Une collégienne exclue pour le port d'un bandeau et d’une jupe longue

  • Par : France24 | Le 06 avril, 2013 à 02:04:28 | Lu 19014 fois | 50 Commentaires
content_image

Une collégienne exclue pour le port d'un bandeau et d’une jupe longue

Un collège du Val-de-Marne a décidé, vendredi, d'exclure une jeune musulmane de 15 ans après qu'elle a refusé d'ôter un bandeau lui couvrant une partie des cheveux ainsi qu'une jupe longue portée par-dessus son pantalon.

 

Une jeune musulmane de 15 ans s’est vue exclure de son collège, vendredi, car elle refusait d’ôter un bandeau ainsi qu’une jupe noire recouvrant son pantalon. "Elle portait un bandeau de cinq centimètres et une jupe longue. Le conseil de discipline a estimé que les deux associés, c'était un signe religieux. C'est n'importe quoi", s'est offusquée Fatiha Ben Yahiaten, la mère de la jeune fille.

 

Scolariée au collège Les Prunais à Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne), elle s’était présentée le 4 décembre 2012 avec son bandeau et sa jupe longue. La direction du collège l’avait alors avertie que sa tenue était contraire à la loi restreignant le port des signes religieux à l’école.

 

La jeune fille, refusant de changer de vêtements, a alors été placée pendant plusieurs semaines en permanence. Des éléments de cours lui étaient donnés pour qu’elle puisse continuer à suivre le programme scolaire en vue du brevet des collèges, tandis qu’un dialogue était mis en place entre l’établissement et sa famille. Une tentative qui n’a manifestement pas abouti, puisque l’affaire a été portée en justice.

 

Saisi par la famille, le juge des référés du tribunal administratif de Melun (Seine-et-Marne) avait, à la mi-mars, donné tort à l'établissement et demandé la réintégration complète de la collégienne avant que le Conseil d'État, saisi par l'Éducation nationale, n'infirme cette décision, le 19 mars.

 

Épaulée par le collectif contre l'islamophobie en France (CCIF), Fatiha Ben Yahiaten, la mère de la collégienne, a indiqué son intention de faire appel de la décision, voire de porter plainte pour discrimination et harcèlement.


france24


Commentaire (21)


Reponse A No 1 En Avril, 2013 (03:35 AM) 0 FansN°: 1
Qui que tu puisse etre, sache que tu es un lache.
Yanoo En Avril, 2013 (05:20 AM) 0 FansN°: 2
si ils veulent porter le voile rien ne les empêche de retourner chez eux bien au contraire
Charlequin En Avril, 2013 (05:40 AM) 0 FansN°: 1
oui c est vrais chez eux ils pleurent pour l enlever et ici cest le cotraire ils sont anti occident mais jeans basckets dans les cites surtout les jeans < l inventeur s appelle lewis straus se qui prouve que l islam est un grand mensonge
Lom En Avril, 2013 (09:11 AM) 0 FansN°: 1
salle battard c-est où chez eux?

en quoi les autres sont plus français q-eux? elles sont nées en france raciste!!!!!
Lom En Avril, 2013 (09:12 AM) 0 FansN°: 2
salle battard c-est où chez eux?

en quoi les autres sont plus français q-eux? elles sont nées en france raciste!!!!!
Lom En Avril, 2013 (09:12 AM) 0 FansN°: 3
salle battard c-est où chez eux?

en quoi les autres sont plus français q-eux? elles sont nées en france raciste!!!!!
Charlequin En Avril, 2013 (05:35 AM) 0 FansN°: 3
y en a marre des signes religieux de l islam si sa continu en France on va se mettrent des croix autour du cou par ce que nous sommes plus nombreux
La Verite En Avril, 2013 (05:42 AM) 0 FansN°: 4
la premiere personne ki a commente est 1e niullard,mon frere je t conseil d reflechir avant d'agir.chacun a le droit d pratiker sa religion sans gene,soyons encore tolerabl

Alphaone En Avril, 2013 (06:29 AM) 0 FansN°: 5
C'est sur qu'il faut être tolérant avec les musulmans, mais ce n'est pas une raison pour admettre les provocations.

Elles savent très bien ce qu'elles font, donc, qu'elles assument.

Foutez ces hypocrites à la porte, elles essayeront de rentrer par la fenêtre.
Tubabu En Avril, 2013 (06:45 AM) 0 FansN°: 6
Le Sénégal est sérieusement menacé par l'islamisme, le djihad est présent dans le pays. A Dakar, a Kaolack, a Touba, a Mbour, il y a plusieurs groupes salafistes durs dont les autorités se soucient peu. Comme d'habitude on laisse faire avec l'insouscience, et maintenant l'inconscience caractérisant les autorités du SN. Ces groupes connus s'organisent tranquillement et surement et ont des arguments auprès des jeunes au chômage et désorientés par des religieux sectaires préoccupés par l'argent bien plus que par l'islam. Tous les vols, cambriolages et attaques en série depuis quelques mois (surtout à Mbour) sont liés aux islamistes (étrangers et sn) en grande partie, il faut de l'argent pour le djihad ! Les pseudos chefs religieux qui ne prennent que des positions timides et évasives sur ce sujet, auront le retour du bâton car ces islamistes les considèrent comme très « haram » et ils seront la cible première dans les années à venir. Qui ne dit mot consent ! Le problème au SN c'est qu'une partie de la population (6%) est acquise aux thèses islamiques par une déformation de l'islam, un obscurantisme raciste et évolutif, une éducation en régression (par le fait des enseignants inciviques). Le terreau est fertile et le sn va payer cher son inconscience du problème. Il faut une police et une gendarmerie puissante, formée et équipée au service du citoyen et non a son service avec tolérance « 0 » pour la corruption.
Alphaone En Avril, 2013 (07:20 AM) 0 FansN°: 1
6% ça fait 780.000 islamistes ....... et on dit qu'il n'y en à pas.
note: il n'y à pas autant d'homosexuels ...... puis eux ils ne feront pas d'attentats.
Aly En Avril, 2013 (08:14 AM) 0 FansN°: 7
Comment ces soit-disant démocrates défenseur de la liberté au point de vouloir légaliser l'homosexualité peuvent-ils descendre aussi bas. Demain ce sera une robe longue, ensuite un pantalon trop large, après un haut pas décolleté etc... Où va-t-on? C'est la lutte contre une religion qu'est l'islam. Vous donner raison a nous sénégalais de nous battre pour qu'on ne parle même plus d'homosexualité. Néanmoins on n'arrête pas la mer avec ses bras.
Cul Puants En Avril, 2013 (16:07 PM) 0 FansN°: 1
les francais sont vraimment sal. il ne se lavent presque jamais ! puants k ils sont .. burk ils ne se lavent mreme le cul apres avoir fait kaka ils se contentent de se torcher le cul avec du papier0.! vous voyez kel odeur repugnante ca degage lorsk1 blanc vous tourne le dos vraimment vous francais vos ete sal



je vois rien que les autes cherchent dans votre pays d malade puant de kaka





aller vous lavei le cul c est mieu de rester ici a combattre kelk chose k vous ne battrez jamais







kaka +++ ne pas se laver equauvau a un athmosphere d enfer






vive le senegal




vive l afrique




vive l amerique





vive le mexik
Cul Puants En Avril, 2013 (16:07 PM) 0 FansN°: 2
les francais sont vraimment sal. il ne se lavent presque jamais ! puants k ils sont .. burk ils ne se lavent mreme le cul apres avoir fait kaka ils se contentent de se torcher le cul avec du papier0.! vous voyez kel odeur repugnante ca degage lorsk1 blanc vous tourne le dos vraimment vous francais vos ete sal



je vois rien que les autes cherchent dans votre pays d malade puant de kaka





aller vous lavei le cul c est mieu de rester ici a combattre kelk chose k vous ne battrez jamais







kaka +++ ne pas se laver equauvau a un athmosphere d enfer






vive le senegal




vive l afrique




vive l amerique





vive le mexik
Ndongo Dji En Avril, 2013 (09:28 AM) 0 FansN°: 8
en france on accepte qu'on mette une mini jupe et un string plutot qu'une jupe longue ou un foulard.

pays d'hypocrites.
Dadidou En Avril, 2013 (10:10 AM) 0 FansN°: 9
Zen. La terre d'Allah est vaste. Demandez l'asile en Arabie.



Ça devrait marcher doublement.



Videz la france. Laissez les se démener dans leur immoralité.



  <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  
Bonne Idée! En Avril, 2013 (12:10 PM) 0 FansN°: 1
videz la france, laissez-nous avec notre affreuse moralité qui accepte les homosexuels (quelle horreur!) et allez plutôt en arabie saoudite vous éclater à prier toute la journée. quand on ne se supporte plus il est temps d'en prendre acte et de partir vivre entre personnes de même valeur!
Bonne Idée! En Avril, 2013 (12:10 PM) 0 FansN°: 2
videz la france, laissez-nous avec notre affreuse moralité qui accepte les homosexuels (quelle horreur!) et allez plutôt en arabie saoudite vous éclater à prier toute la journée. quand on ne se supporte plus il est temps d'en prendre acte et de partir vivre entre personnes de même valeur!
Ohoui! En Avril, 2013 (10:27 AM) 0 FansN°: 10
Si dans une école on impose aux élèves de venir en slip et que vous vous y inscrivez, souffrez de devoir venir en slip. Respectez les Français quand vous êtes chez eux comme eux respectent les Saoudiens quand ils y vont. Aucune femme Française n'oserait parader dans les rues de Djeddah en mini jupe alors?
Boybougraw En Avril, 2013 (10:32 AM) 0 FansN°: 11
La France est dépassé parceque l'islam est a l'intérieur de ces entrailles et sa il n'y pourra rien le vendredi les mosquées sont pleines et de jours en jours les gens embrasses de plus en plus l'islam alors c'est encore une tentative de nuir a l'islam en vain . :Ma femme est normande est musulmane et El va a Mosque avec notre fils dans son ventre sa c'est la France de demain :je remercie dieu de m'avoir fait musulman.
El Hadj En Avril, 2013 (10:56 AM) 0 FansN°: 12
La France veut distraire son peuple car avec tout ce qui se passe politiquement , fraude , autres avec leurs dirigeants politiques il faut bien occuper par un sujet débile pour que les français s'occupent moralement. Comme les français sont déçus de la politique française et montrent leurs mécontentements et leurs déceptions car rien ne vas plus . Taux de chômage qui a doublé, ministre et députés mêlés à des affaires louches, alors il faut s'attaquer sur un sujet religieux ( comme première cible les musulmans). Cette collégienne de 15 ans qui a porté un bandeau de 5 cm et une jupe par dessus son pantalon n'est en aucun cas un signe religieux. Ce n'est pas un foulard, ce n'est pas un tchador . Les filles qui portent un bandeau à l'école c'est soit pour se rendre plus coquette ou parfois relever leurs cheveux de leurs yeux.Pour la jupe par dessus le pantalon c'est aussi un style et une mode. Alors , qu'elle s'occupe des problèmes politiques et montrent aux français que dans la France il y a des problèmes plus importants que les détourner par des faux problèmes or qu'il y des vrais problèmes que la le port d'un bandeau.

La France Anti Islam,sans Libe En Avril, 2013 (11:44 AM) 0 FansN°: 13


Par Marwan Mohammed Sociologue, vice-président de l’association C’noues à Villiers-sur-Marne qui soutient l’appel «Contre une loi stigmatisante- Pour une commission sur l’islamophobie»



J’imagine que tu ne te sens pas très bien en ce moment. Tu dois te demander quand cette épreuve s’arrêtera. Tu passes en conseil de discipline ce matin dans ton collège de Villiers-sur-Marne. Depuis le 4 décembre, il t’est reproché de porter un bandeau frontal, d’une largeur de 10 centimètres selon la police, ainsi qu’une longue jupe. Les deux tiers de ta chevelure sont apparents mais, pour ton collège, c’est encore trop ostensible, trop islamique, trop transgressif. Pourtant, depuis que tu as décidé de porter un hijab - liberté que je respecte et choix impopulaire qui t’appartient, tout comme ton corps -, tu te soumets chaque matin en arrivant au collège, et je sais que c’est un sacrifice, au dévoilement imposé par la loi du 15 mars 2004. Pour avoir étudié cette loi, je considère que tu es dans ton droit lorsque tu refuses d’ôter ton bandeau ou de raccourcir ta jupe.





J’ai appris que d’autres élèves, pour ressembler à Rihanna ou parce qu’elles étaient mal coiffées, venaient parfois avec des bandanas ou des bandeaux entourant leur front, ou que la jupe longue était prisée de quelques-unes. Cette inégalité de traitement, tu me l’as dit, est l’une des motivations de ta résistance. Tu es donc, depuis plus de trois mois, sanctionnée pour ton indocilité, sans décision administrative formelle. Et quelle sanction ! Interdiction d’aller en classe, interdiction d’aller à la récréation et interdiction de parler avec les autres élèves, y compris ceux qui rejoignaient ton petit bagne, en salle de permanence. Une «mise au placard» scolaire et l’échec qui va avec.



Au début, je n’ai pas compris pourquoi ta maman, que je connais bien, avait mis autant de temps avant de nous informer. Elle m’a alors expliqué qu’elle avait multiplié les démarches, sans résultat, malgré ta santé physique et psychologique, qui est, ton collège le sait, très fragile. Même la lettre de ton médecin n’a guère modifié ton statut de paria. Je sais qu’au sein de la vie scolaire, ils ne sont pas en phase avec ta mise à l’écart qui leur est imposée, qu’ils tentent, par le dialogue, d’apaiser ce que tu éprouves. J’ai lu le témoignage d’un ex-surveillant, écœuré par ton sort et «l’odeur nauséabonde» qui, selon lui, a permis une telle union sacrée contre toi et ton misérable bandeau. Sans parler de la mauvaise foi de la direction qui, au départ, t’a accusée d’être un danger pour les autres dans les escaliers à cause de ta longue jupe. Quant aux enseignants, une poignée d’entre eux, laïcards et islamophobes, appuie depuis le départ cette démarche. Les autres - pourtant j’en appréciais quelques-uns - se sont ralliés en signant une déposition collective auprès du Conseil d’Etat. Concernant leur attitude, je n’ai pas d’explication précise à t’apporter, la construction d’un consensus est toujours complexe. Retiens que le climat idéologique a changé dans ce pays, que l’approbation de ta mise à l’écart suppose un réel mépris, sans oublier que c’est ta principale qui fait leur emploi du temps et contribue à leur avancement. Je pense aussi qu’ils t’en veulent, par ton indocilité, d’agir comme une sorte de miroir. Ton histoire les révèle à eux-mêmes. Je n’arrive pas à me faire à l’idée qu’en s’acharnant sur ton bandeau et ta liberté, ils pensent sincèrement défendre la laïcité. J’ai ensuite appris que ta principale avait obtenu le soutien des représentants des parents d’élève. Ils n’ont même pas pris le temps de vous rencontrer, de confronter les versions. Je dois t’avouer que je suis autant écœuré de l’acharnement que de l’indifférence qui l’entoure.



Je me demande comment, du haut de tes 15 ans, tu perçois l’école, la justice, ton pays, ton avenir et comment tes enseignants réagiraient si leurs enfants subissaient de telles humiliations ? Pour autant, je t’invite à ne pas généraliser. Dans cette affaire, les protagonistes n’incarnent pas, je l’espère, une position majoritaire. Il y a des directions et équipes éducatives raisonnables.



Début mars, un article du Parisien a témoigné de ta situation, après que le juge du tribunal administratif de Melun en reconnaisse l’irrégularité (6 mars). Ces deux moments t’ont apporté un espoir qu’une autre décision, celle du Conseil d’Etat, a anéanti. Je vais essayer de t’expliquer comment cela a pu arriver. Le tribunal, qui s’est intéressé au fond de l’affaire, a reconnu que ton cas relevait d’une urgence. Il a considéré que ton droit à l’éducation était malmené et a contesté le recours à la loi du 15 mars 2004. Ni cette loi ni le règlement intérieur de ton collège n’affirment que le bandeau est assimilable à un signe religieux ostensible… encore moins une jupe longue. Un bandeau frontal n’a rien d’une prescription islamique.



Mais ils ont fait appel de la décision : direction le Conseil d’Etat. Le 18 mars, celui-ci a donné plus de crédit à la version du collège qu’à la tienne. Ta principale prétend en effet que les éléments de cours qui t’étaient fournis suffisaient pour éviter le sacrifice de ton année scolaire et de ton brevet. Ce qui est faux. Comment des cours incomplets et sans enseignants peuvent-ils suffire ? Ensuite, les convocations de tes parents, la poignée d’échanges écrits ou oraux qui ont suivi, ont été considérées comme la preuve qu’un «dialogue» existait. La loi dont je t’ai parlé impose l’existence d’un tel dialogue. Dans les faits, il a pris la forme d’ultimatum : c’était soit la soumission, soit l’exclusion. C’est souvent comme ça que les institutions puissantes «dialoguent» avec des contestataires sans pouvoir ni valeur sociale ou symbolique. Malgré cela, la procédure a été jugée conforme. Or, sur le fond, le Conseil d’Etat ne s’est pas prononcé sur l’urgence de ta situation. Puis, il a émis des doutes sur le caractère religieux de ton bandeau, donc des doutes sur la légitimité de la procédure, mais tant que celle-ci est conforme… Le doute a profité à l’administration, contrairement à ce que stipule la Convention internationale des droits de l’enfant qui privilégie «l’intérêt supérieur de l’enfant». Reste à savoir si tu es encore une enfant à leurs yeux.



Quel est le bilan de tout ça ? Ton exclusion se profile, ta santé ne s’est pas améliorée - plutôt déprimée, m’a dit ta mère -, ton année scolaire est quasiment fichue et les procédures sont ruineuses pour votre modeste budget.



A part la dignité fixée à ton front, tu as, pour l’instant, perdu sur tous les autres. Comme toi, je me rends compte que ta parole, ta liberté ainsi que ton avenir scolaire n’ont pas pesé bien lourd. Et ne crois pas trop, à l’avenir, à un job d’assistante maternelle ou dans le privé. Le parti politique pour lequel ton entourage a donné sa voix à l’élection présidentielle envisage d’achever la marginalisation des femmes dont l’islamité est jugée trop visible. Cet acharnement est névrotique et, malheureusement, Frantz Fanon est mort.



Sache, pour finir, que tu n’es pas isolée. Ta famille, tes amis, plusieurs associations sont à tes côtés. Le Collectif contre l’islamophobie en France s’est mobilisé. Plusieurs personnes, pas seulement des musulmans, souhaitent participer au financement de vos frais d’avocat. Des enseignants informés de ton histoire se sont proposés de se substituer aux tiens, si tu en as la force, pour ta réussite au brevet. Tout n’est pas négatif. Courage.

Bob  En Avril, 2013 (12:15 PM) 0 FansN°: 1
une mini jupe et un string c'est quand même plus excitant qu'une burka
Mola En Avril, 2013 (16:08 PM) 0 FansN°: 14
SENEWEB

Merci de supprimer le commentaire N° 1 par respect aux musulmans!
Quun Messager En Avril, 2013 (17:38 PM) 0 FansN°: 15
  <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">   ce sont , certes, mécréants ceux qui disent: "en vérité, Dieu c'est le messie, fils de marie." alors que messie a dit:" Ô enfants d' Israël adorez Dieu, mon seigneur et votre seigneur." quiconque associe à Dieu (d' autre divinités) Dieu lui interdit le paradis; et son refuge sera le feu et pour les injustes, pas des secoureurs!

ce sont certes des mécréants ceux qui disent: "en vérité Dieu est le troisième de trois." alors qu' il n' y a de divinité qu' une divinité unique! et s' ils ne cessent de le dire, certes, un châtiment douloureux touchera les mécréants d' entre eux

ne vont-ils donc pas se repentir à Dieu et implorer son pardon? car Dieu est pardonneur et miséricordieux.



le messie, fils de marie, n' était qu' un messager , des messagers sont passés avant lui et sa mère était véridique et tous deux consommaient de la nourriture. vois comme nous leur expliquons les preuves, et puis vois comme ils se détournent.



sourate 5 al-mâ'idah (la table servie), versets 72-75 saint coran :tala-sylla: 
Fadel En Avril, 2013 (17:54 PM) 0 FansN°: 16
Moi je ne parle pas aux commentateurs faible qui se cache derrière un pseudonyme pour insulte mais aux administrateurs de seneweb. Si on prend la responsabilité de créé un site d'information en ligne et d'y intégré une fenêtre pour les commentaire, le minimum de responsabilité serait de sélectionnés les commentaire qui doivent y apparaitre. Vous devez du respect aux lecteurs en ne leurs publiant pas ces insultes des hommes faibles. Touts mes respects!  :dedet:  :sn: 
Musulmannn En Avril, 2013 (10:14 AM) 0 FansN°: 17
twa ki fai l& 1er commentaire

da Nga rere mé jour tu comprendra
Qu'elle Aille Dans Un Pays Muz En Avril, 2013 (15:13 PM) 0 FansN°: 18
Et si cette fille faisait un tour en Arabie-Saoudite?

Elle ne serait pas obligé d'enlever son hijaab (ou niquab) pour aller à l'école.

Si bien sur il lui est permis d'étudier... . De toutes façons, je pense qu'elle y serait très à l'aise.

Au lieu de chercher des polémiques et problèmes qui ne feront que gâcher ses études, elle devrait poursuivre ses études dans un pays où elle pourra vivre sa foi comme elle l'entend. Je remarque que l'offre est beaucoup trop supérieure à la demande.
RÉflÉchis Un Peu En Avril, 2013 (16:46 PM) 0 FansN°: 19
À TOUS CEUX QUI DISENT AUX MUSULMANS DE QUITTER LA FRANCE, VOUS MANQUEZ DE DISCERNEMENT .... TOUS LES MUSULMANS DE FRANCE NE ONT PAS DES ÉTRANGERS .... IL Y'A DES FRANÇAIS DE SOUCHE, QUI SONT DANS LEUR PAYS ET QUI SONT DE RELIGION MUSULMANE. VOUS ALLEZ LEUR DEMANDER DE QUITTER LEUR ROPRE PATRIE ????? AU NOM DE QUOI ???
@rÉflÉchis Un Peu En Avril, 2013 (17:45 PM) 0 FansN°: 20
Perso c'est bien ce que je leur demande. Au delà du fait qu'ils soient français, s'ils pensent que leur foi est au dessus des lois de leur pays, et qu'ils ne veulent pas les respecter, ils peuvent aller dans un pays où ils pourront vivre leur foi comme ils l'entendent. Pour le cas de la fille en question, vu que l'école dans laquelle elle est ne veut pas de son style d'habillement parce que le jugeant trop religieux, et que leur réglement le condamne, elle doit soit se conformer, soit changer d'école, ou de pays dans le cas où aucune autre école n'accepte de compromis, ou même arrêter ses études.

Si tu as une autre idée, propose la.
G Une Autre IdÉe En Avril, 2013 (21:50 PM) 0 FansN°: 21
L'IDÉE SERAIT QUE CHAQUE ISLAMOPHOBE RÉFLÉCHISSE ET SE DEMANDE POURQUOI LUI LE RACISTE-ISLAMOPHOBE AURAIT LE DROIT DE RESTER EN FRANCE, PROTÉGÉ DANS SON INCROYANCE, SA FCON DE SE VÊTIR, DE SE PAVANER EN VILLE ET POURQUOI LE MUSULMAN N'AURAIT PAS LE DROIT DE S'HABILLER COMME LE LUI DICTE SA FOI ???? MAIS JE SAIS PAR AVANCE QUE MON IDÉE NE PLAIRA PAS CAR ELLE EXIGE D'AVOIR UN CERVEAU EN ÉTAT DE MARCHE, ÇA DEMANDE D'AVOIR DE LHONNETETÉ INTELLECTUELLE , UN MINIMUM DE CULTURE, D'ALTRUISME , AUTANT DE DISPOITIONS QUI FONT DÉFAUT À TOUS CEUX QUI RÊVENT (EN VAIN) D'UNE FRANCE SANS MUSULMANS....... JE VIUS LAISSE À VOS RÊVES , JE SAIS QUE VOUS SEREZ DÉÇU.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]