Mardi 21 Mai, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
People

Femme et noire, la double peine d'Aïssa Maïga

Single Post
Femme et noire, la double peine d'Aïssa Maïga

L'actrice de 40 ans se confie dans les pages de Causette. Suite à la polémique des Oscars trop blancs aux États-Unis, le magazine Causette a décidé de se pencher sur la situation en France. "Nous avons rencontré des actrices qui subissent cette double peine - femmes et noires - qui les rend presque invisibles", indique le site, qui a interviewé Firmine Richard, Karidja Touré, Sonia Rolland, ou encore Aïssa Maïga.

Selon Régis Dubois, docteur en cinéma, "les actrices noires sont confrontées à une double "invisibilisation". Il explique: "Il y a déjà beaucoup moins de films dont le premier rôle est campé par une femme, alors une femme non blanche, c'est encore moins banal." Révélée dans le film "Les poupées russes", Aïssa Maïga se souvient de ses débuts difficiles au théâtre.

"Ça a été violent. Aux cours de théâtre que j'avais pris pour intégrer le Conservatoire, le choix des textes était un débat sans fin. On m'expliquait mordicus que ce n'était pas possible, que ça allait se retourner contre moi et que j'en raterais mon concours. J'allais prétendument détourner l'attention du spectateur, qui n'allait pas y croire ni être concentré sur ce que je proposerais."

La comédienne, actuellement à l'affiche de "Bienvenue à Marly-Gomont" (une histoire inspirée par Kamini), révèle que son agent l'envoyait parfois à des castings sans préciser la couleur de sa peau. "Quand j'arrivais, c'était l'horreur. On me regardait comme si j'étais une extraterrestre. La personne en face était pétrifiée: Mais enfin, qu'est-ce que vous faites là? (...) Je regrette de ne pas avoir pu faire de caméra cachée à l'époque, c'était édifiant."



7 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (16:59 PM)
    Mdrr sa description finale m'a fait rire quand meme.''Mon Dieu que faites vous-la'' Mais du courage le changement de mentalite passera par vous... :thumbs_up: 
    • Auteur

      J3ff

      En Mai, 2016 (07:29 AM)
      les choses pourraient changer si les dom tom qui sont les 1ères victimes l'absence des acteurs noirs dans le cinéma français boycottaient les films français sur leurs territoires .cette action ferait grand bruit en france,ça attirerait l'attention de tout le pays sur ce problème.autre chose qui pourrait faire changer les choses ,c'est des cinéastes noirs compétents qui s'organiseraient avec les footballeurs noirs qui veulent investir un peu d'argent dans le cinéma,pour monter des films produits avec le financement de la communauté noire.les gens ont juste oublié que beaucoup d'acteurs noirs qu'hollywood fait tourner depuis une dizaine d'années ont été lancés par sike lee,un réalisateur noir américain : denzel washington,samuel l.jackson,wesley snipes,morgan freeman...etc.ces gens là étaient ignorés par les réalisateurs et casteurs blancs.c'est à partir du moment où le grand public les a découvert à travers les films de spike lee,qu'hollywood a commencé à faire appel à eux.le noir devrait commencer par compter sur lui-même,c'est par là que passe son salut.
    • Auteur

      N'importe Quoi !

      En Mai, 2016 (10:00 AM)
      tout ceci c'est du n'importe quoi !

      faisons notre propre cinéma quelque soit le genre et arrêtons de fatiguer les blancs !

      les africains et leurs descendants sont ils des handicapés mentaux ?
      ne peuvent'ils rien faire par eux-mêmes ou pour eux-mêmes ?
  2. Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (21:54 PM)
    je vois plutôt un quadruple avantage: femme,noire ,talentueuse et belle.

    Le problème c'est les autres:lâcheté,jalousie,malhonnêtet,forfaiture,trahison ,le pays où Marine et les patriotes sont les héros...
    Auteur

    Spike Lee

    En Mai, 2016 (23:28 PM)
    Elle est trop belle. J'ai vu ses films où elle etait beaucoup plus jeune et extraordinairement belle. Courage.
    Auteur

    Galsen

    En Mai, 2016 (08:59 AM)
    Kay jouer si Wiri-Wiri lala wakh  :sunugaal: 
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (16:08 PM)
    Cette femme est vraiment gâtée par la vie: très intelligente, belle, talentueuse, lucide et très pertinente. Elle résume toute la beauté ouest-africaine: mélange par ses origines du Mali, du Sénégal et un peu de la Guinée.



    Il lui reste à aider encore davantage ses frères et soeurs africains surtout les plus faibles, et ceux qui le méritent (pas tous justement). Quand Dieu vous fait don, c'est pour soi-même, mais aussi pour les autres et les plus démunis. Elle fait, et doit encore faire pour ces gens
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (15:27 PM)
    à lire : LES NOIRS DANS LE CINEMA FRANÇAIS : DE JOSEPHINE BAKER A OMAR SY de Régis Dubois (éditions LettMotif, 2016)

    Plus d’infos : http://www.edition-lettmotif.com/produit/noirs-cinema-francais



    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2016 (23:15 PM)
    Faut arrêter avec les "frères et soeurs" à tout bout de champ

    Pour la réaction de surprise, cela m'étonne toujours...Ces personnes ont déjà vu des noirs.

    Si elle était venu pour balayer il aurait été plus à l'aise peut être. Même pour un rendez-vous galant ou une passe, il aurait eu moins peur, tant que c'est un corps ou un outil.

    Comme Aissa n'a intériorisé aucune forme de complexe, elle passe la ligne de démarcation imaginaire . En ne restant pas à sa place, elle le destabilise. Tout était fait pour l'intimider ou l'empêcher d'arriver et manque de peau ( lapsus pot) elle est là. Il va être obligé de se rendre compte qu 'elle est noire, belle et intelligente peut être même supérieure à lui. Harry Roselmack à la télé on a peur. Mais Houellebecq et les autres moches blancs ça passe et aucun noir ne joue le surpris. C est pas du racisme c'est de leur technique d'intimidation pour garder le pouvoir. Car après plusieurs rv vexants, elle aurait dû abandonner
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2016 (12:51 PM)
      yeap la surprise est surjouée. par politesse je sais qu'il faut éviter de scruter les gens et même ceux que je n'aime pas. il faut que le noir remarque et se sente de trop. ensuite le blanc pilote la situation avec une "tolérance " démonstrative ou un rejet démonstratif un regard scrutateur c'est un jeu . c'est son regard et son ressenti qui s exhibe qui compte. ouvrez les yeux regardez scrutez vous aussi ou ignorez vous verrez que tout cela est dans l'imagination rien d'impressionnant.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR