Magal Touba 2015- Alima Ndiaye, présidente de l'Association des mécaniciens du Sénégal : «Ce que nous recommandons aux automobilistes...»

  • Source: : Seneweb.com | Le 26 novembre, 2015 à 14:11:53 | Lu 9555 fois | 12 Commentaires
content_image

Ndèye Thioro SARR

Chaque année, plusieurs accidents mortels sont enregistrés sur les routes sénégalaises. Des accidents causés, pour la plupart des cas, par des excès de vitesse, des défaillances techniques et humaines. C’est en vue de contribuer à la réduction sensible des ces drames de la route que des professionnels de l’automobile, réunis au sein de l’Association des mécaniciens et mécaniciennes du Sénégal (Amms) se sont investis pour venir en aide aux automobilistes qui seraient confrontés à des problèmes techniques sur la route, le temps des grands événements religieux comme le Magal de Touba et le Gamou de Tivaouane.


À quelques jours du grand rendez-vous de la communauté musulmane à Touba, la capitale du mouridisme, Alima Ndiaye, présidente de l’Amms appelle les usagers de la route, en particulier, les conducteurs à plus de prudence sur la route. La prudence passe, selon elle, entre autres, par des visites techniques des véhicules devant emprunter la route du magal, du respect du Code de la route, de l’équipement des véhicules de deux triangles. Mais, elle a aussi invité les conducteurs des transports en commun à ne surtout pas forcer les choses, à se reposer en cas de fatigue ou de sommeil.


« On demande aux conducteurs de rouler en douce et que tous ceux qui seront en panne mettent un triangle devant et un autre derrière leur voiture. C’est pour que tout le monde puisse voir la voiture en panne avant d’arriver à sa hauteur. On demande solennellement au chauffeur de respecter le Code de la route et d’éviter tout danger pouvant susciter des accidents », recommande-t-elle.


« Certaines bonnes volontés… »


« Le nombre de mécaniciens qui se déplacent pendant ces événements dépend uniquement de notre budget. Si on a assez d’argent, on amène entre 50, 75 ou même 100 mécaniciens. Au cas contraire, nous amenons entre 35 et 40 mécaniciens. Vous savez, nous sommes des bénévoles. On fait tout gratuitement. Nous n’avons que nos cotisations mensuelles se chiffrant à 2 500 FCFA par personne comme ressources financières. C’est la seule raison qui nous pousse à demander le soutien des bonnes volontés. Mais, il nous arrive également de proposer des partenariats et de solliciter des appuis. Ce, pour bien mener notre travail », indique-t-elle.


À moins d’une semaine du Magal, Alima qui s’est entretenue avec Seneweb, renseigne qu’« au jour d’aujourd’hui, certaines bonnes volontés ont déjà réagi. Ces fonds collectés nous aident parfois, mais on n’a pas toujours tout ce qu’il nous faut. Ce n’est pas seulement les vieilles voitures qui tombent en panne même les véhicules neufs le sont parfois. Il arrive, dès fois qu’on rencontre des conducteurs qui ne peuvent même pas changer un pneu crevé ».


Travaillant dans le bénévolat, à l’occasion du Magal et du Gamou, elle a magnifié au nom de ses collègues, le soutien de la tutelle. « Nous avions un problème majeur : c’était le fait qu’on ne pouvait pas savoir ce qui causait les pannes. On était obligé de ramener les voitures en panne à Dakar pour pouvoir la réparer. Mais, maintenant cela est de l’histoire ancienne avec le soutien du ministre de l’Artisanat, Mamadou Talla, qui a mis à notre disposition des appareils de diagnostic ».


Cependant, elle rappelle à Abdoulaye Daouda Diallo, les « Pick up » qu’il leur avait promis l’année dernière. « Il nous avait promis des voitures, mais jusqu’à présent, on n’a encore rien vu. N’empêche, on garde l’espoir. Le carburant aussi nous pose problème. Pour le transport du personnel, c’est Dakar Dem Dikk qui s’en charge en général en nous donnant des bus. On a aussi parfois le soutien de l’Ageroute Sénégal et d’autres sociétés. Les allers-retours sont trop difficiles, mais on est obligé de le faire, car nous avons opté pour des dépannages gratuits. Donc, on a l’obligation de trouver les chauffeurs qui sont dans besoin où qu’ils soient », confie-t-elle.


Auteur: seneweb News - Seneweb.com

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (8)


Baye Fall En Novembre, 2015 (14:45 PM) 0 FansN°: 1
DONNEZ LES N° DE TELEPHONE QU'ON PEUT VOUS JOINDRE
Anonyme En Novembre, 2015 (15:08 PM) 0 FansN°: 2


Respectez le code de la route ne suffit pas Madame.

1/ Il faudra veiller à disposer de pneumatiques bien gonflés et une roue de secours.

2/ Veiller au bon fonctionnement du système de refroidissement.

Et enfin changer vos plaquettes de frein ! et vidanger les système.



Après s’attaquer au code de la route : éviter la surcharge, boucler la ceinture de sécurité et rouler à droite et à 90km heure, tout en respectant les distance de sécurité.

Mais c’est quoi 300km !!!!!!

Mouride Sadikh En Novembre, 2015 (15:54 PM) 0 FansN°: 3
ça ne sert à rien de construire des brigades de gendarmerie et de ne pas y affecter des hommes intègres, honnêtes et travailleurs.



Avec toutes les forces de sécurité déployées à Touba, il y a toujours l'insécurité depuis le départ du Commandant DIALLO.



Ramenez nous commandant DIALLO



Touba n'a jamais eu un commandant aussi intègre, disponible, travailleur et efficace.
Tangh Khol En Novembre, 2015 (17:05 PM) 0 FansN°: 4
Les chauffeurs ne savent pas distinguer ou ne respectent la signalisation horizontale à savoir les lignes continues et discontinues. Sur une route à trois voies, seul l'usager qui a la ligne discontinue à sa gauche a le droit de dépasser et l'autre usager venant en sens inverse qui a une ligne continue à sa gauche est interdit de dépasser alors que les usagers dépassent sur toutes les lignes. voila un comportement qui sévit sur la route et qui peut provoquer de graves accidents. Vous pouvez vérifier ce phénomene sur la route allant de Diamniadio à Thiés.

Ca me fait trés mal lorsque je voyage sur cette axe. BON MAGAL :sunugaal:  :frustre: 
Reply_author En Novembre, 2015 (17:54 PM) 0 FansN°: 1
c'est tout à fait vrai ce que vous dites bcp de conducteurs ne font pas la différence entre ligne continue et discontinue
Anonyme En Novembre, 2015 (19:57 PM) 0 FansN°: 5
Ce que je recommande à ces mécaniciens: quittez les rues et allez créer des ateliers dignes de ce nom!
Anonyme En Novembre, 2015 (20:59 PM) 0 FansN°: 6
DES MORTS ENCORE DES MORTS
Anonyme En Novembre, 2015 (14:54 PM) 0 FansN°: 7
De rouler en douce....lol



Pour respecter le code de la route, il faudrait déjà le connaître !!! Ce qu'aucun sénégalais ne connaît !!!



Des appareils de diagnostic !! Mdr !



A quoi servent.les.contrôlés techniques si les réparations nécessaires ne sont pas faites !!!



Le.Sénégal c'est du grand n'importe quoi !!!
Anonyme En Novembre, 2015 (15:00 PM) 0 FansN°: 8
Les triangles de signalisation.....Mdr !!! Personne ne sait comment ils faut les mettre ni à quelle distance du véhicule les poser ! Dit moi à quoi sert un triangle poser au cul du véhicule en panne ???



Es ce qu'un seul sénégalais sait se qu'es un "WARNING" !!!



Personne ne sait utliler les lumière de son véhicule...les senegalis prennent leur voiture pour un arbre de noël.....on allume.toute les.lumière..mon appuis sur tout les boutons ! Antibrouillards avant ! Antibrouillards arrière !







Vous.ne.connaissez rien...que dal ! Dara !

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]