Climats et migrations : Un comité scientifique désigné pour étudier les changements environnementaux dans le Sahel

  • Par : Lesoleil | Le 02 mars, 2013 à 09:03:07 | Lu 3326 fois | 1 Commentaires
content_image

Climats et migrations : Un comité scientifique désigné pour étudier les changements environnementaux dans le Sahel

C’est en définitive un comité scientifique composé de dix membres qui a été désigné, hier, à l’issue de l’atelier sur les « impacts environnementaux et migrations dans le Sahel » pour conduire l’étude sur cette thématique. C’était en présence du représentant du ministre Haïdar El Ali et de la directrice de l’Unesco/Breda. Maréma Touré Thiam du bureau de l’Unesco de Dakar a été, on ne peut plus, explicite sur les débats profonds et la méthodologie qui ont mené au choix du comité scientifique devant mettre en place une orientation qui va conduire prochainement, au mois de juin, à la validation de l’étude sur l’impact des changements climatiques environnementaux et les migrations dans le Sahel.


Le Pr Henri Lô, enseignant-chercheur à l’Institut des Sciences de l’Environnement (Ise), a été désigné pour coordonner cette équipe. Devant les autorités venues procéder à la clôture de l’atelier de deux jours, il a dévoilé un pan de l’élaboration de la problématique et de la méthodologie par lesquelles le comité va devoir faire le travail. À en croire ses propos, il s’agira de décrire et d’analyser les différents types de changements induits par le climat, les différents types de migrations, les changements et les migrations, les changements induits sur les femmes, la participation de ces femmes dans ces migrations. Autant d’axes de recherche qui vont permettre, à terme, de mettre à la disposition des politiques et des communautés des résultats utiles.


Le Pr Lô a aussi insisté sur la dimension spatiale des migrations se fondant sur une approche participative, une approche genre et sur le respect des droits humains. Il a aussi souligné l’existence de sites potentiels pour faire le travail, à savoir les secteurs d’activités telles que l’agriculture, la pêche, l’élevage et la foresterie.
MarieThérèse Ndong Jatta, directrice du Breda et Ernest Ndione qui a représenté le ministre de l’Environnement ont, tour à tour, salué le travail déjà effectué et ont souhaité que les recommandations de l’étude soient mises à la disposition du Sénégal et de tous les autres pays du Sahel concernés par la problématique.


Babacar Bachir SANE




lesoleil

Commentaire (1)


Migre En Mars, 2013 (10:04 AM) 0 FansN°: 1
Arrêtez de vouloir migrer ailleurs comme des animaux! Restez chez vous et allez travailler. Ailleurs c'est pas mieux et il faut travailler partout dans le monde. Ou faut-il croire que le mot "TRAVAIL" vous fait peur?  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :haha:  :haha:  :haha: 

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]