People

BABA HAMDY DIAWARA, MUSICIEN-COMPOSITEUR-ARRANGEUR «Il y a trop de confusion de rôles dans la musique sénégalaise»

  • Par : Lesenegalais.net | Le 02 octobre, 2011 à 09:10:25 | Lu 18988 fois | 37 Commentaires
content_image

BABA HAMDY DIAWARA, MUSICIEN-COMPOSITEUR-ARRANGEUR «Il y a trop de confusion de rôles dans la musique sénégalaise»

La scène musicale sénégalaise est emplie de sa touche originale, ces dernières années. Cet artiste au doigté envoûtant a un bagout respectable, de son séjour aux Etats-Unis à son retour au pays, avec, entre autres, une collaboration avec Thione Seck. Baba Hamdy Diawara a l’empreinte d’un concepteur de sonorités doublé d’un parolier et d’un producteur. Le label «1000 Mélodies» s’est aménagé un podium loin des confusions de rôle dans la palette des métiers de la musique, de l’amateurisme ambiant et du star-system. Entretien avec un artiste qui aspire à occuper une place de choix dans le Landerneau musical sénégalais. 

 

Dans l’espace artistique sénégalais, le grand public et les spécialistes vous voient initier, très souvent, de nouveaux concepts. Qu’est-ce qui fait courir Baba Hamdy ?

Je ne suis animé que de la seule volonté de servir mon pays par le biais de mon art. Je suis musicien et j’ai eu à acquérir une certaine expérience aussi bien au Sénégal qu’à l’étranger. J’ai senti qu’il me fallait partager tous mes modestes  acquis avec l’ensemble de mes compatriotes. Comme je refuse de tendre la main ou me faire remorquer par un lead-vocal, je préfère prendre des initiatives et créer de nouveaux concepts pour le plus grand bien de la musique sénégalaise. Mon séjour aux Etats-Unis m’a permis de comprendre qu’il n’y a rien de tel que l’initiative privée. Il faut oser entreprendre pour s’en sortir. Voila tout ce qui me pousse à agir et c’est aussi simple que cela.

Vous êtes le patron de la structure ‘’1000 Mélodies’’. Celle-ci voudrait-elle changer le visage musical du Sénégal ?

Je n’irai pas jusqu’à le dire. Toutefois, je suis conscient qu’il faut faire bouger les choses. Notre génération a énormément de choses à apporter à la musique sénégalaise. Je suis convaincu qu’il faut oser entreprendre et prendre des initiatives pour changer la donne. Je suis musicien-compositeur-arrangeur et, pour cela, je dois prendre des initiatives, histoire de ne pas me contenter d’être derrière un soliste. J’ai un rôle important à jouer dans la musique de mon pays. Je suis parolier, pianiste, arrangeur et producteur car j’ai compris qu’il nous faut prendre notre destin en mains. Il faut savoir rendre à César ce qui lui appartient. Il y a trop de confusion de rôles dans le monde musical au Sénégal. C’est pour cette raison que j’ai voulu m’investir à fond dans le créneau. Il nous faut disposer d’une industrie musicale car les possibilités ne  manquent pas.

Les artistes que vous avez réussi à mettre sur orbite peinent pourtant à convaincre pour les uns alors  que, pour d’autres, le succès a été éphémère. Vos explications ?

Je suis très mal placé pour juger de mon travail. Cependant, je vous ferai savoir que je n’ai pas pour vocation de coacher des artistes. Je fais de mon mieux pour détecter des talents et les mettre sur orbite. Pourtant, je ne vais pas me permettre de citer des noms mais j’ai contribué à l’éclosion de beaucoup de talents. Beaucoup de grandes vedettes de la chanson ont bénéficié de mes services. J’ai travaillé avec des artistes comme Titi, Amy Collé, Alioune Mbaye Nder et tant d’autres. Il ne m’appartient pas de suivre au pas les artistes que j’ai aidé, modestement, à sortir de l’anonymat car ne carrière se gère et il ne faut surtout pas être pressé. Je trouve que j’ai déjà suffisamment travaillé pour la musique de mon pays en essayant de détecter et d’encadrer de nouveaux talents. Le reste n’est plus de mon ressort.

De quel style musical pourrait venir le succès de la musique sénégalaise sur le plan international ?

Là aussi, je ne saurais trop me prononcer car la musique est une affaire de sensations. N’empêche, elle obéit à des normes. Au Sénégal, les musiciens ont vraiment le niveau. En ce  qui me concerne, j’ai eu à travailler avec Sean Paul et d’autres vedettes de cette dimension. C’est pour vous dire que les instrumentistes peuvent s’adapter à tous les styles. Ce qui est non négligeable. Mais, pour arriver à imposer un rythme ou une couleur,  il faudra se conformer à des normes et essayer de mieux codifier le Mbalakh. Le succès ne se décrète pas, mais il faut beaucoup travailler pour toucher le plus grand nombre.

C’est ce qui explique certainement votre album «You Mélodies»…

Je pense que j’ai assez répondu à cette question. Je voulais rendre hommage à un géant de la musique sénégalaise. Youssou est incontournable dans la sphère musicale nationale et aussi internationale. C’est un très grand interprète qui est très mélodique. En ma qualité d’arrangeur, j’ai éprouvé du plaisir à rejouer certains de ses titres et le résultat est là. Dans la vie, il faut savoir donner sans rien attendre en retour. Et c’est cela ma philosophie !

Youssou Ndour a-t-il bénéficié des retombées de cet album ?

Evidement, car ce sont ses œuvres. Je n’ai fait que réadapter des créations. Encore une fois, je n’ai pas réfléchi en termes de gains aussi bien à mon niveau qu’à celui de Youssou Ndour. Il a été très content de mon initiative et il l’a publiquement déclaré. Je pense que cela devrait vous suffire amplement. Il n’y a rien à chercher dans cette décision que j’ai prise sans aucune contrainte. D’ailleurs, Youssou n’était même pas au courant. C’est à la fin que je lui en ai fait part. Il a été très heureux et honoré. Cela me suffit largement !

Par où pèche la musique sénégalaise ? Pouvez-vous nous dire les limites des arrangeurs au Sénégal ?

Je ne suis pas un donneur de leçons encore moins un censeur. Il ne m’appartient pas de juger les limites de notre musique. Je me contente de poser des actes qui témoignent de ma volonté de faire bouger les choses et cela me suffit largement. Je ne me permettrai pas, encore une fois, de juger mes collègues. Tout ce que je peux dire, c’est que la musique est un vaste chantier où seul le travail paie. Il  faut éviter de nous complaire dans la facilité et, surtout, tout faire pour  travailler dur pour essayer récolter des fruits de notre labeur.

Comment analysez- vous la perte d’éclat des artistes comme Abou Thioubalo ou Amy Collé Dieng, entre autres…

Je parlais tantôt de la confusion des rôles. On ne peut pas être chanteur, arrangeur, parolier interprète et chef d’orchestre à la fois. Il faut que les rôles soient mieux distribués et que l’amateurisme disparaisse de nos mœurs musicales. Une carrière doit être bien gérée et il faut tout un ensemble de bonnes résolutions pour remédier à ces maux qui plombent la bonne marche de notre musique. Il s’agit de la précipitation et du star system mal maîtrisé. On brûle souvent les étapes et cela ne pardonne pas dans le show-biz. C’est un milieu où on doit toujours se remettre en cause.

Pourquoi aviez-vous choisi de signer avec Alioune Mbaye Nder et ou en êtes-vous avec ce projet qui avait fait grand bruit ?

Il est vrai que le label ‘’1000 Mélodies’’ avait décidé de travailler avec Alioune Mbaye Nder. C’est à la suite de la sortie de son dernier album, sur lequel j’avais travaillé, que nous avions voulu cheminer ensemble. Il se trouve que les choses tardent à décoller mais nous travaillons à notre rythme et je préfère m’en arrêter là.

Mais ce n’est pas une réponse…

Vous savez bien qu’ici au Sénégal, les nouvelles idées dérangent et je n’en dirai pas plus. Merci de ne pas insister.

Au-delà de la défense de vos droits, qu’est-ce qui explique la mise sur pied d’une structure comme « Clef de Sol » qui regroupe des instrumentistes ?

Encore une fois, je suis conscient que la musique est un vaste champ et chacun peut s’y mouvoir à satiété, selon ses ambitions. Je vous ai dit tantôt que les arrangeurs et les instrumentistes sont à la base de tous les succès de nos grands chanteurs. Pourtant, ils ne sont cités nulle part. C’est pour mettre en valeur le travail de instrumentistes que j’avais pris sur moi de mettre sur place cette nouvelle entité. Il fallait marquer le coup et faire savoir à tout le monde que nous avons notre mot à dire et que nous allons désormais défendre nos intérêts sans attendre que les autres le fassent à notre place. Nous allons organiser des spectacles de manière périodique  tout en mettant sur place de nouveaux concepts pour accompagner des artistes et les aider à bien se mouvoir dans le circuit.

Quid de la confusion avec l’AMS ?

Il n’y a aucun problème avec l’AMS (Association des Métiers de la Musique du Sénégal). Nous avons voulu marquer notre empreinte et prendre notre destin en mains. Au cours du lancement de Clef de Sol, un responsable de l’AMS est venu défendre sa position que nous avons clairement respectée. Nous voulons prendre notre destin en mains et, pour ce faire, nous avons lancé Clef de Sol pour être mieux en phase avec nos aspirations. C’est tout à fait légitime et, à ce niveau, nous n’avons aucun complexe.

Maintenant, vous êtes dans la production audiovisuelle avec « Onde Star ». Pouvez-vous expliquer ce concept ?

Il s’agit d’une émission de  télévision dénommée « Onde Star ». Ce qui signifie : « on devient star ». Nous voulons montrer au public comment on parvient à fabriquer une star. Actuellement, nous sommes à l’ère de la communication. Il faut savoir bien vendre un produit. Pour arriver à cela, nous avons travaillé avec un spécialiste en communication et d’autres grands musiciens comme Vieux Mac Faye et Papis Konaté. Il s’agit de trouver des sosies de grandes vedettes de chez nous. On va les coacher et les prendre en mains. Ils vont se mesurer au cours d‘une émission de télévision et ils se mettront dans la peau de l’artiste choisi. Au cours du lancement qui a eu lieu au mois de mai dernier, nous avons défloré une partie du concept en permettant à deux candidats de  se produire devant les journalistes. Nous avions aussi profité de ce plateau pour expliquer, en long et en large, les dessous de ce projet rénovateur qui nous a pris deux ans. Nous envisageons de lutter contre la médiocrité dans le secteur de la musique en essayant de mettre sur orbite de nouveaux types d’artistes qui pourront faire face à tous les aléas du milieu. De la conception à la réalisation d’un album jusqu’au lancement du produit, aucune étape ne sera sautée. Au finish, le candidat qui aura le plus convaincu le public se verra prendre en charge par le label ‘’1000 Mélodies’’ qui est chargé de la production de l’émission. La 2 STV est uniquement le diffuseur de cette nouvelle émission.

Pourquoi le partenariat avec 2 Stv et pas une autre chaîne ?

Les responsables de cette chaîne de télévision ont été littéralement séduits par ce projet. Big John l’a dit publiquement : ils n’attendent que des initiatives de ce genre. Il faut savoir que dans tous les grands pays, les émissions de télé sont produites par des grandes maisons de production et les médiums se chargent de la diffusion. C’est ce que nous allons voulu faire avec nos propres moyens sans l’aide de personne.

Et vous-y gagnez quoi exactement ?

D’abord, la fierté d’avoir osé franchir le pas. C’est la première fois que des jeunes sénégalais se lèvent pour prendre des initiatives de ce genre sans l’appui d’aucune main extérieure. Tout a été réalisé par mon équipe constituée uniquement de jeunes. Nous avons tout financé sur fonds propres sans l’aide d’aucun sponsor. Tout cela pour vous dire que j’ai mis en avant mon envie de travailler pour la musique de mon pays et de sortir des sentiers battus. Il fallait oser et croire en nous car nous sommes capables de réussir mais faudrait-il croire en nos possibilités... Je suis convaincu de la valeur de mon produit et je suis sûr que je vais le rentabiliser. Pour l’heure, c’est la fierté d’avoir réussi ce challenge qui m’anime le plus. Les retombées suivront inévitablement car j’ai foi en mon travail.

 




Lesenegalais.net


Commentaire (21)


P En Octobre, 2011 (09:47 AM) 0 FansN°: 1
bof
Loulou Carillou En Octobre, 2011 (10:07 AM) 0 FansN°: 1
baba hamdy khawma ndakh khamnga lou bari mais en tout cas thiofé nga dé!
Xeme En Octobre, 2011 (12:02 PM) 0 FansN°: 1
scandale : des opposants tentent de manipuler une version audio de wade

l’opposition sénégalaise en flagrant délit de manipulation du fichier audio et vidéo de la déclaration du président de la république au lendemain de sa victoire en 2007?
l’opposition ayant épuisé toutes les possibilités de démontrer la pertinence de la non-recevabilité de la candidature du président de la république par des tentatives de manipulation du droit constitutionnel, elle n’a trouvé mieux que de manipuler la vidéo et l’enregistrement audio de la conférence de presse livrée par le chef de l’etat au lendemain de sa victoire en 2007.
en ma qualité de professionnel de l’information, il m’est loisible de faire éclater la vérité suite à la sortie du président de la république le 14 juillet 2011. sortie au cours de laquelle il a laissé entendre : « je n’ai jamais dit que je ne me présenterais pas en 2012 parce que la constitution me l’interdit ».
j’ai pensé immédiatement à la chanson « alla » de l’égyptien qui a été attribuée à mickael jackson dont on s’en est rendu compte que deux ans plus tard.
après de multiples lectures et relectures du fichier audio, je me suis rendu compte que la vidéo a été découpée en séquences et transformée. mais « science sans conscience n’est que ruine de l’âme. » comme disait rabelais.
1er - pour prouver le découpage de la vidéo, une seule contradiction suffit pour le démontrer. ecouter bien le début : le journaliste pose la question suivante : « monsieur le président quel est le profil de votre successeur ? ». il répond : « non, ce n’est pas possible parce que j’ai bloqué la constitution pour un troisième mandat ». aucune cohérence entre la question et la réponse. a titre d’illustration : la déclaration a été faite le 1er avril 2007 et la vidéo de référence a été publiée le 26 aout 2010 par un certain kader sene, d’après sen24heures. pourquoi attendre tout ce temps pour publier la vidéo. (voir vidéo 1)
video1 : déclaration d’abdoulaye wade le 1 avril 2007 sur sa candidature en 2012.
ibrahima diop
ingénieur system
Inedit En Octobre, 2011 (09:48 AM) 0 FansN°: 2
Un fait inedit echappe au commun des mortels:Tanor Dieng a ete par deux fois battus aux elections par le vieux Wade,Niasse a ete renvoye par Wade avant de le battre aux elections,qui dit mieux?
Xeme En Octobre, 2011 (12:02 PM) 0 FansN°: 1
scandale : des opposants tentent de manipuler une version audio de wade

l’opposition sénégalaise en flagrant délit de manipulation du fichier audio et vidéo de la déclaration du président de la république au lendemain de sa victoire en 2007?
l’opposition ayant épuisé toutes les possibilités de démontrer la pertinence de la non-recevabilité de la candidature du président de la république par des tentatives de manipulation du droit constitutionnel, elle n’a trouvé mieux que de manipuler la vidéo et l’enregistrement audio de la conférence de presse livrée par le chef de l’etat au lendemain de sa victoire en 2007.
en ma qualité de professionnel de l’information, il m’est loisible de faire éclater la vérité suite à la sortie du président de la république le 14 juillet 2011. sortie au cours de laquelle il a laissé entendre : « je n’ai jamais dit que je ne me présenterais pas en 2012 parce que la constitution me l’interdit ».
j’ai pensé immédiatement à la chanson « alla » de l’égyptien qui a été attribuée à mickael jackson dont on s’en est rendu compte que deux ans plus tard.
après de multiples lectures et relectures du fichier audio, je me suis rendu compte que la vidéo a été découpée en séquences et transformée. mais « science sans conscience n’est que ruine de l’âme. » comme disait rabelais.
1er - pour prouver le découpage de la vidéo, une seule contradiction suffit pour le démontrer. ecouter bien le début : le journaliste pose la question suivante : « monsieur le président quel est le profil de votre successeur ? ». il répond : « non, ce n’est pas possible parce que j’ai bloqué la constitution pour un troisième mandat ». aucune cohérence entre la question et la réponse. a titre d’illustration : la déclaration a été faite le 1er avril 2007 et la vidéo de référence a été publiée le 26 aout 2010 par un certain kader sene, d’après sen24heures. pourquoi attendre tout ce temps pour publier la vidéo. (voir vidéo 1)
video1 : déclaration d’abdoulaye wade le 1 avril 2007 sur sa candidature en 2012.
ibrahima diop
ingénieur system
Mellow Mood En Octobre, 2011 (10:08 AM) 0 FansN°: 3
Je trouve son jeu trop "Bob James". Pas très innovant, juste différent de ce qui se fait ici.
Jondo En Octobre, 2011 (11:08 AM) 0 FansN°: 4
wade n'a jamais gagne d'election avant 2000 et on sait comment, n'oublions pas le peuple ne lui avait donne que 31%.
Frisquette En Octobre, 2011 (11:28 AM) 0 FansN°: 5
tiofé ngue daal !!!!!!  <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">  
Dxb En Octobre, 2011 (11:32 AM) 0 FansN°: 6
Ce Baba khamadi diawara se permet de faire un clip avec comme scenario des oiseaux ,des oiseaux et des oiseaux qui dansent



Baba tu merites bien des fesses avant de tassoir devant ton clavier pour arranger la prochaine chansson de myrma
Sun Boy En Octobre, 2011 (12:41 PM) 0 FansN°: 1
t'a rien compris , à moins que tu ne comprends rien de la musique et de l'audiovisuel c'est pourquoi tu parle ainsi, cherche toi un coin et mets toi à genous.
Dxb En Octobre, 2011 (14:39 PM) 0 FansN°: 1
essaies de corriger ton speech,

cetait juste pour rigoler que jai acrit ces phrases

baba cest mon cousin, pour votre gouverne ,on est tout le temps ensemble

cordialement
Bi Thiofffffffffffffffffffffff En Octobre, 2011 (22:54 PM) 0 FansN°: 1
wa yaw do ma presenté qui thioféna ddddddddddddddd
Fily En Octobre, 2011 (11:38 AM) 0 FansN°: 7
slt Baba, courage à toi et je sais que tu réussiras inchallah , tu es ambitieux et le bout du tunnel n'est plus loin. Des critiques, tu en entendras des tonnes mais c à toi de savoir en tirer les avantages.
Peuls,  En Octobre, 2011 (11:39 AM) 0 FansN°: 8
Quand on est compétent vraiment. Expériementé vraiment. Honnête-Sincére vraiment. Digne & Noble. Néanmoins Humble. On a pas besoin de s'exhiber osbcénement-de crier-d'hurler-de leurrer-de remuer ciel-terre, de combiner-comploter, de flouer-tromper, pour fixer l'attention sur soi. Mr. Baba Hamady DIAWARA, voilà un des ARTISTES INTELLECTUELS digne de ce nom, qui véhiculent des valeurs universelles; participent à de bonnes éducation-formation-instruction-information à l'intention des dignes peuples; qui devrait être en permanence sur la rampe des médias sénégalais. Hélas, les médias publics sont confisqués au profit d'une seule culture-langue; certains médias sont sous les jougs, directement-indirectement, de certains-es! Ce sont leurs ignobles culture-nature-éducation qui sont véhiculées--imposées; malgré les pertes abyssales des valeurs fondatrices, l'avénement d'expontielles débauches-déchéances morales qu'elles générent. Certains-es...PEULS.
Expert En Octobre, 2011 (11:48 AM) 0 FansN°: 9
confusion dans la music senegalaise la faute aux banlieuzars ils sont des obsedes de la television ak wa kaolak yii aussi peuuuuuuuuuuuf
Bis En Octobre, 2011 (13:15 PM) 0 FansN°: 10
babatu ne sais rien di tout tu cherche a drageu les femme mais toi a ta place c' mieux pour toi do dara
Dxb En Octobre, 2011 (13:18 PM) 0 FansN°: 11
Je ne sais pas qui est ce qui a arrange le nouvelle chansson de Pape Diouf,mais cest une bombe



Essayer de lecouter et vus vous en rendrez compte



Dafa nekh ba diegui dayo
Pour Un Senegal Nouveau En Octobre, 2011 (13:34 PM) 0 FansN°: 12
QUELLE COHERENCE DANS LES PROPOS!VOILA UN JEUNE SENEGALAIS QUI ME DONNE ESPOIR QUE NOTRE PAYS VERRA UN JOUR LE BOUT DU TUNNEL.A L IMAGE DE CES JEUNES DU MOUVEMENT Y EN A MARRE,IL A COMPRIS LE VRAI DEFI QUI INTERPELLE CE GRAND PEUPLE SENEGALAIS.TEL UN ALBATROS IL TARDE A PRENDRE SON ENVOL,MAIS UNE FOIS QU IL S ELEVE IL ATTEINT LE FIRMAMENT.LE SENEGAL COMPTE SUR DES JEUNES COMME VOUS QUI ONT DE LA VISION MAIS SURTOUT LE COURAGE DE SE RETROUSSER LES MANCHES POUR CHANGER LES CHOSES.LA MEDIOCRITE EST EN TRAIN DE TUER LE GENIE SENEGALAIS NAGUERE RECONNU PARTOUT DANS LE MONDE.TU AS LE SOUTIEN DE TOUS LES SENEGALAIS HONNETEMENT ET SINCEREMENT PATRIOTES,BABA HAMDI DIAWARA.CHAQUE FOIS QUE TU LIRAS OU ENTENDRAS UNE CRITIQUE NEGATIVE CONCERNANT TON INITIATIVE,DIS TOI QU IL Y A DES MILLIERS DE SENEGALAIS QUI PENSENT AUTREMENT.GOD BLESS!
Diagne Sikim En Octobre, 2011 (14:52 PM) 0 FansN°: 13
Baba ne t'inquiète pas les jaloux il faut les ignorer moi je te connais très bien tu es un bosseur, un rassembleur et tu as un coeur d'ange et puis au Sénégal on n'aime pas les gens qui ont de bonnes idées.
Ely En Octobre, 2011 (15:10 PM) 0 FansN°: 14
IL AIME SON PAYS , SON CONTINENT ET LE RESTE DU MONDE , IL EST COMPETENT, HONNETE ET HUMBLE : SA REUSSITE EST ASSUREE MEME SI CES COMPATRIOTES TARDENT A CHANGER DE MENTALITE EN RETARDANT AINSI L'EMERGENCE.
Nabouzey En Octobre, 2011 (15:55 PM) 0 FansN°: 15
té tro beau je tadoreuuuuuuuuuuuhhhhhhhhhhhhh :love: 
Mcblack En Octobre, 2011 (16:08 PM) 0 FansN°: 16
Je connais bien connait bien ce mec,un gar tres cool et ambitieux.il reussira bientot inchallah.Je me rappelle de son court sejour a Memphis.
Xyz En Octobre, 2011 (19:36 PM) 0 FansN°: 17
du courage mon grand;on etait ensemble au ces medine,tjrs derriere sa gitare,je suis fiere d toi,tu as reusis dans ce que tu voulais,j te suis d pres,thi kanaam,laisse parler les cons et les jaloux,biiiiizzzz







Bene Guellllllllllllllllllllll En Octobre, 2011 (22:43 PM) 0 FansN°: 18
gni koy khas gneup da nio sokhor et c seulement les hommes mé djiguo senegalais rek mo fi guene en tout ca de ma part bon courage té aussi thioféguaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
Zeina Aidara En Octobre, 2011 (14:30 PM) 0 FansN°: 19
en tou cas ce baba hamdy est mon idole , il est beau , charmant , un musicien qui a de la class , j'ai ecouté tous ses arrangemen , mais nake si je pouvai avoir son numero , je l'epouserai demain et lui donner tout ce qu'il désire , ay waaaaaaaye diape lene ci , le numero de hamdy
Je Te Kif En Octobre, 2011 (11:46 AM) 0 FansN°: 20
je t adore baba hamdy diawara je t aimes
Femmenoir En Août, 2012 (11:08 AM) 0 FansN°: 21
li ma khame dall moy thiofé nga et me plai

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]