[ Photos ] La vraie Kéwé Mar: Ma rencontre avec Yves- Saint Laurent

  • Source: : Leral.net | Le 21 octobre, 2011 à 18:10:34 | Lu 38615 fois | 58 Commentaires
content_image

[ Photos ] La vraie Kéwé Mar: Ma rencontre avec Yves- Saint Laurent

L’article intitulé « Kéwé Mar-Babacar Ndiaye : Une vie entre sexe, alcool et… podium » et écrit par nos confrères de Xamle.net sur le mannequin sénégalais Kéwé a excédé cette dernière à telle enseigne qu’elle a jugé nécessaire de faire une mise au point par le biais de son Head Hoffice. Des précisions sur la vie du mannequin établi au Luxemburg qu’elle a fait parvenir à LERAL.NET qui se fait le plaisir de les publier in extenso.



[Photos] La vraie Kéwé Mar: Ma rencontre avec Yves-Saint Laurent
Il n’existe pas de bouclier contre le mensonge. Ni la crainte des dieux ni la damnation n’ont jamais empêché le mensonge ou le parjure disait Cavanna. 

C’est pourquoi l’histoire, à l’instar de bien d’autres choses que nous nous abstiendrons de nommer pour éviter des poursuites en diffamation, est toujours plus belle de loin. 

Pour Kéwé Mar madame Damoura, contrairement  à ce que prétend une certaine nouvelle presse au Sénégal toujours drapée d’un tissu de mensonges, le Luxembourg n’est point un refuge, une terre de liberté où on peut se permettre de mener une existence atypique sur fond de débauche. 

Elle est franchement ni outrée, ni scandalisée par la naïveté et par l’ignominie inculte de l’auteur. Car, Kéwé Mar Damoura, est une jeune femme qui vit pleinement toute la splendeur de sa féminité avec son époux musulman respectable et respecté grâce à Dieu. 

Pour avoir sillonné le monde  en  présentant de grandes marques comme Christian Dior, Thierry Mugler, Christian Lacroix, Azzedine Alaia, Emmanuel Ungaro, Sonia Rykiel, Issey Miyake… Madame Kéwé Mar Damoura est en toute humilité une vraie ambassadrice du Sénégal dans ce secteur. 

Elle passe des  journées remplies entre son agence de mannequin Essencia models  (www.essenciamodels.com) et ses divers rendez vous  avec la maison d’Afrique Luxembourg et  l'association soleil levant  Luxembourg où elle participe activement à des événements caritatifs. 
Elle ne peut être celle décrite dans cet article exécrable qui n’honore en rien les principes de base du journalisme. Des informations qui reflètent la réalité et se dégagent de toute influence. 

A travers ces photos et cette dernière interview que nous mettons à votre disposition, nous vous apportons la lumière et l’amour pour chasser l’obscurité et la haine. 

De tout cœur.

[Photos] La vraie Kéwé Mar: Ma rencontre avec Yves-Saint Laurent

[Photos] La vraie Kéwé Mar: Ma rencontre avec Yves-Saint Laurent
KEWE MAR: LA PASSION DES AUTRES 

Kewe est une passionnée. Elle mène sa vie au rythme de  ses coups de cœurs et de ses envies. Après la mode.  Le cinéma et la musique, cette jeune femme qui a fait toujours  preuve d’une intelligence rare s’engage aujourd’hui  au service de ses frères et sœurs africains en Europe.  Pour IWL, l’ex-top model lève le voile sur toutes ses vies,  jalonnées de rencontres déterminantes, au premier rang desquelles se trouve Yves Saint Laurent. 
  
«Mon métier m’a permis de quitter très jeune l’Afrique pour voyager  à travers les différents continents. Je me considère comme métissée de cultures grâce à toutes les influences qui ont enrichi ma vie et ont forgé ma personnalité, en  plus de mes racines africaines qui restent pour moi des repères très solides. 

Quels rêves aviez-vous petite fi­lle? 

J’ai toujours été une petite fille qui rêvait beaucoup  et qui était dotée d’une imagination  débordante. Il m’arrivait de m’imaginer devenir  la première femme astronaute noire, la première  femme présidente du Sénégal ou une héroïne défendant  toutes les causes perdues… Aujourd’hui,  je rêve encore comme une enfant car j’ai constaté que nos rêves nous menaient toujours  quelques part, peu importe ce qu’ils deviennent  par la suite. C’est mon leitmotiv. 

Quelles étapes clés dans votre parcours vous  rendent particulièrement ­ère? 

Il y’en a plusieurs, mais je dirais qu’avoir été la  dernière égérie du couturier Yves Saint Laurent  est un fait qui restera dans l’histoire et qui est  très symbolique à mon cœur. Je suis également  très heureuse d’avoir reçu un disque d’or pour la  chanson « Fame » avec mon groupe Les Models. 

Quel a été le déclencheur de votre vocation? 

Ma mère nous a toujours fait baigner dans l’univers  de la mode. Alors que j’étais âgée d’une dizaine  d’années, j’ai vu un documentaire sur Yves  Saint Laurent. Il relatait les coulisses de la maison  de couture et le quotidien du créateur. J’étais  éblouie et fascinée ! Ce fut un véritable déclic. J’ai  dès lors toujours imaginé Saint Laurent comme  un magicien qui faisait des robes de fées et  j’aimais à penser que j’étais une de ces fées! Après  avoir vu ce documentaire, j’ai eu la conviction de  pouvoir devenir mannequin. Mon premier dé­lé  s’est passé au collège lors de la semaine culturelle  annuelle, j’avais seize ans à l’époque et je ne me  suis plus arrêtée depuis ! 

Dès lors, quel a été votre parcours professionnel? 

Quand j’ai fait mes premiers pas dans la mode  au Sénégal, je me suis retrouvée très vite à dé­ler  pour tous les stylistes. J’ai ensuite enchainé les  voyages à travers l’Afrique pour travailler avec  d’autres créateurs africains comme Alphadi ,  Mickael Kra et tant d’autres . Plus tard je me suis  retrouvée à Paris pour un dé­lé à l’Unesco et en  à peine deux semaines je signais mon premier contrat avec la prestigieuse agence Next Model Management. De là, les choses se sont bousculées  : mon premier magazine fut le ELLE, puis  les shootings pour Marie Claire,W Magazine  ou L’O?ciel et les dé­lés pour Christian Dior,  Emmanuel Ungaro, Scherer, ierry Mugler,  Issey Miyaké…  International Working Lady. 
Tout en sillonnant les grandes capitales de la mode à travers le monde. Sans oublier ma rencontre fortuite dans le désert lors du FIMA avec Nicole Dorier, la chef de cabine chez YSL. Cette rencontre a été décisive pour la suite de ma carrière et m’a ouvert les portes de la maison Saint Laurent. 


[Photos] La vraie Kéwé Mar: Ma rencontre avec Yves-Saint Laurent
Pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec YSL? 

C‘est comme si c’était hier ! Ma rencontre avec Monsieur Saint Laurent s’est passée lors de mon premier casting auprès de sa maison de couture, le moment tant attendu de toute ma carrière, un instant magique où le rêve devenait réalité. Il était assis derrière son immense bureau, un peu recroquevillé dans son fauteuil… Quand j’ai franchi la porte de son atelier, mon souhait le plus cher, comme tout mannequin, était de devenir sa nouvelle muse.  Sans un mot, je dé­lais de long en large dans une grande pièce aux murs tapissés de miroirs jusqu’au plafond et où par moment je pouvais apercevoir son regard qui me scrutait sous toutes les coutures, le tout dans un silence de plomb. On se serait cru dans un ­lm muet des années 30… Malgré l’angoisse et le trac, je me suis alors sentie pousser des ailes. Sa présence avait quelque chose de rassurant : je virevoltais, essayant de me rendre encore plus légère, comme si je flottais, pour ressembler à ses croquis qui donnaient l’impression que ses modèles étaient suspendus dans l’air. Il ­nit par sourire et par dire « Oohh ! elle est belle ! » Ce fut pour moi un instant d’extase, un moment inoubliable et le début d’une merveilleuse aventure durant laquelle j’ai appris à me modeler en une femme Saint Laurent et à me perfectionner pour toujours être en phase avec ses attentes et cela jusqu’au jour de la fermeture de la maison YSL. Ce jour-là, je me rappelle avoir ni de ranger et d’aider à empiler les cartons. Alors que j’étais prête à quitter les lieux, Monsieur Saint Laurent a voulu revoir une des pièces uniques de la collection africaine. Ce fut mon dernier essayage avec lui et le dernier qu’il commanda. Ses moments resteront à jamais gravés 14 International Working Lady dans ma mémoire. 

Le considérez-vous toujours comme votre père spirituel de la mode? 

Je dirais qu’il restera toujours pour moi un personnage emblématique qui a marqué l’histoire de la mode et qui a influencé ma carrière de façon déterminante. De ce fait je l’ai toujours considéré comme un guide dans la mode. C’était un homme passionné. Je me souviens qu’il pouvait passer des journées entières penché sur ses croquis, cherchant toujours de nouvelles matières et créant inlassablement des nouvelles silhouettes. Son atelier était toujours couvert de dessins qui ­finissaient par couvrir le sol comme un gigantesque tableau. Il nous arrivait parfois d’oublier qu’il était là tant il se fondait dans sa bulle créative. 

Comment avez-vous vécu sa disparition? 

Pour tous ceux qui l’ont connu ce fut une grande perte, tant pour l’homme que pour le créateur qu’il était. Pour moi ce fut une grande tristesse car il m’avait donné ma chance et m’avait beaucoup appris. 

Quel est votre moteur, qu’est-ce qui vous fait avancer? 

L’envie d’exceller dans tout ce que j’entreprends et de vouloir toujours faire mieux. J’ai toujours eu beaucoup de zèle et une grande foi en moi-même. Je crois en mes capacités et au fait qu’il me faille toujours réévaluer mes aptitudes pour mieux exceller car j’ai appris très tôt que quand on est une jeune fi­lle noire dans ce milieu et seule face à ses rêves, il faut être forte et déterminée et toujours prouver plus que les autres pour être prise au sérieux. 

Quelles sont selon vous les dé­s de la mode africaine? 

L’industrie de la mode africaine a besoin de se mettre au standard international, à l’instar de l’Asie et de l’Amérique latine,  si elle veut arriver à sortir de ses frontières, et non plus seulement servir à aiguayer les soirées de gala et les cérémonies o?cielles. Il lui faut adopter des technologies modernes pour un meilleur traitement et un meilleur rendu des textiles que l’on retrouve souvent dans les créations des stylistes africains comme le raphia ou le pagne tissée. 

Comment se sont passées vos expériences dans le cinéma et la musique? 

Le cinéma est un univers que j’ai aimé côtoyer à travers les rôles que j’ai incarnés et dans lesquels je me sentais à l’aise. Cela reste pour moi de belles expériences tout en sachant que c’est un métier dur et qu’on ne s’improvise pas actrice du jour au lendemain. Avec les Models, j’ai fait une tranche de carrière dans la musique. Grâce au succès de nos disques, j’ai pu faire le tour du monde et rencontrer des gens incroyables. Après cela j’ai vécu quelques années à New-York, pour ensuite retourner au Sénégal et y créer une agence de mannequins et de promotion artistique, une aventure qui a duré presque deux années. Depuis je suis revenue vivre en Europe et me suis installée au Luxembourg d’où je continue à m’engager pour des causes qui me tiennent vraiment à coeur. 

Parlez nous en bref de votre association: comment vous y êtes-vous engagée? 

C’est la rencontre avec une personne humainement très investie comme moi dans les actions et les aides humanitaires qui a tout déclenché. Il s’agit de David Foka, créateur de la Maison d’Afrique au Luxembourg, dans laquelle j’ai pris mes responsabilités en tant qu’administrateur déléguée en charge des relations publiques et de la coordination des évènements. La M.A.L. est un organisme qui permet à tout le peuple africain vivant au Luxembourg de s’exprimer d’une seule voix et de contribuer à une meilleure vie ensemble.  


[Photos] La vraie Kéwé Mar: Ma rencontre avec Yves-Saint Laurent
Quelles sont la mission et la vision premières de votre association? 

En premier lieu notre mission est d’aider à l’intégration de la diaspora africaine au Luxembourg. Cela passe par la maitrise des langues que sont le luxembourgeois, l’allemand, l’anglais et le français, car la langue est le premier facteur d’une intégration réussie. En deuxième lieu nous accompagnons tout africain en difficulté ou sans papier grâce à une assistance juridique dans nos locaux assurés par des avocats bénévoles exerçant au Grand Duché. Nous aidons aussi à la création d’entreprise avec le coaching, l’accompagnement et l’accès au micro-fi­nancement ainsi que l’aide à la recherche d’emplois. Notre vision tend vers une meilleure émancipation de la diaspora africaine, une évolution des mentalités a­fin de changer l’image de l’immigré africain en une image positive, et de montrer que nous sommes capables de nous prendre en charge tout en contribuant à la vie économique et sociale de notre pays d’accueil. 

Quelles sont vos ambitions à long terme? 

Au delà de mes activités propres, le projet à long terme qui me tient à cœur est la mise en place d’un mouvement de transfert d’argent vers l’Afrique beaucoup plus accessible que les systèmes existant. Ce serait une banque éthique qui nous permettrait de contribuer plus aisément au développement du microcrédit. Je trouve excessif le taux de commission appliqué par certaines institutions pour le transfert d’argent vers les pays africains, sachant que ces fonds sont en majorité destinés à soutenir les dépenses et besoins quotidiens des familles, ce qui ­nit par revenir beaucoup trop cher vu le nombre d’envois qu’effectuent régulièrement nos ressortissants. Il ne faut pas oublier que les immigrés travaillent avec une double charge : vivre ici décemment et faire vivre leur famille en Afrique. 


[Photos] La vraie Kéwé Mar: Ma rencontre avec Yves-Saint Laurent
Quels résultats avez-vous obtenus ? 

Ils sont multiples et quotidiens. Par exemple,  grâce à la convention signée avec le Ministère de la Santé, nous comptons aujourd’hui environ deux familles de sans-papier par jour qui accèdent aux soins par la caisse de maladie moyennant une cotisation annuelle minime, comme n’importe quel contribuable. Nous avons deux classes de langues de niveaux 1 et 2 qui se déroulent du lundi au vendredi soir où nous comptons un minimum de douze élèves par classe pour chaque cours, et ceci grâce à notre collaboration avec le Ministère de l’Education et du Service de Formation pour Adultes. Nous repérons des personnes adultes illettrées et les sensibilisons à nos cours gratuits. Ces personnes sont souvent originaires de la Somalie, du Soudan, de l’Ethiopie ou de la Guinée Bissau. A ce jour, deux femmes d’origine nigérienne et une Capverdienne ont été régularisées et disposent d’un emploi. Les dossiers de personnes d’origines sénégalaises, guinéennes et autres, ont été introduits auprès des autorités grâce à nos efforts et sont actuellement en attente. Nous gérons assez régulièrement des cas de violences que subissent des jeunes femmes africaines souvent sans travail ni papiers. Nous nous plaçons en médiateur entre les deux parties et si besoin est nous les sortons des gri es de leur conjoint, soit en les logeant dans des foyers d’aide pour les femmes, soit en les accompagnant vers une réinsertion sociale. 

Quel est votre souhait pour l’Afrique? 

Je rêve d’une Afrique plus autonome et ambitieuse,  une Afrique qui évolue vers la démocratie, une Afrique qui permette à tous ses enfants d’aller à l’école, qui ne vit plus dans le fatalisme et l’ignorance mais qui se prend en charge et s’assume… La liste est longue, mais au fond tout ce que je souhaite c’est une Afrique qui va mieux ». 

Propos recueillis par Patricia Nz.


Auteur: Leral.net - Leral.net

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (15)


Papy Lux  En Octobre, 2011 (18:18 PM) 0 FansN°: 1
Kewé Mar arrête ton cinema. Ce qu'a écrit Xamle est vrai. On se connaît toit et moi. En plus ce sont des photos à l'appui qui ont été publiées. Cet article est une mauvaise opération de com
Mameediarra En Octobre, 2011 (19:09 PM) 0 FansN°: 1
way way kewe mar continue ton travail
ne t'attarde surtout pas des énergumènes aigris qui pensent avoir le droit de juger leurs semblables
l'essentiel est que tu sois tranquille , le reste et les commentaires négatifs des gens tu dois le considérer comme nul et non avenu  :up:  :up: 
certains journalistes sont à l'image du ramassis de commentateurs que l'on trouve par ici toujours prompt à juger, à médire ......etc fais ta vie comme bon te semble tu n'as de compte à rendre à personne
fais en ta philosophie et tu verras toute cette bave ne t'affectera plus  <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">   :up:   <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">  
Waouh En Octobre, 2011 (21:22 PM) 0 FansN°: 2
dios miooooo quelle beauté !!! surtout sur la première photo: une vrai dÉesse nubienne ! remarquez que c'est majoritairement les africaines à la peau noire foncée ou marron qui attirent les grands stylistes internationaux et ont donc bcp plus de chance de réunir dans le mannequinat international (katoucha niane, alek wek,honorine uwera, tiguida la belle malienne ... mais au sénégal les gens sont des complexés sur le podium y'a que des mannequins claire de peau peu importe qu'elles soient moches, grosses, sales et idiotes ce qui compte c'est que gnou khess. prenez exemple sur le nigeria, l'afrique du sud, le ghana. lookez la miss monde nigeriane 2002. black is beautiful. kéwé vis ta vis comme tu l'entends le chien aboit la caravane passe.
Hoo En Octobre, 2011 (18:46 PM) 0 FansN°: 2
"oui je suis une bonne fille regardez ces photos rek!!! je suis mémé une voilée mé frére cheri utilisé votre idiotie et oublié les autres photos" MDrrrrrrrrr
Murid Saadiq En Octobre, 2011 (19:05 PM) 0 FansN°: 3
Ces arabes sont de véritables barbares. Ils n'ont rien de musulman. N'est ce pas que le prophète (psl) enseignait le respect des dépouilles mortelles fussent-elles celles des ennemies particulièrement "celle d'un juif".

Et l'OTAN qui se dit démocrate et civilisé? Et le CNT qui se veut révolutionnaire, démocrate, voire musulman?

Comment ont-ils pû permettre ces actes indignes? Et tous les Africains noirs qu'ils ont liquidé sur la terre de leurs ancêtres à cause de la couleur de leur peau?

Depuis quand des terres Africaines appartiennent-elles à des barbares arabes? Cheikh Anta Diop doit se remuer dans sa tombe! Les Africains doivent dès aujourd'hui commencer à trouver les voies et moyens pour déguerpir tous ces barbares racistes de l'Afrique du Nord, en dehors de notre continent.

Les Juifs ont mis des milliers d'années pour reconquérir Israël. L'histoire de l' Afrique libre commence aujourd'hui!

Arabes et occidentaux dehors!!!

Pepe En Octobre, 2011 (19:05 PM) 0 FansN°: 4
fichez lui la paix. et vous ??? rien que des aigris et jaloux
Mor En Octobre, 2011 (19:24 PM) 0 FansN°: 5
belle femme noire :up: 
Big En Octobre, 2011 (19:58 PM) 0 FansN°: 6
MAME DIARRA ET AICHA SONT DES PUTES
Sedar En Octobre, 2011 (20:42 PM) 0 FansN°: 1
big

svp meme si c est virtuel ca fait mal au coeur pour nous musulmans aicha est la mere des croyantes mame diarra est la mere de khadimou rassoul . ne vous emporte pas ces 2 personnes font parties d un groupe et savent ce qu elle font en prenant ces pseudos elles ont bien calcule leur cibles et leur cibles c est nous musulmans.
Big En Octobre, 2011 (21:08 PM) 0 FansN°: 7
sedar

tu as raison mon frere mais ils ou elles sont maudi(e)
Sedar En Octobre, 2011 (21:21 PM) 0 FansN°: 1
big up little bro

begue lol
Fout Le Camp En Octobre, 2011 (21:53 PM) 0 FansN°: 8
L'annee derniere j'etais au LUXEMBOURG... avec ma soeur et nous etions a table.. juste en face les boutiques.. elles nous regardaient d'un air.. car moi j'habite a Londres et ma soeur au Luxembourg on parlait Anglais...et elles pensaient que nous etions Nigeriannes.. car tellement qu'elle nous a trouve chic et classe, elle pensait que elle etait la SEULE SENEGALAISE qui pouvait s'habiller... elle nous a demande si nous etions NIGERIANNES , On lui a dit oui , ensuite elle a demande a ma soeur qui est marie a un banquier si elle pouvait avoir son numero...ma soeur lui avait donne son ancien numero.. CETTE FILLE la ... elle ne m'a jamais plu.. Nioul aye senegalaise deugeu leuniou.. Deuf niou BOugone Dougeu.. rekk.. car elles se demandait sans doute ces deux dames avec leurs bagues de diamants, leurs habits, sacs et chaussures sont riches.. moi perso je naime pas les gens qui veulent te connaitre seulement parce que tu as qq chose.. Et puis elle est MOCHE.. comme une vraie DIAWANDO
Taaw En Octobre, 2011 (22:29 PM) 0 FansN°: 9
Si chacun s'occupait de sa vie et se mêler de ses affaires rek Sénégal nekh!!!!

Ouz En Octobre, 2011 (00:08 AM) 0 FansN°: 10
je doute fort qu' elle soit mariee mannequin=PUTE
Boussere En Octobre, 2011 (09:26 AM) 0 FansN°: 11
D'après Abou Hourayra (que Dieu l'agrée), l'Envoyé de Dieu (paix et bénédiction de Dieu

sur lui) a dit : "Que celui qui croyait en Dieu et au Jour du Jugement Dernier ne dise que du

bien ou qu'il se taise. Que celui qui croyait en Dieu et au Jour du Jugement Dernier traite ses

voisins avec égards. Que celui qui croyait en Dieu et au Jour du Jugement Dernier donne

l'hospitalité à son hôte".



D'après Abou Churayh Al-Khuzâ'î (que Dieu l'agrée), le Prophète (paix et bénédiction de

Dieu sur lui) a dit : "Que celui qui croyait en Dieu et au Jour du Jugement Dernier traite son

voisin avec égards. Que celui qui croyait en Dieu et au Jour du Jugement Dernier donne

l'hospitalité à son hôte. Et que celui qui croyait en Dieu et au Jour du Jugement Dernier ne

dise que du bien ou qu'il se taise".



WAKH DJI BARENA GAGNI - KOUNEH SA PROBLEM DOYNALA SEUK

NANIOU BAYI WAKH DJI TE DEM LIGUEYI SENEGAL DJEUM KANAM
Boussere En Octobre, 2011 (09:41 AM) 0 FansN°: 12
A propos des paroles du Prophète (PSL) : "Injurier un musulman c'est faire acte d'impiété; le

combattre, c'est faire acte de perversité"



S3V103 - Et cramponnez-vous tous ensemble au «?abl» (câble) d’Allah et ne soyez pas divisés; ......"



a bons entendeurs !!!!!!!!!!!!!
Felicity  En Octobre, 2011 (12:36 PM) 0 FansN°: 13
Lachez XImperatore !!! arretez de vous acharner sur lui. il ne vous a rien fait , et cette pauvre Anta Ndiaye qui parle de "traque". tu n'es pas musulmane !!! si tu l'etais tu ne l'insulterais pas ni le menacerais ton propre frere musulman!!! vous ne pouvez pas tomber plus bas

Lui au moins garde son sang froid et sa lucidité !! maanou baakhna si adouna bi !!!

Sedar En Octobre, 2011 (12:50 PM) 0 FansN°: 1
aujourdhui est mort aux usa l adjiont du gardien de votre secte le prince heritier de l arabie saoudite le mecreant sultan ben adel aziz il est mort en amerique .
celui qui etait pendant plus de 30 ans le ministre de la defense celui qui a propage le mal a travers le monde en s alliant avec les americains pour armer les talibans avec a leur tete ossama ben laden et avec la benediction des gourous et chef des mecreants ibn baaz et albani.

un grand jour car le monde a perdu un tyran de moins
Sedar En Octobre, 2011 (13:11 PM) 0 FansN°: 2
aujourdhui est mort aux usa l adjiont du gardien de votre secte le prince heritier de l arabie saoudite le mecreant sultan ben adel aziz il est mort en amerique .
celui qui etait pendant plus de 30 ans le ministre de la defense celui qui a propage le mal a travers le monde en s alliant avec les americains pour armer les talibans avec a leur tete ossama ben laden et avec la benediction des gourous et chef des mecreants ibn baaz et albani.

un grand jour car le monde a perdu un tyran de moins
Ximperatore En Octobre, 2011 (13:14 PM) 0 FansN°: 3
felicity,


salam ma soeur,si je ne réponds pas à leur insulte,ni même à leur menace ,c'est parce que je sais qu'il en est.cet hadith doit suffire à apaiser les musulmans et à les pousser à faire preuve de patience.


abû hurayrah, , rapporte qu’un homme insulta abû bakr, , en présence du prophète, , qui était assis. celui-ci se mit à sourire et à se réjouir. mais lorsque l’homme excéda abû bakr, , par ses propos injurieux, ce dernier répondit à certaines de ses insultes. le prophète, , se mit en colère et se leva. abû bakr, , s’empressa de le rejoindre et lui dit : « Ô messager d’allah ! cet homme m’insultait alors que tu étais assis. lorsque j’ai répondu à certains de ses propos, tu t’es courroucé et tu t’es levé ! » le prophète, , répondit : « il y avait un ange qui répondait à ta place, mais lorsque tu t’es mis à répondre à certaines injures, satan fit son apparition. or il ne me convient pas d’être assis avec satan. » le prophète, , dit ensuite : « Ô abû bakr ! trois choses ne sont que vérité : aucun opprimé ne se retient de répondre à l’injustice qui lui est faite en cherchant par là la satisfaction d’allah sans qu’allah ne lui fasse justice avec force. aucun homme ne dépense de ses biens dans le but de renforcer les liens de parenté sans qu’allah ne décuple ses richesses. et aucun homme ne se permet de mendier dans le but de s’enrichir sans qu’allah n’accroisse sa pauvreté. »

rapporté par ahmad, , (vol. 2 p. 436), abû dâwûd, , (n° 4896-4897) et authentifié par al-albânî, , dans as-sahîhah (n°2231)

tu comprends bien que si le diable s'assoit à côté de celui qui répond à des insultes,ils possèdent carrément eux ceux qui en disent sans la moindre pudeur ou retenue.merci....

qu'allah nous bénisse et nous guide...amin
Sedar En Octobre, 2011 (13:31 PM) 0 FansN°: 1
celui qui utilise l insulte et la medisance comme arme contre les musulmans pour defendre sa secte convertit en religion celui la ne reponds pas aux insultes car il n a en pas besoin .

ximposteur tu ne reponds pas non plus a ceux qui posent le debat en terme de connaissance et pas en fabriquant des hadths et les utilisent contre les musulmans tout en defendant les pervers.
votre fuite montre a chaque fois que votre lugubre secte est represente par des traitres et mecreants qui se terrent dans des grottes ou dans un mutisme quand ils sont demasque et mis a nu.
Bofff En Octobre, 2011 (18:17 PM) 0 FansN°: 14
se mêler de la vie privée d'autrui et de raconter du n'importe quoi juste pour vendre un torchon la regle d'or de beaucoup de soit disant journalistes au Sénégal qui n'ont rien dans le crâne entre hypocrisie,complexe,manque de vérification des faits source qui se traduit par un hop on va lui coller une mauvaise image sans même penser aux proches de la personne concernée c'est le quotidien de tous les journaux sénégalais vraiment dégoûtant cette façon de remplir les gens de conneries et si on leur colle un procès ils te parlent de liberté d'expression quel gachis pas etonnant pour un pays qui n'a aucune mentalité avancée

Kendra En Octobre, 2011 (10:00 AM) 0 FansN°: 1
je suis daccor trau ipocrite les gens
Doooouuuuuuuullllllll En Octobre, 2011 (20:13 PM) 0 FansN°: 15
imperatore t'es certes intelligent mais t'es trop con Allah fera entrer ds son paradis qui il voudra



Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]