Accueil | Identifiez vous pour acceder à nos services |  Connexion | M'inscrire | Aide
actualites
PRESSE-REVUE: Les journaux à fond sur l'audition de Karim Wade
   Par Aps | APS |  Vendredi 23 novembre, 2012 09:42  | Consulté 3574  fois  | 0 commentaires   Favoris
| -Imprimer| Envoyer
source: APS

Les quotidiens parvenus vendredi à l’APS reviennent en priorité sur la deuxième audition de Karim Wade, dans le cadre de la traque des biens mal acquis, en soulignant par moments sur la durée record – quelque 17 heures – du face-à-face entre le fils de l’ancien président de la République Abdoulaye Wade et les enquêteurs ‘’Le super ex-ministre des Infrastructures Karim Wade, fils de l’ancien président de la République, a passé plus de 16 h à la caserne Samba Diéry Diallo de Colobane. C’est à 3h29 minutes qu’il a franchi le seuil de la porte de la caserne à bord de son véhicule 4x4 immatriculé DK 1081AE’’, rapporte l’As, qui fait dans le menu détail. ‘’Visiblement harassé par cette audition marathon, Karim Wade n’a pas fait de déclaration à la presse. Toutefois, touché par autant d’engagement de ses frères libéraux qui l’ont attendu toute la nuit durant, il a pris un bain de foule avant que son cortège impressionnant de plus de 20 véhicules ne s’ébranle en direction de son domicile au Point E, en scandant +Karim président +’’, ajoute-t-il. ‘’Nuit blanche pour Karim (Wade)’’, renchérit Walfadjri quotidien, se faisant l’écho de la réaction de Me Ousmane Ngom : ‘’C’est inhumain et illégal !’’, estime le dernier ministre de l’Intérieur du président Wade. ‘’Pour les aider à voir plus clair dans sa gestion, note ce journal, les enquêteurs ont également eu recours aux ex-membres de sa cellule de communication’’. ‘’L’enquête ouverte par la section de recherches (SR) de la gendarmerie de Colobane, dans le cadre de la traque des biens mal acquis, a pris, hier, un nouveau tournant. Karim Wade, qui était auditionné pour la quatrième fois, a presque passé la nuit dans les locaux de la Section’’, estime le Populaire. ‘’Karim Meïssa Wade vient certainement de passer sa plus longue et douloureuse nuit de toute sa petite carrière politique. Les menaces de ses frères du PDS, les coups de gueule des ténors des libéraux, les cris hystériques de ce qui reste de ses sympathisants n’ont pu l’empêcher de passer une journée entière entre les mains des enquêteurs’’, écrit La Tribune. Le même quotidien annonce que le fils de l’ancien président de la République Abdoulaye Wade ‘’sera devant le procureur aujourd’hui’’, vendredi. Il ‘’file droit vers la prison. Avec le recul, on comprend pourquoi son papa avait piqué une colère noire et voulait dare-dare revenir au pays. Tremblement de terre pour l’ex-ministre du +ciel et de la terre+’’, ajoute-t-il. ‘’Karim Wade, l’enfer à Colobane’’, affiche le quotidien Enquête, revenant sur le face-à-face entre l’ancien ministre d’Etat et les enquêteurs de la section de recherches de la gendarmerie de Colobane, qui l’ont interrogé 17 heures durant sur les soupçons d‘enrichissement illicite pesant sur lui. Selon Enquête, ‘’on peut dire qu’il (Karim Wade) est vraiment très mal barré. Les enquêteurs qui ont plusieurs dossiers sur leur table, documents sourcés à la fois par les Etats-Unis et l’Union européenne, pistent une fortune colossale avec une suite de prête-noms dont les plus importants n’ont pas encore été entendus par les enquêteurs’’. ‘’L’étau se referme sur Karim Wade et ses proches : Vieux Aïdara interdit de sortie du territoire, Cheikh Diallo +cuisiné+ par les gendarmes’’, au sujet notamment du ‘’montage financier et les biens de son groupe de presse’’, signale Libération. ‘’Auditionné jusque tard dans la nuit d’hier à aujourd’hui, Karim Wade était très proche de la garde-à-vue. Mais, il était impossible de confirmer cette information au moment de boucler cette audition’’, souligne Le Quotidien, avant de relever que les libéraux, militants du Parti démocratique sénégalais (PDS), le parti par son père, ‘’se serrent les coudes devant l’adversité’’. ‘’En attendant la suite (à donner à son deuxième audition), les libéraux montent sur leurs grands chevaux pour que le fils de leur leader sorte indemne de cette confrontation avec la justice. Ils n’excluent pas de porter le combat à l’international’’, écrit Direct Info, titrant : ‘’Karim Wade charge Baldé et échappe à la détention’’. ‘’Sur le dossier de l’ANOCI dont il était le président du Conseil de surveillance et qui préoccupait les enquêteurs, le fils du président Wade s’est déchargé sur Abdoulaye Baldé le directeur exécutif d’alors’’, note ce journal. ‘’Karim panique et mouille (Abdoulaye) Baldé’’, relève également rewmi quotidien. ‘’Je n’y suis pour rien, il faut demander Abdoulaye Baldé’’, aurait déclaré le fils de l’ancien président Wade aux enquêteurs, au sujet notamment de la gestion de l’ANOCI, l’agence chargée de l’organisation de la rencontre de la Ummah islamique tenue en 2008 à Dakar. Pour résumer la question de la traque des biens mal acquis, Le Pays au quotidien annonce que ‘’Plus de 1000 personnes seront entendues’’ par les enquêteurs de la section de recherches de la gendarmerie de Colobane (qui) sont tous les jours, de 10 heures à minuit, sur la brèche’’. Sud Quotidien et L’Office annonce le lancement du nouveau parti politique de Pape Diop, l’ancien président du Sénat sous Abdoulaye Wade. Les ‘’ténors’’ de la Convergence démocratique Bokk Gis, l’appellation de la nouvelle formation politique, étaient absents de cette cérémonie, signale le premier des deux quotidiens cités. L’Office préfère mettre en exergue à sa Une un conseil de l’ancien ministre des Affaires étrangères Alioune Badara Cissé à Pape Diop : ‘’Ne te sépare jamais des gens avec qui tu as créé ton parti’’, a déclaré Me Cissé à l’endroit de Pape. Des propos qui sont tout en allusion à sa situation personnelle. Numéro deux de l’Alliance pour la République (APR), le parti présidentiel, Alioune Badara Cissé a dû quitter le gouvernement à l’issue du dernier réaménagement, non sans faire part de son étonnement au sujet de son départ. Il s’est à l’occasion comparé à d’autres numéros deux de partis ou de régiments précédents qui ont connu une traversée du désert en un moment donné de leur parcours politique. Le Soleil, reprenant une information du dernier Conseil des ministres du gouvernement sénégalais, annonce que l’Etat ‘’va lancer une vaste offensive de sécurisation des biens et des personnes’’. Il s’agit, à partir d’un diagnostic national, ‘’de dégager des orientations en matière de protection des biens et des personnes’’, précise le journal. BK

Nouveau!:   Retrouvez toutes les archives concernant Revue presse de 2006 à ce jour.
Commentaires:   0   Total dont   0   En attente - ( Voir les commentaires sensibles) .
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.

  Réagissez à cet article (en respectant les règles ci-dessous)

  • Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
    Ne devoilez pas
    les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
    de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
  • Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
  • Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Nom:
  
Commentaire:
:)   :-D   :cool:   :hun:   :cry:   :love:   :khelou:   :?:   :jumpy: :sad:   :bravo:    :haha:   :dedet:   :sn:   :down:    :up:  :tala-sylla:
   
Pour faire apparaitre vos commentaires immediatement, creez un compte seneweb (c'est rapide).

Nouveau!:   Retrouver toutes les archives concernant Revue presse de 2006 à ce jour.

 

 


Pub


 




HitParade




HitParade