Ces camps ont montré un autre type d’étudiant soucieux de son environnement, cultivant la solidarité et le partage, mais aussi et surtout une université au service de la société », se réjouit le Pr Abdou Salam Sall, qui appelle les autorités à s’approprier les résultats des travaux des enseignants-chercheurs. « Le Pays ne s’en porterait que mieux ».

Nouveau!:   Retrouvez toutes les archives concernant Ucad de 2006 à ce jour.
Commentaires:   60   Total dont   0   En attente - ( Voir les commentaires sensibles) .
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Dalez on January 18, 2013 (12:10 PM) 0 FansN°:1
merci monsieur sall! tois tu comprends bien la situation
LCOLY on January 19, 2013 (16:10 PM)0 FansN°: 2358672
Il a raison. En lieu et place, l`etat peut donner des prets d`etudes pour l`etranger a un taux raisonnable pendant la duree des etudes. Ensuite, il peut elever le taux d`interet des que l`etudiant finit sa formation a l`etranger et refuse de rentrer au Senegal.
Moi on January 18, 2013 (12:14 PM) 0 FansN°:2
merci professeur pour tt ce que vous avez pour le sénégal, l'ucad en particulier
PEULS,  on January 18, 2013 (12:50 PM) 0 FansN°:3
M. le Prof. Sall, pour former des élites, il faut des élites bien formées, des structures adaptées, un environnement sain, afin qu'explose dans de saines volontés-déterminations de connaitre-savoir-pouvoir, pour savoir-être-savoir-faire, de penser-par-soi-même-pour-soi-même. M. le Prof. Sall, dans quelle université des mosquées sont érigées à côté des facultés? La Chine, le Brésil ou l'Inde forment une grosse partie de leurs élites à l'étranger, dans les pays concurrents: l'Occident, en particulier les USA. Au Sénégal, il faut repartir des sources des drames: changer immédiatement la mentalité primitive-crétinisante-de régression; une bonne formation dès l'école primaire (des enseignants-es-professeurs bien formés-es); insérer dans les crânes le crédo du patriotisme pur-travail dur-bien fait-discipline-civisme-éthique-humilité-ouverture d'esprit. AUCUN PAYS AU MONDE S'EST DEVELOPPE AVEC L'AIDE HUMANITAIRE! Les BRICS l'attestent-l'illustrent! PEULS.
Dr Mabouba Diagne on January 18, 2013 (13:20 PM)0 FansN°: 2356178
Je partage 100% l' avis de Professeur Abdou Salam Sall. Je suis tres bien place pour commenter cet article....

+80% voir 90% des etudiants qui partent ne reviennent presque jamais. J' en fais parti. Bien que nous essayons d investir chez nous pour compenser. Nous participons aussi dans les universites senegalaises via le programme TOKTEN. Je suis meme pas sure que le programme existe toujours au senegal. J avais enseigne deux ou trois ans vers 2004...a l universite gaston berger qui est une excellente universite...j ai fais 4 Master et un Doctorat de Finance et je suis directeur de banque d investissement chez Barclays. Mais je vous UGB de Saint Louis est l une des meilleurs universites que j ai frequente. J ai fais Trieste en Italie , j ai fais un Master de Finance et un Doctorat de Finance en Allemagne, une Maitrise et un DEA de Maths + Informatique a Saint Louis, mais sincerement St Louis est une excellente universite. Bravo au Professeur Mary Teuw Niane, bravo aux professeurs de Saint Louis, Bravo aux PATS de l UBG. Mes meilleurs moments de ma vie je l' ai passe a Saint Louis a l UGB.

Prenons le budget des bourses etrangeres, investissons dans la formation professionelle pratique dans nos secteurs strategiques ( agricultures, transformation des denrees alimentaires, formation techniques...). C est pas des docteurs et des ingenieurs qui manquent mais des vrais techniciens superieurs avec des connaissances technique reelles pour nos PME. Notre systemes bancaires est quasi absent pour accompagner les PME...Ca ce sont les vrais defis.

BRAVO Prof Sall pour votre article.
N'IMPORTE QUOI ! on January 18, 2013 (14:14 PM)0 FansN°: 2356309
@ Dr Mabouba Diagne

J'ai des personnes qui sont très actives dans l'exploitation minière et l'immobilier qui seraient heureuses de vous rencontrer.

voici un mail pour les contacter : dreammakercontacts@gmail.com
Mod on January 19, 2013 (11:58 AM)0 FansN°: 2358017
Soyons modeste...
Souleyman on January 20, 2013 (15:34 PM)0 FansN°: 2360404
commentaire égoïste,parce que tu as terminé tes études qu'on doit reprendre les bourses des étudiants.
Je suis pas d"accord avec le Professeur Sall,ce qu'il propose c'est pas la solution.
Le cas des chinois et indiens est illustratif,ils envoient tous leurs étudiants mais ils les obligent de retourner après les études Mais au Sénégal le problème c'est que l'économie de fonctionne pas, l'Etat a le devoir de mettre en place une véritable politique économique pour favoriser le retour des étudiants.
Visitez mon seneweb Blog http://souleyman.seneweb.com
A peulls on January 18, 2013 (14:08 PM)0 FansN°: 2356292
tu ne connais des universités etrangeres . dans toutes les grandes universites nord americaines que tu entend il y existe des espaces de cultes que ca soit mosques eglises j' en pense etc..
Xxxxxxxxxxxxxxxxxx on January 18, 2013 (17:36 PM)0 FansN°: 2356654
Tu es en train de semer la confusion. Il faut etre plus precis que cela. Des Institutions universitaires genres UCAO de Zig, oui, mais s'il s'agit des Universites publiques, la, tu passes a cote. PEULS a raison. Il est tjrs pertinent, Mr. PEULS
Popper on January 19, 2013 (03:06 AM)0 FansN°: 2357435
je suis étudiant en Amerique du Nord , y a pas de lieux de culte dans les universités. Tu ments.
Mac10 on January 19, 2013 (06:52 AM)0 FansN°: 2357544
you're the one that don't know shit. All the colleges I ve been in the states have dedicated space for all kinda cult from Buddhism to Islam and even for atheist. Unless of course you went to BYU.
@ on January 19, 2013 (12:28 PM)0 FansN°: 2358128
Atheist ? it'd be interesting to know how they pray
Zad on January 18, 2013 (13:10 PM) 0 FansN°:4
faut ajouter ceci qu' aucun pays au monde ne s'est développé sur la base d' une langue étrangère c est une illusion que d 'y croire ca n'existe pas donnons a nos langues nationales la place qu' elles meritent dans le processus de dévellopement de notre pays
PAPA CEDRIC NDIAYE on January 18, 2013 (13:12 PM) 0 FansN°:5
CE QUE DIT SALAM SALL EST VRAI .AUCUN PAYS NE S EST DEVELOPPE EN FORMANT SES ELITES A L ETRANGER. LES BOURSES ETRANGERES COUTENT A L ETAT 9 MILLIARDS CHAQUE AN. LE PROBLEME C EST QUE LUI MEME N Y CROIT. IL A ENVOYE SES ENFANTS ETUDIER A L ETRANGER. APRES LE RECTORAT IL VEUT UN AUTRE POSTE. RECTEUR DE LA FUTURE UNIVERSITE DU SINE SALOUM?C EST POUR CELA QU IL FAIT DU BRUIT. IL A QUAND LE MERITE D AVOIR ECRIT SES IDEES ET SON EXPERIENCE DANS UN LIVRE. CE QUI EST RARE CHEZ NOS INTELECTUELS ET POLITIQUES. C EST A SALUER ET A CONTINUER.
Brivo on January 18, 2013 (13:23 PM) 0 FansN°:6
Enfin quelqu'un a le courage de le dire :bravo:  :bravo:  :bravo: 
Les bourses ne servent qu'a assurer l'avenir des fils des nantis, qui souvent dès la fin de leurs etudes restent à l'etranger ou meme s'ils reviennent travaillent pour le privé.
Il est plus judicieux de créer des ecoles d'ingénieurs, pour que tout le monde puissen bénéficier :sn:  :sn: 
In on January 18, 2013 (14:19 PM) 0 FansN°:7
@brivo con que t'es!! les bourses sont destinées aux meilleurs!!!pas aux plus nantis!!ok
Diagne Meteo on January 18, 2013 (14:30 PM) 0 FansN°:8
Je vous félicte Professeur Abdou Salam Sall d'avoir écrit ce livre.
Tout de même je ne partage pas votre idée (?) à 100% comme mon frère le Dr. M. Diagne.
Merci PEULS pour ta contribution.
À défaut d'avoir toutes les informations sur le sens que vous donnez à la formation de l'élite à l'étranger.
Certes le Sénégal (ÉTAT) ne doit pas mettre ses maigres ressources à la disposition de „certains“ étudiants pour qu'ils soient formés à l'étranger dans „certains“ domaines (Médecine générale, philosophie, lettres, droit, maths,.....). Parce que certaines matières peuvent parfaitement être étudiées au Sénégal. Les seuls problèmes ce sont les grèves récurrentes, les longues vacances et les nombreux jours fériers.
Mais il faut reconnaître qu'il y a des Domaines ou le Sénégal ne peut pas former des spécialistes par ce qu'il n' y a ni formateur (formé) ni matériel, ni lieu de formation. Dans ces cas précis, il faut que les sénégalais aillent se former chez ceux qui ont le savoir et le savoir faire. Dans n'importe quel Pays. Cela peut être dans le domaine de certaines spécialisations de la Médecine, de la chirurgie, de l' electronique, de la mécanique aéronautique, de la Météorologie Aéronautique (Pas seulement phy sique de l'atmosphère de l'ex IUT denenu ENSUT et maintenant Ecole Supérieure Polytechnique)
De même l'école Polytechnique de Thies forme certes des ingénieurs en mécanique, mais ces derniers ne peuvent pas...
Diagne Meteo on January 18, 2013 (14:32 PM) 0 FansN°:9
... réparer des avions, hélicoptéres... Pour ne citer que ces domaines.
Donc il nous faut necessairement former certains dans des filières non existantes au Sénégal.
Soit par le biais de la coopération étrangère (c'est à dire Bourses octroyées par des pays „amis“ étrangers) ce qui ne coûte RIEN au contribuable sénégalais, soit par le biais de bourses d'État. Si et seulement si la nécessité est prouvée.
Tous ceux qui vont étudier à l'étranger ne benéficient pas forcément de bourses du Sénégal.
Moi j'avais réussi au concous de l'aviation mais mon pays n'avais pas les moyens de financer notre formation. Donc j'ai étudié (sans bourse du Sénégal) à l'étranger.

À mon retour au Pays, je n'ai pas été recruté. Et dans mon domaine le Sénégal non seulement on ne forme pas mais le pays a besoin de spécialistes.
Donc au lieu de chômer dans mon pays, je préfére aller voir ailleurs. (...)
 :sn: 
LEMURIEN on January 18, 2013 (15:03 PM) 0 FansN°:10
On voit bien que monsieur Sall n'est pas historien sinon il n'aurait pas été aussi péremptoire
L'exemple japonais du Meiji sera suffisant pour démonter son assertion
Pour se développer le japon a dû se mettre à l'école occidentale en formant ses élites en Europe et en Amérique du Nord afin d'assimiler les progrès scientifiques et techniques incontournables pour tout décollage économique.
En fait les explications du retard économique et social du Sénégal et de l'Afrique se trouvent ailleurs Monsieur Sall
Patate on January 18, 2013 (15:15 PM) 0 FansN°:11
ffff
62 on January 18, 2013 (15:45 PM) 0 FansN°:12
ce qui disent quil faut supprimer soit nont plu besoin de bourses a cause d'une bonne situation a l'etranger soit sont au bledd parce que c'est pas juste des enfants de ministre qui sont a l'etranger y'en a comme moi qui viennent de famille peu aisee mais c'est par notre courage qu'on a reussi brillament le BAC et qu'on est venu la nous faisons chaque annee nos stage au senegal et souhaiitons unetre fois nos etudes terminer y retourner afin de developper notre pays donc l'etat doit nous aider :sn: 
Paco on January 18, 2013 (16:15 PM) 0 FansN°:13
M. Sall a juste besoin d'alimenter la polémique pour rester au devant de la scene universitaire. C'est bon de susciter le debat mais de le faire avec franchise. Le developpement de nos pays est deja mal entrepris et ne pourra se faire tant que les rapports entre nos pays et ceux du nord resteront en l'etat. L'éducation est certes endogene mais le cadre local ne suffit plus. Les bourses exterieures offertes aux etudiants ne peuvent a elles seules permettre de resorber le gap financier qui plombe les recherches. La plupart du temps, les beneficiaires de ces bourses sont les fils des dirigeants, leur repartition n'a jamais ete faite de facon equitable. Alors essayez de trouver ailleurs les maux qui gangrenent le systeme que vous avez contribué à instauré.
Kotch on January 18, 2013 (16:49 PM) 0 FansN°:14
Une autre immense vérité à saluer. Vive les jeunes du M23. Bravo à ce professeur. Nous qui vivons à l'étranger avons peur de rentrer au Sénégal ou une classe politique vendue aux pays occcidentaux exerce depuis plus de 30 ans et asservit le peuple. Vive les Assises nationales, la nouvelle consciene citoyenne et les jeunes rappeurs qui veulent faire bouger le pays.
Errata on January 18, 2013 (17:35 PM) 0 FansN°:15
Non seulement il faut augmenter les bourses mais il est indispensable de densifier les réseaux d'échanges de professeurs et d'étudiants avec des universités étrangères. Voyez le classement de Shangai, les seules universités africaines qui s'en sortent sont les sud africaines. Et vous proposez que la future élite soit formée par la lie de l'Enseignelent Suoerieur mondial? Pendant que vous y êtes pourquoi ne pas demander la suppression des évacuations sanitaires, l'arrêt des importations, le brouillage des signaux des médias internationaux et même l'interdiction des manuels scolaires et universitaires dans nos écoles et universités. En vérité, nous avons un devoir de recentrage des missions, de la sélection, des critères d'attribution, de choix des destinations, de définition des filières prioritaires, du système des bourses étrangères et de l'Education Nationale comme de l'Enseignement Supérieur. Cela passe par la revalorisation du préscolaire, de l'élémentaire, du primaireet du secondaire. Il faut ensuite l'introduction du bilinguisme. Enfin, les étudiants ne rentrent pas parce qu'il n'y a pas de politique de suivi et de réinsertion. Les responsables sénégalais ont peur de jeunes mieux formés et plus compétents. Ils sont sujets dans les structures quand ils ont la chance d'être recrutés de toutes sortes de brimades et d'humiliation.
Elfeky on January 20, 2013 (11:44 AM)0 FansN°: 2359961
Tout à fait juste et pertinente la contribution de Errata
Niang12 on January 18, 2013 (17:39 PM) 0 FansN°:16
nimporte quoi...c est pas vrais ce que cet ignard est entrain de soutenir...sinon comment les pays asiatique comme le japon ,taiwan coree se sont developpe de maniere aussi rapide...j etudie en chine depuis plus de 4 ans mais ce que j ai vu ici c est que les chinoi il copient ce qui se passent dans d'autre pays et essaient de les appliquer a leur propre realites...ils sont la 2eme puissance mondiale derriere les USA maintenant...
le vrai probleme du senegal c est son administration et ces histoires de .ceci pousse boucoup de jeunes a preferer ne pas rentrer au bercail...

mon ami a termine son MBA et est rentre au bercail depuis lannee derniere ...la fois passee quand je l ai eu sur skype il ma dit qu'il est alle dans de nombreuses entreprise pour deposer son CV...mai a sa grande surprise la question qu'on lui pose souvant c'est madame monsieur les internautes...je le cite "TU ES VENU AU NOM DE QUI?"
j ai pas besoin de continuer a developper...wassalam
Errata 2 on January 18, 2013 (17:56 PM) 0 FansN°:17
Il faut redéfinir la mission, ke rôle et la place de l'Université en relation avec le tutorat, la formation professionnelle. Tous les bacheliers ne doivent pas avoir pour vocation de rejoindre l'Université. Il existe tout un ensemble de métiers qui offrent de réelles possibilités et qui sont quasi inexistantes chez nous ( Les Beaux-Arts, la Comédie, les métiers du Spectacle, les BTS, la filmographie, l'Environnement, les métiers liés à la chaine de froid, à la logistique, aux mines,l' aéroportuaire, etc). Dans tous ces domaines, ailleurs, les gens gagnent mieux leur vie que dans les métiers et professions classiques si courantes au Senegal. J'ai suivi une conference sur les lettres du spectacle dans une grande université européenne et j'ai été surpris d'apprendre les émoluments des professionnels du cirque. Dans le domaine de aéronautique le Maroc a développé un savoir-faire extraordinaire. Au point qu'aujourd'hui Bombardier s'est installé dans ce royaume. Dans l'informatique et les telecoms également, l'Inde offre un modèle extrement performant. Il faut donc chercher un équilibre entre l'indispensable formation à l'extérieur et le développement de filières rentables, de corps de métiers alternatifs à l'Université tout en recadrant celle-ci dans sa mission essentielle et en la dotant de moyens conséquents. Hollywood a été plus utile aux USA dans la guerre froide et la mondialisation que le fameux oncle Sam. Merci, cependant professeur de...
Dingo on January 18, 2013 (18:34 PM)0 FansN°: 2356741
Pensez à nos enfants qui attendent d'être orienter au moins dans une de nos Universités;nous avons imploré nos enfants à retourner en classe pour sauver l'année,et maintenant ,c'est l'avenir de nos enfants qui est jeu.Dans certaines Université c'est le début des cours, pendant que des milliers de bacheliers attendent une hypothétique orientation.C'est le la Bonne Gouvernance? Est ce que c'est pour ça que nous avons fait l'alternance de l'alternance.Trop de bavardages dans ce pays.
ORIENTER TOUS LES BACHELIERS EN MÊME TEMPS ,C4EST UNE QUESTION DE JUSTICE SOCIALE ET ÉQUITÉ;
JUSTICE POUR TOUS
Kelountang on January 18, 2013 (18:21 PM) 0 FansN°:18
La Chine envoyait 400.000 étudiants à l'étranger par année dans le temps. Peut-être qu'ils sont plus aujourd'hui. Seulement ils étaient bien encadrés par leur consulat et ils avaient un boulot garanti au retour. Je fais partie de ces boursiers qui ne sont jamais revenus, je souhaite revenir mais le climat professionnel et social est si peu tourné vers l'amélioration, le bien-être, la performance, etc, que je pense que je suis bien dans mon coin. Il y a des préalables pour former des étudiants. Ce n'est pas avec des amphis bondés et des restaurants universitaires qui servent de la nourriture avariée qu'on incite des jeunes à se former au Djolof. Dans cette mesure, le Pr Sall est autant responsable que les autorités gouvernementales de la (mauvaise) gestion du parcours universitaire des étudiants de l'UCAD.
Keloutang@ on January 19, 2013 (14:15 PM)0 FansN°: 2358462
Ce que tu écris est parfaitement juste ! les chinois ainsi que les japonais sont les plus grands copieurs ( en positif et en négatif) d'autre part, moi aussi j'ai des connaissances qui sont parties étudier à l'étrange, sans subventions ni bourses et sont rentrés au pays. Pendant des années ils n'ont pas pu travailler malgré leurs diplômes et doctorats par la suite une place de vacataires sous-payés !
Pour en revenir à Sall, le + mauvais recteur de l'Ucad, et aujourd'hui pour se mettre sur le devant de la sxène il publie une nullité comme fut son mandat rectoral . REK !
Phd on January 18, 2013 (18:50 PM) 0 FansN°:19
j e prepare mon Phd en anhropologie appliquee sur les domaines de museologie, spectacle, evenements artistiques et tourisme. Les litteraires peuvent bien se former dans ces filieres appliquees pour etre plus utilies dans le secteur de la culture et de l'art.

Tous les domaines se valent, tout le monde ne peut pas etre ingenieur, il suffit de reorienter les filiers "soft sciences' pour rendre les jeunes serviciables au developpement.
Cloudcomputing on January 18, 2013 (19:08 PM) 0 FansN°:20
Ohhhhhhhhhhhhhh god!!!! J'ai du mal a croire qu'un prof d'universite peut tenir de tels propos. Rien dans les faits ne justifie ces declarations. Si les pays asiatiques (qui a mon avis sont une reference dans ce domaine) empruntent le chemin de l'emergence economique. C'est du en partie a leur proximite des Etats-unis. Si vous allez dans les grandes ecoles notamment celles qui ont l'embleme "Ivy League" vous retrouverez une majorite d'asiatiques dans les formations d'ingenieurs ou de bio-technologie ou a caracteres scientifiques. Et ce n'est pas pour rien que la pluspart des grandes cies issues des pays dits emerging economy ont des RD-research & development- aux Etats-Unis dans les technopoles (comme Silicon valley- ou Boston...Idiana). Si ces pays a commencer par la Chine, Hong Kong, Singapour, indonesie...commence a se developper c'est grace au savoir faire de leurs ressortissants qui ont eu la chance d'emigrer. Meme au niveau des brevets et prioprietes intellectuelles que ces pays detiennent c'est le travail de leur elite expatriee.
Peacedjolff on January 18, 2013 (19:09 PM) 0 FansN°:21
Je pense que les propos de l'ancien recteur ne sont complets ou sortis de leur contexte le connaissant bien,d'abord pare qu'il est ouvert sur le monde et préconise les échanges entre les Universités, il est aussi partisan d'aller chercher une expertise pour en faire profiter à son pays, Ce qu'il a voulu dire je pense c'est d'organiser les moyens d'un retour des étudiants Sénégalais qui sont à l'étranger, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui mais pas couper les bourses aux étudiants à l'étranger
Mooo 100% Mooo on January 18, 2013 (19:34 PM) 0 FansN°:22
Il faut couper les bourses !
Mintou Fall on January 18, 2013 (22:50 PM) 0 FansN°:23
le professeur Sall a raison car l Etat a dépensé des sommes énormes pour former des senegalais à l etranger qui ne reviennent pas servir le pays :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha: 
Il faut repertorier tous ces senegalais qui ont pu bénéficier de la bourse ces 30 dernieres années et qui sont restés à l etranger et leur faire rembourser la bourse...dans le cas contraire il faudrait leur interdire le territoire :haha:  :haha:  :haha:  :haha: 
Pas d'accord avec Prof on January 19, 2013 (00:33 AM) 0 FansN°:24
Vos trois filles Font où leur études ? elles sont toutes en France et y font leurs études, pourquoi vous ne les avez pas laissé étudier au Sénégal. Je pense qu'il faut maintenir ces bourses mais mettre en place des dispositifs qui permettent le retour des étudiants.Je suis contre le fait que beaucoup d'étudiants ne rentrent pas , mais la solution est simple, tout étudiant boursier et qui ne veut pas rentrer alors que le pays a besoin de lui devra rembourser l'argent de l’État. Ou bien avant de servir à l'étranger qu'il ou qu'elle vienne servir 3ans au minimum à la fonction public du Sénégal.

Tous les étudiants sénégalais qui font leur études aux états unis ou en Europe se rendent compte que le système éducatif sénégalais est de plus en plus défaillant...

nii tékki sénégal yep vos fils sont à l'étranger, donc laissez ce qui n'ont pas les moyens et qui font de bon résultats de bénéficier de ces bourses...
Chinetoc on January 19, 2013 (01:00 AM) 0 FansN°:25
Comme l'ont si bien dit certains commentateurs "Professeur Sall ne conait l'histoire des pays emergeants".Prenons L'exemple du Gabon un pays plus proche du Senegal qui pour se developper encourage ses elites etrangers a mettre en place des projets a leur derniere annee de formation pour creer de l'emploi dans le pays et ainsi participer au developpement.
Je trouve que ceci est un faux debat, un pays n'a pas forcement toutes les expertises pour se developper, il a souvent besoin d'envoyer des gens dans d'autres pays pour acquerir de nouvelles connaissances. Comment certains pays emergeants ce sont developpes,ils ont selectionne un certain nombre de pays qu'ils pensent experts dans tel ou tel domaine et y ont envoyes des elites pour apprendre cette expertise. Au Senegal les conditions d'etude sont non seulement difficiles avec d'enormes greves mais aussi les professeurs ne sont jamais disponibles et pour trouver des professeurs encadreurs pour un PhD on peine. Le probleme au Senegal aujourd'hui ce n'est pas d'empecher les etudiants a aller etudier a l'etranger, mais leur encourager a rentrer apres leurs etudes, et pour ceci il faut essayer de creer de l'emploi, financer de nouveaux projets et envoyer tous ces vieux qui sont au niveau de l'Universite et dans certianes administrations a la retraite de sorte a lancer les jeunes.
étudiant on January 19, 2013 (05:05 AM) 0 FansN°:26
le probléme actuel du sénégal est la perte de valeurs noble dans tout profession il y a de l éthique.Mais depuis qq années c vraiment de la foutaise pour le systéme éducatif du pays depuis le primaire . des enseignant qui ne peuvent méme pas écrire une phrase sujet verbe complement sans faire de faute de plus ils perçoivent indignement leur salaire sans faire 1/3 du programme a l université on a parle pas .
je vous dit j ai fait deux instituts de formations au pays niveau universitaire mais les curricula sont très archaïques non conforme aux réalités du terrain
L idée de L ancien recteur est noble mais qu il nous dit combien de jours de gréve y a t il chaque année a l UCAD
 :jumpy: 
Johnstone on January 19, 2013 (09:18 AM) 0 FansN°:27
Si le sieur Sall est si convaincu de ses propos pourquoi ses filles etudient en France ? Je connais beaucoup de profs de l'universite dont les enfants etudient au Canada et ce n'est surement pas avec leurs emoluments qu'ils peuvent payer ces cours si chers.
Il faut que l'Etat mette en place les conditions optimales de creation de valeur et de gouvernance ce qui va encourager les investisseurs a s'installer et a creer des emplois mais on est tres loin du compte avec la cretinisation de la masse a travers la lutte et d'autres exemples que je ne saurais citer.
Nb on January 19, 2013 (09:52 AM) 0 FansN°:28
hypocrisie quand tu nous tiens!! ses filles étudient en france!!
@ on January 19, 2013 (12:38 PM)0 FansN°: 2358163
Il est logique avec lui-meme, ses filles comme les 95% autres ne vont jamais rentrer donc elles ne feront pas partie de l'elite qui dirigera le pays..walabok ?
SSDF on January 19, 2013 (14:07 PM)0 FansN°: 2358435
Tes enfants étudient en France. Fallait donner le bon exemple !!! Pourquoi tu ne les as pas laissés étudier au Sénégal ? Bande de tricheurs ! Arrêtez !
LAW AND ORDER on January 19, 2013 (13:03 PM) 0 FansN°:29
En tant qu ancien recteur de l UCAD,quelle amelioration ce monsieur a t il apporte a cette universite qui ne forme que des croutes comme lui?Des etudiants qui ne savent meme pas s exprimer en bon francais et qui passent tout leur temps a faire des greves ou a parler de religion s ils ne se transforment pas en marchands ambulants au sein de cette institution?Qu il nous parle de sa gestion calamiteuse de l UCAD qui ne l honore point!Et l on apprend que ses propres filles etudient en france au lieu du senegal ou d un autre pays africain,un vrai fumier ce mec!D ailleurs,on se demande comment il est devenu recteur d universite avec sa tronche de paysan,vraiment!UN VRAI KAW KAW qui veut passer pour un intellectuel qu il est loin d etre par sa mentalite tordue qui n a rien assimile de ses longues annees passees dans les amphitheatres.Ils sont nombreux chez nous et leur cheval de bataille est toujours ce "nationalisme africain" bete qu ils utilisent pour se faire un nom.
Ok on January 20, 2013 (11:39 AM)0 FansN°: 2359956
Entièrement d'accord avec vous "LAW AND ORDER". Ce monsieur fait la risée de l'Afrique et du Sénégal. Il a intérêt à se terrer dans son trou que d'élever sa voix pour raconter des bobards
Activisme on January 19, 2013 (13:10 PM) 0 FansN°:30
Ce type n'est qu'un activiste qui ne crois en rien. Tout ce qu'il fait est pour seulement être au devant de la scène dans cette période où il n'est ni recteur ni promoteur d'idée pour l'Enseignement supèrieur. Oui, comment peut on envoyer ses enfants à l'extèrieur en tant que recteur qui a fait toutes ses études au Sénégal et vouloir défendre cette nouvelle position. Voila le type de sénégalais qu'il faut combattre, arrogant quand il fut recteur parachuté à l'UCAD au moment où de très grands professeurs charismatiques y étaient et faisaient la fierté de l'Ucad. Son seul succés est la mise en place d'une politique des TICS à l'UCAD, mais au déjà c'est un échec total son parcours à l'UCAD. Il est le responsable du laxisme latent qui a perduré dans cet espace pendant plus de sept ans où les amicales ont faits la pluie et le beau temps. Je suis persuadé qu'il est seulement imbu de sa propre personnalité et il croit fermement qu'il devrait être le recteur de la future Université du Sine Saloum. Ce type est un manipulateur.
Ide on January 19, 2013 (13:19 PM) 0 FansN°:31
je vous prie LAW AND ORDER d'avoir un peu plus de respect quand même à cet ancien recteur qui a beaucoup fait
pour son pays. Chacun a son opinion.
Ssnm on January 19, 2013 (14:09 PM) 0 FansN°:32
Il faut couper les bourses des étudiants aux parents nantis pas aux autres.
Pour le Peuple on January 19, 2013 (21:59 PM) 0 FansN°:33
C'est dommage qu'un professeur comme lui se focalise sur les symptômes et non les véritables causes de ce fléau. Il a le mérite de soulever la question et comme Mabouba, je peux en témoigner, moi aussi un produit de l'UGB.
Il y a des vérités dans ce que Abdou Salam Sall a dit (il faut le comprendre . Il n'a pas fait l'étranger et il se ventait de cela devant ses collègues professeurs de Dakar qui avaient étudié à l'étranger). Certes les boursiers reviennent rarement au pays, mais il faut se poser la bonne question. Pourquoi ils ne reviennent pas à leur pays. Et Dieu sait qu'ils adoreraient revenir au Sénégal. Je fais parti de ceux-la. Bien que mes bourses ont été offertes par des pays amis du Sénégal, je ais que c'est au nom du Sénégal. LAaraison pour la quelle certains ne reviennent pas est liée au fait que le Népotisme est de mise au Sénégal. Les postes ne sont pas offertes sur la base du mérite. Qui accepterait de revenir et se faire donner des ordres par des cancres comme Karim Wade, Farba Senghor, Aliou Sow et des ministres comme Awa Ndiaye et j,e ne passe. La deuxième raison est que les spécialités faites par certains ne sont pas disponibles au pays.
La troisième et la plus importante est la gestion personnelle des ressources publiques par nos gestionnaires. Ils détournent les ressources de nos institutions à des fins personnelles. Et le Professeur Sall en fait parti.
Alors lui même fait parti des problèmes comme la bande à...
Pour le peuple on January 19, 2013 (22:26 PM) 0 FansN°:34
Alors lui même fait parti des problèmes comme la bande à Wade.
Dire qu'aucun pays ne s'est développé en envoyant ses fils se formaient à l'étranger EST ARCHIFAUX. LA Chine la faite, les pays émergents l'ont fait et les deux cas les plus réussis sont le Japon sous l’ère Meiji qui envoyait des milliers de japonais en Europe. Et récemment la Corée du Sud qui avait envoyé des millers de ses étudiants au Japon. Ils sont actuellement les ingénieurs de SAMSUNG devenu numéro un.
Ce qui nous a bloqué en Afrique ce sont nos gestionnaires et Salam en a contribué le peu de temps qui a été sur le perchoir de l'UCAD.
Mal gouvernance,
Dilpidation des deniers publics
Corruption et Collusion
Impunité
Système judiciaire à la merci de l'exécutif.
Certains ont proposé des débuts de solution, à savoir un engagement légal de retourner servir son pays après sa formation ou de rembourser intégralement l'investissement (bourse). Cependant à elle seule les effets escomptés ne seront point au rendez-vous. Il faut une série de mesure qui encouragerait le retour et parmi elles lutter résolument contre ces maux qui nous rongent depuis: mal gouvernance, dilapidation des deniers publics, corruption et collusion, impunité, et la promotion du mérite.
Que le professeur Sall nous disent sur le jurer avoir servi le peuple et la communuaté universitaire et non sa poche ?
IMMIGRANT on January 19, 2013 (23:36 PM) 0 FansN°:35
Monsieur Sall, je suis désolé de vos propos avancés à ce sujet aller revoir votre copie: Les dragons ce sont développés en ouvrant leurs frontières pour que les étudiants aillent se former à l'extérieur. Ensuite ils ont eu l'idée géniale de les faire revenir avec des avantages (salaires, logements, crédits, éducation pour les enfants etc.)
MERCI
Ok on January 20, 2013 (01:45 AM) 0 FansN°:36
« Aucun pays ne s’est développé en formant son élite à l’étranger ». je me demande si ce monsieur Professeur et ancien recteur de l'Ucad est en effet intelligent s'il se permet de faire de telles affirmations gratuites. Est-ce que le Sénégal, un petit pays de 12 millions d'habitants, très pauvre et sous-développé, a les moyens de former son élite au Sénégal? Tout le monde sait que le Sénégal ne dispose pas de toutes les infrastructures habilitées pour cela. Nous n'avons pas dans nos universités et toutes les spécialités et mêmes certaines existent, elles sont pour la plupart, en déphasage avec ce qui se fait ailleurs, en particulier dans le monde moderne. Mr Sall a été recteur de l'université de Dakar pendant une dizaine d'années, du début des années 2000 jusqu'en 2011. Qu'a-t-il fait pour améliorer le niveau de l'enseignement supérieur, quelle innovation a-t-il fait au niveau de son université pour améliorer les conditions d'études et développer la recherche et l'enseignement supérieur? Devrait-il attendre son éviction du rectorat pour comprendre tardivement que "heure est venue pour l’Afrique de repenser son système d’enseignement supérieur"? En tout cas, il est en partie responsable de la situation difficile dans lequel se trouve l'université de Dakar. L'ex président Wade qui l'avait nommé recteur, ne nous a non plus aidé à repenser l'enseignement supérieur. Mr Sall a pendant une dizaine d'années manqué de vision...
Tttbb on January 20, 2013 (12:28 PM)0 FansN°: 2359999
C'est impossible actuellement ce que ce proff dit! Toutes les grandes écoles d'élite du Sénégal sont en train d'etre détruites. Les étudiants ont beau manifester pour qu'ont prete attention à leurs écoles mais on ne fait rien! Prenez le cas de l'Ecole Polytechnique de Thies créé depuis 1973, elle fut classée un temps 4 ème meilleur école polytechnique du monde! Mais elle regresse à une vitesse exponentielle et ceci à cause d'une corruption offusquente en vue de s'enrichir sur son dos ou d'une convoitise déloyale! L'ESP j'en parle pas! L'UCAD les étudiants souffrent grave c'est la mafia! L'UGB commence à chuter à cause de ce fameux quota imposé par ces professeurs et accepté par l'état! Dieu seul sait ou elle risque d'atterrir! Comment peut on donc vouloir empecher les gens de voir ailleurs! Avant d'empecher les gens de partir il faudra assainir tout l'enseignement supérieur!
Nuur on January 20, 2013 (15:05 PM) 0 FansN°:37
il y'a des domaines où l'expertise nationale suffit largement. En, tenant compte de notre retard et la vitesse à la quelle evolues les choses , former des cadres à l'etranger nous permettra de de ne pas être trop en retard.
Xam xam on January 20, 2013 (18:45 PM) 0 FansN°:38
Le probleme de l' enseignement superieur au senegal est plus complexe que ce qu'avance ce monsieur. On est diriger par des incompetents qui passent le plus clair de leur temps a essayer de se mordre la queue avec des idees insensees. Il faut une veritable dictature dans ce pays pour remettre de l'ordre.
Tant qu'il n'y aura pas de changement dans la gestion des affaires publiques les etudiants comme moi qui ont beneficier de bourses etatatiques ne vont rentrer pour se tourner les pouces. Je l'ai il y'a de cela 20 ans. Quand j'ai eu la chance de me casser de ce pays de corrompus j' ai pris la cle des champs. Et Alhamdoulilah je bien la ou je suis avec ma famille.
Peacedjolof on January 20, 2013 (19:03 PM) 0 FansN°:39
Encore une fois le recteur SALL n'a jamais plaidé pour la suppression, il a dit qu'il faut mettre en place des plateaux d'excellence afin de pouvoir garder nos meilleurs étudiants sachant que ceux ci sont envoyés en France et reviennent rarement apporter leur expertise
Méfiez-vous des journalistes qui tronquent les propos des honnêtes intellectuels dans le seul but de les discréditer
Aaziz on January 20, 2013 (21:49 PM) 0 FansN°:40
Vos enfants sont en France et vous même avez tout le temps voyage en Europe pour vous parfaire. Juste une hypocrisie de façade. Le monde est devenu un village planétaire .
Sakhewar1 on January 21, 2013 (00:17 AM) 0 FansN°:41
Cet ancien Recteur de l'UCAD est un farceur. Son français est calamiteux. Je l'ai plusieurs fois entendu faire des fautes inouïes. Pour un recteur, il doit donner le bon exemple. Ce qu'il avance ici est ridicule tout simplement.
Zeut on January 21, 2013 (09:28 AM) 0 FansN°:42
je suis d'accord pour la suppression des bourses d'etudiants puisque la plupart ne reviennent pas. On pourrait alors les attribuer aux professionnels qui a mon avis sont beaucoup plus conscients et sur qui on a plus de moyens de pression.

  Réagissez à cet article (en respectant les règles ci-dessous)

  • Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
    Ne devoilez pas
    les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
    de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
  • Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
  • Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Nom:
  
Commentaire:
:)   :-D   :cool:   :hun:   :cry:   :love:   :khelou:   :?:   :jumpy: :sad:   :bravo:    :haha:   :dedet:   :sn:   :down:    :up:  :tala-sylla:
   
Pour faire apparaitre vos commentaires immediatement, creez un compte seneweb (c'est rapide).

Nouveau!:   Retrouver toutes les archives concernant Ucad de 2006 à ce jour.

 

 


Pub


 




HitParade




HitParade