Médias

La situation de l’APS relève d’un manque de volonté de l’Etat, selon le SYNPICS

  • Par : APS | Le 11 janvier, 2013 à 16:01:46 | Lu 4073 fois | 2 Commentaires
content_image

La situation de l’APS relève d’un manque de volonté de l’Etat, selon le SYNPICS

La situation que vit l’Agence de presse sénégalaise (APS), marquée notamment par de récurrents retards de salaire, est le reflet d’une absence de volonté de l’Etat, a estimé, vendredi à Dakar, Ibrahima Khaliloulah Ndiaye, Secrétaire général national du Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (SYNPICS), invitant l’autorité ''à prendre ses responsabilités''.

''Le salaire c’est la dignité du travailleur et la situation de l’APS émane d’une absence de volonté de l’Etat. Nous ne pouvons pas comprendre que cette question des retards de salaire des agents de l’APS ne soit pas prise au sérieux par les autorités du pays, c’est une absence de volonté’’, a martelé M. Ndiaye lors d’un point de presse.

Les agents de l’APS n'ont pas perçu à la date d'aujourd'hui leurs salaires des mois de novembre et de décembre.

''L’Etat doit prendre ses responsabilités face à cette situation douloureuse que vivent les travailleurs de l’APS. L’Agence de presse sénégalaise fait la +fierté+ du Sénégal et de l’Afrique francophone (…) nous ne pouvons pas parcourir un seul journal sans y voir des dépêches de l’APS qui sont tout le temps reprises’’, a relevé le secrétaire général du SYNPICS.

Selon lui, le retard des salaires des mois de novembre et de décembre ne doit pas être mis à l’actif du nouveau directeur général, mais au manque de volonté de l’Etat, seul bailleur de l’APS.

''Lorsque qu’un Etat, a-t-il souligné, décide de changer un directeur à la tête d’une structure pour nommer un autre, il est tenu de lui donner les moyens qu’il faut pour mener à bien sa mission. Ce qui n’est pas le cas du nouveau directeur de l’APS Thierno Birahim Fall, à la tête de l’Agence depuis mi novembre''.

Le secrétaire général de la section SYNPICS de l’APS, Ousmane Ibrahima Dia, qui a pris part au point de presse, a annoncé l’introduction d’un préavis de grève qui devrait conduire à un arrêt de travail. 

''Nous avons deux revendications majeures dans notre plateforme : le paiement de nos arriérés de salaire et le déménagement des locaux de l’agence, si nous ne sommes pas satisfaits sur ces deux revendications nous sommes en droit d’observer un arrêt de travail comme le dit la loi. C’est ce qui explique le dépôt du préavis’’, a expliqué M. Dia

MF/MTN/CTN




APS

Articles similaires

Commentaire (2)


Pifue En Janvier, 2013 (00:00 AM) 0 FansN°: 1
Dommage encore une fois pour cet organe naguere repute, vraiment dommage. Il faut aussi dire que l`agence est un instrument de souverainete. A la direction actuelle d etre suffisamment innovante pour trouver les ressources necessaires au fonctionnement de la boite. Plus de rigueur et d innovations et le cap sera franchi.
Sos Aps En Janvier, 2013 (17:24 PM) 0 FansN°: 2
Nos dirigeants apparemment ne savent même pas la valeur d'une agence de presse. Ou seraient-ils dérangés par la crédibilité de l'APS, qui qoi qu'on dise, a une certaine liberté de ton, en tant qu'organe para-public. Franchement, du temps de Wade l'aps n'est jamais restée 2 mois sans salaire.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]