Diatou Cissé : « L’entreprise de presse reste une nébuleuse pour ses travailleurs, aucun patron de presse ne discute de son bilan ou de son chiffre d’affaires avec ses employés»

  • Par : Seneweb News | Le 03 décembre, 2012 à 13:12:09 | Lu 6659 fois | 10 Commentaires
content_image

Diatou Cissé : « L’entreprise de presse reste une nébuleuse pour ses travailleurs, aucun patron de presse ne discute de son bilan ou de son chiffre d’affaires avec ses employés»

« Les professionnels des médias vivent mal » : le constat est de Diatou Cissé, qui s’exprimait en marge du 9ème congrès du Syndicat des professionnels de l’information et de la communication. 

Dans les colonnes du Quotidien, Diatou Cissé a évoqué avec le franc-parler qu’on lui connaît la situation de précarité des travailleurs de la presse. La secrétaire générale sortante du Synpics d’indexer le non-respect par les patrons de presse des textes qui régissent la formation. « S’il n’a pas un contrat de travail, s’il n’a pas un salaire décent et s’il n’est pas reconnu des fichiers de l’Ipres ou de la Sécurité sociale, l’employé est forcément en situation de précarité », a décrié Diatou Cissé, convaincue que « l’aide à la presse ne profite pas aux employés, aux travailleurs porteurs de productivité ». 

L’entreprise de presse, quant à elle, « reste une nébuleuse pour ses travailleurs, car aucun patron de presse, à ma connaissance, ne discute de son bilan ou de son chiffre d’affaires avec ses employés », a fustigé celle qui vient de passer les manettes au journaliste du Soleil, Ibrahima Khaliloulah Ndiaye.


Seneweb News


Commentaire (7)


Nit Dafay Nité En Décembre, 2012 (13:54 PM) 0 FansN°: 1
IL faut se faire une raison.Le salarié restera salarié et la patron patron. On n'a beau théorisé la gestion concertée

mais elle n'aura pas lieu. Le salarié ne sait pas comment la patron fait pour le payer à la fin du mois.

Il aspire à être son propre patron jusqu'au jour ou il le devient et se rend compte que la critique est aisée et l'art difficile.
Boy Th En Décembre, 2012 (14:13 PM) 0 FansN°: 2
les revenues de l'entreprise ne concernent pas le salarié, l'essentiel est que les employés percoivent leurs salaires correctement. Cette femme est béte, c'est domage au Senegal la plupart des dirigeants sont cons et ignorants...

J'espere qu'elle reflechira deux fois la prochaine fois avant de sortir des idioties parey
Askaan En Décembre, 2012 (14:20 PM) 0 FansN°: 3
Aka ngaw, avant que l'image ne se télécharge complétement je me disais que cet homme ak lélal bi
Ba Khoul Dara En Décembre, 2012 (14:32 PM) 0 FansN°: 4
On parle là d'infraction à la loi fiscale, et au Code du travail ???? c'est gravissime...on ne sait même pas si ces maisons de presse disposent d'états financiers et de contrats de travail. La presse, c'est du sérieux, un bon contre-pouvoir qu'il faut encourager, créer et soutenir. Le ministère de tutelle est interpellé, il faut fait quelque chose pour régler cette situation qui n'honore pas cette profession et le pays. Il n'est jamais trop tard pour réagir.
Cices En Décembre, 2012 (15:11 PM) 0 FansN°: 5
je pensé k c un homme:
L'ange En Décembre, 2012 (17:53 PM) 0 FansN°: 6
Askaan tu m'a tué ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh
B52 En Décembre, 2012 (20:34 PM) 0 FansN°: 7
je m exuse ce diatou cisse est garcon ou quoi... avec sa tete en forme coco..

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]