Mardi 20 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Education

Fuites au Bac : les explications du directeur de l'Office du Bac

Single Post
Fuites au Bac : les explications du directeur de l'Office du Bac

Le directeur de l'Office du bac, Babou Diakham fait face à la presse en ce moment. Il se prononce sur les fuites constatées lors de la présente édition de l'examen.

Initialement prévue à l'Ucad 2, la conférence a été délocalisée au ministère de l'Enseignement supérieur, des étudiants, qui exigeaient leurs diplômes du bac, ayant occupé la salle pour exiger la démission de Diakham.

Suivez les explications de ce dernier en direct sur Seneweb.

Article_similaires

20 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (12:07 PM)
    A qui la faute ???????
  2. Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (12:11 PM)
    Confiez moi lorganisation rek
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (12:31 PM)
    Comment on peut émerger dans ces conditions on peut même pas contrôler les sujet du bac voilà ce qui arrive quand les sujets tombent dans de mauvaise mains

    A qui la faute??
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (13:03 PM)
    C'est une honte nationale. On est encore incapable d'assurer la sécurité des épreuves d'un examen aussi prestigieux que le bac. Voila ce qui arrive lorsqu'on cultive la médiocrité, qu'on met des gens incompétents à des poste de responsabilité et, surtout, lorsqu'on ne sanctionne pas les auteurs de ces forfaitures répétées ( les fuites au concours des élèves maitres, les fuites au concours général et maintenant au bac......) trop c'est trop!!!!!!! .

    Qui l'eût cru du temps de senghor et des colons?

    A quand le retour des colons et des néocolonisateurs ? Au moins ces gens savaient organiser et garantir le sécret et l'inviolabilité des épreuves de tous les examens et concours nationaux.

    Tout le monde est interpelé au premier chef le magistrat suprême, ensuite le premier des ministres, et tous les ministres concernés. la situation est grave, des sanctions doivent être prises pour que pareils actes ne se reproduise à l'avenir.

    Ceci est la reflexion d'un citoyen apolitique qui a mal de voir à chaque frois l'Ecole Sénégalaise mise au devant de la scène de la manière la moins reluisante.
    • Auteur

      Cardi

      En Juillet, 2017 (13:59 PM)
      merci pour ce "coup de gueule". effectivement trop c'est trop!
      il faut sévir pénalement car c'est assimilable à un crime.
      pensent-ils aux élèves qui se sont sacrifiés et qui vivent dans le stress de l'examen le plus critique de leur vie? aux parents et enseignants qui aussi se sacrifient mais plus grave encore à toute la nation qui attend de ses rejetons une contribution individuelle et collective dans la lutte contre le sous-développement dans ce monde en compétition? on nous parle de l' asie mais on ne dit pas assez pourquoi ils réussissent. saviez-vous que dans un pays comme la corée du sud, le bac est si important dans la vie de la nation qu'il y a des mesures spéciales qui sont prises par le gouvernement. "ainsi, les administrations, la bourse de séoul et de nombreuses entreprises privées retardent d'une heure l'ouverture de leurs portes afin d'éviter tout risque d'embouteillage qui pourrait empêcher les candidats à se présenter à l'heure. et d'ailleurs, même en le voulant, difficile d'être en retard, puisque la police est chargée d'escorter les retardataires à leurs centres d'examen.

      et ce n'est pas fini: en ce jour spécial, même le trafic aérien est perturbé. pendant les épreuves orales d'anglais, aucun avion n'a le droit de décoller ou d'atterrir dans la péninsule. pourquoi? mais parce que le bruit des réacteurs pourrait nuire à la bonne compréhension des questions par les candidats, bien évidemment!" (http://www.slate.fr/lien/30431/coree-du-sud-sacre-bac).
      alors, allez leur parler de fuites au bac.....et vous verrez leur réponse!
      mais puisque nous sénégalais nous sommes les plus intelligents de la planète....
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (14:11 PM)
    Génération whatshapp ak Facebook kay fo diarr niou maffffffffffffffff :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (14:14 PM)
    Il faudra enquêter du côté des enseignants qui, à défaut de bloquer le bon déroulement des examens comme ils l'avaient menace en parlant de boycott, décident de verser dans le sabotage systématique.
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (14:18 PM)
    il parle de cibercriminalité bande de nases. les vrais fautifs sont parmis ceux qui manipulent les sujets. d'ailleurs qui sont-ils? qui sélectionnenent les sujets? qui les impriment? qui les scellent?

    Qui les acheminent vers les différents lycées? Ont-ils des enfants dans le circuit? prennent ils serment? ont-ils un contrat avec de lourds sanctions en cas de fuite?



    C'est eux les fautifs, pas les élèves qui les idstribuent sur whats'app
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (14:25 PM)
    babou ndiaakhoum
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (14:26 PM)
    C'est n'est rien d'autre qu'un complot visant le ministre de l'éducation nationale.

    C'est l'œuvre du vulgaires petits syndicats d'enseignants sans scrupule et qui se fichent des milliers de candidats qui ont soufferts pendant toute une année dans les salles de classe pour avoir ce sésame. Le procureur doit agir, ces voyous ont leur place à Reubeuss .

    quel Sénégal
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (14:27 PM)
    C'est aujourd'hui qu'on voit les graves erreurs commises par ceux qui ont favorise la massification des corps de l'enseignement au Senegal. La gangrene est rentree massivement dans le secteur. Des gens sans foi ni loi qui sont venus pour l'argent et rien que pour l'argent. Les vrais responsables sont les recruteurs de ces enseignants chasseurs de prime. Le résultat est desastreux. On a tres mal. Ce pauvre directeur n'a rien fait du tout. Il connait parfaitement les raisons mais ne le dira pas.
    Auteur

    Grain De Sel

    En Juillet, 2017 (14:31 PM)
    Mais le vieux là il doit aller se reposer, il faut un jeune directeur qui est au diapason des nouvelles technologies et qui pourra donc faire face à cette génération de "Digital natives" qui qui respirent High-Tech dès l'age de 2 ans. On n'est plus au temps de la dactylographie mais bien de l'écriture numérique et il suffit d'un clic pour qu'un sujet parte de l'Office du Bac pour atterrir à Kidira entre les mains d'un quidam au téléphone connecté à la LiveBox du voisin. Il faut donc un directeur High-Tech qui préconisera la cryptographie des sujets dans un coffre-fort numérique le temps que ceux-ci soient prêts à être utilisés à l'examen. On ne peut pas faire du moderne avec du classique, c'est comme un Hiatus (succession de deux voyelles appartenant à des syllabes différentes), ce n'est pas interdit en littérature mais c'est difficile à prononcer et ca peut sonner mal à l'oreille.  :bindeu:  :bindeu:  :bip-bip:  :bip-bip: 
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (14:31 PM)
    merci seneweb, la video est partout visible, il me semble que c est avec facebook , avec youtube , à certaines heures on ne peut lire la video
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (14:31 PM)
    Ils doivent démissionner
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (14:35 PM)
    À ma connaissance, c'est la première fois qu'on annule le Bac. Depuis toujours, le choix des sujets est confié à des enseignants, et pourtant, des fuites d'une telle envergure n'ont jamais été notées. Je veux dire que l'origine du problème du problème de cette année, ce serait, peut-être, ailleur! Et, les forfaits ont été commis dans l'une des phases suivantes: a) choix définitif des sujets; b) impression de ceux-ci; c) mise en paquet (dans des enveloppes scellées, d'abord, puis, dans des valises, pour les acheminer vers les différents centres); d) acheminement des valises. Ou, des copies ont été soutirées dans les centres d'examen après réception des valises.

    En tout cas, le mal est fait. Le plus important en ce moment, c'est de prendre des mesures qui permettent d'éviter une telle bévue.

    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (14:42 PM)
    Tous les épreuves ont fuité.
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (14:47 PM)
    Tant que les nullards seront a la manoeuvre et que l'etat continuera a envoyer les meilleurs a l'etranger, le pays sera tout comme ca.

     :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (15:00 PM)
    Babou DIAKHAM n'est en rien responsable dans ces fuites. A ceux qui pensent qu'il est vieux jeu il faut rappeler que c'est lui qui a modernisé la gestion du bac depuis les inscriptions jusqu'aux attestations. Il a informatisé toute la gestion de cet examen. Il y a plutôt une main invisible qui veut sa tête pour s’accaparer la gestion du bac et dépenser l'argent des inscriptions à des fin politiques. C sa la vérité.
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2017 (15:52 PM)
      de toutes facons il a été payé pour "moderniser" comme vous dites et comme d'autres sont payés à faire un travail de fonctionnaire. il est bel et bien responsable car c'est lui le boss. a un moment la vigilance a failli et il s'est fait avoir donc à lui de tirer les conséquences et de rendre le tablier. de plus il paraît qu'il devait être à la retraite depuis mathusalem, donc le temps le rattrape. y a rien de plus malsain que de penser qu'on est indispensable durer dans iun poste ne veut pas dire qu'il n' y aura pas meilleur que soi pour pour améliorer les choses. au fait les cimetières sont pleins de gens qu'on croyait indispensables.
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (15:08 PM)
    c'est tellement grave et abominable des épreuves comme le baccalauréat.

    Si les acteurs ne reforment pas ce système qui dehors et déjà engage leurs responsabilités il sera question d'un troupeau de bétail ou la médiocrité verra le jour. :taala_sylla:  :fbhang: 
    Auteur

    Guissagougnoudara

    En Juillet, 2017 (15:16 PM)
    HAN c'est lui Babou Diaham, le Directeur de l'office du BAC. Ndeyssane, il a signé mon diplôme. Ça fait longtemps nak. Limaye wakh ni ay génération dioudnagnousi ba déf BAC.



    Pensez vous que dans un pays normal qu'une même personne puisse occuper un tel poste

    pendant deux décennies. Qu'on arrête d'accuser les enseignants way. Dans un pays normal

    toute la chaîne de décision aurait du démissionner depuis la première accusation (philo) pour

    permettre une enquête normale. Mais ces ministres et Directeurs n'ont pas de sang dans les

    veines mais de l'encre rouge. Et puis pourquoi s'alarmer il y a récemment eu un antécédent

    avec le concours des enseignants. Moudioul féne alors que l'un des principaux responsables étaient un proche du ministre de l'éducation nationale.

    Sénégalais Sénégalaises mes cher(es) concitoyens à la résignation... GUISSAGOUGNOU DARA ! Faites en votre nouveau slogan.

    Tant qu'on ne prendra pas notre courage à deux mains pour balayer toutes ces rapaces qui sont à la tete de nos instititutions politiques, administratives ou cultuelles (président, directeur, député, conseiller, maire, chef coutumier ou religieux) on sera des sous développés.

    Sama rak yéwouléne nala xaléyi dieul réwmi si mak gni bala mouy trop tard.

    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (20:35 PM)
     :baby-crawl:  :baby-crawl:  :baby-crawl:  :baby-crawl:  :baby-crawl: 

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR