International

Berlusconi et les prostituees « Ne les choisis pas trop grandes»

  • Par : ERIC JOZSEF | Le 21 septembre, 2011 à 17:09:52 | Lu 14750 fois | 23 Commentaires
content_image

Berlusconi et les prostituees « Ne les choisis pas trop grandes»

Berlusconi, empêtré dans ses affaires de prostitution, est mis en difficulté par de nouvelles publications. Jusqu’en août, l’Italie en était restée à l’image d’un président du Conseil lançant aux jeunes femmes invitées dans sa piscine privée : «En avant, suivante !» Puis, le pays a découvert, à l’occasion d’écoutes téléphoniques ordonnées par la justice, un Silvio Berlusconi vomissant son «pays de merde». A présent, c’est encore un autre Cavaliere qui vient d’apparaître aux Italiens, éclaboussé cette fois par une série de scandales de prostitution. Les révélations qui viennent d’être publiées presque in extenso par la presse transalpine sont accablantes. On y découvre en passant que Berlusconi «est Premier ministre à ses heures perdues».

 

En pleine crise économique et alors que la Péninsule est en ligne de mire des marchés, Silvio Berlusconi, 74 ans, apparaît avant tout comme obsédé par le sexe et ses «petites gamines» qui le rejoignent régulièrement en Sardaigne, à Rome, ou dans sa luxueuse villa lombarde d’Arcore. «Qui m’amènes-tu ce soir ?» s’enquiert-il au téléphone auprès de Gianpaolo Tarantini, un homme d’affaires qui lui aurait fourni une trentaine de jeunes prostituées et qui se retrouve au centre de l’accusation des parquets de Naples et Bari. «Ne les choisis pas trop grandes parce qu’on est petits», exige le chef du gouvernement qui, dans une autre conversation, précise : «Deux filles par personne […] puis, on se les prête. La chatte doit tourner.»

 

Faveurs. Le lendemain du jour de l’an, Silvio Berlusconi se félicite : «Hier soir, elles faisaient la queue devant ma chambre. Il y en avait onze. Je ne m’en suis fait que huit parce que je n’en pouvais plus.» A l’autre bout du fil, Tarantini ne manque pas de le flatter : «Mais qu’est-ce que vous faites aux femmes ? Je n’ai jamais vu personne qui les rende aussi folles.» Le jeune proxénète présumé est aujourd’hui en prison, accusé par le parquet de Bari d’avoir organisé 21 parties fines entre septembre 2008 et mai 2009. En échange de ces services rendus, «Gianpi» Tarantini aurait demandé des faveurs pour s’adjuger des marchés, notamment auprès du géant industriel Finmeccanica. Mais à Naples, il est aussi soupçonné, avec un autre homme d’affaires sulfureux, d’avoir fait chanter le Cavaliere, qui leur aurait versé 800 000 euros.

 

C’est dans ce contexte que les juges de Naples ont convoqué la «victime» présumée, Berlusconi, qui devait être entendu comme témoin. Celui-ci a répondu qu’il n’avait pas l’intention de tomber dans le «piège» des magistrats et que l’argent versé à Gianpaolo Tarantini visait uniquement à aider un ami «avec une femme et des enfants dans le besoin». Il avait jusqu’à dimanche soir pour se présenter au tribunal. Les juges napolitains pourraient demander qu’il soit accompagné par les carabiniers jusque dans leurs bureaux. Reste que l’hypothèse est peu probable. L’effet des nouvelles révélations est en tout cas désastreux pour le président du conseil, dont la cote de popularité est tombée à son plus bas niveau, avec seulement 24% d’opinions favorables.

 

Embarras. L’opposition dans son ensemble réclame la démission immédiate de Berlusconi. Dans son propre camp, certains dirigeants, comme les anciens ministres de l’Intérieur Giuseppe Pisanu et Claudio Scajola, lui demandent «un geste de responsabilité». Les alliés de la Ligue du Nord aussi ne cachent plus leur embarras. Mais le Cavaliere n’entend pas céder. «Je vais très bien, c’est vous qui avez des sales mines», a-t-il lancé hier aux journalistes devant le palais de justice de Milan, où il assistait à son procès pour corruption de témoin - le procès Mills dans lequel il pourrait être relaxé l’an prochain pour prescription - afin, vraisemblablement, de montrer qu’il ne fuyait pas la justice.

 

Silvio Berlusconi sait qu’il dispose encore d’une petite majorité au Parlement et entend aller jusqu’au bout de la législature, au printemps 2013. Il compte notamment sur la faiblesse de l’opposition de gauche, elle aussi empêtrée dans un scandale de pots-de-vin. «Si vous croyez que je vais être impressionné par ces nains», aurait-il lâché.

 

Dans l’immédiat, sa majorité envisage de présenter un texte limitant les écoutes téléphoniques et leur publication dans la presse, en mettant en avant qu’aucun autre chef de gouvernement dans le monde n’a subi une telle violation de sa vie privée. Sur les sites de certains journaux, même ses dialogues audio avec Tarantini et Lavitola sont en ligne. Et si les parquets de Bari et Naples ont veillé à retirer les passages les plus graveleux et embarrassants d’un point de vue diplomatique, il n’est pas exclu que certains commentaires sulfureux dans la centaine de milliers d’écoutes téléphoniques soient rendus publics. Alors que l’Italie a besoin de l’Allemagne pour faire face à l’attaque des marchés, le journal de gauche Il Fatto a avancé que Berlusconi avait émis une appréciation toute personnelle d’Angela Merkel : «Un gros cul imbaisable.»




ERIC JOZSEF

Articles similaires

Commentaire (13)


Vérité En Septembre, 2011 (18:33 PM) 0 FansN°: 1
pour la journaliste genevoise, l’effondrement du système financier américain achèvera les économies occidentales. un krach dont l’europe sortira renforcée. etranglée par le franc fort, la suisse n’aura d’autre choix que rallier l’ue.

christian rappaz : « l’occident est-il en faillite ? » un titre racoleur ou reflet de la réalité ?

myret zaki : tous les pays du g7 affichent un taux d’endettement équivalent ou supérieur à 100 % de leur pib, se révèlent incapables de rembourser leurs dettes et de payer les retraites à leur population. faillite est donc bien le terme approprié.

va-t-on assister à une cascade de défauts de paiements des etats, y compris des etats-unis ?

nous allons assister à la faillite des etats-unis, pas de l’europe. celle-ci, on ne le dit pas assez, reste la première puissance commerciale du monde, devant la chine. je sais que cela peut paraître iconoclaste au moment où tous les regards sont braqués sur la grèce, le portugal, l’italie ou l’espagne, mais contrairement à ce que l’on veut nous faire croire, l’effondrement du système monétaire américain reste le plus grand péril planant sur le monde. a mon avis, celui-ci se produira au plus tôt dans les mois qui viennent, au plus tard en 2014.

après les pays du sud de l’europe, c’est pourtant la france qui est dans la tourmente…

simple manœuvre de diversion de la part de spéculateurs maîtres en manipulation. un coup classique, déjà éprouvé contre la grèce : on se positionne à la baisse en bourse, on fait courir des rumeurs propres à semer la panique sur les marchés puis on encaisse les bénéfices. autre avantage du stratagème, pendant que le monde est au chevet de la france et de l’europe, pourtant beaucoup plus solvables que les etats-unis, ces derniers continuent à se financer à bon marché et à détourner l’attention de leur désastre financier.

vous ne croyez pas à l’effondrement de l’europe ?

pas une seconde. quiconque spéculerait sur une faillite de la zone euro perdrait son temps. l’épargne est importante en europe, qui profite également du soutien des banques centrales asiatiques, chinoise en particulier. le pari à faire est au contraire une vente à découvert contre tous les marchés en dollars.

les américains accusent pourtant l’europe de tous les maux actuels…

beaucoup de gens croient naïvement que les deux blocs sont amis et solidaires. c’est une illusion. la guerre économique fait rage et discréditer l’euro au profit du dollar, devenu une monnaie de singe pourtant, fait partie de la stratégie des etats-unis, dont dépend leur solvabilité. l’autre consiste à tromper les investisseurs pour cacher la situation désastreuse du pays. mais ce déni ne durera pas éternellement.

tromper ?

les etats-unis estiment leur dette souveraine à 14.500 milliards de dollars. avec l’endettement des ménages, elle culmine en réalité à 60.000 milliards et même à 200.000 milliards en tenant compte du déficit fiscal à long terme. annoncé à 9,1 %, le chômage dépasse allégrement les 20 % si l’on inclut les chômeurs découragés de longue durée. on estime à 45 millions le nombre d’américains dont les logements auront été saisis au terme de cinq ans de crise immobilière. ces gens sont sortis du circuit économique. enfin, l’inflation est donnée à 1,3 % alors que les économistes critiques l’évaluent autour de 5 %.

barak obama se vante pourtant du succès que connaissent les nouvelles émissions de bons du trésor sur la dette malgré la perte de la note triple a des etats-unis…

que peut faire le président d’un pays en défaut ? critiquer les agences de notation, mettre en doute leurs calculs, nier les évidences, répéter que son pays reste le meilleur, faire du marketing en somme. pour moi, c’est une tactique du désespoir. la vérité est moins romantique. grâce à sa planche à billets, c’est la réserve fédérale américaine elle-même (fed), qui se rue sur les bons du trésor américain. de 800 milliards de dollars en 2006, le passif de la fed approche 3.000 milliards aujourd’hui. bientôt, cette machine infernale s’arrêtera et, avec elle, la supercherie. a la seconde même, les taux de la dette souveraine exploseront, provoquant la strangulation financière du pays.

une banqueroute qui emportera forcément l’europe avec elle ?

dans un premier temps. mais l’europe sortira grandie de ce krach. contrairement aux etats-unis, qui n’ont aucun plan budgétaire crédible, l’europe met en vigueur des mesures d’austérité. elle est aussi beaucoup mieux positionnée sur les marchés des pays émergents, les seuls à créer de la croissance.

a vous entendre, c’est la fin de l’empire américain ?

un empire qui n’a plus les moyens de préparer une opération militaire d’envergure n’est plus un empire. les etats-unis vont perdre leur statut de super puissance et le dollar, celui de monnaie de référence. bientôt ramené à la valeur d’un billet de monopoly, le billet vert ne connaîtra plus d’appréciation durable. n’en déplaise aux économistes genevois, qui n’aiment pas cette idée, les pays dotés de monnaies fortes deviendront la nouvelle référence, dans un monde multipolaire et multimonétaire.

et la suisse dans tout ça ?

la hausse structurelle du franc continuera à pénaliser son économie et l’adhésion à l’union européenne apparaîtra comme la seule façon de résoudre le problème à long terme. si l’angleterre, engluée en raison de sa propre crise avec sa livre sterling, franchit le pas, ce ne sera alors qu’une question de temps pour que la suisse suive.
Teug En Septembre, 2011 (00:21 AM) 0 FansN°: 2
wade sathie ,karime escroc et trafiquant de drogue
Lui  En Septembre, 2011 (09:12 AM) 0 FansN°: 3
wade = oudee
et apres
Tirailleur En Septembre, 2011 (10:23 AM) 0 FansN°: 4
khana yaye guélou karim. pd
Pape Samba Mboup En Septembre, 2011 (17:56 PM) 0 FansN°: 2
 :-D  :-D  :-D  :-D  mann minette rekk laay laal saf sap laniou def :-D  :-D  :-D  :-D  :-D 
Big77 En Septembre, 2011 (18:04 PM) 0 FansN°: 3
l'évétement tabaski me fait peur je doit acheter 2 mouton ma femme est mon père té deukeubi dafa deugeur wayé yalla bakhna
Bb En Septembre, 2011 (19:26 PM) 0 FansN°: 1
@big
togual !! mane 3 khares!!!!
sama papa 1
sama awo 1
sama niarel 1
lepay yombe incha allah
Il Cavalliere En Septembre, 2011 (18:24 PM) 0 FansN°: 5
Meglio essere appasionato delle belle ragazze che essere gay.
Tricherie En Septembre, 2011 (18:28 PM) 0 FansN°: 6
Le 12 septembre dernier, Miss Angola, alias Leila Lopes, était élue Miss Univers 2011 devant 1 milliard de téléspectateurs. Mais la sublime beauté black pourrait perdre sa couronne ! Le quotidien argentin Infobae, repris par MediaTakeOut, affirme que la candidate aurait triché lors de son inscription.



Un scandale de plus pour Miss Univers... Avant de concourir pour ce titre, Leila avait remporté l'élection de Miss Angola britannique. Et afin de faire valider sa participation, la candidate aurait falsifié un document attestant qu'elle résidait bien au Royaume-Uni, et non en Angola. Avec l'aide d'un complice, la belle se serait donc fait passer pour une étudiante britannique en management. Une enquête est ouverte. Mais si ces faits s'avéraient vrais, Leila Lopes perdrait ses deux titres sur le champ.
***** En Septembre, 2011 (18:36 PM) 0 FansN°: 7
berlusconi a vraiment de l humour
Seven En Septembre, 2011 (19:13 PM) 0 FansN°: 8
j'espere seulement qu'on copie pas il BUNGA BUNGA de berlusconi
Buju En Septembre, 2011 (19:52 PM) 0 FansN°: 9
un vrai con ce type
Blo En Septembre, 2011 (20:06 PM) 0 FansN°: 10
sei un testa di cazzo 1 president doit donner le bon ex

Fregna... En Septembre, 2011 (23:21 PM) 0 FansN°: 11
...I CAZZI VOSTRI.... :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down: 
Maria Vanilla En Septembre, 2011 (00:23 AM) 0 FansN°: 12
quel gâchis ce type !

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]