Dimanche 17 Février, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

Procès Khalifa Sall : Abdoulaye Wade cité à comparaitre

Single Post
Procès Khalifa Sall : Abdoulaye Wade cité à comparaitre

Abdoulaye Wade pourrait se retrouver à la barre dans le procès Khalifa Sall. Les avocats du maire de Dakar ont présenté une liste de 88 témoins cités à comparaitre dans laquelle figure Abdoulaye Wade, indique L’Observateur.

La première liste, est celle des personnes qui ont bénéficié des fonds politiques afin qu’elles prouvent qu’ils n’ont pas été détournés.

La seconde, concerne les personnalités qui pourront confirmer au Sénégal l’existence  de fonds politiques. D’où la présence de l’ancien chef de l’Etat, Abdoulaye Wade.

Le juge Malick Lamotte, président de la cour, a accordé aux avocats la possibilité d’entendre 10 témoins de chaque liste.


11 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (08:08 AM)
    Générosité contre ingratitude !

    Wade a donné à Maky son premier salaire en le nommant Directeur général de Petrosen.

    Wade a nommé Maky Ministre, Premier ministre et Président de l’Assemblée nationale.

    Wade accorde le privilège historique au seul Ministre Maky de participer à la confection de la liste des membres du Gouvernement par le Premier Ministre Idrissa Seck.

    La seule fois où Wade a passé la nuit dans la demeure d’un politicien, c’est chez Maky à Fatick.

    Wade rend visite à la vieille maman de Diouf à Louga pour lui dire ceci : sa doom moo dém sa doom moo nieuw, votre fils Diouf est parti mais c’est votre fils Wade qui est là, n’ayez rien à craindre.

    En battant Diouf en 2000, Wade a envoyé Diouf en mission à l’étranger avec avion présidentiel.

    En quittant le Sénégal Wade met l’avion de commandement à la disposition de Diouf.

    Wade n’a jamais inquiété la famille de Diouf qui l’a pourtant jeté mille fois en prison avec ses lieutenants et partisans, sans compter les procès en sorcellerie. Summum de la générosité, Wade mobilise le Sénégal et l’Afrique diplomatiques pour que Diouf soit élu triomphalement Secrétaire général de la Francophonie.

    Regardez comment Macron a honoré son prédécesseur Hollande à l’Elysée!

    Admirez Macron rendant une visite de courtoisie le jour de la passation de pouvoir au Maire de Paris Anne Hidalgo qui lui est farouchement opposé pendant la présidentielle.

    Découvrez Emmerson Mnangagwa destituer le Président Mugabe et lui rendre dans la foulée un vibrant hommage devant la nation pour services rendus.

    Louez le triomphe modeste de Justin Gatlin le vainqueur de la finale du 100 mètres à Londres 2017 qui vient se prosterner devant le maître vaincu Usain Bolt pour lui rendre les honneurs !

    Déplorez, ici au Sénégal, comment Maky le locataire de Dieuppeul en 2000, a tenté en vain de tuer Wade en larguant au Palais, lors de la passation de pouvoirs, des siffleurs professionnels pour humilier Gorgui, sa famille politique, biologique et ethnique. Manipulations tous azimuts de la justice et des medias pour anéantir Wade qui lui a tout donné. Gestion sombre et vicieuse des appareils idéologiques, juridiques, répressifs et financiers de l’Etat aux trousses du premier Président issu de l’alternance et de ses proches. Embastillement pour des raisons politiques de Karim, unique fils ainé de Wade qui vient de perdre sa femme qui lui laisse deux petites filles orphelines. Réformes constitutionnelles déconsolidantes en instituant un âge plafond pour les élections présidentielles afin d’empêcher Wade de se représenter.

    Indignez-vous avec Maky qui embastille les maires opposants et leur empêche d’administrer correctement leurs localités.

    C’est maky qui a poussé Wade le promoteur de la démocratie et des infrastructures modernes, à revenir en politique à coups de vexations, humiliations, haine, méchanceté gratuite, manipulations de la justice, prisons, spoliations, débauchages. Maky pousse le cynisme émergent jusqu’à arracher à Wade dans le cadre d’une prétendue traque des biens mal acquis, sa maison du point E. Tous les sénégalais devaient se lever pour réclamer la restitution de ses biens à Wade qui loge comme un sans domicile fixe chez Me Madiké Niang.

    Imaginez Wade un ancien Président de la république squatteur de maison, sans foyer au Sénégal qu’il a dirigé pendant 12 ans. Voilà la prouesse de Maky. Wade est une personnalité qui ne mérite pas un traitement aussi dégradant ! Honteux pour l’image, l’histoire et demain il fera jour!

    Sûr que Maky se prépare, si notre Gorgui national devait mourir, à lui refuser un tombeau au Sénégal comme Paul Biya du Cameroun l’a refusé à Ahmadou Ahidjo enterré à Dakar ; mais cela, le peuple sénégalais imbu des valeurs ancestrales et religieuses, s’y opposera.

    Au bal des hypocrites, un jour, une, une première et dernière fois devant le cercueil de Gorgui enveloppé du drapeau vert or rouge ou bleu banc rouge du colon gaulois et pourquoi pas bleu jaune du PDS, point de baiser de Judas, de simagrée, de compassion feinte, de larmes de crocodiles, d’oraison funèbre du bout des lèvres, de silence de mort qui bruit le mensonge, de drapeaux mis en berne, de musique militaire, de deuil national, de livre des condoléances à ouvrir, de délégations officielles, de cortège funèbre pour Touba la sainte, de musique religieuse dans les medias, de groupes de presse qui rendent des témoignages de circonstance, de monuments et lieux à son nom !

    Non, Abdoulaye WADE ne mérite pas le traitement que lui inflige haineusement Maky !

    Djoloff fign

  2. Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (08:11 AM)


    Après la réussite du sabotage organisé des législatives, la toucoulorisation tous azimuts de la république, Maky veut liquider les leaders politiques wolofs sérieux comme Karim et Khalifa. Aucun poular traqué. Les faits , rien que les faits.

    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (08:13 AM)
    Khalifa Sall se moque de Wade. C'est indécent!!!!!! Après avoir financé l'opposition qui a fait tomber Wade, voilà que Khalifa le cite à comparaitre dans son procès pour le défendre.
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (08:28 AM)
    M wade a passe la nuit ch moi Dan la region de kolda plusieur foi. Donc n sites pas des conorie
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (08:31 AM)
    du n'importe quoi laissez pépé tranquille chez lui à Versailles.

    Bonne retraite M. le président .  :sunugaal: 
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (09:38 AM)
    Macky Sall et Alassane watara sont des faux types en tout cas Thomas Sankara pleure dans sa tombe.Africa c est la merde a dit Trump mais pour ses raisons et tous les africains le savent bien
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (09:38 AM)
    Auteur

    Alfa

    En Janvier, 2018 (11:44 AM)
    Pendant qu´on y est pourquoi ne pas demander à l´actuel président de comparaitre devant le tribinal pour dénoncer ces fonds occultes appelés "caisses noires" et pourquoi d´ailleurs la couleur noire.

    Enfin il est grand temps d´assainir la vie politique au Sénégal et supprimer toutes ces dérives qui gangrène la vie politique. La société ne devra pas attendre que le changement vienne des pouvoirs politiques qui en sont les premiers bénéficiaires.
    Auteur

    Dija

    En Janvier, 2018 (12:45 PM)
    toutes les personnes appeler a comparaitre doivent etre entendu pour nous donner des eclaircissement
    Auteur

    Soigneur De Fous

    En Janvier, 2018 (15:48 PM)
    Franchement nos journalistes doivent retourner en formation pour mériter ce titre de journaliste. Si après 11 mois d'investigation, d'instruction et de recours la presse continue de parler de "Caisse noire" alors qu'il est question de "Caisse d'avance" et cela n'est contesté par personne (y compris les accusés et leurs avocats - conseil"), je ne peux m'empêcher de constater qu'il y'a quelque part de la désinformation savamment étudiée.

    Je suis d'autant plus conforté dans cette position que oser dire qu'il n'y a pas détournement quand les sommes ont été distribuées à des tiers en violation des procédures régulières et dans des conditions non prévues par la Loi, c'est vraiment prendre les Sénégalais pour des cancres. Déclarer sans sourciller qu'une autorité quelconque peut s'arroger le droit de s'accorder des fonds politiques appelés dans le jargon populaire "Caisse noire", de façon unilatérale et comme bon lui semble, c'est méconnaître ce qu'est un Etat ou faire preuve d'une mauvaise foi inacceptable.

    La seule chose de positif dans cette affaire de la caisse d'avance de la Mairie de Dakar, c'est qu'elle a permis de montrer aux gens avertis l'immensité de la tâche qui attend les patriotes sincères soucieux du développement de notre pays, face à ceux qui agissent et défendent des intérêts partisans et purement personnels.
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (17:00 PM)
    L'existence d'une caisse d'avance ne se prouve pas par temoignage ,les avocats de la defense le savent tres bien , ensuite le delit de detournement n'est pas écarté par le fait de publier les noms des personnes beneficiaires de ces largesses (ce que Khalifa avait refusé de faire,par souci , disait-il ,de proteger leur intimité ) mais penalement , dans le modus operandi pour sortir les fonds dont le caractere delictueux a alerté l'IGE qui a recommandé la saisine de la justice ,du reste cette liste produite ne sera pas forcement en faveur du prevenu parce que le but humanitaire ou caritatif pretendu poursuivi peut laisser apparaitre des visées politiques voire electoralistes evidentes ., en effet cette caisse pouvait, telle qu'utilisée , constituer un tresor de guerre pour un pretendant à la magistrature supreme .

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Kiss FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Radio record
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR