Lundi 19 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Education

CONDITIONS D’ETUDES DES ETUDIANTS : Mary Teuw Niane annonce le projet pré-bourse

Single Post
CONDITIONS D’ETUDES DES ETUDIANTS : Mary Teuw Niane annonce le projet pré-bourse

L’Etat du Sénégal veut mettre en place un projet important dénommé « projet prêt-bourse », afin de financer les étudiants. L’annonce a été faite hier par le ministre de l’Enseignement supérieur Mary Teuw Niane, lors de la cérémonie de graduation des étudiants du public orientés vers le privé.

Les étudiants du public orientés, depuis 2012, vers le privé ont terminé leurs trois ans de formation, à l’institut Africain de Management. La cérémonie de graduation, présidée par le ministre de l’Enseignement supérieur Mary Teuw Niane, a eu lieu ce samedi au Grand théâtre national. Plus de mille étudiants, dont une centaine du public, ont reçu leurs parchemins des mains des parrains. Lors de cette cérémonie de graduation, Mary Teuw Niane a annoncé un projet de financement des étudiants, en partenariat avec la BNDE. ‘’Je tiens à remercier tous les parrains, en particulier le directeur général de la BNDE Thierno Seydou Nourou Sy, qui vous (les étudiants) a vendu un projet très important, que nous sommes en train d’élaborer en sourdine avec son appui et son soutien. C’est le projet de pré-bourse, qui permettra à tout jeune bachelier d’avoir les moyens d’étudier, de payer ses études, d’avoir des conditions de vie correctes afin de réussir. Et, après sa réussite et son insertion, de rembourser au Sénégal’’.


Selon le ministre, la BNDE va abriter le fonds de garantie. Il y aura d’abord un programme test pour 100 étudiants en Masters : 50 pour le public et 50 pour le privé, l’année prochaine (2015-2016). ‘’En 2016-2017, ce sera le programme pilote pour 1 000 étudiants. Et à partir de 2017-2018, il y aura le grand programme. Ceci permettra à tout jeune qui a le BAC, quels que soient les moyens des parents, de pouvoir postuler, parce que c’est l’Etat qui garantit’’, a assuré Mary Teuw Niane.


Le Directeur de la BNDE de dire que le projet sera innovant et va permettre au Sénégal de mettre en place des financements pour des jeunes qui n’ont pas les moyens et qui ont les compétences dans des domaines techniques spécifiques. Toutefois, M. Guirassy note que le moment venu, le projet qui est actuellement en maturation va être divulgué et mis sur la place publique par les autorités. ‘’C’est des filières qui seront des filières d’avenir et stratégiques’’.


‘’L’Etat souhaite poursuivre la formation des étudiants’’


‘’Notre département est en train d’examiner les voies et moyens pour permettre à un certain nombre de récipiendaires du bachelor de poursuivre leur formation en masters’’.  Et depuis, a ajouté le ministre, ‘’c’est moins de 15 milliards de FCFA qui ont été dépensés pour le paiement des différents établissements privés d’enseignement supérieur recevant des bacheliers orientés vers les pouvoirs publics’’. Mary Teuw Niane a, par ailleurs, salué l’engagement du gouvernement qui a pris l’initiative de former des milliers d’étudiants en science et management, même si des questionnements divers avaient été faits, des hésitations et des objections formulées. ‘’L’objectif poursuivi est de mettre à la disposition des organisations du Sénégal et du monde entier des ressources humaines de qualité suffisamment bien outillés et expertes pour relever le défi de la compétition et de la créativité.’’

Article_similaires

15 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (00:48 AM)
    Arrêtez de copier et de plaquer des schémas. Ce systeme de pret et bourse, particulièrement en vogue ds certains pays comme le Canada suppose une forte capacité d'absorption des diplômés pour aboutir et meme dans ce meilleur des cas, plusieurs dissidences sont observés. La semaine derniere, le gouvernement de l'Ile du Prince Edouard a decidé d'abolir ce systeme après avoir relevé plusieurs limites. Au Québec, plusieurs voix se font entendre pour la suppression du prêt, aux Usa, la dernière récession a relevé une faille dans ce système avec le très fort niveau d'endettement des étudiants et qui constitue une menace pour sa stabilité économique au cours des prochaines années.



    Vous avez privatisé l'enseignement supérieur plus que tous les ministres qui vous ont précédé. Travaillez davantage pour votre pays au lieu d'être les pions de la Banque mondiale ou du FMI qui n'ont jamais permis à un pays de se relever.



    Basta les traitres
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2015 (08:17 AM)
      celà prouve tout simplement que ce ministre véritable camélion politique est incompetent pour la fonction qui lui est confiee, et en outre que ses conseillers sont nuls. il sont incapables de concevoir un systeme moderne prenant appui sur notre substratum culturel commun. du copier coller rek.
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2015 (08:19 AM)
      les coûts de formations au usa ou au canada n'ont rien à vir avec nos couts de formations. au sénégal, emprunter 1 millions par année pendant 5 ans, correspond à 5 millions. ce qui n'est absolument pas grand chose à rembourser une fois qu'on a du boulot.
      il ne faut surtout pas donner des prêts à n'importe quel profil étudiant, cela dépendra du cursus, de la formation suivie, des débouchés, de la réputation de l'école etc..
      en plus au lieu de donner un prêt juste après le bac, il faut donner un pret que pour un bac + 3 (licence professionnelle, master, doctorat, etc..)
  2. Auteur

    Macky Galgal

    En Août, 2015 (00:53 AM)
    Tres bien.c'est ce qui se fait aux USA.On rembourse l'argent apres les etudes Si toutes fois les parents n 'ont pas pu avoir un compte d' épargne pour l' enfant dès le bas âge.I love this man.
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (02:27 AM)
    prêt bourse ou pré-bourse ? that is the question
    • Auteur

      Makox

      En Août, 2015 (04:33 AM)
      je trouve que c'est une très bonne idée. je prends la bourse j'étudie, une fois mes études finies, je la rends, mon petit frère la prends et étudie, et ainsi de suite. trés simple ! mais, vue que le sénégal n'a pas beaucoup de travail, je pense que la rapidité du remboursement doit se faire en fonction des revenus et que toute personne qui n'as pas de travail, resident au senegal, ne soit pas obligée de rembourser tant qu'il n'a pas de boulot. par contre je pense que toute personne qui émigre en europe, en amérique ou dans un autre pays riche (comme moi), doit rembourser, sauf dans des cas très exeptionnels. et dans ce cas,l'interessé doit absolument démontrer qu'il n'est pas capable de payer (maladie grave, marasme de travail, etc.) njoko njal, dieureunguen dieuf.
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2015 (08:29 AM)
      makox, moi je propose plus, il faudrait que désormais tout boursier à l'étranger signe avant sa sortie, un contrat avec l'état ou il s'engage au cas où il choisirait de bosser hors du sénégal (pays développés) de verser mensuellement ou annuellement la somme 36000 par mois pendant 5 ans (2.160.000 au total).
      ce qui permettra pendant 5 ans à l'état de remettre 2 demi bourses au sénégal à 2 étudiants. c'est une forme de financement par les anciens boursiers qui n'ont pas choisi de bosser dans leur pays d'origine (c'est leur choix) mais faut pas que l'état soit perdant car ce sont des deniers publiques (vendeurs de thiaff, diouti etc...) qui ont contribué à leur financement. ce sera à prendre ou à laisser, les rares qui ne voudront pas respecter ce petit sacrifice se verront interpeller lors de leurs vacances avec saisie de biens (véhicules, ordinateurs, terrains/maisons au sénégal etc..)
      l'état doit sérieusement y réfléchir.
    • Auteur

      @reply_author

      En Août, 2015 (08:53 AM)
      vous oubliez une chose les amis : ce qui finance les bourses c'est l'argent du contribuable c'est à dire l'argent de leurs parents qui ont bossé et cotisé pour l'état.
      une bourse ne doit en rien imposer de rester ou partir de son pays. a l'état de favoriser les conditions pour que les étudiants restent.
      les gens travaillent hors du sénégal et font beaucoup plus pour le sénégal qu'une personne qui travaille mêle au sénégal. donc arrêtons de parler dans le vide
    • Auteur

      Makox

      En Août, 2015 (14:43 PM)
      entièrement d'accord, je suis pret à ce que cette mesure soit rétroactive à moi. je n'avais pas une bourse de l''etat pour sortir mais le sn a trop fait pour moi pour ne pas profiter de moi.
    Auteur

    Anonyme65

    En Août, 2015 (05:20 AM)
    un projet qui vient à son heure :jumpy2: 
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (05:43 AM)
    je trouve les 2 ministres chargés de l'éducation assez enfantins.
    Auteur

    Anonyme1

    En Août, 2015 (06:08 AM)
    Bonne idee car cela va pousser les etudiants a etudier et arreter la politique. Ca mettra le feu aux culll.ss de ces gosses en raccourcissant les annees d etudes. Comme en allemagne pour les allmands. Tres bonne idee. Vraiment vous travaillez.
    Auteur

    Nice

    En Août, 2015 (07:16 AM)
    Bonne idee. Allez-y!
    Auteur

    Alassane Baba Keita Ucad

    En Août, 2015 (07:54 AM)
    VREMENT ON ATTENT CE PROJET PASSIANCE NOUS LES ETUDIANTS QUI N'ONT PAS LES MOYEN DE FINACE NOS ETUDE.
    Auteur

    Emigre

    En Août, 2015 (08:16 AM)
    Oui c'est avec le coeur brise que j'ecrie ces lignes. Oui stop a l'escroquerie des paysans a propos de la route Illa Touba.Les paysans n'ont que la terre pour vivre .Si la terre est prise c'est pour les tuer ou les appauvrir d'avantage'

    le gouvernement est entrain d'appauvrir les paysans en retirant les terres pour les remettre des sommes insignifiantes. Si on parle de lutter contre la pauvrete ici on va tuer ces pauvres paysans.Voila comment ils s'y prennent.Ils te convoquent et te disent que tu as tant d'argent et que si tu ne veux pas vas au tribunal.Un analphabete qui ne comprends pas les rouages de la justice sera leurrer Pour 2 ha de terre avec des papiers ils te donnent 1400000frs. Cela n'est pas honnete, c'est scandaleux et criminel.Payer aux paysans une somme consistante pour pouvoir survivre et non l'appauvrir encore
    Auteur

    Manou

    En Août, 2015 (08:23 AM)
    ne faites pas les petits malins.



    l'économie sénégalaise n'est pas encore assez mature et développée pour expérimenter ces techniques. on te finance 5 ans, tu chômes 5 ans, trouves un petit emploi pour payer 5 ans, les banques sont en train de rire.



    les usa et l'allemagne compte des taux de chômage aux alentours de 3 à 4% (le plein emploi) pour des niveaux de salaires élevés et une bancarisation forte. la moitié des diplômés sénégalais chôment s'ils ne sont pas sous employés. et au sortir de leurs études, on les met en situation de demander une autre forme de financement, celui de l'entrepreneuriat après avoir échappés à un système à fort taux de déperdition. tout le monde est d'accord du déclin de l'emploi salarié...surtout le CDI.



    je ne vois pas pourquoi l'on accepterait pour les étudiants ce que l'on refuse pour les travailleurs. il y'a un grand complexe du diplôme dans ce pays. parle avec un jeune sénégalais, la première chose qu'il te dira est ''je suis étudiant''...dans un français lamentable.
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (08:30 AM)
    makox, moi je propose plus, il faudrait que désormais tout boursier à l'étranger signe avant sa sortie, un contrat avec l'état ou il s'engage au cas où il choisirait de bosser hors du sénégal (pays développés) de verser mensuellement ou annuellement la somme 36000 par mois pendant 5 ans (2.160.000 au total).

    Ce qui permettra pendant 5 ans à l'état de remettre 2 demi bourses au sénégal à 2 étudiants. C'est une forme de financement par les anciens boursiers qui n'ont pas choisi de bosser dans leur pays d'origine (c'est leur choix) mais faut pas que l'état soit perdant car ce sont des deniers publiques (vendeurs de thiaff, diouti etc...) qui ont contribué à leur financement. Ce sera à prendre ou à laisser, les rares qui ne voudront pas respecter ce petit sacrifice se verront interpeller lors de leurs vacances avec saisie de biens (véhicules, ordinateurs, terrains/maisons au sénégal etc..)

    L'état doit sérieusement y réfléchir.
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (08:32 AM)
    makox, moi je propose plus, il faudrait que désormais tout boursier à l'étranger signe avant sa sortie, un contrat avec l'état ou il s'engage au cas où il choisirait de bosser hors du sénégal (pays développés) de verser mensuellement ou annuellement la somme 36000 par mois pendant 5 ans (2.160.000 au total).

    Ce qui permettra pendant 5 ans à l'état de remettre 2 demi bourses au sénégal à 2 étudiants. C'est une forme de financement par les anciens boursiers qui n'ont pas choisi de bosser dans leur pays d'origine (c'est leur choix) mais faut pas que l'état soit perdant car ce sont des deniers publiques (vendeurs de thiaff, diouti etc...) qui ont contribué à leur financement. Ce sera à prendre ou à laisser, les rares qui ne voudront pas respecter ce petit sacrifice se verront interpeller lors de leurs vacances avec saisie de biens (véhicules, ordinateurs, terrains/maisons au sénégal etc..)

    L'état doit sérieusement y réfléchir.
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (08:33 AM)
    makox, moi je propose plus, il faudrait que désormais tout boursier à l'étranger signe avant sa sortie, un contrat avec l'état ou il s'engage au cas où il choisirait de bosser hors du sénégal (pays développés) de verser mensuellement ou annuellement la somme 36000 par mois pendant 5 ans (2.160.000 au total).

    Ce qui permettra pendant 5 ans à l'état de remettre 2 demi bourses au sénégal à 2 étudiants. C'est une forme de financement par les anciens boursiers qui n'ont pas choisi de bosser dans leur pays d'origine (c'est leur choix) mais faut pas que l'état soit perdant car ce sont des deniers publiques (vendeurs de thiaff, diouti etc...) qui ont contribué à leur financement. Ce sera à prendre ou à laisser, les rares qui ne voudront pas respecter ce petit sacrifice se verront interpeller lors de leurs vacances avec saisie de biens (véhicules, ordinateurs, terrains/maisons au sénégal etc..)

    L'état doit sérieusement y réfléchir..
    Auteur

    Sad

    En Août, 2015 (08:53 AM)
    C'est un système qui est appliqué dans toute l'Europe. L'étudiant commencera à rembourser après l'obtention d'un emploi. Notez également que l'état ne déduira aucun intérêt sur le prêt, l'étudiant paie seulement le prêt qu'il a contracté ni plus ni moins. C'est un geste à encourager pour préparer l'avenir des jeunes. Merci et bonne chance!
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2015 (10:26 AM)
    combien d étudiants ont été prisonnier sur la règne de macky fait le calcul vs les étudiants a cause de mary taw

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR