Ouverture du procès de Kémi Seba

  • Source: : Seneweb.com | Le 29 août, 2017 à 11:08:14 | Lu 4501 fois | 28 Commentaires
content_image

Kémi Séba

L'activiste Kémi Séba a été transféré ce matin au Tribunal de grande instance de Dakar. Il fera face aux juges pour répondre des faits de destruction de billet de banque et complicité. En attendant l’arrivée des juges,il prend son mal en patience dans le « box des accusés » Stellio Capo Chichi alias Kémi Séba poursuivi dans cette affaire pour avoir réduit en cendres le billet de banque public, a été placé sous mandat de dépôt et envoyé en prison à Rebeuss le 25 août dernier.

Kémi Séba sera jugé en même temps que Stello Gilles Robert Capo et Alioune Ibou Abatalib Sow. Les deux, ont été mis en cause pour complicité. A noter que cette affaire est très suivie par la presse nationale et internationale. La salle 1 où se tiennent les audiences des flagrants délits refuse du monde. Des barrières ont même été érigées devant la grande porte de cette salle pour de réguler les entrées.


Auteur: Youssoupha MINE - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (12)


Anonyme En Août, 2017 (11:36 AM) 0 FansN°: 1
 :emoshoot:  :fbhang:  :bindeu:  :taala_sylla: 
Communautéfinancièred'afrique En Août, 2017 (12:53 PM) 0 FansN°: 1
le cas du militant franco-béninois kémi séba, qui a brûlé un billet de 5 000 francs cfa en public, samedi 19 août 2017 à dakar, est loin de faire l'unanimité. son geste lui vaut d'être jugé ce mardi 29 août par la justice sénégalaise. mais aussi de relancer le débat : faut-il abolir le franc cfa ? la question intéresse beaucoup l’ancien ministre togolais de la prospective, kako nubukpo. il est également l’un des auteurs de sortir l'afrique de la servitude monétaire - a qui profite le franc cfa ? paru aux éditions la dispute.

rfi : vous êtes l’un des économistes qui appelle à la fin du franc cfa. comprenez-vous la tournure judiciaire que prend ce sujet aujourd’hui ?

kako nubukpo : je crois que, comme disait talleyrand, tout ce qui est excessif est insignifiant. et je crois que la procédure que la banque centrale des États de l’afrique de l’ouest (bceao) intente à l’endroit de kémi séba peut donner l’impression que la bceao souhaiterait interdire un débat qui, à mon avis, devrait être un débat salutaire.

ne s’agit-il pas d’un personnage qui se saisit du sujet franc cfa pour défendre d’autres causes ? lui dit que les avantages et les inconvénients du franc cfa aujourd’hui ne l’intéressent pas, qu’il se bat contre la « servitude ».

pour nous, un certain nombre d’économistes, le franc cfa est la monnaie de la servitude volontaire. il est donc difficile de faire un procès à monsieur kémi séba. je ne connais pas son histoire spécifique, mais sur le franc cfa, ce qu’il dit me paraît digne d’être entendu.

même en posant des actes comme celui de brûler des billets ?

vous savez, c’est un débat entre la légalité et la légitimité. cela renvoi au fameux procès de rupture qui avait lieu à la fin des années 1950 à propos des militants du fln en algérie. la question, c’est de savoir si dans le cadre existant, aujourd’hui, il est possible de poser un débat sur le franc cfa.

ce que moi j’observe en particulier, c’est que la bceao ne veut absolument pas de ce débat. donc, je crois que c’est un débat entre la légalité d’une part et la légitimité d’autre part.

vous développiez ces arguments sur le cfa lorsque vous étiez ministre au togo. vous savez que les dirigeants des pays qui utilisent le cfa sont dans cette dynamique de maintenir le cfa ? comment vous l’interprétez ?

c’est ce que nous appelons la servitude volontaire. le système cfa sert aujourd’hui une toute petite minorité de dirigeants africains et de grands groupes européens qui bénéficient du trésor français, qui permet au franc cfa de rester arrimée à l’euro, dans le cadre du compte d’opération.

et le mécanisme d’assurance qu’offre le trésor français à la zone franc est un mécanisme qui permet de s’assurer contre les défaillances de la gouvernance économique et politique en afrique. ce n’est pas un mécanisme qui peut permettre à l’afrique d’enclencher sa transformation structurelle. donc, cette question de la souveraineté monétaire de l’afrique est une question cruciale.

lorsque le vice-président de côte d’ivoire explique aux étudiants de hec, à paris, que le système cfa aujourd’hui, que l’arrimage du cfa à l’euro est une sorte d’assurance, qu’avez-vous à lui répondre ?

je lui réponds que l’assurance dont on parle est une assurance contre les chocs exogènes qui peuvent affecter les économies de la zone franc. mais à l’épreuve, il ne s’agit absolument pas de cela. c'est une assurance contre les défaillances de la gouvernance politique économique au sein de la zone franc.

et ce que nous disons, c’est qu’il y a trois choses qui posent problème. la première chose c’est que le franc français n’existe plus, et on ne comprend pas pourquoi le franc cfa existe encore.

la deuxième chose c’est qu’il n’y a qu’en france que l’on fabrique les billets de banque cfa. pourquoi est-ce que l’on ne peut pas fabriquer les billets de banque cfa en afrique ?

et la troisième chose c’est que la bceao, comme la beac en afrique centrale (banque des etats de l’afrique centrale), sont désormais indépendantes de nos États et elles vont s’inféoder un ministère d’un pays étranger, le ministère français des finances, bercy, pour gérer le franc cfa.

est-ce que le nigeria, par exemple, fabrique ses nairas ? est-ce que l’egypte fabrique ses livres elle-même ?

ce dont il s’agit, c’est que le nigeria traite avec la banque centrale d’angleterre. la bceao ne traite pas avec la banque centrale européenne, c’est bien là le scandale.

pourquoi la bceao, qui est une banque centrale, va traiter avec le ministère d’un pays étranger, le ministère des finances ? et c’est bien là la différence entre le cas du nigeria, le cas de l’egypte, le cas de la zone franc. les accords de la zone franc, ne sont pas des accords de nature monétaire, ce sont des accords de nature budgétaire et je trouve que c’est scandaleux.

et donc vous comprenez que la société civile puisse se saisir de ce débat ?

oui. marcel mauss disait que la monnaie est un fait social. la monnaie n’est pas seulement un fait économique, c’est un fait politique, c’est un fait social, c’est un fait sociétal.

tout citoyen de la zone franc a le droit, pour ne pas dire le devoir, de s’intéresser à la manière dont les pièces et les billets qu’il utilise au quotidien se font tirer par la banque centrale. il s’agit du contrôle citoyen de l’action publique.
Reply_author En Août, 2017 (13:41 PM) 0 FansN°: 2
les collabo-clown doivent avoir honte. on est fier de notre kémi seba qui se bat pour la liberté de son peuple.

c'est triste de voir certains se faire manipuler quand la france vole notre argent avec la complicité de nos dirigeants corrompus.

c'est triste de voir certains se faire manipuler quand on prend la moitié de nos avoirs qu'on donne à la france qui en retour nous prête notre propre argent avec des intérêts.

c'est triste de voir certains se faire manipuler quand on nous ôte le droit d'avoir notre propre politique monétaire créatrice d'emploi dans nos pays plus que pauvres.

c'est triste de voir certains se faire manipuler quand ceux qui se disent intellectuels défendent celui qui opprime leur propre peuple.

c'est triste de voir certains se faire manipuler quand sur les 14 pays qui utilisent cette monnaie de singe et de servitude, 12 pays font partie de ce qu'on appelle les ppte (pays pauvres très endettés.

c'est triste de voir certains se faire manipuler quand cette monnaie de l'esclavage moderne favorise la fuite de nos capitaux vers l'étranger.

c'est triste de voir certains se faire manipuler jusqu'a dénigrer celui qui offre sa liberté pour les libérer.

#freekémiseba. ton geste ne sera jamais oublié. tu fait partie de ceux dont on est fier. ceux qui se sacrifient pour les autres. merci kémi.

le peuple africain est avec toi.
Reply_author il y a 3 semaines (18:56 PM) 0 FansN°: 3
marine lepen dit que le #fcfa tue les africains.

le président jacques chirac dit qu'il faut retourner à l'afrique ce qu'on lui a volé.

les #allemands disent que les français volent chaque année plus de 400 milliards de dollars à l'afrique à travers le mécanisme du fcfa.

nicolas sarkozy dit que si la france laisse le fcfa la france passera de 7 eme puissance mondiale à la 23 eme.

et nous les concernés africains, les intellectuels africains disent que le fcfa est bon pour nous...

quelle misère intellectuelle ! !!!

dr.ayouba touré
large diffusion svp.
Anonyme En Août, 2017 (11:45 AM) 0 FansN°: 2
kébaaa déémaaaal dioutou turquie ,bayiil sougnou deukeu  :emoshoot:  :emoshoot: 

sénégal islamo nazi agen jihadiste ,on a rien a foutre  :emoshoot:  :emoshoot:  :fbhang: 

na dééém turquie

senegal cé pas ton garage ,toi et ton groupe soutien planette des singe  :jumpy2:  :jumpy2: 

allé vous faire foutre en turquie :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2: 
Reply_author En Août, 2017 (13:55 PM) 0 FansN°: 1
toi tu as fait quoi pour ce pays? lo fi déf loudoul ay wakhou pith?
c'est une chance qu'il ait décidé de mener ce combat depuis le sn. connaissant mes compatriotes nous serions passés inaperçus dans ce combat africain. tout notre soutien et tout notre respect au kemite. nos grands parents ont négocié des indépendances partielles, à nous d'arracher notre indépendance sur tous les plans (politique, économique...)!!!
Reply_author il y a 3 semaines (09:16 AM) 0 FansN°: 1
yaounak ta fouti quoi pour le senegal ? tu es colonissé dan ta téte
tu es colonissé par les narou yéfer aki leur livre verset satanique ,donc maygnou haaafieu ! on a senghore abdou diouf pour référance ,cé que les petit singe ni yaou niom gno sokhleu cé ba ,com leur gourou ,chiime amo kouille pour brulé cfa bi ,tu a atend que ton singe gourou le fai pour toi ! chiimme
Anonyme En Août, 2017 (11:59 AM) 0 FansN°: 3
merci pour le comba noble que tu es entrain de mener.
Faux Gainsbourg En Août, 2017 (12:40 PM) 0 FansN°: 1
discernement aussi. dans un super pays sous-développé d'afrique, on a pas le droit de bruler un billet de 5000 fcfa. c'est le double ou le triple du salaire d'un journalier, l'équivalent d'un demi sac de riz. n'est pas gainsbourg charles qui veut). et puis, une monnaie durable et fiable ( fiducia, soit la confiance) est le fruit d'une véritable économie émergente, conduite par des dirigeants africains patriotes et visionnaires. une devise n'est pas le résultat d'une " monnaie de singe".
Sopama En Août, 2017 (13:38 PM) 0 FansN°: 2
il est impoli ce mec
il pourait just se contenter de critiquer comme il le peut puisque c pas interdit. mais bruler un billet de 5milles publiquement alors que yen a qui peinnent a avoir 500f par jour c meme plus que de limpolitesse
Reply_author il y a 3 semaines (19:42 PM) 0 FansN°: 1
tu es trop petit pour comprendre
Anonyme En Août, 2017 (12:10 PM) 0 FansN°: 4
un non événement  :thumbsdown: 
Anonyme En Août, 2017 (12:18 PM) 0 FansN°: 5
Pourquoi avoir choisi le Sénégal pour brûler un billet de 5000 il aurait du le faire au Bénin son pays d'origine
Reply_author En Août, 2017 (14:04 PM) 0 FansN°: 1
tout simplement parce qu'en meilleur élève de la france de merde nous ne l'aurions jamais fait
United Africa En Août, 2017 (12:43 PM) 0 FansN°: 6
vos comments confirment ke le noir sera tjours le "négre de maison" & le TRAITRE vis à vis de son frér ki lutte pour just etre un etre libre !!!! :nohope:  :nohope:  :nohope:  :nohope:  :nohope: 
Anonyme En Août, 2017 (12:59 PM) 0 FansN°: 7
Incroyable !!!

Vous dites que Kémi Séba sera jugé en même temps que Stello Gilles R. Capo etc..

Ne savez-vous pas que Kémi Séba n'est que le surnom de Stello G;R. Capo? Si j''en crois

les infos données sur son histoire.

Anonyme En Août, 2017 (13:40 PM) 0 FansN°: 8
les collabo-clown doivent avoir honte. On est fier de notre Kémi Seba qui se bat pour la liberté de son peuple.



C'est triste de voir certains se faire manipuler quand la France vole notre argent avec la complicité de nos dirigeants corrompus.



C'est triste de voir certains se faire manipuler quand on prend la moitié de nos avoirs qu'on donne à la France qui en retour nous prête notre propre argent avec des intérêts.



C'est triste de voir certains se faire manipuler quand on nous ôte le droit d'avoir notre propre politique monétaire créatrice d'emploi dans nos pays plus que pauvres.



C'est triste de voir certains se faire manipuler quand ceux qui se disent intellectuels défendent celui qui opprime leur propre peuple.



C'est triste de voir certains se faire manipuler quand sur les 14 pays qui utilisent cette monnaie de singe et de servitude, 12 pays font partie de ce qu'on appelle les PPTE (pays pauvres très endettés.



C'est triste de voir certains se faire manipuler quand cette monnaie de l'esclavage moderne favorise la fuite de nos capitaux vers l'étranger.



C'est triste de voir certains se faire manipuler jusqu'a dénigrer celui qui offre sa liberté pour les libérer.



#FreeKémiseba. Ton geste ne sera jamais oublié. Tu fait partie de ceux dont on est fier. Ceux qui se sacrifient pour les autres. Merci Sémi.



LE PEUPLE AFRICAIN EST AVEC TOI.
Anonyme En Août, 2017 (14:35 PM) 0 FansN°: 9
nous on aime bien le CFA et on est pas des collabos comme aiment à dire les vauriens abonnés à internet et qui tirent sur tout celui qui ne pense comme eux ( d'ailleurs est ce qu'ils pensent).

S'ils n'aiment pas le CFA qu'ils aillent vivre en Gambie, en Guinée, en Sierra Léone, au Libéria, au Nigéria, en RDC, au Zimbabwe, en Mauritanie....Peuvent-ils nous dire pourquoi les pays cités ne figurent pas encore au G20.

Ramener les problèmes de développement à des postures idéologiques, c'est enfantin.D'ailleurs seuls les enfants rebus de la scolarisation participent à leurs manifestations.

Kémi meme est Français, qu'attend-il pour renoncer à sa nationalité française et puis le Bénin c'est son pays d'origine, pourquoi venir emmerder les gens au Sénégal.

Il a publiquement brulé un billet de banque et sera puni en conséquence comme tout autre invividu
Anonyme En Août, 2017 (14:40 PM) 0 FansN°: 10
Quelle honte ce gars essai de vous ouvrir les yeux et vous lui rendez la vie difficile.

Son combat est noble nous lui témoignons notre solidarité pour cet acte panafricaniste
Anonwaajiyme En Août, 2017 (17:56 PM) 0 FansN°: 11
Je pense qu'il faut différencier les choses.

Tout le monde a le droit de défendre ses positions sur le CFA,

mais dans le respect des lois et règlements . Or donc brûler un

billet de banque est puni par la loi. Il a commis une faute et doit

etre jugé pour cela. Il peut continuer à defendre ses idées intellec

tellement apres avec ses partisans .

Pour un tel combat choisir un pays comme le Senegal est plus

porteur a cause de la liberté sur un tel debat et de la plate forme

en communication .

Anonyme Activiste Kemi à Raiso il y a 6 jours (16:45 PM) 0 FansN°: 12

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]