Meurtre : Récit d’une prise d’otage qui a viré au drame

  • Source: : Seneweb.com | Le 07 août, 2017 à 21:08:15 | Lu 6716 fois | 3 Commentaires
content_image

Meurtre : Récit d’une prise d’otage qui a viré au drame

Attraits à la barre de la chambre criminelle du Tribunal de grande instance de Dakar, Moustapha Ndiaye et Ousmane Diop risquent la prison à perpétuité. Ils ont été inculpés pour association de malfaiteurs, séquestration avec acte de barbarie, vol en réunion commis dans la nuit et meurtre. L’affaire a été mise en délibéré au 21 août prochain. 

Les faits remontent au 4 mai 2011. Les éléments de la   poste de police de jaxaay ont été informés de la découverte d’un individu ligoté, bâillonné et  abandonné dans un terrain vague. Il sera identifié plus tard comme étant Abou Kama, âgé de 47 ans, chauffeur en service à la société de location de voiture «Elamo». Souffrant de blessures graves, il fut évacué à l’hôpital Youssou Mbargane de Rufisque puis à l’hôpital principal de Dakar où il a succombé à ses blessures.

Le 17 mai, l’enquête initiée par la poste de police de Jaxaay pour enlèvement et torture ayant entrainé la mort et vol portant sur un véhicule, fut transmise à la Sûreté urbaine de Dakar. Babacar Diop concessionnaire du parc automobile «Elamo» sera entendu. Il explique que le nommé Abou Kama est son cousin et aussi employé dans la société comme chauffeur. A la barre ce lundi 7 août 2017, Babacar Diop a raconté que le 30 avril  2011, Kama lui avait amené deux individus qui désiraient louer un véhicule pour les besoins d’un mariage. Ils avaient jeté leur dévolu sur un 4x4. La location devait durer 24 heures. Les individus disant se nommer Moustapha Ndiaye et Ousmane Diop. Ils ont payé immédiatement le prix de la location fixé à 70.000 en sus de 6000 francs pour  le chauffeur. Le nommé Moustapha lui remettra un passeport pour identification.

Mais, le lendemain de la location du véhicule, M. Diop s’est dit surpris de n’avoir pas vu Kama et son chauffeur. C’est ainsi qu’il a essayé de joindre Kama, en vain. Il s’est rabattu sur Moustapha Ndiaye qu’il a pu joindre. Mais ce dernier lui dira qu’ils ont libéré Kama depuis la veille après avoir mangé avec lui et consommé de l’alcool. Auparavant, l’épouse de Kama lui avait signalé que celui-ci avait découché.

Inquiet, il a saisi le commissariat de Dieuppeul puis la Section de Recherches de la gendarmerie. Poursuivant, Babacar souligne que « le défunt lui a fait des révélations avant sa mort en lui  racontant que le véhicule n’avait pas été loué pour un mariage. Les deux loueurs se sont d’abord rendus dans un restaurant sis à Hann Maristes et s’étaient saoulés jusqu’au 2h du matin. Puis, il les a conduits à leur demande à Sendou ou deux autres personnes les ont rejoints. C’est sur le chemin du retour, à hauteur de Rufisque  qu’il a été ligoté, bâillonné avant d’être jeté.

Les enquêteurs avaient, dès l’entame de leurs investigations, adressé différentes réquisitions à la Sonatel pour l’identification du numéro qu’avaient déposé les loueurs de la voiture. Le directeur de la police des étrangers et des titres de voyage révélera plus tard que le nommé Moustapha Ndiaye avait usurpé l’identité d’une autre personne au moment de louer le véhicule, falsifiant le document en y apposant sa photo.

Les recherches entreprises ont permis d’interpeller Malick Thiam et Ousmane Diop dit «Mbakhouss».  Moustapha Ndiaye et Ousseynou Traoré se sont, quant à eux, enfuis en Guinée Bissau pour y vendre le véhicule volé.

Auditionné, Malick Thiam a reconnu que c’est Moustapha Ndiaye et Ousseynou Traoré qui ont muri ce plan de vol en complicité avec les autres qui ont pris la poudre d’escampette. Guidés par Malick Thiam, les enquêteurs ont pu interpeller Ousmane Diop à son domicile à Fass Mbao. Entendu, ce dernier a reconnu sa participation. Mais, il explique que Moustapha Ndiaye, Ousseynou Traoré, Malick Thiam et un certain Cheikh sont arrivés avec la voiture louée. Ils ont défoncé la porte de sa maison pour entrer. Ils avaient avec eux une personne de forte corpulence, ligotée, qu’ils ont conduite dans la salle de bain. Puis, il a entendu des cris atroces sans intervenir. Après 4 jours de captivité, l’otage sera transporté dans un terrain vague où il sera abandonné.

Dans son réquisitoire, Mme le Procureur Ramatoulaye Ly, a estimé que la culpabilité des accusés ne souffre d’aucun doute. «Malick Thiam est mêlé jusqu’au cou et Ousmane Diop a effectivement assisté à la séquestration de la victime», a-t-elle déclaré. Et a requis, en conséquence, leur condamnation aux travaux forcés à perpétuité. Un réquisitoire que les avocats de la défense ont jugé excessif. Ils ont plaidé l’acquittement pur et simple pour Ousmane Diop pour défaut de preuves. Le verdict sera rendu le 21 aout.


Auteur: Mamadou Salif DIENG & Ndèye Fatou Ndiaye - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (2)


Yatt En Août, 2017 (22:44 PM) 0 FansN°: 1
Ce sont les cas pareils qu'il faut réprimer fermement : cruauté gratuite, homicide, séquestration....

Là nous sommes d'accord que la DIC, la SR, le GIGN, la BIP et que sais-je encore soient mobilisés et "descendent en force" pour les arrestations.

Là le Procureur peut et doit requérir très sévèrement (comme il l'a fait) et le tribunal punir sans retenue.

Pas les cas insignifiants de personnes sans relief, se défoulant verbalement dans des réseaux sociaux.  :brawoo:  :contaan: 
Reply_author En Août, 2017 (08:01 AM) 0 FansN°: 1
argent facile, argent poison, empoisonne ta vie vie ici bas et ta vie dans l'au delà gnakh tedd dara dakhoukoo meme si tu as peu tu peux rendre ta vie agréable avec
Yatt En Août, 2017 (22:54 PM) 0 FansN°: 2
Au fait qu"est devenu BOUGHAZELI le policier "teint clair ayant passé un coup de fil avant d'abattre l"étudiant" qu'on a voulu confondre avec Tombon WALY le policier "noir comme la nuit et n'étant pas présent sur les lieux du crime ?  :interrogation:  :interrogation:  :baby-crawl: 

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]