Hébergement : L’Etat affecte les modules du Fesman aux universités

  • Par : Le Soleil | Le 03 décembre, 2012 à 10:12:33 | Lu 7214 fois | 1 Commentaires
content_image

Hébergement : L’Etat affecte les modules du Fesman aux universités

Le souci d’hébergement des étudiants des universités du pays sera en partie dissipé. L’Etat du Sénégal a décidé de leur affecter les modules du Fesman. Selon le ministre de l’Enseignement supérieur, le Pr. Mary Teuw Niane, qui a visité les 2 sites abritant les modules, le transfert de ces logements dans les universités se fera dans les plus brefs délais. 

Le gouvernement du Sénégal a décidé d’affecter les modules et des sites du Fesman (Almadies et Ngor), aux étudiants des universités du pays, au personnel enseignant en guise de bureaux et pour héberger des missionnaires. C’est dans ce cadre que le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le Pr. Mary Teuw Niane, accompagné du recteur de l’Université Cheikh Anta Diop, le Pr. Saliou Ndiaye, du directeur du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud), Abdoulaye Diouf Sarr, a effectué une visite sur lesdits sites. 
A la fin de la visite, le Pr. Niane s’est dit très satisfait.  « Ces modules offrent des conditions d’hébergement beaucoup plus satisfaisantes que le modèle existant. Les missionnaires seront logés dans les suites. Dans certaines universités, comme celle de Dakar, la question des bureaux est très importante.  Elles auront aussi la possibilité d’avoir d’autres bureaux supplémentaires. Elles auront aussi des espaces de loisirs et de vie à travers les tentes qui y seront aussi déployées », a-t-il déclaré. Selon lui, la société Ucbs, qui a en charge ces travaux, va démarrer les études techniques à l’Ucad dès cette semaine pour que ces modules soient mis à disposition dans les plus brefs délais. 
A cet effet, il est prévu des rencontres hebdomadaires pour faire « l’état d’exécution des actions et se projeter vers l’avenir ». « La société Ucbs nous a assurés qu’elle mettra les bouchées doubles pour le transfèrement de ces modules dans les différentes universités. Notre objectif, c’est le plus tôt possible », a insisté M. Niane. 
Parallèlement aux études techniques qui se feront à l’Ucad, où il y a un surplus de travail lié à la nécessité de démolir certains pavillons, il y aura à déployer des modules dans les autres universités (Thiès, Bambey, Ziguinchor et Saint-Louis).

Soulagement
Pour le Pr. Niane, certes, ces modules sont loin de répondre à la demande en logements des étudiants, mais cela peut améliorer la situation. « Il y a 1.500 lits dans les 5 pavillons à démolir. Il est certain que 3 d’entre eux le seront. Dès la fin de la semaine prochaine, nous serons fixés sur le sort réservé aux 2 autres.  S’il y a possibilité de les réhabiliter, après une étude technique certifiée, on pourra gagner d’autres lits ». Le ministre a indiqué que 400 autres modules, soit un total de 1.600 lits, sont prévus pour l’Ucad. « C’est un surplus important », s’est-il réjoui. 
Sur le site de Ngor, il existe 800 modules équipés de 2 lits en plus des accessoires de haute qualité. Soit un total de 1.600 lits. 76 suites avec des doubles lits sont disponibles sur le site des Almadies. « Les études sont en cours. Nous allons impliquer tous les acteurs pour qu’on puisse avoir, à l’arrivée, un module témoin », a-t-il souligné. 
Le directeur du Coud, Abdoulaye Diouf Sarr, a indiqué que cette mesure de l’Etat rassure la communauté universitaire. « Ces modules vont nous soulager et nous permettront de mettre les étudiants dans de meilleures conditions », a-t-il affirmé. M. Sarr a noté que le Coud a pris toutes les dispositions pour évacuer les pavillons qui menacent ruine dans le campus. « Tous les pavillons sont libérés. Nous sommes en train de stocker tout le mobilier. Nous voulons que la démolition se déroule convenablement », a-t-il ajouté. 


Le Soleil


Commentaire (1)


Grd Ndiaye En Décembre, 2012 (13:50 PM) 0 FansN°: 1
Jeune homme d'une trentaine cherche femme (20 à 50ans) pour relation durable dans le respect et la discrétion.

[email protected]

Jeune homme d'une trentaine cherche femme (20 à 50ans) pour relation durable dans le respect et la discrétion.

[email protected]

Jeune homme d'une trentaine cherche femme (20 à 50ans) pour relation durable dans le respect et la discrétion.

[email protected]

Jeune homme d'une trentaine cherche femme (20 à 50ans) pour relation durable dans le respect et la discrétion.

[email protected]

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]