Fermeture du campus de l’Ucad : Départ des étudiants sur un air de vacances

  • Source: : Le Soleil | Le 28 août, 2017 à 23:08:54 | Lu 2363 fois | 2 Commentaires
content_image

Fermeture du campus de l’Ucad : Départ des étudiants sur un air de vacances

L’avis du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud) fixant la fermeture du campus de l’Université Cheikh Anta Diop est tombé comme un glas chez beaucoup d’étudiants. Mais la majorité se réjouit à l’idée de rentrer à la maison.

On se croirait dans une véritable aérogare. Le temps d’une journée, l’entrée du mythique Pavillon A s’est transformée en hall d’embarquement, et le parvis, en terminal. A 11 heures déjà, le défilé bat son plein. La cadence est donnée par cet avis du Coud nettement lisible et suffisamment explicite: « Il est portée à la connaissance des étudiants et des étudiantes que la date de fermeture définitive des campus sociaux au titre de l’année universitaire 2016/2017 est fixée au samedi 26 août 2017 à 18 heures ». L’annonce retentit dans la tête des étudiants au rythme des minutes qui s’égrènent et les rapprochent de plus en plus de l’échéance. Aujourd’hui, à la vitrine de ce pavillon, le cortège des véhicules, ainsi que l’afflux massif des candidats au départ donnent un air de vacances. Il y a du monde partout. Même les vendeurs et vendeuses de jus de fruits, de galettes, de produits cosmétiques… sont là. Quand les uns, déjà prêts, attendent l’heure du départ en discutant tranquillement, les autres, vont et viennent en réglant les ultimes détails. « Il faut partir. Il n’y a plus rien à faire ici », c’est l’idée qui hante les esprits. « Je rentre chez moi. Je ne vois pas l’utilité de rester au campus. De toute manière, ils vont tout fermer : robinets, restaurants… Ce sera invivable même pour le plus rebelle des étudiants. Je ne suis pas aussi désespéré que cela. J’ai des parents, alors je rentre à la maison », déclare Moustapha Keïta en se dirigeant vers la grande porte, tirant derrière lui une grosse valise.

Vive les vacances

En effet, le campus connaît, depuis deux jours déjà, un flux « hémorragique » d’étudiants en partance pour les vacances. L’image revient en boucle. Partout, on voit des étudiants trimbaler leurs affaires. Tantôt c’est une valise, un sac à dos ou de voyage, tantôt c’est du lourd : un matelas, un sac d’oignon, ou même un mouton. « Je rentre à Bignona. Et ça, c’est notre mouton pour la Tabaski. Mon grand frère qui travaille ici à Dakar l’a acheté pour la famille », renseigne Lamine Coly, debout à côté du bus de sa caravane. Les discussions vont bon train. Les visages sont radieux. Ici, les caravanes sont organisées selon la destination. Devant le Pavillon A, il y en a trois. Une pour Kolda avec quatre bus, une pour Bignona assurée par un grand bus également et une autre pour Ziguinchor desservie par trois bus de « Sénégal Dem Dikk ». Après leur départ, le campus va se vider davantage.

Alors qu’il est bientôt 17 heures, tous les bus sont déjà en place, sauf celui de Bignona qui a quitté vers 16 heures. Les autres ne vont pas non plus tarder à prendre leur départ. Les bagages sont déjà en soute ou sur le toit des bus. Les organisateurs s’occupent à présent des passagers. Liste à la main, ils font l’appel. Pour ceux qui vont à Ziguinchor, l’organisation semble marcher comme sur des roulettes. Chaque passager reçoit un autocollant avec un numéro qu’il doit apposer à ses bagages. « Je me réjouis de cette initiative. Pour 6.000 FCfa, je peux voyager confortablement dans un bus climatisé. Ce n’est pas mal. De plus, je suis heureuse à l’idée de retrouver la famille », s’enthousiasme Annie Senghor, impatiente de monter à bord, après plus de cinq heures d’attente. Un peu plus tard, vers 17h30, les caravanes prennent départ. Les bus quittent les uns après les autres, laissant derrière eux un parvis parsemé de quelques étudiants.

Moussa SONKO (stagiaire


Auteur: Moussa SONKO (stagiaire) - Le Soleil






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (1)


Anonyme En Août, 2017 (09:41 AM) 0 FansN°: 1
il faut que les etudiants saches raison garder comment on peut rester 12 mois sur 12 mois aux campus il faut aller voir vos familles et laisser le campus pour un mois de refection et remis a neuf la ou il ya 80 000 mille etudiants durant 9 mois il faut de la proprete et surtout se débarrasser de l’insalubrité ambiant.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]