Contentieux électoral au Zimbabwe: l'investiture de Mnangagwa suspendue

  • Source: : RFI | Le 10 août, 2018 à 20:08:08 | Lu 1920 fois | 1 Commentaires
content_image

Contentieux électoral au Zimbabwe: l'investiture de Mnangagwa suspendue

Au Zimbabwe, la date de la cérémonie d'investiture d'Emmerson Mnangagwa a été suspendue, ce vendredi 10 août. Le président sortant avait remporté la présidentielle le 30 juillet dernier et devait être investi ce dimanche. Mais les résultats avaient été contestés par l'opposition, qui avait déposé des recours. La cérémonie d'investiture est donc suspendue, le temps que la Cour constitutionnelle tranche ce contentieux électoral.

Rien n'était vraiment officiel, mais Emmerson Mnangagwa entendait organiser une cérémonie d'investiture ce dimanche 12 août. D'après le ministre de la Justice, cet événement n'aura pas lieu comme prévu. « Toutes les procédures sont suspendues en attendant la décision de la Cour constitutionnelle », indique Ziyambi Ziyambi.

Ce vendredi en effet, l'opposition a déposé un recours pour contester les résultats du scrutin, qui ont donné Emmerson Mnangagwa en tête de la présidentielle avec 50,8%.

Nelson Chamisa, leader du MDC, qui a obtenu 44,3% des suffrages, estime que le vote a été entaché de « vol et de fraude de mammouth », selon ses mots. Au lendemain du scrutin, l'opposant s'était notamment interrogé autour de la lenteur prise dans le dépouillement du vote. Selon un de ses avocats, Nelson Chamisa demande à la Cour de le proclamer vainqueur ou d'ordonner une nouvelle élection.

Recours

La Cour constitutionnelle a de son côté 14 jours pour statuer sur le recours déposé par l'opposition. Nelson Chamisa espère qu’il sera déclaré vainqueur de ce scrutin, ou qu’une nouvelle élection aura lieu.

Mais ce recours pourrait bien attiser les tensions au Zimbabwe. Depuis les élections, une soixantaine de personnes ont été arrêtées. Tendai Biti, l’une des figure de l’opposition, a notamment été interpellé à la frontière zambienne alors qu’il tentait de fuir le Zimbabwe.

Renvoyé à Harare, il a finalement été libéré sous caution ce vendredi et forcé de remettre son passeport aux autorités.


Auteur: rfi - RFI






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (1)


Anonyme En Août, 2018 (00:25 AM) 0 FansN°: 1
il ya eu fraude à grande echelle!!!

j'espere que les magistrats de la cour constitutionnelle vont faire comme leurs freres du kenya il ya quelques mois.

Soit il essaye de gagner du temps,soit ils vont annuler cette mascarade et annoncer de nouvelles elections.

Cela doit servir de lecon a nous senegalais quand on voit macky faire du"feugue deune" en disant qu'il a deja gagné!!!!!!!!

Les candidats de l'opposition doivent continuer à joindre leurs forces pour se partager la presence dans tous les bureaux de vote!!!

soyez vigilants,ces crapules preparent un coup,le parrainage en est la preuve;que sonko controle bien ses parrainages,il est populaire,il peut rassembler plus d'un millions facilement!!

Pourquoi ce pouvoir a dit qu'une seul double parrainage va invalider la candidature?

Attention,macky sait qu'il est minoritaire!! Prenez votre pour rassembler meticuleusement votre parrainage.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]