L'Etat sénégalais déterminé à trouver une solution aux retards de salaire des corps émergents

  • Par : APS | Le 19 janvier, 2013 à 16:01:36 | Lu 6170 fois | 3 Commentaires
content_image

L'Etat sénégalais déterminé à trouver une solution aux retards de salaire des corps émergents

L’Etat du Sénégal compte réunir tous les acteurs ‘’qui interviennent dans le circuit de la dépense des salaires des corps émergents’’ en vue de lever les contraintes responsables des retards de leur paiement, a annoncé, samedi, à Dakar, le ministre de l'Education nationale, Serigne Mbaye Thiam.

‘’Les retards des salaires n’impliquent pas seulement les agents du ministère de l’Education nationale. C’est pourquoi nous allons réunir tous ceux qui interviennent dans le circuit de la dépense des salaires des corps émergents pour identifier les goulots d’étranglement, répertorier les contraintes occasionnant les retards et arrêter les mesures nécessaires à la levée de ces contraintes’’, a souligné M. Thiam

‘’Le système éducatif, a-t-il dit lors d’un atelier de restitution des résultats sur l’automatisation de la gestion des salaires des corps émergents, est confronté à des débrayages et des grèves cycliques dont l’un des motifs récurrents est constitué par les retards dans le paiement des salaires et indemnités des volontaires, maîtres contractuels, vacataires et professeurs contractuels appelés corps émergents’’, a indiqué M. Thiam.

Il a précisé que les retards de salaires sont entre autres dus à l’insuffisante maîtrise des effectifs des enseignants, particulièrement des corps émergents, aux difficultés de maîtrise de la masse salariale au regard des ressources financières dont dispose le Sénégal, et à des causes conjoncturelles.

Selon lui, ‘’le traitement automatisé avec une base de données unique accessible par interface web au niveau des IA [Inspection d’académie] et des IDEN [Inspection départementale de l’Education nationale], est un premier pas vers la solution aux regards de paiement des salaires des corps émergents’’.

Toutefois, il a déclaré que ce projet n’était pas la seule réponse. ‘’Au contraire, il s’inscrit dans un ensemble de mesures qui visent à agir sur toutes les causes au-delà de la gestion stricte des salaires des corps émergents’’, a-t-il dit.

A cet effet, M. Thiam a insisté sur l’organisation, avec tous les acteurs de la chaîne de traitement et de paiement des salaires et indemnités desdits corps, d’une journée de première évaluation du présent atelier.

Cette mesure, poursuit-il, ‘’va au-delà des seuls corps émergents’’. ‘’Elle est relative à l’insuffisante maîtrise de la masse salariale des enseignants liée aux recrutements opérés en contradiction avec les prévisions.’’

Elle consistera selon lui à ’’ l’élargissement et à l’approfondissement des mesures pour une solution définitive’’. ‘’Nous envisageons de tenir cette journée de travail au cours de la deuxième semaine du mois de févier’’, a-t-il précisé.

‘’Les missions de recensement des personnels enseignants organisées du 15 au 28 novembre 2012 ont permis d’avoir une vue exacte des déficits et surnombres, de procéder à un redéploiement à l’intérieur des académies, en attendant un redéploiement national, et de déterminer les besoins en personnels’’, a-t-il rappelé.

Selon lui,’’ ce retour à l’orthodoxie dans le recrutement et dans l’utilisation optimale de nos ressources humaines est salutaire pour, d’une part, prévenir les dérives constatées et, d’autre part, éviter que l’État s’engage au-delà de ses capacités financières’’.

Pour le Ministre, les mesures définies traduisent ‘’en actes concrets l’objectif stratégique du gouvernement d’améliorer la gouvernance de notre système éducatif dans le sens d’une plus grande efficacité, d’une plus grande efficience, d’une plus grande productivité des enseignants’’.

Serigne Mbaye Thiam souligne en outre que ‘’le gouvernement du Sénégal est déterminé à résoudre définitivement cette question des retards de salaire en lui trouvant une réponse structurelle’’, rappelant que pour arriver à ce résultat, il faudra ‘’analyser objectivement les cases et surtout agir’’.

SK/ASG


APS


Commentaire (2)


Enseignant En Janvier, 2013 (09:29 AM) 0 FansN°: 1
Comment pouvez-vous disserter sur des 'solutions' quand les familles de ces sénégalais souffrent a cause de l’incompétence d'individus connus? Ce ne sont pas ces corps émergents qui doivent en souffrir; il faut mettre en place un dispositif prenant en charge de manière temporaire ces situations afin que cela ne soit plus une cause de gréve. Il en est de même des fonctionnaires admis a la retraite. Cette administration vous prive de votre pension pendant au moins trois mois alors qu'elle détient tous les éléments en faveur d'un traitement automatique du départ a la retraite.
Maths En Janvier, 2013 (09:44 AM) 0 FansN°: 2
On exige la validation dans un plus bref délai des années de volontariat, de vacation et de contractualisation des maîtres et professeurs contractuels reclassés comme fonctionnaires.

La volonté du gouvernement de remettre en cause l’accord sur la validation des années de volontariat, de vacation et de contractualisation des maîtres et professeurs contractuels reclassés comme fonctionnaires est une preuve palpable de la légèreté avec laquelle le gouvernement traite ces questions essentielles.

Pas de paix sociale dans le secteur de l’éducation sans une application stricte de l’accord sur la validation au deux tiers des années de volontariat, de vacation et de contractualisation des maîtres et professeurs contractuels reclassés comme fonctionnaires, avec paiement de rappels comme cela est fait pour les décisionnaires.

Ablo En Janvier, 2013 (10:17 AM) 0 FansN°: 1
comment voulez vous correctement faire ce travail sans y avoir associer les gestionnaires des iden?

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]