Attaque terroriste à Melbourne: un mort, le suspect abattu

  • Source: : 7sur7.be | Le 09 novembre, 2018 à 12:11:52 | Lu 2119 fois | 4 Commentaires
content_image

Attaque au couteau à Melbourne

Une personne a été tuée à coups de couteau et deux ont été blessées vendredi dans une attaque survenue en plein coeur de la ville australienne de Melbourne, la police ouvrant le feu sur un suspect qui brandissait une arme blanche. Celui-ci est décédé. La police de l'Etat de Victoria, dans le sud-est de l'immense île-continent, a expliqué que les forces de l'ordre avaient "initialement répondu à un signalement sur une voiture en feu".

Mais une fois sur place, les policiers ont découvert que des gens avaient été poignardés. D'après des témoins, l'homme s'est mis à attaquer des piétons près de son pick-up en flammes, qu'il avait conduit dans le centre de la métropole du sud de l'Australie. Incident un vendredi à la sortie des bureaux L'incident s'est produit dans le quartier d'affaires de Melbourne, dans le centre-ville, aux alentours de 16h20 alors que les gens commençaient à quitter le travail pour le weekend.

Un événement terroriste

"Nous traitons désormais ceci comme un événement terroriste", a déclaré Graham Ashton, le patron de la police de l'Etat de Victoria, dans le sud de l'Australie. Le suspect qui a été capturé par la police et est mort en détention "était connu de nous" et son véhicule 4x4 était rempli de bouteilles de gaz, a-t-il ajouté. Les enquêteurs avaient déclaré dans un premier temps que l'homme n'avait pas de lien connu avec le terrorisme. Mais M. Ashton a déclaré ensuite qu'il était connu des autorités en raison de relations familiales et résidait en Australie depuis des décennies. Il s'agit d'un homme d'origine somalienne vraisemblablement radicalisé et arrivé en Australie dans les années 90.

Armé d'un couteau, l'assaillant a tué une personne et en a blessé deux autres avant que la police ne tire sur lui et ne le capture. Les faits Sur des vidéos tournées par les témoins, on voit les policiers tenter d'arrêter l'attaquant sans violence pendant au moins une minute tandis que le suspect se précipite sur eux à plusieurs reprises en brandissant son arme.

L'homme de grande taille, revêtu d'une tunique noire, fait des moulinets avec les bras en essayant de porter des coups de couteau près du pick-up en feu. Deux passants tentent de venir en aide aux policiers, un homme armé d'une chaise de café, tandis qu'un autre, rapidement surnommé "le héros australien" sur les réseaux sociaux, essaye à plusieurs reprises de renverser l'agresseur avec un caddie de supermarché.

Mais l'attaque se poursuit et au bout d'un moment, un policier fait usage de son arme et tire dans la poitrine du suspect. "Un homme a été arrêté sur les lieux et a été transporté sous escorte policière à l'hôpital dans un état critique", a déclaré le commissaire David Clayton. Une personne est morte sur les lieux et deux autres personnes sont toujours soignées, a-t-il ajouté. Suspect décédé L'auteur de l'attaque est décédé des suites de ses blessures à l'hôpital, a rapporté la police de Victoria devant la presse. Au total, on compte donc deux morts (l'auteur et une de ses victimes) ainsi que deux blessés au couteau.

Pas d'autres suspects

La police a demandé à la population d'éviter de se rendre dans le secteur, ajoutant cependant qu'elle ne recherchait pas d'autres suspects. "Nous ne cherchons personne d'autre pour le moment". Les enquêteurs ont également dépêché sur les lieux une équipe de démineurs pour sécuriser le quartier et examiner le véhicule en feu. "Les circonstances exactes doivent encore être déterminées. Le quartier a été bouclé", ont ajouté les enquêteurs en lançant un appel à témoins.

Les secours ont déclaré avoir traité trois personnes sur place. Une autre attaque Melbourne est la deuxième plus grande ville d'Australie. C'est une métropole cosmopolite d'environ cinq millions d'habitants réputée pour ses cafés, ses bars et ses restaurants, ainsi que pour son niveau de vie élevé. L'attaque survient en plein procès d'un homme de 28 ans, James Gargasoulas, qui avait foncé dans la foule à bord de son véhicule dans le même quartier de la ville en 2017, tuant six personnes.


Auteur: 7sur7.be - 7sur7.be






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (3)


Anonyme il y a 1 semaine (13:24 PM) 0 FansN°: 1
Fallait meme pas negocier si cetait ici a new York la premiere fois quil fonce sur les flics ....ils le descendent sans autre forme de proces et nous dirons :brawoo  <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  brawoo: parce que avec ces salauds on ne negocie pas  :roadrunner: 



Religion de merde ..tchimm
Reply_author il y a 1 semaine (14:47 PM) 0 FansN°: 1
... thimmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm
Anonyme il y a 6 jours (08:19 AM) 0 FansN°: 2
Un Somalien, voilà les réfugiés.
Anonyme il y a 6 jours (10:28 AM) 0 FansN°: 3
Les noirs aiment trop imiter les arabes.ces gens prennent des bateaux pour arriver en Occident,on les accueillent,et voilà le résultat.Apres tu comprends pourquoi les européens hésitent maintenant pour les accueillir.Et pourtant tout près en Mauritanie il y a l'esclavage et ça ne dérange personne

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]