Accueil | Identifiez vous pour acceder à nos services |  Connexion | M'inscrire | Aide
actualites
Financement de la campagne de Chirac : Bourgi dit s’être ‘’trompé’’ sur Me Wade, selon son avocat (presse)
   Par APS | APS |  Samedi 24 septembre, 2011 18:37  | Consulté 36811  fois  | 90 commentaires   Favoris
| -Imprimer| Envoyer
source: APS
L’ex-Monsieur Afrique de l’Elysée, Robert Bourgi, par la voix de son avocat Me Eric Dupont-Moretti, affirme s’être ‘’trompé’’ sur Abdoulaye Wade qu’il avait cité parmi les chefs d’Etat africains qui ont financé la campagne de Jacques Chirac en 2002.
 
‘’Une précision de taille (…), Robert Bourgi a admis que s’agissant de Wade (NDLR, qu’il faisait figurer au rang des chefs d’Etat africains ayant financé la campagne de Jacques Chirac en 2002), s’était trompé’’, dit son avocat cité par le journal Le Parisien, dans on édition de samedi.
 
‘’Sur le fond, devant les enquêteurs’’, qui l’ont entendu quatre heures durant’’, vendredi à Paris, Robert Bourgi ‘’n’a que très marginalement modifié sa version’’, rapporte le Parisien.
 
‘’Il a confirmé l’ensemble de ses déclarations et il a notamment précisé les dates du déroulement de ces faits’’, selon son avocat cité par le même journal.
 
Dans un entretien au Journal du Dimanche, Robert Bourgi avait déclaré que par son intermédiaire, cinq chefs d’Etat africains avaient financé la campagne de l’ancien président français Jacques Chirac en 2002.
 
Il avait cité Abdoulaye Wade (Sénégal), Blaise Compaoaré (Burkina Faso), Laurent Gbagbo (Côte d’Ivoire), Dénis Sassou Nguesso (Congo) et Omar Bongo (Gabon)
 
En réaction, Me Wade avait annoncé une plainte contre Bourgi à Dakar et à Paris, selon la presse.
Nouveau!:   Retrouvez toutes les archives concernant Robert bourgi de 2006 à ce jour.
Commentaires:   90   Total dont   27   En attente - ( Voir les commentaires sensibles) .
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Mbik on September 24, 2011 (18:42 PM) 0 FansN°:1
???
Caporal Diedhiou on September 24, 2011 (19:11 PM)0 FansN°: 1055258
Alors il faut la boucler Bourgi,Maintenant que tu nous as servi
un mensonge.Je ne te crois plus petit menteur de Libanais.
Vous etes ts les 2 pareils,tous des menteurs.Tchiimmm
ID on September 24, 2011 (19:40 PM)0 FansN°: 1055313
Du n'importe quoi, un avocat ne fait pas ce genre d'erreur.
Je doute de la fiabilite de cet article. Et si par contre ceci est vrai, il faut se demander ce que Wade les a menace avec; par LES, je veux dire: Bourgi et son maitre(Sarko). Qu'est ce que notre niombior national a bien pu leur dire pour les convaincre de changer de version?
"trompe" on September 25, 2011 (05:41 AM)0 FansN°: 1056191
Oui il s'est TROMPE sur wade car il le croyait democrate, patriote, et intelligent!
Rosario on September 25, 2011 (06:34 AM)0 FansN°: 1056214
je suis d accord avec toi bourgie est un menteur je suis libanais on le desapprouve mais ne reagit pas d une maniere raciste
YAMOUSTAPHA on September 25, 2011 (09:13 AM)0 FansN°: 1056358
IL SE MOQUE VRAIMENT DE NOUS
Alou on September 24, 2011 (22:41 PM)0 FansN°: 1055682
CE SONT DES MENSONGES il n'y que des journaux Senegalais qui parlent de cet article .Le Parisien qui a été cité n'en parle même pas . Dites nous vous avez été payé combien pour desinformer ?
Sora Malick on September 25, 2011 (07:51 AM)0 FansN°: 1056267
@ Alou

L'article est bel et bien paru dans LE PARISIEN du Samedi 24 courant. Je l'affirme parce que je l'ai lu!!!!!
1111111 on September 24, 2011 (18:44 PM) 0 FansN°:2
combien il a recu pour sauver wade
 :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
Laye on September 24, 2011 (18:46 PM)0 FansN°: 1055221
Bonne question
Xeme on September 25, 2011 (09:39 AM)0 FansN°: 1056388
Karim Wade maintient sa plainte contre Bourgi

Les avocats du Ministre d’Etat Karim Wade refusent d’être divertis par la récente reculade de Robert Bourgi. Ils maintiennent la plainte contre Bourgi et entendent poursuivre la procédure judiciaire déjà enclenchée. Ce matin dans le journal français «Le Parisien», l’avocat de l’ex-Monsieur Afrique de l’Elysée a déclaré que son client «s’était trompé » en accusant les Wade dans cette histoire de mallettes.

«Bourgi a confirmé l’ensemble de ses déclarations et il a notamment précisé les dates du déroulement de ces faits» a dit son avocat Me Dupond Moretti. Cependant, il (Bourgi) a fait une précision de taille devant les enquêteurs. «Robert Bourgi a admis que s’agissant des Wade, il s’était trompé » a confié son avocat Me Dupond-Muretti. Cette reculade n’a aucun sens selon un proche des avocats du plaignant.
B on September 24, 2011 (18:44 PM) 0 FansN°:3
1 grand menteur
Oki on September 24, 2011 (18:46 PM) 0 FansN°:4
Il ne s'est jamais trompe sur Wade,il l'a cite sciemment parce que demander par son"ami" idrissa seck avec une malette a la clef.Mais le complot est tombe a l'eau car Bourgi etant une poule mouillee sait tres bien ce qu'il risque en se frottant a Wade qu'il ne connait que tres bien.
Un passant on September 24, 2011 (19:41 PM)0 FansN°: 1055316
Reflechissons un peu pour comprendre qu'avec Bourgi c'est mallette contre mallette
Il avait bien sécurisé ses arrières en disant qu'il n'avait pas de preuves
Donc contre une mallette de ses accusés il peut se dédire facilement
En plus de ce qu'il avait cité, seul Wade a besoin d'embellir son image
Bongo n'est plus, Bagbo n'est plus maitre de son destin, Blaise reste le président le plus muet de tous les temps
ID on September 24, 2011 (19:49 PM)0 FansN°: 1055333
A moins qu'il ait perdu la tete, un avocat serait bcp trop conscient des consequences pour faire ce genre d'erreur. Je doute de la fiabilite de cet article. Et meme si c'est vrai, il faut se demander ce que Wade a bien pu les menacer avec; par LES, je veux dire Bourgi et son maitre(Sarko). Qu'est ce que notre Niombor national a du leur dire pour les convaincre de changer de version?
GERTY on September 24, 2011 (18:47 PM) 0 FansN°:5
On s'est trompe sur l'arrestation de karim wade, sur la tentative de corruption de y en a marre par sindjeli wade, Me bourgi s'est trompe sur wade en citant ceux qui financent les dirigeants francais . Arretons la comedie.La je commence a en avoir marre. VIVE LE SENEGAL ETERNEL.
Feke ma ci bole on September 25, 2011 (02:48 AM)0 FansN°: 1056105
Yes sir, you can say it again. Y'en a marre de toutes ces bordelles.
Deug on September 24, 2011 (18:47 PM) 0 FansN°:6
wade est un avocat et a les moyens, il sait ou passer pour plier tes bras,,, mais tu sais tres bien qu'il en fait partie...peut etre les preuves te manquent
Boy pekin on September 24, 2011 (18:52 PM) 0 FansN°:7
je ne sais pas vous mais dans cet affaire j'ai confiance à wade :up: 
APS on September 24, 2011 (18:53 PM) 0 FansN°:8
Ahhh! C'est encore l'APS!!!
Indic on September 24, 2011 (19:01 PM)0 FansN°: 1055244
vas sur le site du parisien,incredule va!
LE TEMOIN on September 24, 2011 (18:54 PM) 0 FansN°:9
Vous êtes vraiment de mauvaise foi, vous. Depuis quand Bourgi est l'ami d'Idrissa Seck ? Il faut maintenant savoir combien Wade lui a donné, pour qu'une déclaration qui était claire, avec les détails, les montants, d'un homme qui ne peut pas se tromper sur l'une de ses fréquentations les plus assidues, Abdoulaye Wade, se trompe d'un seul coup et parle d'erreur. Les malettres d'argent qui ont voyagé à Harlem ont aussi fait le chemin de Paris. Ceux qui doutent que les mallettes voyagent en sont maintenant édifiés, Abdoulaye Wade voyage avec des mallettes d'argent pour les distribuer à tout va. Ceux de New York ont failli se tuer poiur 50 000 dollars. Vous savez combien c'est ? 25 millions de francs Cfa.
Oki on September 24, 2011 (19:03 PM)0 FansN°: 1055248
Mauvaise foi moi? tu reves.Demandes a ton mentor s'il n'a pas eu un entretien avec Bourgi avant les mensonges de ce dernier.Nous ,on s'informe avant de dire n'importe quoi.
Oki on September 24, 2011 (19:03 PM)0 FansN°: 1055249
Mauvaise foi moi? tu reves.Demandes a ton mentor s'il n'a pas eu un entretien avec Bourgi avant les mensonges de ce dernier.Nous ,on s'informe avant de dire n'importe quoi.
Professeur on September 24, 2011 (18:56 PM) 0 FansN°:10
Je n'ai pas trouvé l'article dans le parisien.
attendons de lire l'article.
Askan wi on September 24, 2011 (19:07 PM)0 FansN°: 1055252
regarde le parisien du journal du dimanche du18 09
Boblaise on September 24, 2011 (18:59 PM) 0 FansN°:11
Non non non non....Wade est bien et bel un transporteur de nos sous vers l'extérieur dans des malettes,un corrupteur.Il suffit de se rappeler de l'affaire Segura.Ca veut tout dire.A bas Wade,l'escroc international  :jumpy:  :jumpy:  :jumpy: 
Noums diouf on September 24, 2011 (18:59 PM) 0 FansN°:12
On s'était trompé de prendre WADE la main dans le sac, avec SEGURA.
On s'est trompé quand WADE reçoit les lutteurs qui sont tous millionnaires et leurs donnent
l'argent du contribuable. Sans citer les Marabouts et autres qui reçoivent des perdiems devenus
normales, légales même, j'allais dire.
WADE a toujours géré ce pays comme son magasin!

BOURGY ou pas, nous on sait qui est WADE......
ID on September 24, 2011 (19:51 PM)0 FansN°: 1055335
A moins qu'il ait perdu la tete, un avocat serait bcp trop conscient des consequences pour faire ce genre d'erreur. Je doute de la fiabilite de cet article. Et meme si c'est vrai, il faut se demander ce que Wade a bien pu les menacer avec; par LES, je veux dire Bourgi et son maitre(Sarko). Qu'est ce que notre Niombor national a du leur dire pour les convaincre de changer de version?
Late on September 24, 2011 (19:01 PM) 0 FansN°:13
Bey wena bouss trop tard la balle est parti il l a fait BOURGI boul sonna tu ne peux pas jouer double game c trop tard
Diop on September 24, 2011 (19:05 PM) 0 FansN°:14
Il y a encore des opposant acharnés qui vont quand même penser que wade lui a donné de l'argent pour qu'il l'enlève de la liste des président qui ont financé Chirac. Bourgi est quelqu'un de rusé. Donc il sait parfaitement que s'il accepte de l'argent de wade pour ne pas le mouiller il se fera prendre. La vérité c'est que wade a porté plainte et qu'il sait que la justice français risque d'enquêter de façon approfondie et verront qu'il n'y a rien pour ce qui concerne wade. Sachez que la justice française est plus professionnelle que le justice sénégalais. Bourgi le sait et c'est pour ça que retire ce qu'il a dit sur wade. Vraiment les opposant sénégalais sont très aveuglé par leur haine profonde de wade.
Deug on September 24, 2011 (19:08 PM) 0 FansN°:15
Bourgi se rétracte sur wade juste parce que
Sarko le lui a demandé. Nous savons bien wade
est l'envoyé spécial de Sarko, on se rappelle
de Bengazhi.
Wa Salam
Askan wi on September 24, 2011 (19:09 PM) 0 FansN°:16
dans le parisien du journal du dimanche ou aujourd'hui du 18 09
Kham  on September 24, 2011 (19:14 PM) 0 FansN°:17
cet article n'est pas vrai
Feke ma ci bole on September 25, 2011 (02:51 AM)0 FansN°: 1056106
Foko tek? N'gor si da wakhone wakhete rek. Dou lou bess.
Feke ma ci bole on September 25, 2011 (02:51 AM)0 FansN°: 1056107
Foko tek? N'gor si da wakhone wakhete rek. Dou lou bess.
Cilene on September 24, 2011 (19:35 PM) 0 FansN°:18
excusez-moi!l'article en question je suis entrain de le chercher sur le site du" le parisien "mais je ne vois rien...si quelqu'un est plus chanceux que moi qu'il m'oriente......je répète que j'ai parcouru le site mais point d'article sur le démenti de bourgi ou de son avocat....aidez-moi à retrouver l'article merci...!
Tassaro on September 24, 2011 (19:37 PM) 0 FansN°:19
linouye wakh lepe safoul gorgui,waye kou melna gourgi di diaye didje lamine nane moye monsieur Afrique di sosse rek baka sounou Mr le President wakh rek ladefa goume ni dafkaye yobou si yone fi thi Senegal ak France mou dadi nioul kouk Etudiant Premiere annee yidef droit nanou lolou sene profyi, dama dielmome constitutionnalistes politciens linou dingue yeupe moye nouniye nakhe Rewmi pour nek president,yene ama gounou sene diote.
dele wakhe rek soubak gone Mame yalla dinou indil khewel nawet bounat ak barkele sounou bok baye kateyi dierinoussi temou barkele
yaw nak alioune tine dgani daga weur adouna dinou diebane diwakh nane Americains ni Americains na dounou mbokh.yaw sabope lanouye diape nane terroristega talibnga yake nar you nioul yanek Afganistan Pakistan ak yane Rewyo yeupe daga diouroke niome demalnak yone wagoke moustapha niass dila dougal rek mome souye tuki daye dellllllllll laye aboulaye bathily
Oip on September 24, 2011 (19:57 PM) 0 FansN°:20
ce sont des mensonges l'article n'existe pas...j'ai vérifié moi aussi l'article où l'avocat me eric dupond moretti reconnait un dementi de me bourgi n'existe sur le site du journal le parisien...c'est simple cliquez le parisien.fr et procèdez à la recherche.....c'est bizarre....mais d'où est-ce qu'elle sort ce démenti de maitre bourgi...faites cpmme moi parcourez tous les journaux français via leurs sites...et aidez-nous à clarifier cette info.........moi je ne l'ai pas vu....
Xeme on September 25, 2011 (09:30 AM)0 FansN°: 1056377
Il faut chercher la version papier. La version sur le net est payante. Et pingre comme je te connais, tu ne vas pas débourser un rond pour connaitre la vérité.
PEULS,  on September 24, 2011 (19:58 PM) 0 FansN°:21
À propos des wade, Me Bourgi Robert, est loin de dire toutes les immondes HONTES qu'il sait d'eux. NOUS savons que Me Bougi, avec sa réaction intempestive, ne voulait qu'anticiper l'énième ouvrage de Péan Pierre sur la FrançAfrique, intitulé "La République des Mallettes", ainsi que l'ouvrage de Fabrice Lhomme "Sarko M'a Tuer"; et les enquêtes judiciaires en cours concernant Sarkozy lui-même. Me Bourgi voulait avec sa sortie aider son ami Sarkozy dans le procès gagné par la suite par de Villepin. Le "nouvel Observateur" du 22 au 28 septembre 2011: "Karachi, Bettencourt, Bourgi, Takieddine... Les dossiers qui font peur à Sarkozy". De proches collaborateurs de Sarkozy sont inculpés par la justice, mais laissés en liberté. Brice Hortefeux, fait partie des proches de Sarkozy cités dans des scandales de sous. Me Bourgi à maintes fois re-confirmer ses propos à propos de wade. Une autre ruse wadienne pour leurrer. PEULS.
Citoyen:sn on September 24, 2011 (20:00 PM) 0 FansN°:22
J'attends de voir la suite pour véritablement la véracité de cette article qui me semble trop léger et simpliste.
Wait and see.
Yes on September 25, 2011 (10:57 AM)0 FansN°: 1056513
danguéna ross rek...dolén ay gorr
Question on September 24, 2011 (20:48 PM) 0 FansN°:23
aidez moi ! pourquoi FATOU Dieng ne joue pas (afrobasket)
Say say  on September 24, 2011 (21:11 PM) 0 FansN°:24
quent a moi je veu demande pardon a M wade et son fils parce que je avez dire que bourgi a raison . voila le meme bourgi viens de dire que il sai trompe .donc ce un menteur narrrrrrrrrrrrr
Deug deug on September 24, 2011 (21:24 PM)0 FansN°: 1055476
Cet article de l'APS est de l'intox. Dans l'article du parisien (ci-dessous), il n'apparait nulle part un quelque démenti ou allusion à Wade.



Fonds occultes : Me Bourgi maintient ses accusations

L'avocat français Robert Bourgi, conseiller officieux pour l'Afrique du président français Nicolas Sarkozy, a affirmé dans une interview au «Journal Du Dimanche» (JDD) avoir «participé à plusieurs remises de mallettes à Jacques Chirac», et avoir également remis des fonds occultes à Dominique de Villepin. Ce lundi sur Europe 1, il a évalué à «20 millions de dollars» les sommes provenant de dirigeants africains qu'il a remises à l'ancien chef de l'Etat et son Premier ministre.

Les deux hommes visés par ces accusations ont confié leur intention de porter plainte et, à gauche comme à droite, les politiques n'ont pas manqué de réagir à cette nouvelle affaire.

Vos déclarations ont été mises en cause hier soir par Jacques Chirac et Dominique de Villepin. Les maintenez-vous??

Robert Bourgi. Je maintiens tout ce que j’ai dit?! Je suis surpris que Jacques Chirac, frappé d’amnésie pour les affaires de la mairie de Paris, retrouve subitement la mémoire pour porter plainte contre moi. Ça ne me fait ni chaud ni froid pour une simple raison : c’est la stricte vérité. Et je suis prêt à répondre à n’importe quel magistrat qui voudra m’entendre.

Pourquoi parler aujourd’hui, plusieurs années après les faits, et dans un contexte d’élection présidentielle??

Il y a des moments où votre conscience vous dicte les choses, la mienne m’a dicté de dénoncer ces pratiques, auxquelles j’ai participé activement, je le reconnais, mais à un moment, je n’en pouvais plus des mensonges sur cette période.

On pourrait penser à une manipulation pour discréditer la candidature éventuelle de Dominique de Villepin??

Cela n’a rien à voir, pour une raison simple : personne n’était au courant de cette interview. Je n’en ai parlé à personne, pas même à mon épouse, avocate aussi au barreau de Paris. J’ai envie d’une France propre pour mes enfants et mes petits-enfants et surtout de relations saines avec l’Afrique. La France a toujours des bonnes relations avec les pays africains, malgré tout ce qu’on dit, il faut préserver cela.

Vous affirmez que les financements occultes venant d’Afrique se seraient arrêtés en 2005 et n’auraient pas repris après 2007. Comment pouvez-vous l’affirmer??

Franchement si quelqu’un peut le savoir, c’est moi. Je conserve d’excellentes relations avec les chefs d’Etat d’Afrique de l’Ouest, et même avec leur opposition. En 2005, quand je me suis rapproché de Nicolas Sarkozy, il m’a dit : « Ces pratiques, je n’en veux pas. » Et ça s’est arrêté. Et j’ai fait ces déclarations pour que cela ne recommence pas.

Quelles sont vos relations avec le chef de l’Etat??

Je n’ai aucun rôle officiel ni officieux, que ce soit clair. On se voit régulièrement, je lui écris des notes de temps à autre, mais dans un cadre strict d’expertise. Il a fait la rupture et je veux l’encourager à poursuivre cette rupture.

LeParisien.fr
Alou on September 24, 2011 (21:11 PM) 0 FansN°:25
CE SONT DES MENSONGES il n'y que des journaux Senegalais qui parlent de cet article .Le Parisien qui a été cité n'en parle même pas . Dites nous vous avez été payé combien pour desinformer ?
Cilene on September 24, 2011 (21:15 PM) 0 FansN°:26
j'ai parcouru les autres sites senegalais ...les gens se rendent-compte que cet article est une pure invention....à l'endroit du gerant de ce site......cliquer...aller...sur le parisien .fr ne vous coute rien...vous auriez du le faire avant de publier cette farce...jusqu'à preuve du contraire...l'info n'existe pas...j'ai mis 1h à chercher mais aucune trace...alors rien à changer wade...a financé la campagne de chirac....
Deug deug on September 24, 2011 (21:24 PM)0 FansN°: 1055479
Cet article de l'APS est de l'intox. Dans l'article du parisien (ci-dessous), il n'apparait nulle part un quelque démenti ou allusion à Wade.



Fonds occultes : Me Bourgi maintient ses accusations

L'avocat français Robert Bourgi, conseiller officieux pour l'Afrique du président français Nicolas Sarkozy, a affirmé dans une interview au «Journal Du Dimanche» (JDD) avoir «participé à plusieurs remises de mallettes à Jacques Chirac», et avoir également remis des fonds occultes à Dominique de Villepin. Ce lundi sur Europe 1, il a évalué à «20 millions de dollars» les sommes provenant de dirigeants africains qu'il a remises à l'ancien chef de l'Etat et son Premier ministre.

Les deux hommes visés par ces accusations ont confié leur intention de porter plainte et, à gauche comme à droite, les politiques n'ont pas manqué de réagir à cette nouvelle affaire.

Vos déclarations ont été mises en cause hier soir par Jacques Chirac et Dominique de Villepin. Les maintenez-vous??

Robert Bourgi. Je maintiens tout ce que j’ai dit?! Je suis surpris que Jacques Chirac, frappé d’amnésie pour les affaires de la mairie de Paris, retrouve subitement la mémoire pour porter plainte contre moi. Ça ne me fait ni chaud ni froid pour une simple raison : c’est la stricte vérité. Et je suis prêt à répondre à n’importe quel magistrat qui voudra m’entendre.

Pourquoi parler aujourd’hui, plusieurs années après les faits, et dans un contexte d’élection présidentielle??

Il y a des moments où votre conscience vous dicte les choses, la mienne m’a dicté de dénoncer ces pratiques, auxquelles j’ai participé activement, je le reconnais, mais à un moment, je n’en pouvais plus des mensonges sur cette période.

On pourrait penser à une manipulation pour discréditer la candidature éventuelle de Dominique de Villepin??

Cela n’a rien à voir, pour une raison simple : personne n’était au courant de cette interview. Je n’en ai parlé à personne, pas même à mon épouse, avocate aussi au barreau de Paris. J’ai envie d’une France propre pour mes enfants et mes petits-enfants et surtout de relations saines avec l’Afrique. La France a toujours des bonnes relations avec les pays africains, malgré tout ce qu’on dit, il faut préserver cela.

Vous affirmez que les financements occultes venant d’Afrique se seraient arrêtés en 2005 et n’auraient pas repris après 2007. Comment pouvez-vous l’affirmer??

Franchement si quelqu’un peut le savoir, c’est moi. Je conserve d’excellentes relations avec les chefs d’Etat d’Afrique de l’Ouest, et même avec leur opposition. En 2005, quand je me suis rapproché de Nicolas Sarkozy, il m’a dit : « Ces pratiques, je n’en veux pas. » Et ça s’est arrêté. Et j’ai fait ces déclarations pour que cela ne recommence pas.

Quelles sont vos relations avec le chef de l’Etat??

Je n’ai aucun rôle officiel ni officieux, que ce soit clair. On se voit régulièrement, je lui écris des notes de temps à autre, mais dans un cadre strict d’expertise. Il a fait la rupture et je veux l’encourager à poursuivre cette rupture.

LeParisien.fr
Deug deug on September 24, 2011 (21:24 PM)0 FansN°: 1055480
Cet article de l'APS est de l'intox. Dans l'article du parisien (ci-dessous), il n'apparait nulle part un quelque démenti ou allusion à Wade.



Fonds occultes : Me Bourgi maintient ses accusations

L'avocat français Robert Bourgi, conseiller officieux pour l'Afrique du président français Nicolas Sarkozy, a affirmé dans une interview au «Journal Du Dimanche» (JDD) avoir «participé à plusieurs remises de mallettes à Jacques Chirac», et avoir également remis des fonds occultes à Dominique de Villepin. Ce lundi sur Europe 1, il a évalué à «20 millions de dollars» les sommes provenant de dirigeants africains qu'il a remises à l'ancien chef de l'Etat et son Premier ministre.

Les deux hommes visés par ces accusations ont confié leur intention de porter plainte et, à gauche comme à droite, les politiques n'ont pas manqué de réagir à cette nouvelle affaire.

Vos déclarations ont été mises en cause hier soir par Jacques Chirac et Dominique de Villepin. Les maintenez-vous??

Robert Bourgi. Je maintiens tout ce que j’ai dit?! Je suis surpris que Jacques Chirac, frappé d’amnésie pour les affaires de la mairie de Paris, retrouve subitement la mémoire pour porter plainte contre moi. Ça ne me fait ni chaud ni froid pour une simple raison : c’est la stricte vérité. Et je suis prêt à répondre à n’importe quel magistrat qui voudra m’entendre.

Pourquoi parler aujourd’hui, plusieurs années après les faits, et dans un contexte d’élection présidentielle??

Il y a des moments où votre conscience vous dicte les choses, la mienne m’a dicté de dénoncer ces pratiques, auxquelles j’ai participé activement, je le reconnais, mais à un moment, je n’en pouvais plus des mensonges sur cette période.

On pourrait penser à une manipulation pour discréditer la candidature éventuelle de Dominique de Villepin??

Cela n’a rien à voir, pour une raison simple : personne n’était au courant de cette interview. Je n’en ai parlé à personne, pas même à mon épouse, avocate aussi au barreau de Paris. J’ai envie d’une France propre pour mes enfants et mes petits-enfants et surtout de relations saines avec l’Afrique. La France a toujours des bonnes relations avec les pays africains, malgré tout ce qu’on dit, il faut préserver cela.

Vous affirmez que les financements occultes venant d’Afrique se seraient arrêtés en 2005 et n’auraient pas repris après 2007. Comment pouvez-vous l’affirmer??

Franchement si quelqu’un peut le savoir, c’est moi. Je conserve d’excellentes relations avec les chefs d’Etat d’Afrique de l’Ouest, et même avec leur opposition. En 2005, quand je me suis rapproché de Nicolas Sarkozy, il m’a dit : « Ces pratiques, je n’en veux pas. » Et ça s’est arrêté. Et j’ai fait ces déclarations pour que cela ne recommence pas.

Quelles sont vos relations avec le chef de l’Etat??

Je n’ai aucun rôle officiel ni officieux, que ce soit clair. On se voit régulièrement, je lui écris des notes de temps à autre, mais dans un cadre strict d’expertise. Il a fait la rupture et je veux l’encourager à poursuivre cette rupture.

LeParisien.fr
Deug deug on September 24, 2011 (21:24 PM)0 FansN°: 1055481
Cet article de l'APS est de l'intox. Dans l'article du parisien (ci-dessous), il n'apparait nulle part un quelque démenti ou allusion à Wade.



Fonds occultes : Me Bourgi maintient ses accusations

L'avocat français Robert Bourgi, conseiller officieux pour l'Afrique du président français Nicolas Sarkozy, a affirmé dans une interview au «Journal Du Dimanche» (JDD) avoir «participé à plusieurs remises de mallettes à Jacques Chirac», et avoir également remis des fonds occultes à Dominique de Villepin. Ce lundi sur Europe 1, il a évalué à «20 millions de dollars» les sommes provenant de dirigeants africains qu'il a remises à l'ancien chef de l'Etat et son Premier ministre.

Les deux hommes visés par ces accusations ont confié leur intention de porter plainte et, à gauche comme à droite, les politiques n'ont pas manqué de réagir à cette nouvelle affaire.

Vos déclarations ont été mises en cause hier soir par Jacques Chirac et Dominique de Villepin. Les maintenez-vous??

Robert Bourgi. Je maintiens tout ce que j’ai dit?! Je suis surpris que Jacques Chirac, frappé d’amnésie pour les affaires de la mairie de Paris, retrouve subitement la mémoire pour porter plainte contre moi. Ça ne me fait ni chaud ni froid pour une simple raison : c’est la stricte vérité. Et je suis prêt à répondre à n’importe quel magistrat qui voudra m’entendre.

Pourquoi parler aujourd’hui, plusieurs années après les faits, et dans un contexte d’élection présidentielle??

Il y a des moments où votre conscience vous dicte les choses, la mienne m’a dicté de dénoncer ces pratiques, auxquelles j’ai participé activement, je le reconnais, mais à un moment, je n’en pouvais plus des mensonges sur cette période.

On pourrait penser à une manipulation pour discréditer la candidature éventuelle de Dominique de Villepin??

Cela n’a rien à voir, pour une raison simple : personne n’était au courant de cette interview. Je n’en ai parlé à personne, pas même à mon épouse, avocate aussi au barreau de Paris. J’ai envie d’une France propre pour mes enfants et mes petits-enfants et surtout de relations saines avec l’Afrique. La France a toujours des bonnes relations avec les pays africains, malgré tout ce qu’on dit, il faut préserver cela.

Vous affirmez que les financements occultes venant d’Afrique se seraient arrêtés en 2005 et n’auraient pas repris après 2007. Comment pouvez-vous l’affirmer??

Franchement si quelqu’un peut le savoir, c’est moi. Je conserve d’excellentes relations avec les chefs d’Etat d’Afrique de l’Ouest, et même avec leur opposition. En 2005, quand je me suis rapproché de Nicolas Sarkozy, il m’a dit : « Ces pratiques, je n’en veux pas. » Et ça s’est arrêté. Et j’ai fait ces déclarations pour que cela ne recommence pas.

Quelles sont vos relations avec le chef de l’Etat??

Je n’ai aucun rôle officiel ni officieux, que ce soit clair. On se voit régulièrement, je lui écris des notes de temps à autre, mais dans un cadre strict d’expertise. Il a fait la rupture et je veux l’encourager à poursuivre cette rupture.

LeParisien.fr
Deug deug on September 24, 2011 (21:24 PM)0 FansN°: 1055482
Cet article de l'APS est de l'intox. Dans l'article du parisien (ci-dessous), il n'apparait nulle part un quelque démenti ou allusion à Wade.



Fonds occultes : Me Bourgi maintient ses accusations

L'avocat français Robert Bourgi, conseiller officieux pour l'Afrique du président français Nicolas Sarkozy, a affirmé dans une interview au «Journal Du Dimanche» (JDD) avoir «participé à plusieurs remises de mallettes à Jacques Chirac», et avoir également remis des fonds occultes à Dominique de Villepin. Ce lundi sur Europe 1, il a évalué à «20 millions de dollars» les sommes provenant de dirigeants africains qu'il a remises à l'ancien chef de l'Etat et son Premier ministre.

Les deux hommes visés par ces accusations ont confié leur intention de porter plainte et, à gauche comme à droite, les politiques n'ont pas manqué de réagir à cette nouvelle affaire.

Vos déclarations ont été mises en cause hier soir par Jacques Chirac et Dominique de Villepin. Les maintenez-vous??

Robert Bourgi. Je maintiens tout ce que j’ai dit?! Je suis surpris que Jacques Chirac, frappé d’amnésie pour les affaires de la mairie de Paris, retrouve subitement la mémoire pour porter plainte contre moi. Ça ne me fait ni chaud ni froid pour une simple raison : c’est la stricte vérité. Et je suis prêt à répondre à n’importe quel magistrat qui voudra m’entendre.

Pourquoi parler aujourd’hui, plusieurs années après les faits, et dans un contexte d’élection présidentielle??

Il y a des moments où votre conscience vous dicte les choses, la mienne m’a dicté de dénoncer ces pratiques, auxquelles j’ai participé activement, je le reconnais, mais à un moment, je n’en pouvais plus des mensonges sur cette période.

On pourrait penser à une manipulation pour discréditer la candidature éventuelle de Dominique de Villepin??

Cela n’a rien à voir, pour une raison simple : personne n’était au courant de cette interview. Je n’en ai parlé à personne, pas même à mon épouse, avocate aussi au barreau de Paris. J’ai envie d’une France propre pour mes enfants et mes petits-enfants et surtout de relations saines avec l’Afrique. La France a toujours des bonnes relations avec les pays africains, malgré tout ce qu’on dit, il faut préserver cela.

Vous affirmez que les financements occultes venant d’Afrique se seraient arrêtés en 2005 et n’auraient pas repris après 2007. Comment pouvez-vous l’affirmer??

Franchement si quelqu’un peut le savoir, c’est moi. Je conserve d’excellentes relations avec les chefs d’Etat d’Afrique de l’Ouest, et même avec leur opposition. En 2005, quand je me suis rapproché de Nicolas Sarkozy, il m’a dit : « Ces pratiques, je n’en veux pas. » Et ça s’est arrêté. Et j’ai fait ces déclarations pour que cela ne recommence pas.

Quelles sont vos relations avec le chef de l’Etat??

Je n’ai aucun rôle officiel ni officieux, que ce soit clair. On se voit régulièrement, je lui écris des notes de temps à autre, mais dans un cadre strict d’expertise. Il a fait la rupture et je veux l’encourager à poursuivre cette rupture.

LeParisien.fr
Deug deug on September 24, 2011 (21:24 PM)0 FansN°: 1055483
Cet article de l'APS est de l'intox. Dans l'article du parisien (ci-dessous), il n'apparait nulle part un quelque démenti ou allusion à Wade.



Fonds occultes : Me Bourgi maintient ses accusations

L'avocat français Robert Bourgi, conseiller officieux pour l'Afrique du président français Nicolas Sarkozy, a affirmé dans une interview au «Journal Du Dimanche» (JDD) avoir «participé à plusieurs remises de mallettes à Jacques Chirac», et avoir également remis des fonds occultes à Dominique de Villepin. Ce lundi sur Europe 1, il a évalué à «20 millions de dollars» les sommes provenant de dirigeants africains qu'il a remises à l'ancien chef de l'Etat et son Premier ministre.

Les deux hommes visés par ces accusations ont confié leur intention de porter plainte et, à gauche comme à droite, les politiques n'ont pas manqué de réagir à cette nouvelle affaire.

Vos déclarations ont été mises en cause hier soir par Jacques Chirac et Dominique de Villepin. Les maintenez-vous??

Robert Bourgi. Je maintiens tout ce que j’ai dit?! Je suis surpris que Jacques Chirac, frappé d’amnésie pour les affaires de la mairie de Paris, retrouve subitement la mémoire pour porter plainte contre moi. Ça ne me fait ni chaud ni froid pour une simple raison : c’est la stricte vérité. Et je suis prêt à répondre à n’importe quel magistrat qui voudra m’entendre.

Pourquoi parler aujourd’hui, plusieurs années après les faits, et dans un contexte d’élection présidentielle??

Il y a des moments où votre conscience vous dicte les choses, la mienne m’a dicté de dénoncer ces pratiques, auxquelles j’ai participé activement, je le reconnais, mais à un moment, je n’en pouvais plus des mensonges sur cette période.

On pourrait penser à une manipulation pour discréditer la candidature éventuelle de Dominique de Villepin??

Cela n’a rien à voir, pour une raison simple : personne n’était au courant de cette interview. Je n’en ai parlé à personne, pas même à mon épouse, avocate aussi au barreau de Paris. J’ai envie d’une France propre pour mes enfants et mes petits-enfants et surtout de relations saines avec l’Afrique. La France a toujours des bonnes relations avec les pays africains, malgré tout ce qu’on dit, il faut préserver cela.

Vous affirmez que les financements occultes venant d’Afrique se seraient arrêtés en 2005 et n’auraient pas repris après 2007. Comment pouvez-vous l’affirmer??

Franchement si quelqu’un peut le savoir, c’est moi. Je conserve d’excellentes relations avec les chefs d’Etat d’Afrique de l’Ouest, et même avec leur opposition. En 2005, quand je me suis rapproché de Nicolas Sarkozy, il m’a dit : « Ces pratiques, je n’en veux pas. » Et ça s’est arrêté. Et j’ai fait ces déclarations pour que cela ne recommence pas.

Quelles sont vos relations avec le chef de l’Etat??

Je n’ai aucun rôle officiel ni officieux, que ce soit clair. On se voit régulièrement, je lui écris des notes de temps à autre, mais dans un cadre strict d’expertise. Il a fait la rupture et je veux l’encourager à poursuivre cette rupture.

LeParisien.fr
Deug deug on September 24, 2011 (21:25 PM)0 FansN°: 1055484
Cet article de l'APS est de l'intox. Dans l'article du parisien (ci-dessous), il n'apparait nulle part un quelque démenti ou allusion à Wade.



Fonds occultes : Me Bourgi maintient ses accusations

L'avocat français Robert Bourgi, conseiller officieux pour l'Afrique du président français Nicolas Sarkozy, a affirmé dans une interview au «Journal Du Dimanche» (JDD) avoir «participé à plusieurs remises de mallettes à Jacques Chirac», et avoir également remis des fonds occultes à Dominique de Villepin. Ce lundi sur Europe 1, il a évalué à «20 millions de dollars» les sommes provenant de dirigeants africains qu'il a remises à l'ancien chef de l'Etat et son Premier ministre.

Les deux hommes visés par ces accusations ont confié leur intention de porter plainte et, à gauche comme à droite, les politiques n'ont pas manqué de réagir à cette nouvelle affaire.

Vos déclarations ont été mises en cause hier soir par Jacques Chirac et Dominique de Villepin. Les maintenez-vous??

Robert Bourgi. Je maintiens tout ce que j’ai dit?! Je suis surpris que Jacques Chirac, frappé d’amnésie pour les affaires de la mairie de Paris, retrouve subitement la mémoire pour porter plainte contre moi. Ça ne me fait ni chaud ni froid pour une simple raison : c’est la stricte vérité. Et je suis prêt à répondre à n’importe quel magistrat qui voudra m’entendre.

Pourquoi parler aujourd’hui, plusieurs années après les faits, et dans un contexte d’élection présidentielle??

Il y a des moments où votre conscience vous dicte les choses, la mienne m’a dicté de dénoncer ces pratiques, auxquelles j’ai participé activement, je le reconnais, mais à un moment, je n’en pouvais plus des mensonges sur cette période.

On pourrait penser à une manipulation pour discréditer la candidature éventuelle de Dominique de Villepin??

Cela n’a rien à voir, pour une raison simple : personne n’était au courant de cette interview. Je n’en ai parlé à personne, pas même à mon épouse, avocate aussi au barreau de Paris. J’ai envie d’une France propre pour mes enfants et mes petits-enfants et surtout de relations saines avec l’Afrique. La France a toujours des bonnes relations avec les pays africains, malgré tout ce qu’on dit, il faut préserver cela.

Vous affirmez que les financements occultes venant d’Afrique se seraient arrêtés en 2005 et n’auraient pas repris après 2007. Comment pouvez-vous l’affirmer??

Franchement si quelqu’un peut le savoir, c’est moi. Je conserve d’excellentes relations avec les chefs d’Etat d’Afrique de l’Ouest, et même avec leur opposition. En 2005, quand je me suis rapproché de Nicolas Sarkozy, il m’a dit : « Ces pratiques, je n’en veux pas. » Et ça s’est arrêté. Et j’ai fait ces déclarations pour que cela ne recommence pas.

Quelles sont vos relations avec le chef de l’Etat??

Je n’ai aucun rôle officiel ni officieux, que ce soit clair. On se voit régulièrement, je lui écris des notes de temps à autre, mais dans un cadre strict d’expertise. Il a fait la rupture et je veux l’encourager à poursuivre cette rupture.

LeParisien.fr
Deug deug on September 24, 2011 (21:25 PM)0 FansN°: 1055485
Cet article de l'APS est de l'intox. Dans l'article du parisien (ci-dessous), il n'apparait nulle part un quelque démenti ou allusion à Wade.



Fonds occultes : Me Bourgi maintient ses accusations

L'avocat français Robert Bourgi, conseiller officieux pour l'Afrique du président français Nicolas Sarkozy, a affirmé dans une interview au «Journal Du Dimanche» (JDD) avoir «participé à plusieurs remises de mallettes à Jacques Chirac», et avoir également remis des fonds occultes à Dominique de Villepin. Ce lundi sur Europe 1, il a évalué à «20 millions de dollars» les sommes provenant de dirigeants africains qu'il a remises à l'ancien chef de l'Etat et son Premier ministre.

Les deux hommes visés par ces accusations ont confié leur intention de porter plainte et, à gauche comme à droite, les politiques n'ont pas manqué de réagir à cette nouvelle affaire.

Vos déclarations ont été mises en cause hier soir par Jacques Chirac et Dominique de Villepin. Les maintenez-vous??

Robert Bourgi. Je maintiens tout ce que j’ai dit?! Je suis surpris que Jacques Chirac, frappé d’amnésie pour les affaires de la mairie de Paris, retrouve subitement la mémoire pour porter plainte contre moi. Ça ne me fait ni chaud ni froid pour une simple raison : c’est la stricte vérité. Et je suis prêt à répondre à n’importe quel magistrat qui voudra m’entendre.

Pourquoi parler aujourd’hui, plusieurs années après les faits, et dans un contexte d’élection présidentielle??

Il y a des moments où votre conscience vous dicte les choses, la mienne m’a dicté de dénoncer ces pratiques, auxquelles j’ai participé activement, je le reconnais, mais à un moment, je n’en pouvais plus des mensonges sur cette période.

On pourrait penser à une manipulation pour discréditer la candidature éventuelle de Dominique de Villepin??

Cela n’a rien à voir, pour une raison simple : personne n’était au courant de cette interview. Je n’en ai parlé à personne, pas même à mon épouse, avocate aussi au barreau de Paris. J’ai envie d’une France propre pour mes enfants et mes petits-enfants et surtout de relations saines avec l’Afrique. La France a toujours des bonnes relations avec les pays africains, malgré tout ce qu’on dit, il faut préserver cela.

Vous affirmez que les financements occultes venant d’Afrique se seraient arrêtés en 2005 et n’auraient pas repris après 2007. Comment pouvez-vous l’affirmer??

Franchement si quelqu’un peut le savoir, c’est moi. Je conserve d’excellentes relations avec les chefs d’Etat d’Afrique de l’Ouest, et même avec leur opposition. En 2005, quand je me suis rapproché de Nicolas Sarkozy, il m’a dit : « Ces pratiques, je n’en veux pas. » Et ça s’est arrêté. Et j’ai fait ces déclarations pour que cela ne recommence pas.

Quelles sont vos relations avec le chef de l’Etat??

Je n’ai aucun rôle officiel ni officieux, que ce soit clair. On se voit régulièrement, je lui écris des notes de temps à autre, mais dans un cadre strict d’expertise. Il a fait la rupture et je veux l’encourager à poursuivre cette rupture.

LeParisien.fr
Deug deug on September 24, 2011 (21:25 PM)0 FansN°: 1055486
Cet article de l'APS est de l'intox. Dans l'article du parisien (ci-dessous), il n'apparait nulle part un quelque démenti ou allusion à Wade.



Fonds occultes : Me Bourgi maintient ses accusations

L'avocat français Robert Bourgi, conseiller officieux pour l'Afrique du président français Nicolas Sarkozy, a affirmé dans une interview au «Journal Du Dimanche» (JDD) avoir «participé à plusieurs remises de mallettes à Jacques Chirac», et avoir également remis des fonds occultes à Dominique de Villepin. Ce lundi sur Europe 1, il a évalué à «20 millions de dollars» les sommes provenant de dirigeants africains qu'il a remises à l'ancien chef de l'Etat et son Premier ministre.

Les deux hommes visés par ces accusations ont confié leur intention de porter plainte et, à gauche comme à droite, les politiques n'ont pas manqué de réagir à cette nouvelle affaire.

Vos déclarations ont été mises en cause hier soir par Jacques Chirac et Dominique de Villepin. Les maintenez-vous??

Robert Bourgi. Je maintiens tout ce que j’ai dit?! Je suis surpris que Jacques Chirac, frappé d’amnésie pour les affaires de la mairie de Paris, retrouve subitement la mémoire pour porter plainte contre moi. Ça ne me fait ni chaud ni froid pour une simple raison : c’est la stricte vérité. Et je suis prêt à répondre à n’importe quel magistrat qui voudra m’entendre.

Pourquoi parler aujourd’hui, plusieurs années après les faits, et dans un contexte d’élection présidentielle??

Il y a des moments où votre conscience vous dicte les choses, la mienne m’a dicté de dénoncer ces pratiques, auxquelles j’ai participé activement, je le reconnais, mais à un moment, je n’en pouvais plus des mensonges sur cette période.

On pourrait penser à une manipulation pour discréditer la candidature éventuelle de Dominique de Villepin??

Cela n’a rien à voir, pour une raison simple : personne n’était au courant de cette interview. Je n’en ai parlé à personne, pas même à mon épouse, avocate aussi au barreau de Paris. J’ai envie d’une France propre pour mes enfants et mes petits-enfants et surtout de relations saines avec l’Afrique. La France a toujours des bonnes relations avec les pays africains, malgré tout ce qu’on dit, il faut préserver cela.

Vous affirmez que les financements occultes venant d’Afrique se seraient arrêtés en 2005 et n’auraient pas repris après 2007. Comment pouvez-vous l’affirmer??

Franchement si quelqu’un peut le savoir, c’est moi. Je conserve d’excellentes relations avec les chefs d’Etat d’Afrique de l’Ouest, et même avec leur opposition. En 2005, quand je me suis rapproché de Nicolas Sarkozy, il m’a dit : « Ces pratiques, je n’en veux pas. » Et ça s’est arrêté. Et j’ai fait ces déclarations pour que cela ne recommence pas.

Quelles sont vos relations avec le chef de l’Etat??

Je n’ai aucun rôle officiel ni officieux, que ce soit clair. On se voit régulièrement, je lui écris des notes de temps à autre, mais dans un cadre strict d’expertise. Il a fait la rupture et je veux l’encourager à poursuivre cette rupture.

LeParisien.fr
Deug deug on September 24, 2011 (21:25 PM)0 FansN°: 1055488
Cet article de l'APS est de l'intox. Dans l'article du parisien (ci-dessous), il n'apparait nulle part un quelque démenti ou allusion à Wade.



Fonds occultes : Me Bourgi maintient ses accusations

L'avocat français Robert Bourgi, conseiller officieux pour l'Afrique du président français Nicolas Sarkozy, a affirmé dans une interview au «Journal Du Dimanche» (JDD) avoir «participé à plusieurs remises de mallettes à Jacques Chirac», et avoir également remis des fonds occultes à Dominique de Villepin. Ce lundi sur Europe 1, il a évalué à «20 millions de dollars» les sommes provenant de dirigeants africains qu'il a remises à l'ancien chef de l'Etat et son Premier ministre.

Les deux hommes visés par ces accusations ont confié leur intention de porter plainte et, à gauche comme à droite, les politiques n'ont pas manqué de réagir à cette nouvelle affaire.

Vos déclarations ont été mises en cause hier soir par Jacques Chirac et Dominique de Villepin. Les maintenez-vous??

Robert Bourgi. Je maintiens tout ce que j’ai dit?! Je suis surpris que Jacques Chirac, frappé d’amnésie pour les affaires de la mairie de Paris, retrouve subitement la mémoire pour porter plainte contre moi. Ça ne me fait ni chaud ni froid pour une simple raison : c’est la stricte vérité. Et je suis prêt à répondre à n’importe quel magistrat qui voudra m’entendre.

Pourquoi parler aujourd’hui, plusieurs années après les faits, et dans un contexte d’élection présidentielle??

Il y a des moments où votre conscience vous dicte les choses, la mienne m’a dicté de dénoncer ces pratiques, auxquelles j’ai participé activement, je le reconnais, mais à un moment, je n’en pouvais plus des mensonges sur cette période.

On pourrait penser à une manipulation pour discréditer la candidature éventuelle de Dominique de Villepin??

Cela n’a rien à voir, pour une raison simple : personne n’était au courant de cette interview. Je n’en ai parlé à personne, pas même à mon épouse, avocate aussi au barreau de Paris. J’ai envie d’une France propre pour mes enfants et mes petits-enfants et surtout de relations saines avec l’Afrique. La France a toujours des bonnes relations avec les pays africains, malgré tout ce qu’on dit, il faut préserver cela.

Vous affirmez que les financements occultes venant d’Afrique se seraient arrêtés en 2005 et n’auraient pas repris après 2007. Comment pouvez-vous l’affirmer??

Franchement si quelqu’un peut le savoir, c’est moi. Je conserve d’excellentes relations avec les chefs d’Etat d’Afrique de l’Ouest, et même avec leur opposition. En 2005, quand je me suis rapproché de Nicolas Sarkozy, il m’a dit : « Ces pratiques, je n’en veux pas. » Et ça s’est arrêté. Et j’ai fait ces déclarations pour que cela ne recommence pas.

Quelles sont vos relations avec le chef de l’Etat??

Je n’ai aucun rôle officiel ni officieux, que ce soit clair. On se voit régulièrement, je lui écris des notes de temps à autre, mais dans un cadre strict d’expertise. Il a fait la rupture et je veux l’encourager à poursuivre cette rupture.

LeParisien.fr
Deug deug on September 24, 2011 (21:25 PM)0 FansN°: 1055490
Cet article de l'APS est de l'intox. Dans l'article du parisien (ci-dessous), il n'apparait nulle part un quelque démenti ou allusion à Wade.



Fonds occultes : Me Bourgi maintient ses accusations

L'avocat français Robert Bourgi, conseiller officieux pour l'Afrique du président français Nicolas Sarkozy, a affirmé dans une interview au «Journal Du Dimanche» (JDD) avoir «participé à plusieurs remises de mallettes à Jacques Chirac», et avoir également remis des fonds occultes à Dominique de Villepin. Ce lundi sur Europe 1, il a évalué à «20 millions de dollars» les sommes provenant de dirigeants africains qu'il a remises à l'ancien chef de l'Etat et son Premier ministre.

Les deux hommes visés par ces accusations ont confié leur intention de porter plainte et, à gauche comme à droite, les politiques n'ont pas manqué de réagir à cette nouvelle affaire.

Vos déclarations ont été mises en cause hier soir par Jacques Chirac et Dominique de Villepin. Les maintenez-vous??

Robert Bourgi. Je maintiens tout ce que j’ai dit?! Je suis surpris que Jacques Chirac, frappé d’amnésie pour les affaires de la mairie de Paris, retrouve subitement la mémoire pour porter plainte contre moi. Ça ne me fait ni chaud ni froid pour une simple raison : c’est la stricte vérité. Et je suis prêt à répondre à n’importe quel magistrat qui voudra m’entendre.

Pourquoi parler aujourd’hui, plusieurs années après les faits, et dans un contexte d’élection présidentielle??

Il y a des moments où votre conscience vous dicte les choses, la mienne m’a dicté de dénoncer ces pratiques, auxquelles j’ai participé activement, je le reconnais, mais à un moment, je n’en pouvais plus des mensonges sur cette période.

On pourrait penser à une manipulation pour discréditer la candidature éventuelle de Dominique de Villepin??

Cela n’a rien à voir, pour une raison simple : personne n’était au courant de cette interview. Je n’en ai parlé à personne, pas même à mon épouse, avocate aussi au barreau de Paris. J’ai envie d’une France propre pour mes enfants et mes petits-enfants et surtout de relations saines avec l’Afrique. La France a toujours des bonnes relations avec les pays africains, malgré tout ce qu’on dit, il faut préserver cela.

Vous affirmez que les financements occultes venant d’Afrique se seraient arrêtés en 2005 et n’auraient pas repris après 2007. Comment pouvez-vous l’affirmer??

Franchement si quelqu’un peut le savoir, c’est moi. Je conserve d’excellentes relations avec les chefs d’Etat d’Afrique de l’Ouest, et même avec leur opposition. En 2005, quand je me suis rapproché de Nicolas Sarkozy, il m’a dit : « Ces pratiques, je n’en veux pas. » Et ça s’est arrêté. Et j’ai fait ces déclarations pour que cela ne recommence pas.

Quelles sont vos relations avec le chef de l’Etat??

Je n’ai aucun rôle officiel ni officieux, que ce soit clair. On se voit régulièrement, je lui écris des notes de temps à autre, mais dans un cadre strict d’expertise. Il a fait la rupture et je veux l’encourager à poursuivre cette rupture.

LeParisien.fr
Xél on September 24, 2011 (21:26 PM)0 FansN°: 1055493
Cet article de l'APS est de l'intox. Dans l'article du parisien (ci-dessous), il n'apparait nulle part un quelque démenti ou allusion à Wade.



Fonds occultes : Me Bourgi maintient ses accusations

L'avocat français Robert Bourgi, conseiller officieux pour l'Afrique du président français Nicolas Sarkozy, a affirmé dans une interview au «Journal Du Dimanche» (JDD) avoir «participé à plusieurs remises de mallettes à Jacques Chirac», et avoir également remis des fonds occultes à Dominique de Villepin. Ce lundi sur Europe 1, il a évalué à «20 millions de dollars» les sommes provenant de dirigeants africains qu'il a remises à l'ancien chef de l'Etat et son Premier ministre.

Les deux hommes visés par ces accusations ont confié leur intention de porter plainte et, à gauche comme à droite, les politiques n'ont pas manqué de réagir à cette nouvelle affaire.

Vos déclarations ont été mises en cause hier soir par Jacques Chirac et Dominique de Villepin. Les maintenez-vous??

Robert Bourgi. Je maintiens tout ce que j’ai dit?! Je suis surpris que Jacques Chirac, frappé d’amnésie pour les affaires de la mairie de Paris, retrouve subitement la mémoire pour porter plainte contre moi. Ça ne me fait ni chaud ni froid pour une simple raison : c’est la stricte vérité. Et je suis prêt à répondre à n’importe quel magistrat qui voudra m’entendre.

Pourquoi parler aujourd’hui, plusieurs années après les faits, et dans un contexte d’élection présidentielle??

Il y a des moments où votre conscience vous dicte les choses, la mienne m’a dicté de dénoncer ces pratiques, auxquelles j’ai participé activement, je le reconnais, mais à un moment, je n’en pouvais plus des mensonges sur cette période.

On pourrait penser à une manipulation pour discréditer la candidature éventuelle de Dominique de Villepin??

Cela n’a rien à voir, pour une raison simple : personne n’était au courant de cette interview. Je n’en ai parlé à personne, pas même à mon épouse, avocate aussi au barreau de Paris. J’ai envie d’une France propre pour mes enfants et mes petits-enfants et surtout de relations saines avec l’Afrique. La France a toujours des bonnes relations avec les pays africains, malgré tout ce qu’on dit, il faut préserver cela.

Vous affirmez que les financements occultes venant d’Afrique se seraient arrêtés en 2005 et n’auraient pas repris après 2007. Comment pouvez-vous l’affirmer??

Franchement si quelqu’un peut le savoir, c’est moi. Je conserve d’excellentes relations avec les chefs d’Etat d’Afrique de l’Ouest, et même avec leur opposition. En 2005, quand je me suis rapproché de Nicolas Sarkozy, il m’a dit : « Ces pratiques, je n’en veux pas. » Et ça s’est arrêté. Et j’ai fait ces déclarations pour que cela ne recommence pas.

Quelles sont vos relations avec le chef de l’Etat??

Je n’ai aucun rôle officiel ni officieux, que ce soit clair. On se voit régulièrement, je lui écris des notes de temps à autre, mais dans un cadre strict d’expertise. Il a fait la rupture et je veux l’encourager à poursuivre cette rupture.

LeParisien.fr
Xél on September 24, 2011 (21:26 PM)0 FansN°: 1055494
Cet article de l'APS est de l'intox. Dans l'article du parisien (ci-dessous), il n'apparait nulle part un quelque démenti ou allusion à Wade.



Fonds occultes : Me Bourgi maintient ses accusations

L'avocat français Robert Bourgi, conseiller officieux pour l'Afrique du président français Nicolas Sarkozy, a affirmé dans une interview au «Journal Du Dimanche» (JDD) avoir «participé à plusieurs remises de mallettes à Jacques Chirac», et avoir également remis des fonds occultes à Dominique de Villepin. Ce lundi sur Europe 1, il a évalué à «20 millions de dollars» les sommes provenant de dirigeants africains qu'il a remises à l'ancien chef de l'Etat et son Premier ministre.

Les deux hommes visés par ces accusations ont confié leur intention de porter plainte et, à gauche comme à droite, les politiques n'ont pas manqué de réagir à cette nouvelle affaire.

Vos déclarations ont été mises en cause hier soir par Jacques Chirac et Dominique de Villepin. Les maintenez-vous??

Robert Bourgi. Je maintiens tout ce que j’ai dit?! Je suis surpris que Jacques Chirac, frappé d’amnésie pour les affaires de la mairie de Paris, retrouve subitement la mémoire pour porter plainte contre moi. Ça ne me fait ni chaud ni froid pour une simple raison : c’est la stricte vérité. Et je suis prêt à répondre à n’importe quel magistrat qui voudra m’entendre.

Pourquoi parler aujourd’hui, plusieurs années après les faits, et dans un contexte d’élection présidentielle??

Il y a des moments où votre conscience vous dicte les choses, la mienne m’a dicté de dénoncer ces pratiques, auxquelles j’ai participé activement, je le reconnais, mais à un moment, je n’en pouvais plus des mensonges sur cette période.

On pourrait penser à une manipulation pour discréditer la candidature éventuelle de Dominique de Villepin??

Cela n’a rien à voir, pour une raison simple : personne n’était au courant de cette interview. Je n’en ai parlé à personne, pas même à mon épouse, avocate aussi au barreau de Paris. J’ai envie d’une France propre pour mes enfants et mes petits-enfants et surtout de relations saines avec l’Afrique. La France a toujours des bonnes relations avec les pays africains, malgré tout ce qu’on dit, il faut préserver cela.

Vous affirmez que les financements occultes venant d’Afrique se seraient arrêtés en 2005 et n’auraient pas repris après 2007. Comment pouvez-vous l’affirmer??

Franchement si quelqu’un peut le savoir, c’est moi. Je conserve d’excellentes relations avec les chefs d’Etat d’Afrique de l’Ouest, et même avec leur opposition. En 2005, quand je me suis rapproché de Nicolas Sarkozy, il m’a dit : « Ces pratiques, je n’en veux pas. » Et ça s’est arrêté. Et j’ai fait ces déclarations pour que cela ne recommence pas.

Quelles sont vos relations avec le chef de l’Etat??

Je n’ai aucun rôle officiel ni officieux, que ce soit clair. On se voit régulièrement, je lui écris des notes de temps à autre, mais dans un cadre strict d’expertise. Il a fait la rupture et je veux l’encourager à poursuivre cette rupture.

LeParisien.fr
Kara on September 24, 2011 (21:29 PM)0 FansN°: 1055498
Cilene on ne t'a pas parle du journal en ligne. On a 'ta bien dit le Parisien paru la samedi 24.
Moi je peux confirmer car la ou j'ecris ces ligne j'ai le Parisien sur les genoux. C'est bien ecrit noir sur blan que l'avocat de Bourgit a bien dit qu'il maintient tout ce qu'il avait dit sur ce qi concernait Wade. Il s'etait trompe.
Il faut etre vraiment aveugle pour croire un seul instant que Wade a donne des million a Chirac qui etait son innemi juré. Chirac a tjrs soutenu Diouf et ça il ne l-a jamais caché.
Kara on September 24, 2011 (21:33 PM)0 FansN°: 1055508
L'article existe belle et bien dans le Parisien du Samedi 24 et a la page 5.
Tu ne trouvera pas tous les articles dans l'edition en ligne mon cher. Achete le journal papier et tu verras sinon donnes moi ton adresse je te l'envoie gracieusement.
Deug deug on September 24, 2011 (21:25 PM) 0 FansN°:27
Cet article de l'APS est de l'intox. Dans l'article du parisien (ci-dessous), il n'apparait nulle part un quelque démenti ou allusion à Wade.



Fonds occultes : Me Bourgi maintient ses accusations

L'avocat français Robert Bourgi, conseiller officieux pour l'Afrique du président français Nicolas Sarkozy, a affirmé dans une interview au «Journal Du Dimanche» (JDD) avoir «participé à plusieurs remises de mallettes à Jacques Chirac», et avoir également remis des fonds occultes à Dominique de Villepin. Ce lundi sur Europe 1, il a évalué à «20 millions de dollars» les sommes provenant de dirigeants africains qu'il a remises à l'ancien chef de l'Etat et son Premier ministre.

Les deux hommes visés par ces accusations ont confié leur intention de porter plainte et, à gauche comme à droite, les politiques n'ont pas manqué de réagir à cette nouvelle affaire.

Vos déclarations ont été mises en cause hier soir par Jacques Chirac et Dominique de Villepin. Les maintenez-vous??

Robert Bourgi. Je maintiens tout ce que j’ai dit?! Je suis surpris que Jacques Chirac, frappé d’amnésie pour les affaires de la mairie de Paris, retrouve subitement la mémoire pour porter plainte contre moi. Ça ne me fait ni chaud ni froid pour une simple raison : c’est la stricte vérité. Et je suis prêt à répondre à n’importe quel magistrat qui voudra m’entendre.

Pourquoi parler aujourd’hui, plusieurs années après les faits, et dans un contexte...
Kara on September 24, 2011 (21:29 PM) 0 FansN°:28
Voila
Kara on September 24, 2011 (21:34 PM) 0 FansN°:29
L'article existe belle et bien dans le Parisien du Samedi 24 et a la page 5.
Tu ne trouvera pas tous les articles dans l'edition en ligne mon cher. Achete le journal papier et tu verras sinon donnes moi ton adresse je te l'envoie gracieusement.
Shingouz on September 24, 2011 (22:08 PM) 0 FansN°:30
Mais c'est quoi ce long commentaire ci haut! Supprimez le car ça gène! Supprimez le, au lieu de supprimer mes commentaires pertinants! Bande d'hypocrites! :down: 
Cilene on September 24, 2011 (22:24 PM) 0 FansN°:31
je ne suis pas aveugle mon cher...je ne suis pas bete c'est tout je crois à une informations quand je la lis.....pourquoi devrais-je etre malhonnete..si tu l'as;envoie l'info à seneweb......personne n'en parlera plus...mais moi j'ai ma philosophie,,,,les preuves régissent la vie la vraie...si tu es mieux informé que moi...je te dirais merci.....tu aides la communité.......alors fais-le vite j'attends l'article.....du journal en papier...mais aussi beaucup de personnes attendent...la vérité nous l'adorons!
Cilene on September 24, 2011 (23:17 PM) 0 FansN°:32
j'ai mis tous mes contacts dans le coup;ils maintiennent inexacte l'info jusqu'à preuve du contraire.....messieurs vous qui avez l'info,donnez-nous-là....pourquoi ne pas faxer la page n:5 à seneweb......vous m'entendrez le premier insulter me bourgi alors.......réagissez vous qui avez l'info...merci!!!!!!je suis à milan...j'ai appelé des amis en france...ils n'y croient pas....pour le moment.....espèrons qu'ils m'en parlent demain sans ambiguités de main...à suivre!!!!!!
Yes on September 25, 2011 (10:58 AM)0 FansN°: 1056517
Rouss rek
Yes on September 25, 2011 (10:58 AM)0 FansN°: 1056518
Rouss rek
Maamabooy on September 24, 2011 (23:21 PM) 0 FansN°:33
Dommage qu'un seul commentaire empêche les autres de réagir sur un site aussi sérieux . La Democratie commence par la Liberte d'opinion
Cilène dokhott momla  on September 24, 2011 (23:51 PM) 0 FansN°:34
cilène hier je t'avais reproché de ton complexe mais la je vois que tè toujour complexé et tu le restera le long de ta vie tu lis une information sur le parisien qui sali wade automatiquement tu vas le croire et le contraire tu le lis sur seneweb tu ny crois pas esk q c pas ètre complexé ça c sur que si sénéweb incriminer wade et le parisien affirmer le contraire tu allè croire ce dernier
Mr moussssssssssssssssssssssss on September 25, 2011 (00:11 AM) 0 FansN°:35
anti-wadistes bagne wade boumou takh lou bone lougnou ko wakhal nguen ni deugue la meme bou nguen thi amoul bene preuve imaginez kou sossalone sen papa thi ay activitem yi mouy yeungatou té nguen xalat bissou penc
pro-wade beugue wade bou mou takh lou nguen ko deggal té arrangéwoulen rek nguen teup né dou deugue sans ngeun tekk ko fenn yennite xalattelen beussou penc
nitt kou bakh day wakh lou ko woor wala mouy sédé tamit lou ko woor
Mandela sow on September 25, 2011 (02:54 AM) 0 FansN°:36
Tout cela montre, une fois de plus, si besoin en était, la nature de cet homme. Il dit s'être "trompé" en citant Abdoulaye Wade parmi les présidents qui avaient financé Jacques Chirac en 2002. Comment peut-il se tromper jusqu'à dire qu'il était présent quand Karim Wade remettait une valise d'argent. Non. Il était plutôt chargé d'une mission de dénigrement du président Wade et de son fils Karim Wade. Sa démarche commanditée ne sétant pas soldée par un succès, il fut obligé, devant les policiers français, de dire la vérité, qu'il connaissait dès le départ.
Cilene  on September 25, 2011 (08:31 AM) 0 FansN°:37
si vous avez l'info...envoyez unfax à seneweb...wade.idy ou un autre je m'en fous.....ce que je veux c'est que les choses soit claires.je suis pour la verité...uniquement pour la verité....complexé? c'est mal me connaitre.si tu tiens à aider ton candidat(wade je suppose)ce genre de preuves il faut les balancer sur la toile pour la faire boucler à tous!e-mail,fax.......nous sommes en 2011.....je ne crois plus au pere noel.......convaincs moi!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Yes on September 25, 2011 (10:59 AM)0 FansN°: 1056521
Rouss rek
FOTOKALO on September 25, 2011 (09:35 AM) 0 FansN°:38
Dire que cet article n'existe pas dans Le Parisien du 24 septembre 2012 est un manque de respect pour soi-même.Depuis le début cette affaire sentait le dénigrement et la volonté de nuire.Et c'est une belle leçon pour cette presse à sensation prompte à publier tous les ragots de grand-place sans un minimum de recul;cette presse devenue la caisse de résonnance des bruits du monde.Si la presse tanscrit textuellement tout ce qui se dit dans sallons et les bars à quoi bon faire des études de journalisme? J'attends avec beaucoup de curiosité leurs manchettes de demain.Mais je sais qu'ils sont des pros de l'esquive. Quand BOURGI accuse WADE c'est vrai et c'est une info,quand BOURGI blanchit WADE c'est faux et c'est de l'intox.Le problème avec la presse sénégalaise c'est qu'elle croit que les lecteurs et autres auditeurs n'ont pas de cerveau.
Guérane kh on September 25, 2011 (10:53 AM) 0 FansN°:39
Robert Bourgi, par la voix de son avocat Me Eric Dupont-Moretti, affirme s’être ‘’trompé’’ sur Abdoulaye Wade qu’il avait cité parmi les chefs d’Etat africains qui ont financé la campagne de Jacques Chirac en 2002.
Guérane kh on September 25, 2011 (10:57 AM) 0 FansN°:40
Une faute avouée est à moitié pardonnée. Kou togn wade guiss ko. Qui connait wade sait qu'il ne se mêle pas dans ces histoires.
Waly bana on September 25, 2011 (11:02 AM) 0 FansN°:41
Robert Bourgi a admis que s’agissant de Wade (NDLR, qu’il faisait figurer au rang des chefs d’Etat africains ayant financé la campagne de Jacques Chirac en 2002), s’était trompé’’, dit son avocat cité par le journal Le Parisien, dans on édition de samedi. ‘’Sur le fond, devant les enquêteurs’’, qui l’ont entendu quatre heures durant’’, vendredi à Paris, Robert Bourgi ‘’n’a que très marginalement modifié sa version’’, rapporte le Parisien. Wade n'a jamais financé la campagne de Chirac
Thiouk on September 25, 2011 (11:19 AM) 0 FansN°:42
il ne faut pas oublier vous aussi ke chirac etait pour diouf en 2000, alors comment wade peut il finance sa campagne, c est vrai ke je suis contre wade, mais il ne faut croire a tout ce kon dit , prenons le temps reflechir et d analyser les choses, je pense ke bourgi tellement de choses a dire sur son ami sarko, donc il devait commencer paer là; salam
Cos x on September 25, 2011 (11:25 AM) 0 FansN°:43
Bourgi en complicité avec Idrissa Seck ont joué et ont perdu devant Wade. Le candidat wade a gagné ce combat. M23 est en perte de vitesse sur la mobilisation, wade a gagné aussi ce combat. Il reste maintenant le combat du 26 févr et nous sommes conscients qu'il va remporter haut ces joutes électorales
Mamfat on September 25, 2011 (11:34 AM) 0 FansN°:44
Bourgi a joué et elle a perdu, il a dit qu'il s'est trompé en citant Me Wade sur le financement de la campagne de Chirac. Wade est toujours le meilleur,c'est un panafricaniste hors pair, un visionnaire de l’Afrique, l’espoir de tout un peuple, pour le destabiliser, ce n'est pas facile. Votons et faisons voter wade
Bra on September 25, 2011 (12:22 PM) 0 FansN°:45
MANIPULATIONS DU POUVOIR REK LA ......
Sakal (zs) on September 25, 2011 (15:52 PM) 0 FansN°:46
Qu'est-ce que la loge maçonnique vient faire là dedans, cela existe au quotidien. Où que tu ailles c'est à coup de " mon frère par-ci, mon frère par là, ça commence par 100 f pour le café, 1000F pour compléter la dépense, 25000 F pour compléter l'achat d'un mouton, 50000 pour l'achat d'un mouton, et je ne saurais vous dire les montants dans les redressements fiscaux. Alors ne faites pas les étonnés car la majorité des gens qui s'expriment sur "seneweb" en font certainement partie. Ils ont un jour ou l'autre dit "mon frère" ou "grand"... Du balai "waye", "Mô"...," tapalé".
OUI on September 26, 2011 (05:02 AM) 0 FansN°:47
Je me pose la question
dans quelle universite
BOURGI a fait ses etudes d'AVOCAT?
Comment peut etre un avocat
et faire des declarations pareilles a travers le monde
quand les plaintes commencent a etre deposees
notre nul avocat dire je n'ai pas de preuves
apres l'audition dire je me suis trompe de mr wade
qu'est ce que la loi a dit
quand un homme simple accuse un inonncent sans preuves
et s'est trompe sur l'homme accuse?
qu'est ce que ce que la loi a dit sur un homme de droit
qui maitrise les lois
et qui porte une fausse accusation sur des inonncents sans preuves
et qui se permet de dire je suis trompe
Je vois pourquoi sarkozi fait toujours des betises
sarkozin est nul son conseiller est plus nul que lui
un president nul +un conseiller nul = catastrophe
voila maintenant le probleme des francais avec leur pouvoir
qu'allah nous protege contre les mauvais conseillers comme BOURGI
AMINE.........AMINE
 :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :down:  :down:  :down:  :cry:  :cry: 

  Réagissez à cet article (en respectant les règles ci-dessous)

  • Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
    Ne devoilez pas
    les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
    de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
  • Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
  • Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Nom:
  
Commentaire:
:)   :-D   :cool:   :hun:   :cry:   :love:   :khelou:   :?:   :jumpy: :sad:   :bravo:    :haha:   :dedet:   :sn:   :down:    :up:  :tala-sylla:
   
Pour faire apparaitre vos commentaires immediatement, creez un compte seneweb (c'est rapide).

Nouveau!:   Retrouver toutes les archives concernant Robert bourgi de 2006 à ce jour.

 

 


Pub


 




HitParade




HitParade