ENQUETE SUR L’ENRICHISSEMENT ILLICITE Pourquoi les enquêtes vont capoter

  • Par : PAPE SAMBARE NDOUR | Le 05 juin, 2012 à 17:06:11 | Lu 16280 fois | 31 Commentaires
content_image

ENQUETE SUR L’ENRICHISSEMENT ILLICITE Pourquoi les enquêtes vont capoter

Quelques jours après son déclenchement, l’enquête sur l’enrichissement illicite, qui a déjà envoyé plusieurs autorités du régime sortant à la Section de recherche de la gendarmerie de Dakar, soulève la chronique et met à nu les carences d’une option.

 

Il a fallu deux mois. Deux petits mois à la tête de l’Etat du Sénégal pour que le nouveau pouvoir étale des carences de son régime et livre les failles de son système annoncé pourtant (très) rigoureux par le Président Macky Sall. «Gouverner autrement, c’est bannir les passe-droits, le favoritisme et le trafic d’influence, c’est mettre l’intérêt public au-dessus de toute autre considération et traiter tous les citoyens avec la même dignité et le même respect», avait déclaré le nouveau chef de l’Etat dans son adresse à la Nation de 20 minutes, le 03 avril dernier.

Deux mois après, c’est à se demander si les nouveaux gouvernants, arrivés aux affaires suite à la cinglante défaite du candidat des «Fal 2012», Abdoulaye Wade, au soir du 25 mars 2012, ont écouté le fameux discours de leur patron ? Ont-ils véritablement la claire conscience des erreurs pour lesquelles les Sénégalais ont envoyé leurs prédécesseurs dans l’opposition où, non seulement ils se cherchent laborieusement, mais font aussi l’objet de cibles politiques à détruire irrémédiablement. Une sourde chasse aux «pilleurs de la République», avec des méthodes peu conventionnelles, comme la convocation d’anciens ministres et de l’actuel Président du Sénat, Pape Diop, à la Section des recherches de la gendarmerie de Dakar, pour une audition sur l’enquête sur l’enrichissement illicite, qui expose plus que ne prédispose le nouveau régime vers des lendemains… politiques tranquilles.

Amateurisme dans les enquêtes Dans la traque «aux délinquants-fossoyeurs de la République» et dans sa mise en œuvre par les services de répression officiels, sous l’impulsion du gouvernement conduit par Abdoul Mbaye, toutes les juridictions pénales ont été mises en branle pour «enquêter» sur la gestion des deniers publics ou sur un enrichissement soudain, peu ou pas justifié, donc probablement illicite. Dans le principe, et c’est évident, aucun grief ne peut être valablement porté contre les initiateurs de cette «chasse aux biens mal acquis». Mais, si le Gouvernement de «Macky1» pense ainsi satisfaire un besoin national de justice, il pèche grave dans la méthode. On sent dans cette volonté légitime de récupérer «les biens de l’Etat», un amateurisme exacerbé guidé par une (très) mauvaise foi électoraliste. Il y a une légèreté manifeste dans la manière de driver tous ces dossiers frappés du sceau de l’urgence.

En lieu et place d’une véritable enquête préliminaire pour dresser des procès-verbaux en bonne et due forme à envoyer au Procureur spécial qui devra ensuite saisir la commission d’instruction de la Cour de répression de l’enrichissement illicite, on cherche aujourd’hui, non pas des indices concordants et irréfutables, mais à confirmer des «rumeurs» glanées par certains colporteurs d’informations faisant état de biens meubles et immeubles qui appartiendraient à des personnalités, servies à dessein en vue de nuire aux autorités du régime libéral ou, et c’est à prévoir, de ridiculiser les nouvelles autorités dans leur combat contre l’enrichissement illicite ou la récupération de biens mal acquis, en leur faisant emprunter de fausses pistes d’investigations. «En guise d’exemple, les propriétés immobilières qui ont été «attribuées» à Farba Senghor et Pape Diop ont été infirmés par les services de la conservation après vérification, chamboulant quelque peu le plan d’enquête de la gendarmerie qui est obligée maintenant de recueillir la version du mis en cause, de s’attacher l’expertise des fonctionnaires des Domaines et des Impôts, de rendre compte à la hiérarchie avant d’en décider», rapporte une source proche de l’enquête, ulcérée par cette main politique qui pousse à «se payer la peau» de certains adversaires par tous les moyens.

Protection de membres de la nouvelle majorité présidentielle La goutte d’eau qui a fait déborder le vase de répulsion populaire a suinté du mode de gestion communicative sur les dossiers devant être traités par la justice. Contrairement à ce qu’affirmait MackySall, par rapport à la gestion de l’information par les services de communication de la Présidence, de la Primature ou des différents ministères de son gouvernement, il y a aujourd’hui des gens tapis dans l’ombre qui font précéder la teneur des dossiers aux journalistes. Donnant ainsi la primeur du contenu des documents à la presse, avant même que le magistrat instructeur ou les enquêteurs de la police ou de la gendarmerie ne les compulsent pour en prendre connaissance. Et de jour en jour, avec une médiatisation qui frise parfois l’acharnement ou un harcèlement qui ne dit pas son nom, on se rapproche de plus en plus des vieilles méthodes politiques libérales.

Pis, certains dossiers impliquant profondément d’anciens libéraux, aujourd’hui déjà dans la majorité présidentielle ou sur la rampe de la transhumance, ne sont pas arrivés sur les bureaux des enquêteurs. Une politique de deux poids deux mesures frustrante pour leurs anciens frères de parti, restés fidèles à Me Wade, qui embouchent la trompette de la dénonciation ou de la discrimination dans le traitement et exigent que tous les suspects soient interpellés avec impartialité dans le choix des cas à instruire judiciairement. Une situation qui donne aux nouveaux opposants l’occasion tant espérée de se rappeler aux bons souvenirs des électeurs présentement courtisés pour les Législatives du 1er juillet prochain. Cela a été le cas récemment, après une propagande médiatique à qui mieux mieux durant presque tous les premiers soixante jours de Macky Sall à la magistrature suprême. Et in fine, Me Wade, en véritable bête politique, était alors revenu, le temps d’une conférence de presse, pour apporter de l’eau au moulin de sa formation politique presque agonisante et minée par des défections de toutes parts.

Tout un chapelet d’entraves à la bonne marche de la justice pour satisfaire une exigence populaire plombée par quelques péchés capitaux du nouveau régime de Macky Sall.




PAPE SAMBARE NDOUR

Commentaire (17)


Lex En Juin, 2012 (18:00 PM) 0 FansN°: 1
Extrait de la Loi n° 81-53 du 10 juillet 1981 sur la répression de l’enrichissement illicite

Article 163 bis

L'enrichissement illicite de tout titulaire d'un mandant public électif ou d'une fonction gouvernementale (…) d'une personne revêtue d'un mandat public, (…) est puni d'un emprisonnement de cinq à dix ans et d'une amende au moins égale au montant de l'enrichissement et pouvant être portée au double de ce montant.



Le délit d'enrichissement illicite est constitué lorsque, sur simple mise en demeure, une des personnes désignées ci-dessus, se trouve dans l'impossibilité de justifier de l'origine licite des ressources qui lui permettent d'être en possession d'un patrimoine ou de mener un train de vie sans rapport avec ses revenus légaux.



L'origine licite des éléments du patrimoine peut être prouvée par tout moyen.





Toutefois la seule preuve d'une libéralité ne suffit pas à justifier de cette origine licite.





Partant de cela, ceux qui pensent que le fait de dire que j’ai reçu des fonds politiques ou que le Président m’a donné de l’argent ne sont pas du tout sortis de l’auberge.



Dey ma may, guéné woulen tchi… si vraiment on veut faire la lumière dessus, le cadre juridique est là.

@lex En Juin, 2012 (18:15 PM) 0 FansN°: 1
le groupe futurs medias veut seulement rappeler à macky que youssou ndour détient toujours sa force de frappe (journal, radio, télé). que macky se le tient pour dit si jamais il ‘’descend’’ you.
Jetrix En Juin, 2012 (18:45 PM) 0 FansN°: 2
putain ces journalistes c est le gouvernemenr de mbaye1 non de macky sall
Journaliste Corrompu En Juin, 2012 (18:14 PM) 0 FansN°: 2
ton rêve sera brusquement brisé et ton réveil sera brutal!!!!!
Ous En Juin, 2012 (18:17 PM) 0 FansN°: 3
dis moi qui tu frequentes et je te dirai qui tu es. Macky sathieula comme ses condisciples. on a qu'a oublier ses histoires d'audits et travailler.rien ne sortira de ses audits sinon que du theatre pas plus.
Zéro En Juin, 2012 (18:20 PM) 0 FansN°: 4
Analyse pertinante!!! on veut des actes et non se servir des pouvoirs conférés par le peuple pour se venger de ses ennemis ou bien a des fins electoralistes! on a annoncé en grande pompe la baisse des denrées mais au finish on se contente d'une baisse glabale de 0,15%. Et pour l'essence n'en parlons pas. Ne soyons pas surpris s'il ya une grève dans le secteur du transport. Je pense que l'heure est aux actes et de penser aux urgences! en parlant d'urgence, les syndicalistes de l'enseignement grognent encore, l'année scolaire n'est pas encore tout à fait sauvé. Les gouvernants changent mais le politicien reste toujours fidèle a lui même. :sn: 
Doudou77 En Juin, 2012 (18:28 PM) 0 FansN°: 5
ce qui est sûr c'est que les audits doivent commencer par Macky en premier; il a occupé des postes de premier rang sous le régime de Wade.
Por Aqui En Juin, 2012 (18:37 PM) 0 FansN°: 6
LES HOMMES DE WADE SONT DES DELINQUANTS. ILS NE MERITENT AUCUN ÉGARD. SEULS CEUX QUI ONT BENEFICIE DE LEUR VOL LES SOUTIENNENT. BRAVO MACKY, VOUS AVEZ LE SOUTIEN ET LA BENEDICTION DE 65% DES SENEGALAIS. IL FAUT SUIVRE LES VOLEURS JUSQUE DANS LEURS DERNIERS RETRANCHEMENTS. LA PEUR DOIT ET A CHANGE DE CAMP!
Jojo En Juin, 2012 (17:07 PM) 0 FansN°: 1
dans tous les cas, avant d'être apriste, macky a été un produit des libéraux. s'il veut auditer sur "les pillages de la république" qu'il commence à se rendre à la dic pour les auditions! il ne faut pas tromper le peuple sur des questions non urgentes dans l'immédiat pour le détourner des vrais questions d'ordre social.
Kalou En Juin, 2012 (18:39 PM) 0 FansN°: 7
en tout cas je suis decu de mon senegal macky ma tres surpris en montrant de l amateurisme sur ce que les senegalais croyaient le dernier recours pour entrer dans leur denier public

Prof En Juin, 2012 (19:10 PM) 0 FansN°: 8
cet article illustre encore la mauvaise foi de certains sénégalais qui ,aprés avoir bouffé le peule veulent vivre comme des achas,sacre voleurs du pds
Niokhobay En Juin, 2012 (19:26 PM) 0 FansN°: 9
Ce que je demande moi c'est qu'il y'a deux justices au senegal?

Avant la validation des candidatures aux elections presidentielles de 2012,certains responsables avaient même menacé les membres du conseil constitutionel.Aujourd'hui,ces mêmes personnes disent le contraire c'est-a dire:laissons la justice faire son travail comme; si le conseil constitutionel n'est pas un outil de la justice.

IL faudra arrêter les discours politiques et travailler pour aider Macky Sall a appliquer son programme que je trouve tres ambitieux.Que DIEU nous garde.
Nts En Juin, 2012 (20:53 PM) 0 FansN°: 1
pourquoi les connards comme kalidou diallo, baila wane, adama sall et autres ne sont pas audités? parce qu’ils sont des toucouleurs. ça commence a prendre une tournure bizarre j'ai voté pour macky mè je commence a le regretter, qu'il fasse attention.
Alfa En Juin, 2012 (21:26 PM) 0 FansN°: 10
Il faut noter que la valeur immobiliere apprecie d'annee en annee. L'argent des frais de mission et le business que faisait sa femme et les interets payes sur les comptes epargnes. Macky risque d'humilier tous les passiones. Au directeur de societe qui a 20 millions par mois et qui n'a pas de milliards je lui dis d'arreter le gaspillage et en quatre ans et deux mois il aura un milliard
Femi En Juin, 2012 (22:22 PM) 0 FansN°: 11
Comme prévu, cette mise en scène ridicule sur les audits sensés faire la lumière sur les centaines de milliards qui ont été volés par la bande au pouvoir sous Wade en douze ans, commence à montrer son vrai visage: Macky Sall n'est pas assez fou pour dénoncer ses anciens camarades, parce que lui-même a participé au pillage organisé du pays, ayant été nommé à des postes de premier plan. Son élection n'est que le deuxième versant du Wadisme qui a ruiné notre pays. Rien ne pourra sortir de cette équipe faite d'opportunistes et de carriéristes, car tous à de rares exceptions près, sont de sacrés truands. le M23 doit poursuivre sa lutte pour faire entendre la voix du peuple et obliger Macky à faire enfin le boulot pour lequel il a été élu, à savoir:

1-récupérer les biens outrageusement volés par Wade, son fils, sa femme, sa fille et tous ses militants qui étaient en poste. Parallèlement à cette entreprise de salubrité publique, réunir les conditions politiques, militaires et sociales pour le retour d'une paix définitive en Casamance: cette région, une des plus prospères du pays, mérite autre chose que cette mort lente instrumentalisée depuis au moins 30 ans...

2- assainir le paysage politique en mettant aux arrêts tous les voleurs qui se sont constitués un patrimoine incroyable.

3- s'atteler le plus rapidement possible à relever les défis qui se posent au pays, après douze années d'une gestion calamiteuse qui a rendu le Sénégal exsangue, appauvri intellectuellement comme sur la plan financier.

4-enfin donner à la jeunesse du pays les moyens de son épanouissement, car notre pays compte plus de 50% de jeunes ayant moins de 25 ans, et dont l'avenir reste des plus sombres, parce que notre élite politique ne pense qu'à s'enrichir et à corrompre ceux et celles qui seraient tentés de freiner leurs ambitions gloutonnes. or, un pays qui sacrifie sa jeunesse est un pays mort !!!
Rahne En Juin, 2012 (06:39 AM) 0 FansN°: 12
les délinquants comme ceux du régime de WADE ne méritent aucun égard des nouvelles autorités.ils ont pillé le pays et doivent rendre tout ce quils ont volé
Max En Juin, 2012 (08:52 AM) 0 FansN°: 1
que fais-tu des directeurs de societe,parents de mnistre,de député,de chefs de cabinets,des gouverneurs,des ambassadeurs,des chefs de personnel(qui font des chantages sexuels au filles,des directeurs de banque,j'ai oublié macky qui a occupé des postes ministériels plus un compagnonnage de 20 ans avec wade,des boutiquiers qui pilulent dans les quartiers .sans cotrôle,des péres de famille ou méres de famille qui tiennent en otage leurs fils qui sont à l'étranger,des officiers civils et militaires ...ce pays appartient à tout le monde et non seulement aux politiciens.un pays plein de voleurs depuis senghor jusqu'à macky qui ne pensent qu'au partage du gâteau.
Xam Xam Poulo En Juin, 2012 (06:58 AM) 0 FansN°: 13
Le nveau gouvernement ne cherche qu'à nous divertir avec ces histoires d'audit. Il ne nous propose rien de concret. Il n'a qu'à se mettre au travail et régler les problèmes des gens. Les nveaux ministres, depuis qu'ils sont venus, n'ont fait bouger aucun dossier. Ils doivent savoir que tout monde n'est pas politicien dans ce pays.

Les dissiers de reclassement et d'avancement des fonctionnaires et agents de l'Etat pourrissent dans les ministères.

Allez!!!! Au boulot!!!! Messieurs les Ministres,
Paco En Juin, 2012 (07:46 AM) 0 FansN°: 14
Marieme faye sall la femme de macky d'où viennent ses deux immeubles c'est à éclairer
Max En Juin, 2012 (08:35 AM) 0 FansN°: 15
Je crois que Macky Sall ne devait pas échapper à ces audites.Un homme politique formé par Wade et qui a occupé de hautes fontions sous son régime ne peut pas être exclu de ces audits.Nous sénégalais nous sommes trop nuls et nous passons tout notre temps à parler de politique.Les audits devaient commencer dans nos maisons ,les chefs de famille,les commerçants,les boutiquiers du coins,les chefs d'atteliers,les chefs d'entreprise,les directeurs de société,lesofficiers civils et militaires,les marabouts,les directeurs d'écoles publiques...enfin ce pays est pris en otage par des politiciens qui ne pensent qu'à leurs intérêts et cherchent tjrs à nous endormir par quelque chose.Nous sommes vraiment fatigués de vous depuis Senghor à Macky,il ny a aucun programme de société fiable pour construire une génération future qui pourra changer le Sénégal.Réffléchissez chers sénégalais ce pays ne peut progresser dans le contexte actuel puisque battit dans un contexte différent.La religion est toujours présente dans la société sénégalaise donc comment peut-on développer le sénégal en excluant ces derniers.Ne nous leurrons pas le sénégal seras eternellement un pays de politique.Je n'ai jamais voté parce que les politiciens sont tjrs là pour se partager le gâteau.ETHIQUE.
Snoopy1 En Juin, 2012 (10:06 AM) 0 FansN°: 16
Depuis le debut les senegalais ont ete averti de l'amaterisme de Macky Sall, mais comme la haine de wade les a aveugle cela ne se remarque pas, mais une fois encore les audits le justifie. En matiere de vol il faut jamais convoquer l'accusé sans avoir un dossier solide. Juste pour bleuffer les gens tous les journalistes nous parlent que d'audits.
Kilifa En Juin, 2012 (10:24 AM) 0 FansN°: 17
C'est tout simplement une diversion car on vous a élu pour régler nos problèmes sociaux.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]