Six villages de Djilor- Saloum retenus dans un programme d'adaptation aux changements climatiques

  • Source: : APS | Le 21 novembre, 2013 à 21:11:50 | Lu 8575 fois | 1 Commentaires
content_image

Six villages de Djilor- Saloum retenus dans un programme d'adaptation aux changements climatiques

Six villages de la communauté rurale de Djilor-Saloum (Foundiougne) ont été retenus pour servir de zones d’expérimentation à un programme mondial d’adaptation aux changements climatiques, dénommé: Ecosystèmes pour la protection des infrastructures et des communautés (EPIC).

‘’Ces villages sont : Djilor, Sadioga, Goudème Sidi, Gagué Chérif, Pthié, et Kamataan Bambara’’, a indiqué, jeudi, Amadou Mactar Diouf, coordonnateur national des programmes du bureau de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

M. Diouf intervenait au terme d’un atelier de lancement dudit projet qui a été suivi d’une visite de terrain sur les sites d’implémentation du programmes. 

A l’initiative de l’UICN, en collaboration avec l’ONG suisse ProAct, le projet EPIC veut démontrer comment les écosystèmes sains peuvent contribuer à réduire les risques de catastrophes et à améliorer la résilience des moyens de subsistance des communautés.

‘’Pour cela, a-t-il indiqué, nous allons mettre en place un système de promotion des connaissances locaux et les nouvelles innovations en matière d’adaptation aux changements climatiques, dans ces six villages de cette communauté rurale.’’

Cette mission, a expliqué M. Diouf, consiste à faire une cartographie des zones vulnérables en termes de catastrophes naturelles pour amener les populations, à avoir une lecture des zones d’intervention.

‘’Il s’agira pour nous d’être en appui-conseils aux populations, essayer de les aider sur les spéculations, c’est-à-dire, de cultiver sur les terrains propices à l’arachide et au riz’’, a-t-il précisé.

Outre cette option, a-t-il indiqué, le projet va étudier d’autres alternatives à ‘’l’utilisation des eaux des bas-fonds en système de pisciculture ou de maraîchage pour les femmes’’. 

Il a estimé que cela pourrait être une forme d’adaptation aux problèmes causés par les changements climatiques extrêmes au niveau de cette localité.

Sur le choix de Djilor-Saloum, comme site test de ce projet au Sénégal, M. Diouf a signalé que cela était lié aux phénomènes climatiques extrêmes connus par cette localité, ces dernières années dont l’inondation. 

‘’Il est arrivé aussi des routes coupées, des champs inondés, des populations complètement dans le désarroi, des pertes en récoltes’’, a-t-il dit. 

‘’Les changements climatiques ont eu comme conséquence aussi la salinisation des terres, la dégradation du couvert végétal’’, a pour sa part souligné, El Hadj Ballé Sèye, facilitateur national du projet. 

Selon lui, la solution durable à une lutte contre les catastrophes naturelles, c’est investir dans la préservation des écosystèmes, comme la mangrove ou encore les ressources forestières. 

Le Sénégal et le Burkina Faso sont les deux pays en Afrique de l’Ouest, qui ont été retenus dans le cadre du déroulement de la phase-test de quatre ans du projet EPIC. 

Selon ses responsables, le programme du projet a été conçu dans une approche participative, en étroite collaboration avec les populations bénéficiaires.


Auteur: APS - APS






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (1)


Buju Banton En Novembre, 2013 (16:34 PM) 0 FansN°: 1
Le titre reel est : " 6 villages tests choisis pour le programme du nouvel ordre sur le plan local".



Le seul veritable probleme climatique se nomme HAARP, et il n'y a aucun probleme climatique de niveau mondial qui releve de la nature.



A bon entendeur

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]