Ce que contient le livre blanc de Wade

  • Source: : Seneweb.com | Le 11 août, 2017 à 08:08:52 | Lu 9453 fois | 50 Commentaires
content_image

Ce que contient le livre blanc de Wade

Durant son face-à-face avec les journalistes, ce mercredi, Me Abdoulaye Wade, tête de file de la coalition Gagnante Wattu Senegaal, a évoqué l’élaboration d’un Livre blanc, composé des ingrédients d’une « mascarade électorale ».

 

Une non élection sans précédent ! La coalition Gagnante Wattu Senegal est arrivée à cette conclusion en épluchant l’organisation des Législatives du 30 juillet 2017, du processus électoral au jour du scrutin.

Le coordonnateur du comité de rédaction du Livre blanc est Me El Hadj Amadou Sall. Il est secondé par Mamadou Lamine Diallo (Tekki), PapeDiop (BokGisGis) et les responsables libéraux Me Madické Niang, Oumar Sarr et Sada Ndiaye.

Le document est réparti en trois parties : La planification d’une mascarade électorale longtemps à l’avance ; Un scrutin a minima entachée de fraudes massives diverses ou les raisons d’une non élection, Notre position.

 Tout part de la tension née du scrutin présidentiel de février 1988 au cours duquel le challenger du candidat sortant, Me Wade, fut arrêté et envoyé en prison. Les trois mois de tension ont débouché sur l’instauration d’un code consensuel en 1992 avec l’aide du National Democratic Institute (NDI) américain. Mieux, les lacunes révélées par la pratique des élections de 1993 et de 1996 ont donné lieu à des concertations entre le pouvoir, l’opposition et la société civile, entraînant la mise en place d’un Observatoire national des élections (ONEL).

Plus tard, rappellent les rédacteurs, sous l’égide du Président Abdou Diouf, l’ONEL fut remplacé par la CENA (Commission électorale nationale autonome) dirigée successivement par des Officiers généraux ou des magistrats dotés d’une forte personnalité soucieux de préserver leur intégrité et leur crédibilité.

Le chaos serait parti du référendum de 2016

C’est de là qu’est née la rencontre entre le ministère de l’Intérieur et  les partis politiques pour trouver des solutions selon la règle du consensus. Un schéma qui a fonctionné jusqu’au référendum de 2016, selon la coalition Gagnante Wattu Senegaal : « Pour l’adoption d’une nouvelle constitution, le Gouvernement abandonna le principe de la consultation mutuelle permanente et procéda à la modification unilatérale du système électoral. A partir de là, l’opposition n’eut plus d’interlocuteur, situation qui a conduit au chaos actuel. »

La rupture du consensus politique a ainsi conduit à la confection d’un nouveau fichier. « Malheureusement, à la suite du référendum de 2016, Macky Sall s’est rendu compte que plus de 60% des électeurs inscrits n’ont pas adopté son projet de Constitution, soit pour avoir voté ‘’Non’’, soit pour s’être abstenu de participer au scrutin. Ainsi, sur un électorat de 5.504.592 électeurs inscrits, seuls 2.163.696 électeurs (moins de la moitié des inscrits) ont participé au scrutin,1.347.778 électeurs ont voté ‘’Oui’’ et 800.425 ont voté ‘’Non’’. »

Pour Me Abdoulaye Wade et Cie, c’est à la suite de cette abstention record que le Chef de l’Etat a décidé de rompre le consensus et se confectionner un nouveau fichier sans les partis politiques, la société civile et les partenaires. L’exclusion des partenaires étant justifiée par l’existence d’un budget permettant de financer la réforme.

Le rôle de l’administration

Après le référendum, sont inter- venues les lois 2016-27 du 19 août 2016et 2016-08du09janvier 2017 portant, toutes, refonte partielle des listes électorales. Or, à leurs yeux, il s’agissait bien d’une refonte totale. Pis, les commissions administratives ont été créées en violation du code électoral en ce que les partis politiques ont été complètement tenus à l’écart du processus. « Pourtant, relève-t-on, dans le Livre blanc, la loi oblige l’Administration à informer les partis politiques qui doivent désigner leurs représentants qui sont membres des dites commissions. Cette disposition a été rarement respectée. »

Les couacs ont été également notés dans la publication des listes électorales avec l’absence de données exigées par le code,

Notamment la filiation et le domicile de l’électeur. Ou encore lors de la distribution. Sans oublier le transfert d’électeurs dans d’autres bureaux de vote à leur insu, l’importation d’électeurs de Gambie, Guinée et Mauritanie.

La coalition arrivée deuxième aux Législatives constate que le chaos s’est poursuivi jusqu’au jour du scrutin.

« Dès le départ, renseigne-t-elle, l’Administration a été conditionnée, préfets et sous-préfets, pour la plupart ayant été formatés pour être de véritables responsables politiques du parti du Président, s’efforçant d’enregistrer les meilleurs résultats pour l’APR et la coalition BBY. L’opposition souffrira tout le temps de cette attitude partisane de l’Administration la privant de tout recours pour parer aux insuffisances ou combler les lacunes. » Et d’ajouter: « Au jour du scrutin, sauf aux endroits, où le Gouvernement a voulu favoriser les partisans du pouvoir, partout la mise en place du matériel électoral a été particulièrement laborieuse et pris plusieurs heures de retard empêchant des centaines et des centaines de milliers d’électeurs de voter. »

Le cas du vote à Touba

L’ancien président et son groupe ne pouvaient éluder l’organisation du vote dans le centre du pays. Déjà, selon eux, beaucoup de citoyens qui voulaient s’inscrire n’ont pu le faire compte tenu des difficultés pour la localisation des commissions, mais aussi du peu d’enthousiasme du ministère de l’Intérieur qui n’a pas fait d’efforts particuliers pour les inciter dans ce sens. Il y a aussi la distribution de cartes qui n’aurait pas été faite dans les conditions permettant à chaque

électeur d’entrer en possession de sa carte. Ce, du fait d’abord, selon les propos même de la di- rection des élections, que plus de 800mille cartes d’électeurs (sur 6 millions) n’ont pas été fabriquées et du fait des difficultés à localiser les commissions de distribution. La coalition Gagnante pointe aussi l’extension de commissions privées de distribution, le plus souvent dans les domiciles des responsables de partis de la mouvance présidentielle.

« Ces commissions organisent la disparition des cartes de per-

sonnes connues pour ne pas militer dans les rangs des partis au pouvoir. La presse a évoqué le saccage de domiciles de responsables de partis membres de la coalition au pouvoir dans lesquels était organisée une distribution privée de cartes d’électeurs », relève-t-elle.

Avec la rétention des cartes, laissent entendre Wade et compagnons, le ministre de l’Intérieur a personnellement déclaré que 30% des électeurs ne pourront pas entrer en possession de leurs cartes. Ainsi, la confusion, la désorganisa- tion et le chaos le jour du scrutin n’ont pas permis le démarrage des opérations électorales. Au plus tôt, elles ont commencé bien après 15h et très souvent aux alentours de 18h. Et les raisons évoquées, tirées des pluies de la soirée du samedi, ne sauraient expliquer ni les lenteurs ni la confusion née de l’absence de matériel électoral, de l’insuffisance ou de l’absence totale de bulletins de leur coalition. « Les incidents liés au saccage de certains bureaux sont nés du mécontentement des populations qui, las d’attendre plus de 5heures d’horloge sans rien voir de concret, ont fini de se défouler sur le matériel électoral en saccageant les bureaux fermés et que rien ne pouvait justifier à leurs yeux. Encore que ledit saccage ne pouvait empêcher de tout reprendre en remettant le matériel », argumente-t-on. Aucune opération dans plus de 250 bureaux de vote Wattu Senegaal demeure convaincue que l’arrêté prolongeant les opérations jusqu’à mi-nuit n’a eu aucun effet significatif en  raison de l’absence remarquée de matériel d’éclairage et du fait de la pluie nocturne .De sorte que le vote a été arrêté presque partout aux environs de 22 heures, certains bureaux n’ayant fonctionné que pendant deux heures de plus.

Pour cette mouvance de l’opposition, la confusion et le chaos étaient si bien organisés que dans plus de 250 bureaux de vote, il n’y a eu aucune opération privant des dizaines de milliers d’électeurs de leurs droits.

« Dans beaucoup de bureaux, il n’y a eu aucun secret et le vote était public du fait de l’absence totale d’isoloir soude tables, les bulletins, les enveloppes et les urnes étant posés à même le sol», relatentles rédacteurs du Livre blanc non sans dénoncer l’arrestation de candidats et de responsables de leur coalition pour désorienter leurs électeurs alors que l’article 111 du code électoral interdit la recherche, l’arrestation et la détention de candidats de l’ouverture de la campagne jusqu’à la proclamation définitive des résultats pour des propos et actes commis dans cette période et ayant un lien avec les élections. Ils ont enfin signalé les achats de consciences multiples, les intimidations et le bourrage des urnes à l’intérieur de la zone rurale et dans les petits villages.

La solution

Wattu Senegaal considère que ces joutes doivent être reprises

en tenant compte de la reprise des inscriptions pour ceux qui ont été délibérément écartés ; la sup- pression des ajouts au code électoral consensuel de 1992 établi avec l’assistance du NDI effectués de façon unilatérale par le Gouvernement en plein cours de scrutin en violation des dispositions du protocole additionnel de la CE- DEAO qui interdisent toute modification non consensuelle de la loi électorale dans les 6 mois qui précèdent le scrutin; la confection de la totalité des cartes d’électeurs par une seule entreprise, publiquement identifiée ; la distribution complète des cartes d’électeurs à leurs ayant droits ; la suppression et l’interdiction d’impression, de reproduction, de distribution et d’utilisation de récépissés et d’ordres de mission tenant lieu de cartes d’électeurs produites en masse. Le cas contraire, Me Wade et Cie ne participeront plus, à l’avenir, à aucune élection ou consultation, de quelque nature qu’elle soit, organisée et supervisée par un Gouvernement de Macky Sall. A tout le moins, ils s’opposeront, par tous les moyens, à toute tentative

de Macky Sall d’organiser sur le territoire national une mascarade semblable. Pour finir, ils mettent en garde le Chef de l’Etat et l’invitent à être conscient de sa responsabilité personnelle et celle de son clan sur le chaos dans lequel il est en train de plonger le Sénégal.

 

 


Auteur: Source : Libération - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (24)


Anonyme En Août, 2017 (08:08 AM) 0 FansN°: 1
et après?
Mansawali Walimansa Mansa 2017 En Août, 2017 (08:29 AM) 0 FansN°: 1
oui le livre blanc de wade ne contient pas moins
que le changement que veut notre peuple ici là !
Reply_author En Août, 2017 (09:59 AM) 0 FansN°: 2
continuez a nous fatiguer...........
Khaye Mbayard En Août, 2017 (15:00 PM) 0 FansN°: 3
Élection présidentielle de 2019: stratégie
1- chacun pour soit
2- deuxième tour:tous pour un et un pour tous contre le candidat macky et au revoir à jamais bby

merci et à très bientôt
Reply_author En Août, 2017 (15:30 PM) 0 FansN°: 1
il faut donner une bibliothèque de livre blanc à écrire au vieux, nous c'est le travail qui nous intéresse et non des palabres. ils commence à nous fatiguer avec des bla bla bla
Anonyme En Août, 2017 (08:28 AM) 0 FansN°: 2
c est du sabotage organisé au risque de mettre en péril l'unité nationale

l heure est grave
Anonyme En Août, 2017 (08:30 AM) 0 FansN°: 3
Si ce n'est que ça. Il n'y a rien de spécial pour gâcher du papier à écrire un livre. Bon, L'Imprimeur en fera son affaire au moins
Anonyme En Août, 2017 (08:41 AM) 0 FansN°: 4
Wade sonal nga niou

Anonyme En Août, 2017 (08:45 AM) 0 FansN°: 5
On s'en fout ,les élections sont derrières nous , allez travailler ou partez en vacances .

politique doyna  :frustre:  :frustre:  :frustre:  :frustre:  :frustre:  :frustre:  :frustre: 
Reply_author En Août, 2017 (09:11 AM) 0 FansN°: 1
non non non les elections ne sont pas derriere nous
Reply_author En Août, 2017 (09:14 AM) 0 FansN°: 2
vraiment allez travailler. la campagne est fini ne vous jouer pas du peuple. ce peuple a déjà fait son choix que reste il?
Anonyme En Août, 2017 (08:59 AM) 0 FansN°: 6
Après vous écrirez un livre noir puis rouge ensuite jaune et si voulez le sentez vert ainsi se suite....

S'en fout
Anonyme En Août, 2017 (09:22 AM) 0 FansN°: 7
^`7^7^4^8^1^0^2^1^4^TRAITEMENT FAIBLESSE SEXXUELLE PAR LES PLANTES EFFICACITE GARANTIE^`7^7^4^8^1^0^2^1^4^TRAITEMENT FAIBLESSE SEXXUELLE PAR LES PLANTES EFFICACITE GARANTIE^`7^7^4^8^1^0^2^1^4^TRATEMENNT AASMPERMIEE AZZOSPERMIE OOLIGOSPERMIE FAIBLESSSE DIABETIQUUE
Anonyme En Août, 2017 (09:22 AM) 0 FansN°: 8
Un scrutin chaotique, un mode de scrutin tout sauf démocratique, ce pays avance à reculons sur tous les plans.
Anonyme En Août, 2017 (09:28 AM) 0 FansN°: 9
Rentre chez toi en France avec tata vivi avant ke presi. ne se fâche .syndielli,pardon madame fesman peut à tout moment rejoindre le territoire des ombres.on a pas besoin d'un vieillard de 91 ans pour nous parler de notre avenir.prends ton courous et implore Allah qu'il puisse te pardonner toutes les merdes que tu as faites sur cette terre.je ne pense pas ke le tout puissant puisse te pardonner.
Anonyme En Août, 2017 (09:36 AM) 0 FansN°: 10
Explique comment Wade et la France ont éliminé Khadafi
Anonyme En Août, 2017 (10:01 AM) 0 FansN°: 11
Acrobatie inutile parce que Macky et ses alliés vous ont battu à 6 reprises (présidentielles 2012, législatives 2012, locales 2014, referendum 2016, hauts conseillers 2016, législatives 2017).



Il est temps de rentrer à Versailles et de grace sans mettre à feu et à sang notre pays. MACKY T'A BATTU 6 FOIS EN 5 ANS. doyna seuk....Conclusion:





La majorité silencieuse des sénégalais qui ne frequentent pas les partis politique et le web et surtout n'ont pas le temps d'insulter sur le net NE VEUX PLUS DE TOI.





Bon retour chez toi.........en France
Waly En Août, 2017 (10:46 AM) 0 FansN°: 1
parle pour toi seul
Anonyme En Août, 2017 (10:08 AM) 0 FansN°: 12
LIVRE DES MAUVAIS PERDANTS ON S EN FOUT ET FOUTEZ NOUS LA PAIX MACKY SALL DOUMANALENE
Fx En Août, 2017 (10:18 AM) 0 FansN°: 13
Combien de senegalais lisent un livre ?.....:) Pa Wade ree beu tassaroo !! rentres te reposer
Anonyme En Août, 2017 (11:22 AM) 0 FansN°: 14
wade doyal naniou sopi bayiniou on s'en fout de ton livre je sais pas blanc ou noire .walahi je supporte pas macky mais je déteste wade autant que ce dernier il nous prend nous senegalais pour ses jouets il na aucun respect pour nous il croit qu'il va continuer a nous manipuler comme ses jouets lui et son fils de merde voleur doublé de tapéte.on a en mar de toi pa wade casse toi en france et va attendre la mort laba gnoune guemougnoula
Papiton En Août, 2017 (11:24 AM) 0 FansN°: 15
Wade , l'homme le plus intelligent du Sénégal et dont le fils est lui aussi très au dessus de la moyenne sénégalaise. la volonté déstabilisatrice de Wade est connu de tous Cependant nous n'accepterons jamais que ce vieux brûle notre si beau pays.
Ce Que Je Sais En Août, 2017 (11:26 AM) 0 FansN°: 16
Dem election niou doorla ba sa geming gui di naath nganaan dootu ma dem election. yaw kay soo manoon doo thi dougou booba la doon am khorom.

kham ngi saa boo demaati niou toodjaat sa gemign motakh ngay wuut bountou rawoukay.



Apres avoir essuyé un revers magistrale, spectaculaire, une claque sévère, Wade décide de ne plus participer aux élections organisées par Macky Sall. Sa non participation aurait pu être plus ressentie s'il l'avait acte avant ces echeances -ci. En réalité c'est un de ses subterfuges pour se donner une sortie honorable, mais il est parfaitement conscient qu'il sera toujours perdant dans toutes élections au Sénégal soient-elles organisées par Macky Sall ou un autre.
Anonyme En Août, 2017 (11:39 AM) 0 FansN°: 17
Jusqu'à l'extinction du soleil (Idy si tu m'entends :contaan: ) Wade ne gagnera plus d'élection au Sénégal, alors livre blanc, bleu, rouge ou magenta, ce n'est pas notre problème. J'espère aussi vous renoncerez à tous vos sièges de députés pour être en accord avec votre décision de boycott. Vraiment pathétique  :thumbsdown: 
Anonyme En Août, 2017 (11:44 AM) 0 FansN°: 18
Yallah na Yallah mousseul Sénéngal si maguètou seytané. Amine :sunugaal: 
Anonyme En Août, 2017 (12:27 PM) 0 FansN°: 19
Vraiment Wade se moque du monde, c'est lui qui va nous donner des leçons de democratie ? lui qui a été à l'origine du 23 Juin ,lui qui a mis son fils au sommet de l'Etat et que son parti ( dont il est la seule constante) presente comme le prochain candidat aux prochaines presidentielles,lui qui a essayé de corrompre un representant du FMI,lui qui a pillé en direct avec son clan (qui vit encore de cette rente) les caisses de l'Etat. Ce qui me revulse c'est qu'il y ait des senegalais qui suivent encore cet homme peut etre qu'il y a encore quelque chose à tirer de cet homme. qui en tout cas laissera dans l'histoire du Senegal un souvenir peu glorieux.
Guilé De Ndangalma En Août, 2017 (14:08 PM) 0 FansN°: 1
tu as tout dit. les erreurs et les insuffisances de macky ne peuvent en aucun cas servir de pretexte pour remettre les wade en selle. ses 12 ans de pouvoir ont confirmé ce que ousmane ngom disait de lui: il parle en democrate et agit en monarque. le probleme de wade c'est qu'il n'en a pas encore assez du pouvoir et, oire, ne peut pas supporter que ce soit quelqu'un comme macky, sorti du néant et qu'il a "fabriqué" qui lui rafle son "beefsteack".
Anonyme En Août, 2017 (12:52 PM) 0 FansN°: 20
Il y a eu des morts avant son départ ne les oublions pas (Mamadou Diop un visage qui reste gravé dans les mémoires et tous les autres)
Soigneur De Fous En Août, 2017 (13:49 PM) 0 FansN°: 21
Dommage que dans ce livre "blanc", le comité de rédaction composé de faire-valoir Pape DIOP, Me Amadou SALL et du Scribe de service (l'intellectuel qui ne sait plus où donner de la tête, ait omis de nous parler de:

1. l'absence de base légale pour changer de constitution par voie référendaire en 2002; la précédente constitution que tout ce beau monde peut consulter n'avait prévue que la voie législative,

2. l'absence de dialogue avec l'opposition dans la préparation des législatives de 2007

3. le limogeage du Général NIANG et son remplacement à la tête du Ministère de l'Intérieur par un grand militant du PDS et fils spirituel de WADE, un certain Ousmane NGOM, en dépit du subterfuge qui consiste à nommer un Directeur des Elections (Cheikh GUEYE placé sous l'autorité hiérarchique du Ministre de l'Intérieur),

4. de l'injonction faite au Président de la CENA le super magistrat Moustapha TOURE de démissionner, lors d'une audience houleuse au Palais.

5. des 5 millions de francs d'augmentation de rémunération aux 5 sages du conseil constitutionnel à quelques encablures des élections ^présidentielles, pour l'enrôlement de la candidature de trop de WADE pour la validation de la 3ème candidature inconstitutionnelle,

Les lecteurs feront la comparaison avec la sortie du Livre Blanc sur le procès de Karim WADE qui paraitra bientôt avec tous les documents annexes qui constituent le fond du dossier.

Demain il fera jour.

Reply_author En Août, 2017 (14:21 PM) 0 FansN°: 1
il a nomme un ministre des elections cheikh gueye que macky fasse la meme chose. je ny attends pas il est tellement impopulaire que seuel la fraude peut le sauver
Reply_author En Août, 2017 (15:38 PM) 0 FansN°: 1
rien à faire,la majorité silencieuse sera toujours le seul juge. vous aurez beau vociférer,les sénégalais vous attendront toujours au tournant.
Soigneur De Fous En Août, 2017 (16:33 PM) 0 FansN°: 2
arrête de raconter des contre- vérités, cheikh gueye n'a jamais été ministre chargé des élections. il a assuré les fonctions de directeur des élections. les gens du pds excellent dans cette pratique avec l'espoir qu'en répétant des mensonges vous arriverez à les transformer en vérité.
Anonyme En Août, 2017 (15:51 PM) 0 FansN°: 22
Mame dey banékhou, j'aimais bien cette chanson  :xaxataay:  :xaxataay:  :xaxataay: 
Anonyme En Août, 2017 (16:23 PM) 0 FansN°: 23
fraude industrielle
Pecosse En Août, 2017 (16:36 PM) 0 FansN°: 24
Tant mieux , ne participez plus pour voir si vous pouvez mettre le pays en peril....

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]