Vendredi 22 Mars, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Education

Les étudiants orientés dans le privé étalent leur colère dans la rue

Single Post
Les étudiants orientés dans le privé étalent leur colère dans la rue

Les étudiants orientés dans les établissements privés ont manifesté ce lundi sur l’avenue Cheikh Anta Diop. Ils protestaient contre leur renvoi pour défaut de paiement la dette due par l’État aux écoles et instituts privés ayant accueilli des bacheliers non orientés dans les universités publiques.

Leur porte-parole, Jacaria Niass, interrogé par la Rfm, invite l’Etat à payer la dette de 13 milliards pour leur permettre de rejoindre les salles de classes. Il considère que «les 3 milliards que l’Etat a décaissé sont insuffisants car jusqu'à présent les étudiants sont dans la rue».

Niass ajoute : «On ne va pas accepté que notre avenir soit sacrifié. C’est eux qui nous ont déclaré la guerre depuis qu’ils nous ont fait sortir. Quand vous usurpez le droit de quelqu’un vous lui déclarez la guerre.»


Article_similaires

9 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (14:06 PM)
    La priorité de nos gouvernants, c'est la réélection dès le premier tour du président de la république point barre!
  2. Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (14:49 PM)
    Rejoignez tous Sonko, il va bien s'occuper de votre avenir. C'est clair et net !
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (14:54 PM)
    Macky va être plus malin que vous car il va regler le probleme juste pour les elections de fevrier 201. Passee cette date, macky ne va plus se soucier de vous
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (15:20 PM)
    Combien d'universités l'État aurait pu construire avec ces milliards qui vont s'accumuler (16 déjà d'arriérés) au fil des années. Les étudiants seraient dans leurs régions respectives et avec des mesures économiques d'accompagnement, l'État pourrait décentraliser la richesse nationale. Vraiment insensé de continuer ainsi et de sacrifier une génération d'étudiants. On parle de 40 000, une bombe sociale.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (15:21 PM)
    Combien d'universités l'État aurait pu construire avec ces milliards qui vont s'accumuler (16 déjà d'arriérés) au fil des années. Les étudiants seraient dans leurs régions respectives et avec des mesures économiques d'accompagnement, l'État pourrait décentraliser la richesse nationale. Vraiment insensé de continuer ainsi et de sacrifier une génération d'étudiants. On parle de 40 000, une bombe sociale.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (15:21 PM)
    Combien d'universités l'État aurait pu construire avec ces milliards qui vont s'accumuler (16 déjà d'arriérés) au fil des années. Les étudiants seraient dans leurs régions respectives et avec des mesures économiques d'accompagnement, l'État pourrait décentraliser la richesse nationale. Vraiment insensé de continuer ainsi et de sacrifier une génération d'étudiants. On parle de 40 000, une bombe sociale.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (15:21 PM)
    Combien d'universités l'État aurait pu construire avec ces milliards qui vont s'accumuler (16 déjà d'arriérés) au fil des années. Les étudiants seraient dans leurs régions respectives et avec des mesures économiques d'accompagnement, l'État pourrait décentraliser la richesse nationale. Vraiment insensé de continuer ainsi et de sacrifier une génération d'étudiants. On parle de 40 000, une bombe sociale.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (15:21 PM)
    Combien d'universités l'État aurait pu construire avec ces milliards qui vont s'accumuler (16 déjà d'arriérés) au fil des années. Les étudiants seraient dans leurs régions respectives et avec des mesures économiques d'accompagnement, l'État pourrait décentraliser la richesse nationale. Vraiment insensé de continuer ainsi et de sacrifier une génération d'étudiants. On parle de 40 000, une bombe sociale.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (16:36 PM)
    Je crois humblement qu'il faut revenir au système de 02 "parties" au bac pour diminuer le nombre de bacheliers qui sortent des terminales : un pré-bac (1ère partie), en classe de 1ère et le bac proprement dit (2ème partie) en classe terminale.
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2018 (16:56 PM)
      che teu teu teu
      mon frere cetait trop dur pour avoir le bac en ces temps là...
      les classes de terminales etaient peuplés de vieux eleves avec des barbes grisonnantes

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR