Mardi 20 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

Affaire Tahibou Ndiaye : Ce qui a obligé la Commission d'instruction à libérer l'ancien Directeur du cadastre

Single Post
Affaire Tahibou Ndiaye : Ce qui a obligé la Commission d'instruction à libérer l'ancien Directeur du cadastre

Le mandat de dépôt de l’ancien Directeur du Cadastre Tahibou Ndiaye est arrivé à expiration depuis le 1er juin dernier, contrairement à l’avis général qui avait fixé cette échéance au 4 juin. 

 

Dans une correspondance adressée au directeur de la maison d’arrêt de Rebeuss avant-hier, Me Abdourahmane Sow, un des conseils de Tahibou Ndiaye, a souligné que maintenir son client derrière les barreaux relève d’une détention arbitraire.

 

C’est donc pour éviter une bourde, que la Ci-Crei a rendu hier une ordonnance de placement sous contrôle judiciaire de Tahibou Ndiaye. 

 

L’instruction a été prolongée de trois (3) mois ; de même que le contrôle judiciaire pour son épouse et ses trois filles adoptives Rokhaya, Mame Fatim et Aminata Thiam, inculpées de complicité d’enrichissement illicite et de corruption. Cheikh Tidiane Beye et Cie ont aussi rendu une ordonnance de complément d’expertise sur les biens immobiliers de Tahibou Ndiaye.

Article_similaires

17 Commentaires

  1. Auteur

    Tartuffe

    En Juin, 2014 (09:48 AM)
    une seule chose a force la liberation de tahibou c est l intervention du palais. macky et ses autres complices ont voulu tahibou le multimilliardaire libre et il est libre.
    • Auteur

      Fjk

      En Juin, 2014 (09:52 AM)
      c'est un puits sans fond, creusé par la démographie incontrôlée, la corruption, et une absence dramatique de l'état de droit. les politiques de tous bords n'ont d'autre but que l'enrichissement personnel, sans aucune vision du collectif. . et les investissements étrangers ne sont souvent que des pillages adroitement organisés. a quand une révolte ou une révolution?
    • Auteur

      Voleur Dirige Ses Victimes

      En Juin, 2014 (11:47 AM)
      touhibou peut renoncer toutes les acquisitions ors la loi comme celles des macky sall et des dignitaries religieux



      voila ce que macky sall a fait de la justice



      son propre instrument


      le senegal n'est plus une republique


      mais une jungle de mafiopolitico religieux


      le senegal est tout simplement foutu


      maudit pays. dirigez par son propre voleur
    • Auteur

      Atika.

      En Juin, 2014 (11:58 AM)
      il avait commencé à faire des révélations.et cité le porte parole du khalif des mourides
  2. Auteur

    Non

    En Juin, 2014 (10:10 AM)
    quel bordel ce pays le senegal on se permet d'emprisonner les geans sans preuves juste pour affaiblir un adversaire politique de ses bailleurs de fonds pour affaiblir le partie c'est un combat illégal
    • Auteur

      @non

      En Juin, 2014 (10:27 AM)
      ...comment un fonctionnaire de l etat peut etre "bailleurs de fonds" d 1 parti comm le pds.
    Auteur

    Oms

    En Juin, 2014 (10:21 AM)
    tous qui etaient avec wade sont des voleurs tayibou il n est le seul ,les sous prefets ,les prefets,les gouverneurs et surtout le patron devenu ministre ils ont des terrains partout ,ils ont utilise les failles de la procedure d attribution pour se faire de l argent et une acapparation des terres ,a rufisque -bargny il avait un prefet du nom de serigne mbaye et le responsable du cadastre
    Auteur

    Djoloff Du Deem

    En Juin, 2014 (10:30 AM)
    Libre , innocent ? Tahibou après avoir bradé toutes les réserves foncières , vole , vendu , et donner gratuitement à qui bon le semblait sera libre ! Mbaye Gueye EMG , a construit bcp d 'immeubles et de maisons pour des terres achetés pour 5 sous , serigne bi Mbacke môme teck tegui la gnou ko done defal depuis mamelles . On lui donne gratuitement sous la bénédiction de Wade des milliers de m2 , et il revend aux toubabs pour construire les immeubles (couleurs) Tahibou ne sait même plus combien de terres il possède . Maigres tout libre! Macky tass nga yakarou asskanwi . Tu le payeras cher .
    Auteur

    Lupourvous

    En Juin, 2014 (10:43 AM)


    Le deal c »est entre Sarr de la section de recherches et Moussa FALL gouverneur du palais , Macky n »est pas au courant .Sur tous les dossiers qui ont été adoucis , c »est en complicité avec Moussa FALL gouverneur du palais et Sarr de la gendarmerie , la CREI n »est pas au courant , Macky Sall non plus .La corruption a gagné la traque des biens mal acquis ,je suis dans le dossier je sais ce que je dis .
    • Auteur

      Hp858

      En Juin, 2014 (10:44 AM)
      en tout cas ce qui est sure et certaine c est que le colonel moussa fall a beaucoup d immeubles a dakar ; lui et le colonel diegane ngom font partie des plus riches de la gendarmerie et pourtant ils ne sont jamais parti en mission onusienne et puis ils n en veulent meme pas
    Auteur

    Wannaknow

    En Juin, 2014 (11:08 AM)
    quels sont Les arguments juridIques qui fondent cette libération de ce spoliateur ?



    tROP de zones d'ombre ... Lénine sow ,Moussa Fall ,Sarr section de recherche  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :hun: 
    Auteur

    Atypico

    En Juin, 2014 (11:17 AM)
    Bla bala bla ! Cet accusé à des munitions contre nombres d'enrichis sous Wade !
    Auteur

    Gr Mor

    En Juin, 2014 (12:12 PM)
    bravo tahibou ta générosité a été recompensé tu n'est pas un petit commis d'etat ; ils se sont trompé comme des debutant mais ou va la justice sénégalaise? ni legne koi bayi ? le sénégal a regressé dangereusementavec mimi niiaow juste la haine et l"envieux comme moyen de gouverner? liberez les prisonnier politique les sénégalais ont compris.

    Auteur

    Diop

    En Juin, 2014 (12:13 PM)
    gornema fene fene rek
    Auteur

    Woup

    En Juin, 2014 (13:27 PM)
    Je suis mouride mais ce porte parole dont je tairais le nom n'est pas clean du tout. Je me demande où est ce que ces gens trouvent toute cette manne financière! C'est une honte et une aberration pour la religion musulmane de voir un marabout aussi jeune sans aucune fonction lucrative se taper des milliards. Il n'est pas mon marabout, moi.
    Auteur

    Ok

    En Juin, 2014 (13:54 PM)
    c'est une liberté provisoire de droit parce que le mandat de dépôt qui dure 6 mis est expiré, c'est normal



    Auteur

    Nul

    En Juin, 2014 (18:24 PM)
    ce gouvernementir de diakhasé diakhasé.



    le juge d'instr. n'a pas l'aire de quelqu’un qui est sérieux

    Auteur

    Pr Diouf Avait Dit

    En Juin, 2014 (19:33 PM)
    Dans l'émission Livres d'Or de RFI, enregistrée en septembre 2000, Abdou Diouf, l'ancien Président du Sénégal, était revenu sur la création de la Cour de Répression de l'Enrichissement illicite (CREI) et les principaux dysfonctionnements et résistances qui ont plombé sa marche. Si cette Cour n’avait pas pu mener à bien sa mission, la responsabilité en incomberait, selon l’ancien président de la République Abdou Diouf, à la MAGISTRATURE, la PRESSE, la POLICE et certains CHEFS RELIGIEUX…

    Extraits :

    « J’ai créé le tribunal de la lutte contre l’enrichissement illicite dont j’avoue que c’était un échec. Parce que je n’ai pas été suivi. Le peuple sénégalais est ainsi fait puisqu’il n’accepte pas des sanctions trop fortes. Et comme la cohésion sociale est trop forte, je me suis rendu compte que ceux-là que je pouvais accuser même de corruption partageaient cet argent avec une famille et toutes les concessions, toutes les classes de gens, qui évidemment se liguaient. Et c’est la période où j’ai eu la CAMPAGNE DE PRESSE la plus dure contre moi autour de la corruption (…). Alors qu’il y avait dans la loi des délits de corruption qu’on pouvait sanctionner que l’on ne sanctionne jamais ! J’ai moi-même eu l’occasion de déférer en Conseil de discipline un fonctionnaire quand j’étais Premier ministre. Et je savais que ce fonctionnaire était corrompu, mais avec la corruption vous ne pouvez jamais avoir les preuves (…) Parce que personne ne parle, ni le corrupteur ni le corrompu, je n’avais donc pas les preuves. Et comme j’avais l’intime conviction, je l’avais déféré en conseil de discipline, et ses pairs l’ont blanchi. Je leur ai adressé à chacun une lettre qui était très dure ! Ils étaient tous malades, mais ils disaient qu’ils n’avaient pas de preuves. Mais la preuve de présomption qu’est-ce que vous en faites ? Et tout le monde sait que cet homme-là est corrompu ! ( …) Donc j’ai créé ce tribunal d’enrichissement illicite pour faire un pas de plus… Et comme je ne peux pas obtenir des aveux ni du corrupteur, ni du corrompu, je me base sur les signes extérieurs de richesse. Il faut que la personne puisse prouver comment elle a réussi à avoir cette voiture rutilante, comment elle a pu avoir toutes ces villas compte tenu du niveau de son salaire. J’ai subi un blocage total de la part des MAGISTRATS, de la part des POLICIERS chargés de l’enquête… et cette loi est restée lettre morte ! Et si la PRESSE cachait la corruption de ceux qui étaient ses amis ou dénonçait ceux qui n’étaient pas ses amis ?… Je dis oui et non ! ( …) Et de grands CHEFS RELIGIEUX se sont déplacés jusque chez moi pour me demander de céder sur tel ou tel point… et ils sont repartis fâchés contre moi (…) »

    Auteur

    Macame

    En Juin, 2014 (19:38 PM)
    Dans l'émission Livres d'Or de RFI, enregistrée en septembre 2000, Abdou Diouf, l'ancien Président du Sénégal, était revenu sur la création de la Cour de Répression de l'Enrichissement illicite (CREI) et les principaux dysfonctionnements et résistances qui ont plombé sa marche. Si cette Cour n’avait pas pu mener à bien sa mission, la responsabilité en incomberait, selon l’ancien président de la République Abdou Diouf, à la MAGISTRATURE, la PRESSE, la POLICE et certains CHEFS RELIGIEUX…

    Extraits :

    « J’ai créé le tribunal de la lutte contre l’enrichissement illicite dont j’avoue que c’était un échec. Parce que je n’ai pas été suivi. Le peuple sénégalais est ainsi fait puisqu’il n’accepte pas des sanctions trop fortes. Et comme la cohésion sociale est trop forte, je me suis rendu compte que ceux-là que je pouvais accuser même de corruption partageaient cet argent avec une famille et toutes les concessions, toutes les classes de gens, qui évidemment se liguaient. Et c’est la période où j’ai eu la CAMPAGNE DE PRESSE la plus dure contre moi autour de la corruption (…). Alors qu’il y avait dans la loi des délits de corruption qu’on pouvait sanctionner que l’on ne sanctionne jamais ! J’ai moi-même eu l’occasion de déférer en Conseil de discipline un fonctionnaire quand j’étais Premier ministre. Et je savais que ce fonctionnaire était corrompu, mais avec la corruption vous ne pouvez jamais avoir les preuves (…) Parce que personne ne parle, ni le corrupteur ni le corrompu, je n’avais donc pas les preuves. Et comme j’avais l’intime conviction, je l’avais déféré en conseil de discipline, et ses pairs l’ont blanchi. Je leur ai adressé à chacun une lettre qui était très dure ! Ils étaient tous malades, mais ils disaient qu’ils n’avaient pas de preuves. Mais la preuve de présomption qu’est-ce que vous en faites ? Et tout le monde sait que cet homme-là est corrompu ! ( …) Donc j’ai créé ce tribunal d’enrichissement illicite pour faire un pas de plus… Et comme je ne peux pas obtenir des aveux ni du corrupteur, ni du corrompu, je me base sur les signes extérieurs de richesse. Il faut que la personne puisse prouver comment elle a réussi à avoir cette voiture rutilante, comment elle a pu avoir toutes ces villas compte tenu du niveau de son salaire. J’ai subi un blocage total de la part des MAGISTRATS, de la part des POLICIERS chargés de l’enquête… et cette loi est restée lettre morte ! Et si la PRESSE cachait la corruption de ceux qui étaient ses amis ou dénonçait ceux qui n’étaient pas ses amis ?… Je dis oui et non ! ( …) Et de grands CHEFS RELIGIEUX se sont déplacés jusque chez moi pour me demander de céder sur tel ou tel point… et ils sont repartis fâchés contre moi (…) »



    Auteur

    Macame

    En Juin, 2014 (19:41 PM)
    Et je savais que ce fonctionnaire était corrompu, mais avec la corruption vous ne pouvez jamais avoir les preuves (…) Parce que personne ne parle, ni le corrupteur ni le corrompu, je n’avais donc pas les preuves. Et comme j’avais l’intime conviction, je l’avais déféré en conseil de discipline, et ses pairs l’ont blanchi. Je leur ai adressé à chacun une lettre qui était très dure ! Ils étaient tous malades, mais ils disaient qu’ils n’avaient pas de preuves. Mais la preuve de présomption qu’est-ce que vous en faites ? Et tout le monde sait que cet homme-là est corrompu ! ( …) Donc j’ai créé ce tribunal d’enrichissement illicite pour faire un pas de plus… Et comme je ne peux pas obtenir des aveux ni du corrupteur, ni du corrompu, je me base sur les signes extérieurs de richesse. Il faut que la personne puisse prouver comment elle a réussi à avoir cette voiture rutilante, comment elle a pu avoir toutes ces villas compte tenu du niveau de son salaire. J’ai subi un blocage total de la part des MAGISTRATS, de la part des POLICIERS chargés de l’enquête… et cette loi est restée lettre morte ! Et si la PRESSE cachait la corruption de ceux qui étaient ses amis ou dénonçait ceux qui n’étaient pas ses amis ?… Je dis oui et non ! ( …) Et de grands CHEFS RELIGIEUX se sont déplacés jusque chez moi pour me demander de céder sur tel ou tel point… et ils sont repartis fâchés contre moi (…) »
    Auteur

    Mil

    En Juin, 2014 (20:53 PM)
    Ndongo Diaw , Ndeye khady GUEYE , Aidara sylla , cheikh Diallo , complices de Bara sady etc......TAHIBOU NDIAYE la bombe destructrice.le Senegal ATTEND les yeux ouverts
    Auteur

    Non

    En Juin, 2014 (23:28 PM)
    pourquoi je dis cela tout dignitaire de l'ancien régime qui détient des milliards on veut s'attaquer à toi et les geans du PS il ont détourné de l'argent mais jamais inquiété tanor diop mamadou et autres détiennent des biens illicites et ême kima l'argent détourné c'est pour renforcer le PDS pour faire de la politique il faut de l'argent et enfermer ces milliardaires va affaiblir le pds et macki aussi en attribuant des marché à ses proches peut faire de la spéculation pour avoir des fonds politique afin de faire fonctionner son parti

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR