Accueil | Identifiez vous pour acceder à nos services |  Connexion | M'inscrire | Aide
actualites
Entretien - Bachir Diawara, Pds: " Macky Sall a peur de Karim Wade"
   Par Mamadou Lamine Diedhiou et Serigne Diaw | Leral.net |  Vendredi 12 avril, 2013 16:01  | Consulté 11579  fois  | 43 commentaires   Favoris
| -Imprimer| Envoyer
Politique | Mots Clés: Bachir diawara, Karim wade, Macky sall
source: Leral.net

Le délai de la mise en demeure de Karim Wade arrive à échéance ce lundi 15 Avril 2013. Le fils de l’ancien Président devra convaincre le procureur spécial de la licéité de ses avoirs. Dans un entretien accordé à Leral, l'ancien chef de Cabinet de l'ex-ministre d'Etat assure que Karim Wade et ses conseils n'auront aucune difficulté à démonter les accusations du Procureur spécial près de la Cour de répression de l'enrichissement illicite, Alioune Ndao. Bachir Diawara, par ailleurs membre du Comité directeur du Parti démocratique sénégalais, pense que le dossier Karim Wade est purement politique. Il dénonce l'acharnement du pouvoir qui, selon lui, veut diaboliser le leader de la Génération du Concret. Entretien.

 

C’est ce lundi que le délai de la mise en demeure de Karim Wade va prendre fin. Pensez-vous que l’ancien ministre d’Etat a les arguments pour convaincre le Procureur spécial de la licéité de ses avoirs ? 

 

Nous attendons avec beaucoup de sérénité l’expiration de la date de mise en demeure de Karim Wade. Depuis le début de ce feuilleton judiciaire, Karim a gardé une sérénité imperturbable. Il a eu le sens de la mesure et un comportement exemplaire. A chaque fois, il a répondu avec sérénité et ses avocats aussi font de même. Karim et ses conseils ont suffisamment d’arguments techniques et juridiques pour battre en brèche les incriminations saugrenues du Procureur spécial près de la Cour de répression de l’enrichissement illicite, Alioune Ndao. Nous considérons que c’est un dossier politique parce que dans la tête de Macky Sall, Karim Wade est un challenger potentiel pour 2017. Il faut donc le diaboliser et écorner son image de marque, le présenter comme un délinquant économique. 

 

Le patrimoine de Karim Wade serait estimé à près de 700 milliards. C’est quand même énorme. 

 

Le pouvoir veut divertir les Sénégalais par rapport aux questions fondamentales qui interpellent les populations. Il a une position d’impuissance parce qu’il manque d’inspiration et d’arguments techniques pour mener à bon escient des négociations financières internationales capables d’apporter une valeur ajoutée à notre économie. Les faits sont têtus et la réalité intangible. Aujourd’hui la morosité sociale causée par l’incurie a gagné des pans entiers des Sénégalais. 

 

Selon les conseils de Karim, le Procureur spécial réclame 694 milliards à leur client… 

 

(Il coupe) Il faut même s’attendre à d’autres accusations encore plus saugrenues. 694 milliards, même les Sénégalais qui ne sont pas initiés en matière de gestion d’un Etat savent que c’est du toc. Il s’agit tout simplement d’une manipulation de conscience ourdie par le pouvoir. Une manipulation qui est très maladroite parce que quand on va jusqu’à dire que Karim est le propriétaire de l’aéroport de Malabo en Guinée équatoriale étant entendu que l’aéroport d’un pays dépend de sa souveraineté. On accuse aussi Karim Wade d’être le propriétaire de Dubaï Port World. Sur cette question précise, « la lettre du continent » a publié une communication des autorités de Dubaï pour contester ces incriminations. Les autorités du pays sont profondément ancrées dans le mensonge d’Etat. Le mensonge est aujourd’hui érigé en mode de gouvernance et c’est la raison pour laquelle on passe tout notre temps à inventer des choses, à colporter des informations surréalistes pour entacher l’image d’un adversaire politique. 

 

Vous dites qu’il faut s’attendre à d’autres accusations. Est-ce que cela veut dire que Karim ira inévitablement en prison ? 

 

C’est ça la dynamique du pouvoir qui foule au pied les principes fondamentaux du droit. Pour ces autorités, l’affaire Karim Wade n’est pas une question de droit mais une question politique. Il faut donc user de tous les moyens politiques non conventionnels pour parvenir à anéantir Karim Wade. La seule préoccupation de Macky Sall, c’est de mener une vaste et pernicieuse campagne de déstabilisation contre Karim Wade. 

 

Vous ne craignez pas que Karim Wade aille en prison ? 

 

Quel que soit la situation, il réussira avec l’ensemble de ses avocats à prouver que ce que le pouvoir est en train de monter est aux antipodes de la vérité. Le Parti démocratique sénégalais et ses alliés, des organisations de défense des droits de l’homme et tous les Sénégalais pensent aujourd’hui qu’il est temps de se lever pour mettre définitivement un terme aux dérives autoritaires du régime de Macky Sall. Nous sommes en train de réfléchir sur un fond commun qui consistera à faire appliquer et faire respecter les principes du droit et la dignité humaine. Des éléments qui sont aujourd’hui le parent pauvre du Sénégal depuis l’avènement de Macky Sall au pouvoir. Ce combat ne relève plus de la responsabilité du Pds, c’est le combat de tous les patriotes sénégalais qui veulent préserver les fondamentaux de notre démocratie. Nous ferons face à la forfaiture. Pour le moment, il n’y a aucune base légale qui culpabilise Karim. Le pouvoir a préparé une grande batterie de calomnies contre Karim Wade. Nous sommes au courant qu’il y a des réunions secrètes à un niveau insoupçonné de l’Etat dont l’unique but est de peaufiner des stratégies de flagellation de Karim Wade et du Pds. Mais nous serons là pour défendre le droit et la liberté individuelle. 

 

Pensez-vous que le pouvoir a peur de Karim Wade ? 

 

Il y a un phénomène extraordinaire qui est arrivé au Sénégal depuis l’avènement de Macky Sall. Nous avons des autorités étatiques qui sont allergiques à l’opposition, aux critiques ou aux idées contraires. C’est dans leur comportement quotidien. Mais que ces autorités-là sachent que nous sommes dans un Etat de droit, et démocratique. Et que nullement nous n’accepterons que les principes de l’Etat de droit soient violés sous l’autel de règlements de comptes politiques. 

 

Pourquoi Macky aurait-il peur de Karim ? 

 

C’est un acteur public qui a exercé des fonctions de responsabilités. Mais ils ont peur de lui parce que c’est un homme qui garde toujours sa sérénité. Karim Wade a une sérénité troublante et dissuasive pour le pouvoir en place. Cela est un peu lié à son style, parce que d’habitude, c’est quelqu’un qui parle très peu. C’est également une personne qui est très attentive. Il sait quoi faire et quand. Karim Wade ne sera jamais ébranlé par des manœuvres dictatoriales qui visent à l’anéantir. C’est quelqu’un qui garde sa sérénité imperturbable en toute circonstance. 

 

Revenons sur la procédure des biens présumés mal acquis. Est-ce à dire qu’aucun d’entre vous n’est reprochable ? 

 

Nous avons été les premiers à souhaiter qu’il y ait la reddition des comptes pour toutes les personnes qui ont eu à occuper des postes de responsabilité, même si, par ailleurs, nous avons noté qu’il y a une discrimination dans le choix des personnes qu’il faut auditer. La Crei est illégale parce qu’étant un instrument politique utilisé par le pouvoir et ses ouailles pour museler les responsables politiques de l’opposition. Nous avons été toujours d’accord que quelqu’un qui a occupé des responsabilités puisse se mettre devant les Sénégalais pour se justifier. Nous sommes foncièrement d’accord à la transparence, à la reddition des comptes. Cependant ce que nous récusons c’est la discrimination et les manipulations qui sous-tendent cette affaire dite des biens mal acquis. 

 

Il s’agit tout simplement d’une parodie de justice pour attirer les pourvoyeurs de fonds classiques tels que la Fmi et la Banque mondiale. Ce que le pouvoir ignore, c’est que ce ne sont pas ces bailleurs de fonds classiques qui sont capables de booster l’émergence économique d’un pays. Nous sommes d’accord qu’il continue d’exister des rapports entre le Sénégal et les bailleurs de fonds classiques, à savoir les institutions de Bretton Woods et l’Agence française de développement. Mais il faudrait que ce pouvoir-là se rendre compte que le contexte de modernisation nous impose à aller à la diversification de la coopération internationale. En zoomant davantage sur des pays de l’Asie et l’ensemble des pays du Golfe. Mais ce gouvernement, à travers sa tortuosité, est en train de remettre en cause nos relations diplomatiques avec ces pays. 

 

De quelle manière ? 

 

Du fait des accusations saugrenues qui entachent l’image de marque de ces pays. On a voulu entacher nos relations avec des accusations selon lesquelles Karim Wade possèderait l’aéroport de Malabo, et le Dp World. Mais rien n’est encore joué. Parce qu’on peut s’attendre à des ruptures diplomatiques avec les pays concernés parce que la Guinée Equatoriale, à travers cette accusation inintelligente de l’Etat, s’est sentie blessée dans sa souveraineté nationale. Dubaï et l’ensemble des pays du Golfe se sont sentis offensés. Aujourd’hui, avec l’incurie et la témérité du pouvoir de Macky Sall, on est en train de multiplier les erreurs si bien que les relations diplomatiques risquent d’être détériorées. Ce que je voudrais dire enfin c’est que, dans tout pays où il y a un gouvernement de menteurs, on ne fait que produire des mensonges qui sont stériles au développement. 

 

Que pensez-vous des récentes sorties d’Idrissa Seck ? 

 

Je n’ai pas de commentaires à faire sur les sorties de Idrissa Seck. Le maire de Thiès n'a fait que des redites. C’est-à-dire qu’il ne fait que confirmer ce que disaient les responsables du Parti démocratique sénégalais(Pds) lorsque ce pouvoir-là a ameuté la presse nationale et internationale en disant que les caisses de l’Etat sont vides. C’était un alibi pour masquer leurs carences, leurs incompétences à diriger ce pays. Mais, aujourd’hui, l’histoire nous a donné raison. Donc, Idrissa Seck n’a fait que confirmer le Pds sur cette affaire. Mais, ce qui intrigue c’est pourquoi il a attendu pendant 13 mois pour se prononcer sur des questions précises. Son attitude et son comportement sont condamnables. Mais hélas, nous lui reconnaissons son autonomie de pensée et d’action, son planning de communication. Il devait le dire lorsque le Pds se défendait que les caisses de l’Etat n’étaient pas vides et que nous avions en face de nous un gouvernement qui tâtonne. 


N’êtes-vous pas en train de faire un clin d’œil à Idrissa Seck ? 

 

Non ! Il s’agit tout simplement de faire une relecture des faits. Idrissa Seck a parlé, nous n’avons pas de commentaire particulier à faire, sinon lui rappeler qu’il devait le dire il y a de cela 13 mois. Aujourd’hui, est ce que les Sénégalais ne se sentent pas meurtris par ses déclarations ? Je pense qu’il devait se prononcer depuis, au moins, pour éclairer l’opinion sur certaines questions. Le Pds l’avait fait. Mais comme nous étions au début du pouvoir de Macky Sall, personne ne nous a écoutés. Mais on a compris parce que le régime de Macky Sall avait des méthodes staliniennes sur lesquelles il s’appuyait pour endoctriner l’opinion. Il a réussi à faire croire aux populations que les dignitaires de l’ancien régime étaient des brigands qui avaient fini de piller les ressources nationales. Aujourd’hui, la vérité est tout autre parce que les Sénégalais ont vu leur lanterne éclairée… Maintenant, si Idrissa Seck pense qu’il peut faire un linkage avec la première formation d’opposition au Sénégal que nous sommes (le Pds), nous sommes entièrement d’accord. Nous sommes également d’accord avec tous les partis de l’opposition qui veulent s’inscrire en permanence sur la ligne de défense populaire. 

 

En tout cas on sent un certain rapprochement entre le Pds et le Rewmi. Peut-on s’attendre à une alliance demain ? 

 

Ce qu’il faut retenir pour le moment, c’est qu’il y a des convergences sur des points de vue sur des questions précises. Notamment sur le fait que les caisses de l’Etat n’étaient pas vides. Sur le fait que ce gouvernement a enlisé la jeunesse dans une situation d’inquiétude profonde. La jeunesse est en train de vivre un chômage exponentiel. Nous sommes d’accord avec lui (Idrissa Seck) sur sa vision de la morosité sociale. Nous l’avons dit à plusieurs reprises que ce gouvernement était incapable de régler le problème de l’éducation, de l’électrification. Le gouvernement de Macky Sall est en train de faire du dilatoire sur des questions sensibles. Ces pseudos concertations sur l’enseignement supérieur, un retour déguisé sur l’ajustement structurel comme on l’a connu en 1980 et 1981. Aujourd’hui, ce pouvoir est en train de trouver des subterfuges pour augmenter les droits d’inscription à l’université. De vouloir transformer l’université comme appartenant à un groupe de privilégiés, comme un îlot de forteresse isolé de la majorité du peuple sénégalais qui vit dans la précarité. On est en train de remettre en cause les acquis sociaux qui ont été engrangés par les étudiants sous Wade, à savoir la généralisation des bourses, de l’aide boursière et des bourses étrangères. Mais devant le manque de vision, ce gouvernement a complètement anéanti l’université. Tout cela fait qu’aujourd’hui nous sommes devant un cocktail explosif qui risque de faire sombrer le pays dans le chaos. Nous ne le souhaitons pas. Mais à ce rythme ce gouvernement est en train de susciter une indignation collective qui sera préjudiciable à la paix sociale. 

Nouveau!:   Retrouvez toutes les archives concernant Bachir diawara de 2006 à ce jour.
Commentaires:   43   Total dont   2   En attente - ( Voir les commentaires sensibles) .
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Jojo on April 12, 2013 (16:03 PM) 0 FansN°:1
je le pense moi aussi
Effarant on April 12, 2013 (16:32 PM)0 FansN°: 2530507
A aucun moment Diawara n'a dit, nommément, que Macky avait peur de Karim !!!
Alors que c'est le titre de l'article.
Yonou Yaakhouté on April 12, 2013 (16:35 PM)0 FansN°: 2530514
IMPOSTURE ET ARROGANCE

LE CAS ALIOU SALL

Le discours : « Le parti avant la patrie » cache bien le scandale de « l’affaire Aliou Sall », frère du président et la galaxie des nominations hystériques. C’est la preuve matérielle d’une dilution des consciences. « Je suis président de la république, je nomme donc qui je veux ».

Les nominations à flot correspondent au personnage. En Afrique, le président de la république et sa famille, ses cousins, cousines, sœurs, frères de sang ou d’alliances et les membres du même clan politique se partagent bien le gâteau, sous le prétexte fallacieux diplômes douteux, brandis çà et là pour tromper les consciences, méprisées. La bonne gouvernance n’est qu’un vain mot. La réalité est tout autre. L’excès des nominations des SALL-FAYE-GASSAMA donne au peuple Sénégalais la chair de poule.

C’est un euphémisme de dire qu’on est dans une entreprise unipersonnelle familiale dans laquelle il est nécessaire de porter des noms particuliers pour avoir des largesses au plus haut sommet de l’état. Le SALL MAQUISARD se dédit le soir même ce qu’il dit le matin même.
La création de la société Petro-Tim Sénégal S.A par le frère du président résulte incontestablement d’une dérive névrotique, népotique grotesque que rien ne saurait justifier.
Nommé ministre-conseiller à l’ambassade du Sénégal en Chine (2006-2012) par son grand frère, Premier ministre du Sénégal à l’époque, Aliou Sall est aujourd’hui l’Administrateur général de Petro Tim Sénégal, une entreprise qui exploite du pétrole au Sénégal.
Aliou Sall a réussi ainsi la prouesse de doubler la puissante société anglo-irlandaise Tullow Oil, implanté au Gabon et qui était au large de Dakar. Des démarches étaient d’ailleurs en cours pour l'installation de cette maxi firme au Sénégal.
Depuis le 30 septembre dernier, la société pétrolière anglo-irlandaise Tullow Oil, dirigée par David Roux, a commencé des recherches au nord de Libreville. Ces recherches vont se développer sur les côtes du Cap Estérias, à une trentaine de kilomètres au nord de Libreville, grâce à une société pétrolière dénommée Kiarsseny Marin. Depuis 2009, Tullow Oil Gabon entreprend des campagnes sismiques au large des côtes de Libreville, allant du port d’Owendo au nord de Libreville, notamment dans la zone du Cap Estérias.
Basée à Londres, Tullow Oil avait jusqu’en 2004 une position marginale au Gabon dans l’exploration du pétrole, date à laquelle elle avait racheté la société Energy Africa Gabon, qui elle en revanche avait une présence significative tant dans l’exploration que dans l’exploitation. Tullow Oil Gabon SA détient des participations dans 18 licences, dont 11 champs en production.
Le Sénégal était également dans le viseur de Tullow Oil, mais le projet s’est heurté à la concurrence sérieuse du frère du dictateur Macky SALL, le journaliste Aliou Sall.
Petro-Tim Sénégal S.A.U, qui vient de voir le jour, il y a quatre mois, a son siège social à Dakar sur la Vdn. Son objet social est l'exploration et la recherche pétrolière ; la prise de participation dans tous titres miniers et pétroliers, l'exploitation, la production, le stockage temporaire, le traitement, le transport, le raffinage, la distribution, le marketing et la commercialisation.

Le capital social de la société est fixé à 20.000.000 FCFA à libérer en numéraires au moment de la constitution de la société. Avec son statut de Société anonyme unipersonnelle (S.A.U), Aliou Sall, frère du chef de l’Etat et ancien ministre-conseiller à l'Ambassade du Sénégal en Chine, étant le seul et unique actionnaire, les dispositions statutaires relatives à la constitution des réserves et à la répartition des bénéfices et du bon de liquidation, tout comme les conditions d'admission aux assemblées d'actionnaires et d'exercice du droit de vote, n’ont plus leur place dans les statuts de la société.
Un parti, une famille, une dynastie !
Un dilettantisme d’état ahurissant. Gouverner, c’est prévoir et traduire en action les promesses. La patrie avant le parti : une supercherie. L’habileté du discours révulse par son caractère à la renverse fondamentalement dictatorial.
Dans un article publié dans le site leblogfinance.com, Elisabeth Studer, spécialiste du secteur, lançait cet avertissement, afin de faciliter la compréhension du marché de la prospection pétrolière.
"Alors que nous indiquions ici-même après l'élection de Macky Sall à la présidence de la République que son arrivée au pouvoir pouvait être quelque peu liée à de très fortes odeurs de pétrole, les faits semblent nous donner raison aujourd’hui". Le nouveau magazine «Gouvernances», paru lundi à Dakar et propriété du même Aliou Sall, indiquait pourtant que les autorités sénégalaises envisageaient des mesures de rigueur dans la gestion des permis attribués aux compagnies de recherches pétrolifères opérant dans les blocs du pays.

Dans un entretien avec cette nouvelle revue sénégalaise d’analyses des politiques publiques, de l’économie et de la finance, Mamadou Faye, nouveau Directeur général de la Société des Pétroles du Sénégal (Petrosen) a ainsi indiqué que le nouveau gouvernement sera désormais "plus sévère" en "limitant les extensions".

Le directeur de Petrosen a, par ailleurs, précisé que si c'était nécessaire, les contrats et demandes de garanties bancaires déposées par les compagnies pourraient être stoppées. "Si au-delà du temps défini la société concernée ne réalise pas les travaux, nous allons récupérer nous-mêmes la garantie bancaire et faire les travaux".

«Se plaignant par ailleurs du fait que l’actuelle "gestion conciliante des contrats" ne permettait pas au Sénégal de rattraper son retard sur certains pays africains, alors même que beaucoup de compagnies opèrent dans les blocs sénégalais.

En fait "la mise en évidence de petits gisements de pétrole et de gaz naturel produits depuis les années 1960 démontre l’existence d’un système pétrolier fonctionnel dans le bassin sédimentaire du Sénégal". Mamadou Faye a par ailleurs souligné les découvertes de pétrole opérées dans l'offshore mauritanien, au Ghana et récemment en Sierra Leone, justifiaient – selon lui – les espoirs du Sénégal fondés sur "la similitude des pièges rencontrés dans ces bassins avec ceux identifiés dans l’offshore profond au Sénégal".
Pour rappel plusieurs travaux d’exploration avaient été menés aussi bien en offshore qu’en on-shore, entre les régions de Dakar et de Thiès.
Ainsi en 2011 le Sénégal a enregistré, 26 manifestations d’intérêt et 11 demandes de permis émanant des compagnies pétrolières internationales. "Nous avons récemment annulé des permis de recherche d’or signés entre le 1er et le second tour de la Présidentielle par l’ancien régime. Nous avons pris ces décisions parce que certains actes étaient suspects" a révélé M. Faye.
Discours un "tantinet simpliste et risible"… alors que le nouveau président, Macky Sall est très fortement lié à l’ancien régime de Wade et à l'odeur du pétrole, ne serait-ce qu’en tant qu’ancien ministre de l’Energie et des mines et ancien directeur de Petrosen.
Le nouvel homme fort du pays, géologue de formation, est nécessairement lié au secteur pétrolier, son centre d'intérêt par excellence.
Le site de Petrosen (Société des Pétroles du Sénégal), précise d’ailleurs qu’African Petroleum a signé avec l’Etat du Sénégal deux contrats portant sur les blocs de Rufisque Offshore profond et Sénégal Offshore Sud profond. En «fouillant» sur le site, nous apprenons également que Tullow Oil (Royaume-Uni), en partenariat avec Dana et Petrosen, a acquis 620 km² de données sismiques 3D, au large de Saint-Louis (ancienne capitale de l’AOF Afrique Occidentale Française), entre le mois de mars et mai 2008.
Plus loin encore, nous apprenons, en analysant la carte du potentiel et des opportunités pétrolières au Sénégal, que sont déjà présentes sur les lieux : les sociétés Fortesa (basée à Houston USA) (permis de Thiès), Maurel et Prom, Energy Africa, Hunt Oil (USA), Edison, Al Tani et Kampac Oil, lesquelles détiennent des permis d’exploration.
En juin 2010, l'ancien boss de Pétrosen Amadou Djibril Kanouté, avait déclaré en présentant le Plan stratégique 2008-2012, que les compagnies pétrolières présentes dans le bassin sédimentaire du Sénégal avaient globalement dépensé plus de 125 millions de dollars depuis 2000. Certaines compagnies comme Fortesa, Hunt Oil, Far, Edison ou Tullow Oïl ayant, à cette date, injecté chacun des montants variant entre 37 et 21 millions de dollars.
Un pays, une famille, des scandales infinis. Il existe des faits délictueux dont on ne saurait passer sous silence. Le spectacle est si effrayant qu’on se demande même si on ne nous prend pas pour des gueux. Une machine à rancunes et des rapines politiques
Le comble du vandalisme, c’est que la création de cette société qui est passé comme une lettre à la poste. Toute la classe politique, sans exception, fait profil bas, alors que tout le monde sait parfaitement que sans le concours du plus haut sommet de l’état, ce garçon, simple journaliste de formation, n’aurait jamais une telle faveur. Une insulte que nous dénonçons solennellement, publiquement avec la dernière énergie. L’échiquier politique dans son ensemble se déculotte pour des raisons bassement matérielles. Vous êtes coupables et ridicules ! C’est tout simplement indigne et révoltant. Le Yonnu Yokouté dans tous ses Etats.
Journaliste de formation qu'est-ce que Mr Sall fait dans le milieu du pétrole. S'il était homme d'affaire les Sénégalais pouvaient comprendre qu'il puisse avoir un bon flaire et investir dans le milieu du pétrole. S'il n'était pas le frère du président il n'aurait jamais de sa vie une licence de recherche de pétrole.
C’est à ne comprendre dans cette république des clans à l’épreuve des faits peu orthodoxes. Macky sall met à exécution ce qu’il disait à propos de la nomination de Aminata Niane : « je suis président de la république, je nomme donc qui je veux ».
« Le scandale Aliou Sall » ne suscite aucune indignation, une curiosité décapante, qui devrait être nécessairement une affaire d’état, en attente de celles qui suivent, les unes aussi déroutantes après les autres, que vous allez lire. Dans une république normale, il y aurait matière à faire sauter un gouvernement. Il n’y a rien qui puisse expliquer ces dérives spectaculaires. Il n’y aurait à parier que si Aliou Sall n’était pas le frère du président, il ne serait nullement dans cette posture. Il a bel et bien bénéficié des largesses de son frère président. C’est un soutien, direct. C’est un scandale d’une gravité exceptionnelle pour seulement 1 an de magistrature d’un règne qui commence mal. Qu’en sera-t-il alors si les sénégalais renouvellent naïvement son mandat ?
Ce serait un sacrilège incommensurable à ne pas commettre. Dans l’hypothèse impensable que nous excluons d’avance, il n’y aurait aucune excuse. Cette question n’est pas négociable. Sous aucun prétexte, en ce moment, on ne pourra pas dire, on ne savait pas. Ce sera même une faute collective imprescriptible. Ce que nous voyons là n’est qu’un avant goût, le pire est devant nous, si nous commettrons l’irréparable. Il n’y a pire de que celui qui voit le soleil mais ne l’admet pas. Il n’y a rien qui tienne dans les discours décousus de la pensée mécanique. Ce n’est rien d’autre qu’une escroquerie politique

ALIOU SALL LE SYMBOLE DU BADOLA TYPIQUE

‘’Badola louma la eupelé wane lako’’. Le frère du despote est un exemple parfait de ce que le Sénégalais dénomment Badola. Lui et son frère n’acceptent jamais la contradiction. Gare au citoyen ou journaliste Sénégalais qui oserait dire ou révéler des informations pouvant nuire à leurs réputations. Tout y passe réprimande, insulte, envoie de nervis et même prison.
Mais bon étant dans un régime dictatorial cela ne surprend personne. Macky SALL parle comme un démocrate mais en réalité il est un dictateur.
L’administrateur du site DaKaractu ne me démentira pas lui qui a reçu menace de mort et injure de la part du petit frère du despote.

En plus d’être un imposteur, un arrogant, un imposteur, Aliou SALL est un gros mythomane.

« Quand j’ai vu l’article, hier, vers 14 heures, je n’ai pas réagi parce que j’avais décidé de donner une suite judiciaire à cette affaire. Ensuite, vers 16 heures, j’ai remarqué que dans les commentaires, les gens m’insultaient. Aucun commentaire ne m’était favorable ; ce qui est quand même extraordinaire. J’ai alors décidé d’appeler l’administrateur de ce site pour lui demander d’enlever l’article mais il a refusé de le faire. Je lui ai donc informé que je vais porter plainte et je m’en suis arrêté là », explique-t-il.
La mythomanie se définit par une tendance pathologique à avoir recours aux mensonges sans même en avoir conscience. Le mythomane ne se rend pas compte qu’il ment, incapable de faire la différence entre le fruit de son imagination et la réalité. Les mensonges du mythomane ne sont pas intentionnels et n’ont pas pour objectif de tromper qui que ce soit. Ils permettent au mythomane de faire accepter sa réalité et son imaginaire aux autres, pour mieux justifier leurs existences.
Il faut rappeler que le site Dakaractu avait publié le 20 mars une information selon laquelle le petit frère du président de la république avait joué un rôle de facilitateur dans la médiation pénale qui faisait l'objet de supputations dans la traque des biens supposés mal acquis.
M. Sall a alors appelé en début d'après-midi du jeudi 21 mars l'administrateur du site Dakaractu Serigne DIAGNE pour l'abreuver d'injures que la décence nous interdit de relater.
Il ne s'est pas du reste arrêté en si bon chemin, puisqu'il y a ajouté des menaces de mort et autres bravades du genre: " dans ma situation, rien ne peut m'arriver!"
L’appel passé exactement à 16h 25mn et qui n’a duré que 45 secondes peut faire tomber à la renverse toute personne qui l’aurait reçu. Serigne Diagne a été tellement choqué par la virulence des propos, qu’il a été aphone pendant de longues minutes. «Ça va, c’est moi Aliou Sall ! Vous avez écrit un article sur moi, pourquoi vous vous acharnez sur ma personne, vous me diffamez tout le temps. Je ne vous permets plus d’écrire sur moi…. Et les injures commencent à pleuvoir de toutes parts», raconte l’administrateur de Dakaractu qui renseigne qu’Aliou Sall a débité toute sorte d’insanités.

Toutefois, l’Association des Professionnels de la Presse en Ligne (APPEL) qui a vite réagi, dénonce avec la dernière énergie ce comportement « moyenâgeux » d’Aliou Sall. « Ce n’est pas parce qu’il est le frère de la plus haute autorité du pays qu’il va se croire tout permis. On croyait révolu le harcèlement et les tentatives d’intimidation de journalistes ou d’acteurs des médias. Ce qui est plus inquiétant c’est que ces injures, cette volonté de bâillonnement d’une frange de la presse, proviennent d’un ancien journaliste qui a fait certaines rédactions de la place », déplore dans un communiqué, l’APPEL (Association des éditeurs et des professionnels de la presse en ligne du Sénégal) qui espère simplement qu’Aliou Sall ne va pas faire des émules, « ce qui serait grave pour notre jeune démocratie chantée sur tous les toits », s’indigne-t-elle.
@Yonou on April 12, 2013 (20:40 PM)0 FansN°: 2530910
Tu nous emmerdes!! Si tu nes pas content, va prendre qq gens de l'armee et va faire un coup d'etat.. Tu nous emmerdes avec ton article.
Fall001 on April 12, 2013 (18:16 PM)0 FansN°: 2530711
kouy diapp diane dou falee djite
Boy dakar on April 12, 2013 (16:09 PM) 0 FansN°:2
salut les gens j'ai 17 ans , mais mon truck mesure 18 cm . et ce normal à cet age
@ boy dakar on April 13, 2013 (02:29 AM)0 FansN°: 2531314
OUTIL MOROM WAYYY BOUL NIU FONTOO
Commenter librement sans censu on April 12, 2013 (16:09 PM) 0 FansN°:3
Sur Afrikachic.com, vous pouvez commenter et contribuer librement, sans jamais être censuré !

Afrikachic.com : la liberté d'expression est sacrée !
Mdrrrrrrrrrrrrrrr on April 12, 2013 (16:12 PM) 0 FansN°:4
ta pas toutes tes facultés comment peut -il craindre Karim ki ne sera jamais rien d'autre que le fils que son père a voulu nous forcé?? Mdrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr
Sopargni on April 12, 2013 (16:13 PM) 0 FansN°:5
Liii léppe ak macky sall,bou gnafone Karim Wade thi kasso bi li léppe dou am lèginak yabnako yab senegalais yi.
léppe sopargnikou
léppe sopargnikou
léppe sopargnikou
 :hun:  :hun:  :hun:  :hun:  :sn: 
Suxxali kaolack on April 12, 2013 (16:13 PM) 0 FansN°:6
Macky Sall n a peur que de Dieu ,, n oublie pas qu'il a croisé le fer avec le pere de karim
Tx on April 12, 2013 (16:19 PM) 0 FansN°:7
Macky est une couille molle qui a toujours eu le complexe de Karim qui était son grand pote.
Ils étaient hyper proches et Macky le peureux nele mettra jamais en prison
Babs on April 12, 2013 (16:36 PM)0 FansN°: 2530516
Ce type est tres impoli. Rew ba doff. Arrogant, khamadi. Ses problemes vont commences.
Clean on April 12, 2013 (16:20 PM) 0 FansN°:8
Visitez le nouveau magazin des produits viking pour la propreté et l'entretien de toute votre maison. Produits de haute qualité ,technologie allemande. Hann Maristes apres Brioche Dorée. GLOBAL CLEANING SHOP!!!!!
Dera on April 12, 2013 (16:21 PM) 0 FansN°:9
tu es un con tu n a pa d idee tu ne devais meme pa etre thiessoi on dirai que karim c ton pere n oublie pa kon te connai
JO on April 12, 2013 (16:22 PM) 0 FansN°:10
Le ridicule ne te tue pas Bachir. Tu parles pour parler. Quand on a pas quelque chose de sérieux à dire, ON SE TAIT.
GALOYA on April 12, 2013 (16:54 PM)0 FansN°: 2530546
Au moins lui est plus courageux que Abdoulaye Racine Kane (6eme et 7eme  FED) le Directeur de Cabinet de Karim Wade. Il ne le defendra pas. Depuis que Karim a des ennuis avec la justice personne ne la vu se solidariser.
Deug rek on April 12, 2013 (16:23 PM) 0 FansN°:11
la vérité rougit les yeux mais ne les éclatent pas. Bachir, je ne fais pas de la politique mais finalement je pense que je vais faire mon bapteme politique dans la mesure où Macky n'est pas celui qu'il faut pour le Sénégal d'aujourd'hui. Il est fait pour le Sénégal au temps de staline.
Insha allah, qu'on emprisonne Karim ou pas, nous travaillerons et prions pour qu'il soit président. Personnellement, je déclencherais à partir du mois de juin toute une stratégie légale et licite pour que, par l'aide de ALLAH(SWT) puisse faire de Karim le futur Président du Sénégal.
L'Etat étant impersonnel par définition et acte, quand il veut te salir, il le fera. Sauf que cet Etat oublie que ALlah est tout aussi invisible mais là, présent.
Parcontre malgré tout, je ne veux aucune violence au Sénégal de quelque bord que ça puisse venir
Qu'allah nous bénisse et bénisse le Sénégal
diahatouba@yahoo.fr
BIZARRE on April 12, 2013 (16:24 PM) 0 FansN°:12
Un an de pouvoir et déjà des chef de cabinet en l'occurrence le chef de cabinet du ministre du budget nous fait on savoir en seulement un an d'exercice est entrain de construire un château à son village natale Thiangaye, il se nomme Khalilou Kane. Que nous réserve le gouvernement de Macky si en un an un chef de cabinet peut construire un château qu'en est il d'un ministre et ses Directeurs de cabinets. À ce rythme on aura des KARIM on nous apprend aussi que ce monsieur ne disposé pas de terrain en avril 2012
Akim on April 12, 2013 (16:26 PM) 0 FansN°:13
Voici des milliadaire purement crés par la naiveté des Wade!!!!!!!!!!!!!!!!! Au Sénégal nous avons de vous riches qui ont accepté d'être lêche cu de Karim pour devenir riche!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!:::!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Voici des milliadaire purement crés par la naiveté des Wade!!!!!!!!!!!!!!!!! Au Sénégal nous avons de vous riches qui ont accepté d'être lêche cu de Karim pour devenir riche!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!:::!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Voici des milliadaire purement crés par la naiveté des Wade!!!!!!!!!!!!!!!!! Au Sénégal nous avons de vous riches qui ont accepté d'être lêche cu de Karim pour devenir riche!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!:::!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Voici des milliadaire purement crés par la naiveté des Wade!!!!!!!!!!!!!!!!! Au Sénégal nous avons de vous riches qui ont accepté d'être lêche cu de Karim pour devenir riche!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!:::!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Sssss on April 12, 2013 (16:33 PM) 0 FansN°:14
TOI MEME ON DOIT T'AUDITER
SI KARIM A DETOURNE IL DOIT LE PAYER
Joe  on April 12, 2013 (16:35 PM) 0 FansN°:15
ce gas est vraimen un idiot comment on peut avoir peur de quelqu'un ki ne peu méme pa battre kelkun dans la salle kil a voté k tu as gagné au éléction avec son pére t vraimen idiot parske kil ta donné 10 million sur les 600 et kelke milliard dés sénégalais
Guest on April 12, 2013 (16:38 PM) 0 FansN°:16
Bonjour , je voudrais savoir ou est ce qu on peut louer un tracteur pour labourer la terre.,
Lawol on April 12, 2013 (16:46 PM) 0 FansN°:17
J'ai été sidéré par le manque de pertinence de ce type lors du débat dirigé par Pape Ngagne Ndiaye à la TFM .Wade et son fils aiment s'entourer de nullards pour en faire leurs larbins décicément.
ARK on April 12, 2013 (16:53 PM) 0 FansN°:18
Au moins lui est plus courageux que Abdoulaye Racine Kane (6eme et 7eme FED) le Directeur de Cabinet de Karim Wade. Il ne le defendra pas. Depuis que Karim a des ennuis avec la justice personne ne la vu se solidariser.
Tchimmm on April 12, 2013 (16:55 PM) 0 FansN°:19
Bachir Diawara et Bara Gaye, souma birrooon ay seekh you goor gnoom laay djour ci walla Ahmed Aidara ak Pape Cheikh; ils me sortent par le nez
@Thimmm on April 12, 2013 (16:58 PM)0 FansN°: 2530553
@thimmm dingua doundou ba dhèè do ame biire bou yakhou ndakh do birrrrr
Edou on April 12, 2013 (16:55 PM) 0 FansN°:20
Comment Macky peut-il avoir peur de Karim? Mais est ce que que ce mec est sérieux là? Il évolue à quelle époque? Au moyen âge?
@@Thimmm on April 12, 2013 (17:17 PM) 0 FansN°:21
Khana birrati, dangaay djaay salete lamign rek, je ne me suis addressée pas à personne. Si c'est toi Bachir Diawara walla Bara Gaye walla Ahmed walla Pape Cheikh, souleu mettei nak yaa faa kheum.
Wiwi on April 12, 2013 (17:24 PM) 0 FansN°:22
 :down: 
@Lawol on April 12, 2013 (17:32 PM) 0 FansN°:23
Je partage votre avis sur l'impertinence de Mr Diawara. Il etait sur un plateau où il pouvait avoir le dessus puisque Thierno Bocoum et le gars qui représentait l'APR n'arrivaient pas à cacher leur différend alors qu'ils sont dans la même coalition; J'ai également suivi son débat contre Birame Faye de l'ANEJ sur un plateau de Fabrice Nguema mais c’était vraiment à ne rien comprendre
Moi on April 12, 2013 (23:10 PM)0 FansN°: 2531127
Je tiens à témoigner .pour dire à tous ceux qui disent du mal de Bachir qu'il se trompent lourdement .il n'a été contrôleur de DDD que parceque le pays est dur ,il faut avoir le courage d'accepter de commencer au bas de l'échelle alors que nous avons en poche de gros diplôme s .je le dis car je l'ai connu étudiant sérieux et travailleur au Maroc ,
PATRIOTES  on April 12, 2013 (17:46 PM) 0 FansN°:24
Bravo ,Bachir

Excellent , il faut que le peuple se soulève contre MACKY .
Raspoutine on April 12, 2013 (17:49 PM) 0 FansN°:25
Rien ne marche dans le pays , c est vrais que macky. Est un incompétent
Vérité Absolue on April 12, 2013 (18:06 PM) 0 FansN°:26
Tu nous en merdre Macky tu n'est qu'un vaut rien, le sénégal n'a jamain connu un coup d'Etat mais sava commencer par toi. Voleur de la république que tu es tu a voler nos milliards ta femme, ton entourage et toi même le grand des salots.
tu léssera Karim en paix car il sera s'il plait le bon Dieu ton future président que tu le veut ou non. doule waye Macky  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :down:  :down:  :down:  :down: 
Louche on April 12, 2013 (18:09 PM) 0 FansN°:27
Un an de pouvoir et déjà des chef de cabinet en l'occurrence le chef de cabinet du ministre du budget nous fait on savoir en seulement un an d'exercice est entrain de construire un château à son village natale Thiangaye, il se nomme Khalilou Kane. Que nous réserve le gouvernement de Macky si en un an un chef de cabinet peut construire un château qu'en est il d'un ministre et ses Directeurs de cabinets. À ce rythme on aura des KARIM on nous apprend aussi que ce monsieur ne disposé pas de terrain en avril 2012
Hone on April 12, 2013 (18:19 PM) 0 FansN°:28
va te faire voir espèce de léche Bachir. Comment as tu fait pour etre dans le camp de Karim. tu as du pip é le zi zi de ce f ils de p ute.
Rt on April 12, 2013 (18:24 PM) 0 FansN°:29
Bachir diawara n'est qu'un borné qui cirait les chaussures de krim.
pour rappel l'état n'a pas dit que krim est propriétaire de dp world et aeroport de malabo.
il faut revoir la formulation de cet article.
Si bachir pense que ces 2 théories leur serviront de boucliers il se trompe.
Il n'a qu'a aller revoir son francais.
Pauvre cireur.
 :haha: 
Fouta50 on April 12, 2013 (18:47 PM) 0 FansN°:30
Macky c est le pere de karim qu'il a mis à terre, petit con de bachir
Ziza on April 12, 2013 (20:31 PM) 0 FansN°:31
Tous ces gens qui crient, accusent et insultent Macky ne sont que d'anciens dirigeants et supporters de Wade et du PDS. Vous ne pouvez pas tromper le peuple Senegalais. Diawara vous perdez votre temps. SC'est vraiment ridicule de croire et dire que Macky a peur de Karim. Evidemment des gens de ton genre ont le complexe de Karim, on comprends. A la limite vous êtes des lèches-culs c'est celà la vérité.cLe peuple a choisi Macky et lui a demandé un changement. La traque des biens mal acquis fait partir des étapes. La mentalité de détournement de deniers publics, du mensonge, de la médiocrité et de la malversation doit être banie à jamais dans notre pays, de nos habitudes. Les résistances il y en aura mais avec des résultats comme le retour de ce qui a été volé, les emprisonnements des coupables on changera.
La peur c'est plutôt chez ceux qui ont volé et ceeux qui ont profité des vols comme ton genre.
@Ziza on April 13, 2013 (10:30 AM)0 FansN°: 2531589
@Ziza, vraiment Xeme à bien raison. Vous insultez, vous accusez et vous racontez du n'importe quoi en Sean que êtes dans le vrai alors que vous avez TOUT FAUX. Quand est chèque vous allez vous réveiller??? Mille (1.000) mensonges ne feront pas la vérité et vous ne aires que mentir concernant Monsieur Karim Meissa Wade. Cessez de mentir Côme des médiocres que vous êtes et tassez vous si vous n'avez rien d'intéressant à dire. Vos êtes ue valeur ajoutée NÉGATIVE.
SBD on April 13, 2013 (11:13 AM) 0 FansN°:32
karime yambar la bugnu sonal
Exsopiste on April 13, 2013 (12:45 PM) 0 FansN°:33
Chaque matin, les gens du PDS se reveillent à la planète Mars avant de venir sur terre pour nous empêcher de dormir

  Réagissez à cet article (en respectant les règles ci-dessous)

  • Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
    Ne devoilez pas
    les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
    de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
  • Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
  • Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Nom:
  
Commentaire:
:)   :-D   :cool:   :hun:   :cry:   :love:   :khelou:   :?:   :jumpy: :sad:   :bravo:    :haha:   :dedet:   :sn:   :down:    :up:  :tala-sylla:
   
Pour faire apparaitre vos commentaires immediatement, creez un compte seneweb (c'est rapide).

Nouveau!:   Retrouver toutes les archives concernant Bachir diawara de 2006 à ce jour.

 

 


Pub


 




HitParade




HitParade