Abdoulaye Diouf Sarr : "Les personnes sans conscience n'ont pas de place dans un hôpital"

  • Source: : Seneweb.com | Le 17 octobre, 2017 à 18:10:25 | Lu 11603 fois | 50 Commentaires
content_image

Abdoulaye Diouf Sarr : "Les personnes sans conscience n'ont pas de place dans un hôpital"

L'affaire Aïcha Diallo, du nom de la fille décédée aux urgences de l'hôpital de Pikine, n'a pas fini de faire couler beaucoup de salive et d'encre. Après le directeur de l'hôpital qui s'en est lavé à grande eau, c'est au tour du ministre de la Santé de réagir. Abdoulaye Diouf Sarr, qui s'est exprimé sur les ondes de la Rfm, annonce qu'"une enquête est ouverte pour situer les responsabilités".

Et quel que soit le résultat de cette enquête, dit-il, les dispositions qu'il faut seront prises. “Dans ce système là, il faut toujours se battre pour faire sortir les personnes qui n'ont pas la conscience de servir la santé", a soutenu Abdoulaye Diouf Sarr.

"Face à l'urgence, on ne peut pas mettre l'argent comme condition. La responsabilité de l'hôpital, c'est de prendre en charge le malade et de le soigner. Ce que je peux vous dire tout de suite, c'est que l'enquête est en cours. Elle va être conduite de la manière la plus responsable et la plus diligente possible", conclut Abdoulaye Diouf Sarr.


Auteur: Chamsidine Sané - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (36)


Anonyme En Octobre, 2017 (18:57 PM) 0 FansN°: 1
Bien dit ! C’est honteux.
Reply_author En Octobre, 2017 (21:59 PM) 0 FansN°: 1
docteur apres la mort ses sa l hopital du senegal on vote des milliard pour la campagne est on n est meme pas capable de soigner nos malade ses triste
Reply_author En Octobre, 2017 (22:40 PM) 0 FansN°: 2
bien dit m. le ministre, pourvu que les résultats de l'enquête soient publiés et que les mesures idoines soient prises afin que cela ne se reproduise plus au sénégal.
Mandou En Octobre, 2017 (07:59 AM) 0 FansN°: 3
mettons nous à la place des médecins
le médecin peut et doit prendre en sarge psychologiquement le malade et ses accompagnateurs mais ne peut en aucun cas acheter les médicaments du malade ou bien lui payer la radiographie les analyses et les opérations chirurgicales
la précise en charge d'une urgence ne se fait pas les mains nues donc s'il faut blamer il faut plamer le système de santé qu' sénégal voir la couverture maladie universelle
Un Sénégalais En Octobre, 2017 (14:09 PM) 0 FansN°: 4
bonjour,

je souhaite interpeler les autorités. leurs déclarations ne sont pas à la hauteur de la tragédie. dans un état qui se respecte, le directeur de la santé publique et le ministre de la santé devraient démissionner. par ailleurs, des poursuites doivent être engagées pour éclairer l'opinion et punir les coupables.

si cette horrible affaire a pu se passer c'est parce que les autorités en charge de l'encadrement et de la formation des équipes n'ont pas fait leur travail.

il est manifeste qu'en dehors de toutes les autres considérations, il y a un déficit de formation dans cette affaire. du personnel de santé bien formé ne se conduit pas de la sorte.

malheureusement, tous les établissements sous la responsabilités des autorités politiques sont des lieux pour recaser des militants. dans tous les pays du monde il existe "le piston" cependant y a un minimum des règles. travailler dans un hopital et ce quel que soit le niveau, même pour faire le ménage, nécessite des compétences spécifiques.

il faut la personne qu'il faut à la place qu'il faut.


ministre de la santé: il faut démissionner, c'est la moindre des choses !

cordialement,
Anonyme En Octobre, 2017 (19:05 PM) 0 FansN°: 2
L'hôpital n'est qu'une victime, un bouc émissaire, le principal responsable est ce gouvernement menteur qui crie partout :couverture maladie universelle, santé pour tous.Alors que toutes les structures sanitaires souffrent à cause de l'état.
Hollandais En Octobre, 2017 (19:10 PM) 0 FansN°: 3
Plein de deumeu ds les hôpitaux

Senegalais.
Hollandais En Octobre, 2017 (19:10 PM) 0 FansN°: 4
Plein de deumeu ds les hôpitaux

Senegalais.
Anonyme En Octobre, 2017 (19:18 PM) 0 FansN°: 5
Qu'on arrete de nous pomper l'air. Ce n'est pas une premiere. Tous les jours de dignes fils du Senegal meurent dans les hopitaux, faute d'argent..

Dans ce pays so amoul khaaliss doo fadjou. Wassalam
Reply_author En Octobre, 2017 (19:34 PM) 0 FansN°: 1
hélas c'est une vérité dans tous les pays du monde même au cuba
Reply_author En Octobre, 2017 (21:05 PM) 0 FansN°: 1
cuba? lolou mome ay fenne leu. la santé et l'éducation, ce sont les bases là bas. dougn ko fowei
Anonyme En Octobre, 2017 (19:41 PM) 0 FansN°: 6
Bienvenue sur le meilleur site de rencontres sexe >>> w­w­w.W­a­n­t­s­d­a­t­e.c­o­m
Reply_author En Octobre, 2017 (07:57 AM) 0 FansN°: 1
n°6, franchement tu nous fatigues. informes tes parents ton père et ta mère, ils doivent être intéressés par ton site de bordel, eux qui sont accros et qui mis au monde un accro comme toi.
Anonyme En Octobre, 2017 (19:53 PM) 0 FansN°: 7
Baptème du nouveau ministre,comme eva marie coll seck avec la radiothérapie.

Des industries de mensonges et surtout du médecin après le meurtre de cette petite fille qui n'est que victime de lâches.

Monsieur Le ministre parlez nous encore de la CMU?Moi j'ai honte

 :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 

Reply_author En Octobre, 2017 (20:12 PM) 0 FansN°: 1
dans cette ton toi n'a pas d'importance
Piknikk En Octobre, 2017 (19:55 PM) 0 FansN°: 8
Merci M le Ministre, il ne faut se verser dans la dilatoire, il fo prendre toutes les dispositions pour apporter toute la lumière.
Voila En Octobre, 2017 (12:10 PM) 0 FansN°: 1
nous attendons les résultats de l’enquête et les sanctions. des dossiers comme ça doivent plutôt intéresser la société civile et "yen a mare" au lieu de nous fatiguer avec des dossiers de politique et de politiciens. la politique est du ressort des politiciens si vous ne l’êtes pas, il faut la laisser à ceux qui le sont. mais le social interpelle tous le monde. c'est là qu'il faut se battre!!!! y'en a marre levez vous!!!!
Samba Diouf En Octobre, 2017 (20:18 PM) 0 FansN°: 9
Le Gouvernement est seul responsable de ces malheurs! Combien d'argent jettés dans les fonds politiques , des milliards et si cet argent allait dans les hopitaux, on pourraiit avoir de meilluer accueil et soin/ Parcequ'il y'a ce desces, le Ministre va jetter en pature tout cet hopital.ol faut mettre immediatement les plus de 15 milliards d'augmentation du budget de la Présidence vers les hopitaux; il faut diminuer ces Ministres et Ministres Conseilers budgetivores et faire des incvestissement pour le Santé. Tout ce vous direz ne sera que politique politicienne. s'il y'avait des moyens pour prendre en charge les malades, il y'aurait moins de problemes. Tant que les causes ne seront pas gérées, on ne pourra que contacter tristement ce qui se passe da,s nos hopitaux! L'Etat est seul responsable, les hopitaux n'ont de moyens alors que que l Pr augmenten son train de vie à coup de milliards! Honte à vous!
Anonyme En Octobre, 2017 (20:21 PM) 0 FansN°: 10
il faut virer le directeur de l'hopital c'est lui le fautif en première viennent en plus lés médecins :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla: 
Anonyme En Octobre, 2017 (20:23 PM) 0 FansN°: 11
 :emoshoot: 
Anonyme En Octobre, 2017 (20:42 PM) 0 FansN°: 12
Monsieur le Ministre : des hommes et femmes sans conscience n'ont, non plus, rien à faire dans un gouvernement...

Anonyme En Octobre, 2017 (21:12 PM) 0 FansN°: 13
Merci,nous avons un gouvernement irresponsable. Toutes les structures sanitaires publiques ont de sérieux et ils s'en fichent car ils fréquentent les cliniques privées.
Mlkd En Octobre, 2017 (23:12 PM) 0 FansN°: 14
Il faut qu'on arrête cette hypocrisie autour de nos structures sanitaires publiques. Ce qui s'est passé avec Aicha est le quotidien des populations démunies de ce pays. Non seulement on est mal accueilli dans ces structures mais quelque soient l'urgences qui vous y amène la première questions qu'on vous pose est comment est ce que vous payez au lieu de savoir quel est votre problème. Et la manière même dont sont construites ces structures en dit long. On a généralement à l'entrée de chaque structure ce qu'ils appelle Accueil et Caisse.

L'autre problème que nous connaissons tous est le problème de tous ces spécialistes des nos principaux hôpitaux qui ont ouvert leur propre clinique et qui demandent au malades de passer à leur cliniques pour une meilleure prise en charge créant ainsi une santé pour les riches et une pour les riches. Tous ces spécialistes oublient que pour la plupart d'entre eux ont été formé grâce à nos impôts et taxes. Et aujourd'hui aucun d'entre eux ne consacre entièrement son temps et ses heures de travail à nos structures de santé publique et pire encore les hôpitaux leur servent de rabattoir de clients avec la complicité de leurs secrétaires ou infirmiers.

M. le ministre si les sénégalais ont peur d'aller dans nos hôpitaux en voilà quelques raisons. Nous espérons que ce drame sera l'élément déclencheur d'une prise de conscience de spécialistes, médecins, infirmiers, sages-femmes, aide soignant et personnels de l'administrations de nos structures de santé et une meilleure organisation de notre système de santé.

Et n'oublions jamais que les 95% des sénégalais n'ont pas d'autres alternatives que les plateaux médicaux de notre pays alors donnez-nous le courage de les fréquenter en toute confiance au lieu d'en faire des mouroirs pour personnes démunies.

Sincere En Octobre, 2017 (08:12 AM) 0 FansN°: 1
tres bien dit mon cher
Reply_author En Octobre, 2017 (10:07 AM) 0 FansN°: 2
le cas d'une proche m'amène à soutenir que le fait est plutôt du coté de la négligence, du laxisme, de l'inconscience, du manque d’humanisme de la part d'un certain personnel soignant qui je le rappelle constitue un échantillon reflétant ce qui prévaut de manière générale dans notre société. en effet la semaine dernière, une parente à moi s'est présentée dans une structure sanitaire avec des maux de tête, de la fièvre accompagnée de frissons et sudation surtout le soir. ces signes font penser même pour un profane, au paludisme. arrivée à la structure médicale, qui n'est autre que le centre de santé mame abdoul aziz sy de tivaouane, elle entend dire par l'infirmière de service, que le médecin et elle même sont pressés car devant prendre leur pause. sur l'insistance de la patiente, elle consent à lui faire le test de la goutte épaisse mais sans prendre le temps de laisser quelque réaction s'opérer. aussitôt elle décrète que la patiente a juste une grippe et demande au médecin de lui prescrire des médicaments en conséquence. après une nuit interminable de fièvre et mal de tête elle se résout le lendemain à aller voir du coté du camps des sapeurs pompiers de tivaouane. c'est là qu'elle a été correctement prise en charge, mise sous perfusion toute la journée, avec un traitement contre le paludisme. elle reçoit des médicaments avant d’être renvoyée chez elle le soir, en meilleur état.
je tenais à partager brièvement cette histoire pour contribuer à dénoncer l'état de déliquescence de la conscience et de l'éthique professionnelle dans certaines structures du pays en général et en particulier les services médicaux.
Anonyme En Octobre, 2017 (00:12 AM) 0 FansN°: 15
c'est tous les jours que les meurent dans les centres de santé faute de moyen
Anonyme En Octobre, 2017 (00:36 AM) 0 FansN°: 16
C'est lui ministre qui devrait démissionner en premier, c'est le premier responsable. Le problème de nos hôpitaux c'est le manque d'humanité du personnel soignant mais ils sont tellement mauvais, d'une méchanceté terrible!

Ce n'est pas question de moyens mis en place par l'état non pas du tout ces gens daniou bone rek.

Anonyme En Octobre, 2017 (01:10 AM) 0 FansN°: 17
et puis mm les animaux s'entre aide alors pourquoi op nous humains et croyants
Anonyme En Octobre, 2017 (01:10 AM) 0 FansN°: 18
humainement rek on doit de l'assistance a s ki en on besoin mm sans loi.koune na khol soudone yaw
Anonyme En Octobre, 2017 (07:34 AM) 0 FansN°: 19
Douf Sarr perd ses moyens il a tendance à "PANIQUER". Le PM doit prendre NOTE ! le prési aussi
Anonyme En Octobre, 2017 (08:22 AM) 0 FansN°: 20
Monsieur le Ministre

je ne sais pas si vous lirez mon commentaire mais un des grands chantiers de votre ministere esf l'accueil dans les services de santé du pays. Je crois qu'il faut une grande campagne de sensibilisation masi aussi de formation des personnels de santé pour qu'ils sachent que l'accueil est un element essentiel dans la prise en charge des malades. Les gens ne sont pas malades de leur propre gré et le role de l'agent de santé c'est de bien accueillir le malade (ce qui rassure) mais aussi de prendre soin de lui. Au lieu de cela' c'est avec mepris que l'on est accueilli dans les hopitaux du senegal. Ce qui fait ques les gens ne veulent meme plus se rendre dans ces structures, ce qui favorise l'automedication.
Anonyme En Octobre, 2017 (08:47 AM) 0 FansN°: 21
Et si nos gouvernant se faisait passer comme des accompagnants de malades ordinaires ils pourront voir ce qui se passe réellement dans les structures de santé mais malheureusement de loin ils ne peuvent pas voir la réalité que vivent nos compatriotes dans les structures publiques et rien qu'a l'hôpital pour enfants de Diamniadio tu peu perdre une demis journée rien que pour la facturation. j'invite le Ministre de la santé en particulier à rapprocher d'avantage de ces structures.
Faya En Octobre, 2017 (09:11 AM) 0 FansN°: 22
le sens de laccueil cest le respet de lethique dans les etablissement sanitaire et la satisfactions des citoyen paix son âme
Anonyme En Octobre, 2017 (09:25 AM) 0 FansN°: 23
c'est vraiment irresponsable de vouloir protéger un système, même si on sait qu'il est défaillant!!!! c'est la n ieme fois que ce problème revient et tjours avec le même hôpital. je me rappelle que le dernier en date, c’était une femme enceinte qui a perdu la vie faute de prise en charge !!!!

l’accueil dans les hôpitaux au Sénégal, c'est une catastrophe !!!! le personnel n'a aucune formation dans ce sens!!! tu as l'impression que c'est des gens qui nos jamais été formé dans la déontologie de leur metier.
Samu En Octobre, 2017 (09:39 AM) 0 FansN°: 24
On laisse un enfant mourir pour des questions pécuniaires alors que la santé n a pas de prix!

ET que tous les politiciens et religieux en cas de santé défaillante vont se faire soigner à l étranger

il faut que le ministre clarifie l accueil pour tous dans le cadre de L URGENCE VITALE ;SIGNE I NDÉNIABLE D UNE DÉMOCRATIE MODERNE
Anonyme En Octobre, 2017 (09:42 AM) 0 FansN°: 25
le sens de l acceuil ,le professionnalisme ,et c est toujours le meme hopital c est honteux et

pourtant c est la realité et meme dans d autres qui refusent carrément de prendre un patient urgence ou pas tant que la facture n est pas réglée ,des hopitaux et cliniques qui ne décrochent pas leur telephone pour les patients c est honteux ce systeme de santé qui n évoluent pas.
Anonyme En Octobre, 2017 (10:07 AM) 0 FansN°: 26
Comme au Sénégal tout ce qui arrive est mis sur le dos de la "volonté divine", le personnel saignant va continuer à saigner les patients à mort !
Anonyme En Octobre, 2017 (10:08 AM) 0 FansN°: 27
Il manque total de professionnalisme dans les hôpitaux public, un négligence grave des médecins. un hôpital a une administration un directeur un budget de fonctionnement ou se trouve le problème alors c'est le manque de sérieux de certains médecins

Anonyme En Octobre, 2017 (10:09 AM) 0 FansN°: 28
se monsieur na rien dit il doive

aitre à la hauteur
Anonyme En Octobre, 2017 (10:51 AM) 0 FansN°: 29
Malheureusement il y a beaucoup d'inconscients dans les hôpitaux sénégalais. le comportement et les propos tenus aux malades et accompagnants frisent l'imaginable. Il faut le vivre pour s'en convaincre. C'est triste et malheureux pour le citoyen de ce pays "musulman"!
Kenenoken En Octobre, 2017 (11:10 AM) 0 FansN°: 30
Le problème ce sont ces femmes (
Kenenoken En Octobre, 2017 (11:10 AM) 0 FansN°: 31
Le problème ce sont ces femmes (
Anonyme En Octobre, 2017 (12:11 PM) 0 FansN°: 32
Dans cette affaire triste, y a eu des manquements depuis le début et chacun pense qu'il y'a un défaut de prise en charge.

Ce qu'il faut d'abord comprendre c'est lorsque on a une plaie pénétrante , il ne faut jamais essayer d'ôter l'objet qui a causé la plaie.



J'adresse ce message à tous les sénégalais, vous recevez un coup de couteau, un objet dans le corps ne le retirer jamais car si vous le faites vous aggravez le saignement et la personne qui va vous consulter ne peut évaluer l'entendue des dégâts causés par l'objet pénétrant.



Pour ce qui concerne la prise en charge médicale d'une plaie pénétrante hémorragique, il s'agit d'une urgence chirurgicale.

Le patient doit être directement pris en charge au bloc avec voies veineuses, remplissage voir transfusion.

En aucun cas il ne doit pas attendre dans un lit pour attendre l'arrivée d'un médecin.

Au bloc on apprécie l'étendue des dégâts , on retire l'objet contondant et on répare les lésions si on peut les réparer.

La petite a commencé à perdre ses chances depuis qu'elle a retiré elle même l'objet pénétrant.

Merci
??? En Octobre, 2017 (14:24 PM) 0 FansN°: 1
yaw wakhou fi dara, le problème c'est pas le fait qu'elle a retiré elle même l'objet, mais le comportement des médecins et infirmières. yalla mo yoor bakéne, mais il faut revoir la façon que les malades et leur accompagnants sont accueillis dans les hôpitaux. que se soient médecins ou infirmiers ils sont sensé rassuré les malades, leur parler bien. légui nak sou dé ndieuwé niou khamni ndieuwna, mais wa hopital bi defnaniou sen liguey !!!
Reply_author En Octobre, 2017 (15:24 PM) 0 FansN°: 1
accueillir une personne ne le soigne pas
apprenez les gestes d'urgences au lieu de critiquer à tout va
Anonyme En Octobre, 2017 (13:20 PM) 0 FansN°: 33
diouf sarr on ne veux pas juste que des paroles on veut que cela cesse que se personnel soit punis meme radier des services de sante







Anonyme En Octobre, 2017 (13:42 PM) 0 FansN°: 34
Bien dit Monsieur le Ministre, bonne arrivée au niveau de ce ministère ou nous n'avons connu que des déboires, humiliation, fautes graves...

Je suis agent qualifié de la santé, je suis donc bien placée pour faire le constat d'échec de notre système de santé.

Maintenant au Sénégal quand on est malade et qu'on a besoin de soins au niveau des hôpitaux, il faut que toute la famille se cotise pour accéder à ces soins sans qualité, sans accueil, et qui au finish aboutit le plus souvent à la mort de l'individu.

Nous même agent de santé, quand nous nous présentons au niveau de ces structures, nous n'osons même plus nous présenter comme agent de santé, tellement l'accueil est défectueux, la rançon est de mise et l’indifférence et la négligence sont la règle. Même les médicaments de la PNA plus accessibles aux populations sont en rupture ou bien s'il existent ne sont pas prescrits, le personnel préfère les officines privées, pour faire débourser de l'argent aux populations que nous connaissons à 99% démunies.

A la place d'un cœur accueillant qui à prime à bord avant même l'examen, doit soulager 50% de la souffrance, l’anxiété et la souffrance, nous retrouvons des personnes sans cœur sans vergogne, uniquement motivées par l'argent, qui ne se soucie absolument pas du bien être des individus, et pourtant sont tous des personnes assermentées qui ont la charge de la santé des populations dans ce pays.

C'est avec beaucoup de regret que nous assistons à ces situations au niveau de l'étendu du territoire national.

Nous espérons Mr le Ministre de la Santé que vos actions vont aller dans le sens de permettre à cette population qui nous est chère de bénéficier de soins de qualité, au niveau de toutes les structures de santé du pays quelque soit le niveau, sans racket, ni négligence ni mauvais accueil. Que tous les médicaments soient disponibles de même que les examens complémentaires les plus élémentaires et leur accessibilité financière soit un combat éternel. Nous vous demandons Mr le Ministre de sanctionner négativement tout agent qui devant un patient lui accorde un mauvais accueil ou se permet de le racketter.

Nous agents de santé nous avons l'obligation d'offrir des soins de qualité, à tous les niveaux de la pyramide sanitaire pour un Sénégal émergeant.
Laminenar En Octobre, 2017 (14:03 PM) 0 FansN°: 35
cet hopital a été bien démarré par Adda puis un groupe de fantoches l'a enlevé pour y mettre une directrice aux ordres avant que l'actuel novice des hopitaux de niveau 3 y atterrisse

le vrai problème c'est le renouvellement de ces directeurs conseillers et autres viveurs de séminaires voyages et la mise en place d'une nouvelle équipe aussi bien au ministère qu'à l'échelon regional, si vous voulez faire de la qualité faites du privé mais l'hopital public bureucratique et budgétivore est à l'agonie de meme que les projets sida tuberculose, palu et que sais je encore

Monsieur Diouf Sarr nous fondons beaucoup d'espoir sur vous qui comme Mamadou Diop ancien ministre de la santé sans etre issu du milieu a laissé un souvenir vivace et c'est votre voisin à Yoff
Anonyme Katy En Octobre, 2017 (15:20 PM) 0 FansN°: 36
je le dis persiste et signe souniou hopitaux yi koufa dé niou la raye i ils connaissent rien et ne son pas trop interessé par les malades mais plutot par le gain khaliss rek

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]