SARKOZY DÉTOURNÉ DE SON IMAGE

  • Par : ANDRÉ GUNTHERT | Le 19 février, 2012 à 11:02:11 | Lu 12469 fois | 13 Commentaires
content_image

SARKOZY DÉTOURNÉ DE SON IMAGE

Sitôt publiée, l'affiche de campagne de Nicolas Sarkozy a été détournée. André Gunther, chercheur sur l'image et le langage, maître de conférence à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS), met des maux sur ces opérations de détournement.

Selon la formule célèbre du livre Le 18 Brumaire de Louis Bonaparte, de Karl Marx, les grands événements historiques se répètent, “la première fois comme tragédie, la seconde fois comme farce.” Cette fois, c’est sûr, on est dans la farce.

Telle était du moins l’impression que produisait l’accueil de l’annonce de la candidature de Nicolas Sarkozy aux prochaines présidentielles sur les réseaux sociaux. Pendant qu’une grande partie de la presse s’efforçait de nous convaincre que les choses sérieuses allaient enfin commencer, les outils de l’appropriation s’emparaient du slogan et de l’affiche de campagne pour une série de détournements dévastateurs.

Un slogan giscardien, une affiche mitterrandienne: les communicants sarkozystes ne brillent pas par leur imagination. La seule tentative qui sortait de la routine était celle de décliner la métaphore du capitaine courage, utilisée par le candidat lors de son allocution télévisée. Mais l’option du fond marin pour habiller l’image était un choix risqué1, véritable appel du pied aux blagues et au second degré après l’échouage du Costa Concordia ou la proximité de la sortie du film La mer à boire.

Ça n’a pas raté. Avec une réactivité significative, les premiers détournements mettaient en scène Sarkozy en capitaine naufrageur (voir ci-dessus), suivis de près par le baigneur naturiste du catalogue La Redoute.

A l’époque mitterrandienne, la présence d’un fond uni ou d’un emplacement vide était un choix visuel sans risque particulier. A l’ère du mème et de la retouche, c’est une provocation à la satire. La simplicité graphique de l’affiche La France forte, composée de 3 éléments nettement distincts – le personnage, le slogan et le fond – se prête admirablement à l’appropriation. Constatant le succès du mème, le mouvement des Jeunes socialistes proposait dès le milieu de la matinée ungénérateur automatique permettant de modifier le slogan ou d’appliquer diverses variations à l’image.

Outre “la France morte”, on a pu noter le succès récurrent de l’adaptation culinaire du slogan, remixé en “Francfort”, allusion à l’empreinte du modèle germanique qui hante la candidature Sarkozy (voir ci-dessus).

Que le net s’empare d’un contenu politique et le détourne, quoi de plus normal ? Mais on n’a pas constaté pareille explosion satirique à l’endroit de François Hollande, dont la campagne, si elle peine à soulever l’enthousiasme, ne provoque pas non plus d’opposition massive. La rage mordante de la caricature s’adresse bien au président sortant, dont le moindre discours paraît définitivement inaudible, menacé par l’inversion et la raillerie. Révélateur de l’exaspération qu’il suscite, le sarcasme le plus cruel a consisté à mimer l’effacement du candidat sur sa propre affiche, jusqu’à la disparition (voir plus haut).

L’écart est frappant entre cet accueil et le sérieux avec lequel la plupart des grands médias continuent de considérer une campagne menacée par le naufrage avant même d’avoir commencé. Qui, à part Alain Duhamel, croit encore que Sarkozy est capable de rééditer Marengo et de l’emporter in extremis par un retournement inouï ? Mais le storytelling d’un combat gagné d’avance ne fait pas les affaires de la presse, qui attend depuis des mois le pain béni de la présidentielle, et qui fera tout pour donner à des chamailleries de cour de récréation les couleurs d’affrontements homériques.

Pendant ce temps, la France ricane, et s’amuse plus sur Facebook que dans les mornes sujets du JT. Une divergence de perception qui rappelle le traitement de l’affaire DSK – et n’annonce rien de bon pour la suite…

Cet article, que nous rééditons ici, a été initialement publié sur Culture Visuelle

Crédits Photos CC FlickR André Gunthert


ANDRÉ GUNTHERT


Commentaire (6)


Azertyu En Février, 2012 (11:52 AM) 0 FansN°: 1
tres drole
Bien Fait En Février, 2012 (12:30 PM) 0 FansN°: 1
c'est bien fait pour ce guignol de sarko qui compte
se faire réélire à cause de ses atrocités vis à vis de l'afrique
un exemple: la lybie qu'il a trainé dans l'instabilité et je suis sur
qu'il ne va pas plus oeuvrer à la restauration de l'ordre
Buju Banton En Février, 2012 (22:51 PM) 0 FansN°: 1
sarkozy a fini sa mission.
il n'etait pas la pour mettre de l'ordre mais du desordre.
car la philosophie fm et du nom, c'est de mettre l'ordre par le desordre.

la question est quel ordre sera la apres leur desordre ?
et bien ce sera le regime totalitaire communiste tel qu'l existait en urss!

*
*

la crise a ete bien maintenue grace a sarko et merkel.
une nouvelle emission de billets de 130 milliards d'euros vient d'etre votee pour "sauver" la grece.
et au passage les grecs auront en retour un plan d'austerite encore plus drastique.

ces mesures ne servent qu'a baisser la valeur de l'euro et creer une augmentation des prix.
le but est de faire chuter l'euro avant la fin de cette annee et retirer les libertes a chaque individu, vous etes prevenus.

le prix de l'essence en france sera bientot a 2euros le litre...et vous n'avez encore rien vu.
je vous avais prevenu depuis novembre 2011.

la prochaine etape pour sarko est qu'il cede le pouvoir, il n'a pas le choix car c'est ce que l'elite veut de lui. il ne se presente pas pour gagner mais pour tromper !

*
*

le but est simple et il y a 2 cas de figures :

1. sarko gagne l'election et cede sa place lorsque l'euro chutera car il sera tenu pour responsable.
2. sarko perd mais hollande l'emporte. hollande sera aussi tenu pour responsable et sera ejecte lorsque la vraie crise sera la.

celui que l'elite veut placer au pouvoir c'est le melenchon, de l'extreme gauche communiste.
il instaurera un regime totalitaire communiste digne de l'ancienne urss, apres que l'euro ait completement chute.

leur seule obstacle, c'est marine lepen qui est malheureusement la seule candidate anti nom.
c'est uniquement pour cette raison qu'elle a du mal a reunir ses signatures malgre ses 20% aux sondages.

*
*

n'oubliez pas la loi du 30 juin 2011 qui autorise desormais la police a utiliser des armes de guerre sur les individus... ils ne l'ont pas vote en douce pour rien !

le complot est arrive a sa fin, donc vous avez interet a stocker des aliments pour une periode de 3 a 12 mois des maintenant. si vous ne le fetes pas, vous risquez d'etre tres surpris de la tournure des choses avant la fin de cette annee.

salam
Farida En Février, 2012 (12:20 PM) 0 FansN°: 2
 :haha:  :haha: 
Mygol En Février, 2012 (12:23 PM) 0 FansN°: 3
On s'en fou chacun s
étudiant En Février, 2012 (12:43 PM) 0 FansN°: 4
il est franchement bête ce président bilingue bilingue
@étudiant En Février, 2012 (09:00 AM) 0 FansN°: 1
bilingue bilingue! bo hamoul dangay nopi, dek gnouy wah rek ngaye copié. nullard
Deug En Février, 2012 (13:16 PM) 0 FansN°: 5
hey etudiant on dit bling bling, continu d'etudier.... :haha: 
Mamalilou En Février, 2012 (22:53 PM) 0 FansN°: 6
La _RA_CE Forte...



? ?



....F....N.................  :haha:   <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/khelou.gif" alt=":khelou:">  



un message subliminal?

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]