Ethiopie: le futur plus grand barrage d'Afrique inquiète l'Egypte

  • Source: : Seneweb.com | Le 26 novembre, 2017 à 11:11:42 | Lu 5090 fois | 7 Commentaires
content_image

Ethiopie: le futur plus grand barrage d'Afrique inquiète l'Egypte

C'est le futur plus grand barrage d'Afrique en termes de production d'électricité. Le barrage de la « grande renaissance éthiopienne » devrait à terme fournir plus de 15 000 gigawatts par an. Il est achevé à 63%, selon Addis Abeba. Mais cet ouvrage inquiète au Nord. L'Égypte craint qu'il réduise le débit du Nil. Il est en effet construit sur le Nil Bleu, principal affluent du fleuve qui traverse ensuite Soudan et Égypte. Cette semaine, Le Caire a réitéré sa fermeté fasse à ce que les Égyptiens considèrent comme une affaire de « sécurité nationale ». Samedi 25 novembre, le ministre éthiopien de l'Eau et de l'électricité a répondu.

Le ministre a insisté sur le besoin de continuer à communiquer en direction du public égyptien pour convaincre des bienfaits du barrage, « scientifiquement prouvés », selon Selechi Bekele. Pour lui, il ne faut pas que Le Caire se focalise uniquement sur le partage des eaux, mais aussi sur la future production d'énergie que permettra l'ouvrage dont l'Égypte pourra bénéficier, insiste le ministre. Addis Abeba espère bien en effet, à terme, exporter son électricité.

Selechi Bekele s'est montré plus conciliant que le porte-parole du ministère éthiopien des Affaires étrangères. Il avait martelé jeudi que le barrage est aussi une question de vie ou de mort pour son pays, reprise mot pour mot de l'expression utilisée par le président égyptien Abdel Fattah Al Sissi quelques jours avant.

Éthiopie, Égypte et Soudan se sont mis d'accord sur le principe en mai 2015, notamment pour que le débit du fleuve reste inchangé. Il faut maintenant accorder les violons dans le détail. Deux sociétés françaises sont en train de réaliser une étude d'impact. Mais Le Caire n'est visiblement pas satisfait, les Égyptiens considèrent ces négociations techniques comme rompues.

Ce que réfute totalement le ministre éthiopien de l'Eau et de l'électricité. « Nous avons prochainement une réunion à Khartoum, c'est tout ce que je sais officiellement » conclut Selechi Bekele.


Auteur: Rfi - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (3)


Anonyme il y a 3 semaines (12:14 PM) 0 FansN°: 1
EHHHH OUI , les futures grandes guerres : l'eau et les terres ;

Le Senegal devra faire tres attention : ne pas brader ses terres , comme c,est la tendance actuelle a donner nos terres aux Marocains et autres predateurs
Reply_author il y a 2 semaines (15:47 PM) 0 FansN°: 1
le sénégal est perdu, les politiciens sont trop mauvais pour nous mettre sur de bons rails.
Reply_author il y a 2 semaines (21:45 PM) 0 FansN°: 2
le sénégal se porte très bien .
Anonyme il y a 3 semaines (12:17 PM) 0 FansN°: 2
L'Egypte, l'une des plus grandes dictatures au monde soutenu par les pays les plus fascistes.

J'espère seulement que ce Al Fata Al Sissi ne va pas s'aventurer à déclarer la guerre à l'Ethiopie.
Anonyme il y a 2 semaines (19:50 PM) 0 FansN°: 3
egypte premiere puissance militaire en afrique mais daniouy saub rek, ils n'ont pas de frontiere avec l'éthiopie, il leur faut demander l'autorisation de l'espace aérien du soudan du soudan du sud, ou de l'érytree ou de djibouti ou de la somalie pour aller bombarder le barrage en question. Ils n'auront pas cette autorisation sauf s'il le joue à "l'israelienne". En plus l'éthiopie est la 3e puissance militaire d'afrique..

Tout cela finira autour d'un accord...
Reply_author il y a 2 semaines (09:07 AM) 0 FansN°: 1
pour ta propre gouverne: selon des informations datant du 26 mai 2010, une source diplomatique égyptienne aurait déclaré : « le président omar el-beshir a donné son accord pour permettre aux egyptiens de construire une petite base aérienne à kusti afin de faciliter les opérations des commandos égyptiens au cas où ils auraient à aller détruire les infrastructures hydrauliques installées sur le nil bleu ». pour l'Érythrée, elle coopère pleinement avec l'Égypte surtout contre le son plus grand ennemis l'Éthiopie. ils feront tout pour préserver la seule source d'eau douce de leurs pays. l'Égypte est largement au dessus militairement. n'oublions pas que l'Éthiopie a déjà beaucoup de barrages et l'argument de l'électricité propriété exclusive du pays n'est pas un argument à opposer à l'Égypte. le sénégal et la mauritanie feraient la même chose si la guinée décidait de détourner une partie des eaux du sénégal. pour rappel le remplissage du réservoir (63 milliards de m3)du barrage éthiopien prendra des années.
Reply_author il y a 2 semaines (09:08 AM) 0 FansN°: 1
signé kirikou

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]