Kaolack : Sit-in des ex-journaliers licenciés par Mariama Sarr

  • Source: : Seneweb.com | Le 15 juin, 2017 à 11:06:16 | Lu 2587 fois | 3 Commentaires
content_image

Kaolack : Sit-in des ex-journaliers licenciés par Mariama Sarr

40 ex-journaliers licenciés par la mairie de Kaolack, ont tenu hier un sit-in et arboré des brassards rouges pour manifester leur courroux. Ils ont dénoncé le refus de l'édile, Mariama Sarr, d'appliquer la décision de justice rendue en leur faveur.

"Nous étions préposés au nettoiement et à l'évacuation des ordures au marché central de la ville. Les femmes sont des aides-infirmières affectées dans les postes de santé et nous attendions notre recrutement. À un moment donné, Mme le maire a fait un recrutement abusif de 71 personnes et nous a jetés dansa rue", dénoncent-ils dans le quotidien L'As.

Selon Babacar Sène qui porte leur parole, ces ex-travailleurs, dont des techniciens de surface et des aides-infirmières, ont saisi le tribunal du travail qui a tranché en leur faveur.

Ils ont menacé de recourir à une grève de la faim, prochainement.


Auteur: Seneweb news-RP (L'As) - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (1)


Xeme En Juin, 2017 (13:46 PM) 0 FansN°: 1
J'ai fini par croire que c'est une règle qui leur est imposée depuis le sommet du parti (APR). Rappelez-vous que c'était Cheikh Kanté, directeur du Port qui avait ouvert ce sinistre bal contre le peuple. aussitôt installé, il limogea 400 gardiens pour les remplacer par des militants de l'APR. Ensuite, ce fut le tour du COUD. Des travailleurs trouvés furent accusés d'avoir été recrutés indûment par Sitor Ndour. Ce fut la raison qui a été envoyée, à répéter par la presse des 100, ce qui a permis de faire passer la forfaiture de licencier des sénégalais pour les remplacer par des militants de l'APR. Et cette méthode du nouveau pouvoir de l'APR se généralisa. Partout, les directeurs apéristes se mirent à licencier des sénégalais pour les remplacer par leurs militants. Pour lancer un écran de fumée qui devait empêcher de comprendre, la notion d'emplois fictifs fut créée et répétée par leurs médias. A la mairie de St Louis, Mansour Faye accusa C Bamba Dieye d'emplois fictifs pour pouvoir limoger ceux qu'il a trouvé à la mairie et les remplacer par leurs militants. Et c'est la même chose que l'on retrouve à Kaolack.
Reply_author En Juin, 2017 (15:33 PM) 0 FansN°: 1
elle travaille bien
Reply_author En Juin, 2017 (15:36 PM) 0 FansN°: 2
avant de dire des connerie, pose toi une simple question: comment peut on licencier des personnes qui n''etaient même pas sous contrat...... ils ont bien dit journaliers

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]