Pape Diop sur l'arrestation de l'Ex-président Tchadien : « Karim Wade a été arrêté de la même manière que Habré. Il faut que cela cesse »

  • Par : SenewebNews | Le 05 juillet, 2013 à 08:07:55 | Lu 19421 fois | 69 Commentaires
content_image

Pape Diop sur l'arrestation de l'Ex-président Tchadien : « Karim Wade a été arrêté de la même manière que Habré. Il faut que cela cesse »

Le leader de la convergence démocratique Bokk Guiss Guiss, Pape Diop, s'est dit « outré » à la manière dont l'ancien président tchadien a été arrêté chez lui.


« Monsieur Habré est un citoyen sénégalais. Bien que les actions qui lui sont reprochées ont été menées au Tchad, lorsqu'il était le présent de la République.


Mais il vit ici depuis 23 ans maintenant. C'est un citoyen à qui on peut faire parvenir une convocation de la manière la plus normale », a-t-il disserté.


L'ancien maire de Dakar à avancé que c'est de cette même manière que Karim Wade a été arrêté. « Nous sommes dans un pays de droit. S'il avait reçu une convocation à cette époque-là, il aurait répondu », dit-il.


Dans les colonnes de La Tribune, l'on apprend que selon Pape Diop, ces pratiques sont commandées par le diktat des pays développés. « Au départ, soutient-il, Hissène Habré a été incriminé par l'Union européenne et la Belgique. Il y a aujourd'hui les pays comme les États-Unis ».


L'ancien président du Sénat a par ailleurs rejeté tout procédé consistant à « nous donner des miettes dans le cadre des coopérations ».



SenewebNews

Articles similaires

Commentaire (39)


Toto En Juillet, 2013 (09:02 AM) 0 FansN°: 1
Personne n'ignore cette vérité. Mais puisque les 100 sont du côté du pouvoir :down: 
Xeme En Juillet, 2013 (09:50 AM) 0 FansN°: 1
90% de l’intelligentsia sénégalaise de 2012-2013 a accepté de se  prostituer. il n y a pas une autre façon de définir cette triste réalité. pour manger à leur faim, par peur de la dictature médiatique qui accuse de sorcellerie toute personne qui pense différemment (alors qu'elle pense selon ce 'elle est payée), par peur du lobby france-afrique (la force des bolloré qui peuvent activer un bourgis pour affirmer qu'il vous a convoyé des prostitués), par peur de perdre la dépense quotidienne, pour ces raisons l'intelligentsia sénégalaise s'est assis et sur la vérité et sur la production intellectuelle. ce qui explique qu'un vieux a dit : "bou ma dellouwoone ndaw, douma djannga dara. dofdoflou rek". quand des illettrés sont propulsés ministres et tous les médias se courbent à leurs pieds, quand des fumeurs de chanvres indiens agresseurs sont érigés en model pour la jeunesse (avec des visites de ministres de la france et des félicitations d'obama), quand il n'y a pas une voix intellectuelle pour crier haut et fort : halte à la pourriture !, c'est là des signes que le sénégal, notre cher sénégal plonge dans les abysses de la négation de l'humain.
Douwa En Juillet, 2013 (10:16 AM) 0 FansN°: 2
ne nous emmerde pas pape diop tu a peur c est pourquoi tu parle ainsi pck toi aussi tu es sur la liste des malfaiteur la loi s aplique a tou le monde habré est un tueur karim est un voleur
Mmg En Juillet, 2013 (17:18 PM) 0 FansN°: 3
a la fin tous les chefs d'états africains sont des marionnettes.... thimmm...
des esclaves à la solde de leurs maîtres blancs...
je demande qu'est-ce que j'ai à dieu pour atterir dans un continent pareil... thimmm bilay maléne bagne...
walay ndeyssane...
Ngorsarr En Juillet, 2013 (09:10 AM) 0 FansN°: 2
Au lieu d'aller libérez les otages qui sont en Casamance, ils attrapent des politiciens. franchement le GIGN peut mieux faire.
Ba2 En Juillet, 2013 (09:14 AM) 0 FansN°: 3
Mais où sont les anciens soit-disant gardiens de la constitution et des droits de l´homme? Ils sont tous devenus aphones.
Vraie En Juillet, 2013 (11:04 AM) 0 FansN°: 1
wade l'avait dit c'etait des ppoliticiens deguisés en societé civile ou autre.aujourdhui ils sont aperistes. celle qui m'a dessu le plus c'est penda mbow
Paranoya En Juillet, 2013 (09:25 AM) 0 FansN°: 4
Pape Diop se sent peut - être menacé ou ne sent pas en sécurité , Ousmane N gom aussi avait été cueilli à Kolda , la force et la surprise au service des arrestations des barons ...
Nimble Mind En Juillet, 2013 (09:31 AM) 0 FansN°: 5
comment ca "un citoyen senegalais". un demandeur d'asile ne peut pas prendre la nationalite de son pays d'accueil tant que les choses qui lui sont reprochés ne sont pas elucidés.  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha: 

et puis Monsieur Diop, connait tu un certain Gukuni Wedei?
Diakhassé En Juillet, 2013 (12:34 PM) 0 FansN°: 1
qui est wedei ? inconnu au bataillon, de même que ''gukuni'' !
bayyilène ''marirando''
habré est bien sénégalais !
comment ? c'est au sénégal d'élucider cela avant de traduire
un de ses enfants dans une juridiction étrangère !
la seule fate de habré, son nationalisme !
mais il y'aura toujours des gens ''youy lèkke tji gaalo khadj'' d
es occidentaux pour essayer de les justifier ''comme voix crédible''
Nimble Mind En Juillet, 2013 (21:28 PM) 0 FansN°: 1
si tu ne connais pas gukuni weddei, tu es disqualifié pour parler du probleme tchadien. khaddafi-gukuni et hissen habre etaitent les trois protagonistes de la crise tchadienne. tu peux parler de habre comme peut etre ton gentil voisin a ouakam mais ne t'aventure pas en politique international
Douwa En Juillet, 2013 (10:20 AM) 0 FansN°: 6
pape ne nous emmerde pas tu a peur toi ausi c est pourquoi tu parle ainsi pck tu es sur la liste des malfaiteur la loi reste la loi nul ne va echapé a la justice habré est un tueur et karim un voileur
Lebon En Juillet, 2013 (10:34 AM) 0 FansN°: 7
kan même modérons nos propos. Deug; tu dois avoir honte de toi. insulté est indigne d'un bon croyant. surtout une autorité comme le président de la république. faisons de ce toile notre arbre à palabre ou chacun donne c idée sans insulte. merci. bravo à mr GADIO. Maître est plus qu'un père pour lui, idy, Maky, pape diop etc.........

Magnifier les actions de Maître ne fait que les bonifier.
Shekhou En Juillet, 2013 (10:53 AM) 0 FansN°: 8
Pape Diop a très franchement RAISON ! Il faut arrêter ce cirque de discours creux sur la transparence et la bonne gouvernance. Rien de tout ça ne connait l'ombre d'une pratique sous le magistère de Maky Sall. Au contraire on nous sert plutôt des plats réchauffés comme ce meeting avec les femmes sur l'esplanade du ...Palais de la République !!! Quelle honte pour celui qui, le 23 juin 2011, a crié avec le peuple sénégalais: "PLUS JAMAIS DE WADISME AU SENEGAL !". Et comme si cela ne suffisait pas, on n'est en train de brader l'honneur et la dignité qui ont fait la fierté des Sénégalais. En témoigne l'arrestation et l'emprisonnement de Hissène Habré, sous la pression des Européens et des USA. Abdou Latif Coulibaly doit être malheureux, lui le pauvre ministre de la promotion de la bonne gouvernance, qui aura du mal à regarder dans le rétroviseur pour lire les nombreux articles qu'il a écrits dans Sud Quotidien pour fustiger les prétentions de la Belgique de Léopold II à se prévaloir du respect des droits de l'homme... Au moins sur ce plan-là, chapeau à A. Wade qui, une fois n'est pas coutume, mériterait ainsi les envolées laudatives de Ibader Thiam pour avoir su refuser habillement de se soumettre au diktat des "Européens" pour humilier les Noirs !

De même, notre cher ministre de la promotion de la bonne gouvernance devrait être au plus mal dans sa peau face à la nébuleuse...transparente et au népotisme ethnico-clanique (en couleur !), qui...
Aston En Juillet, 2013 (10:55 AM) 0 FansN°: 9
La police a ses propres méthodes, laissez la travailler. Le jour ou la police fera une bavure en allant chercher qqu'un pour le déférer, vous serez le premier à vous en offusquer...... basta
Youss En Juillet, 2013 (11:09 AM) 0 FansN°: 10
maintenant il l amitie a karim wade conscient du nombre de personnes qui demissionne dans son parti il est obliger de faire plaisir a karim wade. et c est bon pour sa survie politique car il ne represente rien.



Catholique En Juillet, 2013 (11:29 AM) 0 FansN°: 11
Mr PAPE DIOP ne fait que constaté des méthodes pas trop dignes d'un pays soit disant démocratique , il faut se dire la vérité nous sommes un pays indépendant , il faut arreter d'obéir les ordres venants des pays européens ou des américains et tout ça pour plaire à des pays qui en ont rien n'à cirer de notre avenir ou de nos peuples , il faut vraiment que nos dirigeants arretent de lécher les bottes des autres et se mettre au travail pour le bien des peuples et surtout pour le continent africain
Gambel En Juillet, 2013 (12:40 PM) 0 FansN°: 12
je pense qu'il n'y a rien a deplorer a propos de cette methode qu'on a adopté pour arreter ce criminel puisqu'il devait repondre et payer de ces actes horribles depuis, si on pense aux atrocités qu'il a commises, les tortures et les crimes qui sont au nombre de quarante mille lors de son regne au pouvoir donc je voix mal quelqu'un qui se léve pour le défendre .
Dire La Vérité  En Juillet, 2013 (12:41 PM) 0 FansN°: 13
Hissène Habré est soupçonné d'être responsable de la mort de presque 40 000 personnes.





En novembre 1990, à la veille du renversement du régime, 300 détenus politiques ont été exécutés





 Le rapport de la commission d'enquête comptabilise quelque 80 000 orphelins produi sous le régime de HABRÉ



 juillet 2006, le Sénégal est MANDATÉ par l'UNION AFRICAINE pour juger Hissène Habré pour crimes contre l'humanité, crimes de guerre et actes de torture.

C EST PAS LE SENEGAL QUI LE JUGE!!



Ses victimes,LES VICTIMES!! FAMILLES TCHADIENNES !!!se sont tournées vers la Belgique après 4 années d’enquête,pour que soit délivré, en septembre 2005, un mandat d’arrêt international accusant M. Habré de crimes contre l’humanité, crimes de guerre et actes de torture.





Le 15 août 2008, il est condamné à MORT par contumace pour crimes contre l'humanité par un tribunal de Ndjamena.

SANS LE SENEGAL IL SERAIT DEJA MORT!!!!



Monsieur DIOP VOS COMPARAISONS,MENSONGES ET VOTRE SOUTIENT SONT DIGNES DE PROPOS ORDURIERS POUR TOUT CEUX QUI NE REPOSENT PAS EN PAIX 

"DANS LEURS TOMBES" ET "CEUX DANS L ATTENTE DE JUSTICE"



Yallah BAXNA 

 :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn: 
Takou En Juillet, 2013 (15:30 PM) 0 FansN°: 1
tu as raison, certaines personnes confondent

c'est hissene habre qui a accuse par des victimes tachdiens

ce n'est pas senegal qui le juge

la situation pour le senegal est:

juger habre ou l'extrader

le senegal a opté pour le juger depuis wade
Dof Bi En Juillet, 2013 (22:07 PM) 0 FansN°: 2
un tonc a beau sejourn2 dans le fleuve mais il ne sera jamais un caiman
habre est un assassin qui doit etre juge et emprisonne
Archives En Juillet, 2013 (13:05 PM) 0 FansN°: 14
ARCHIVES:



«Manifestement, le Sénégal se moque des victimes, des Nations unies et de l’Union africaine dans cette affaire » a déclaré Abdourahmane Gaye, victime sénégalaise qui a survécu 10 mois dans les geôles de la police politique de Habré. « Est-ce que les autorités sénégalaises protègent l’impunité de Hissène Habré ?»

«Le moment est venu de faire la lumière sur le jeu sordide du Sénégal qui consiste à poursuivre des manœuvres dilatoires depuis 9 ans afin d’éviter à Hissène Habré de comparaître devant la justice», a déclaré Alioune Tine, Président de la Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l'Homme (RADDHO) basée à Dakar. «Comment comprendre que l'Etat sénégalais continue à défier de façon hautaine la décision de l'Union Africaine et des Nations unies depuis 2006? L’immobilisme absolu du Sénégal, un an après la plainte des victimes, est révélateur de l’absence totale de volonté politique dans cette affaire.



Le Sénégal voudrait pousser les victimes de Hissène Habré à saisir une juridiction occidentale qu’il ne s’y prendrait pas autrement.»
Dire La Vérité  En Juillet, 2013 (13:25 PM) 0 FansN°: 15
Hissène Habré est soupçonné d'être responsable de la mort de presque 40 000 personnes.





En novembre 1990, à la veille du renversement du régime, 300 détenus politiques ont été exécutés





 Le rapport de la commission d'enquête comptabilise quelque 80 000 orphelins produits sous le régime de HABRÉ



 juillet 2006, le Sénégal est MANDATÉ par l'UNION AFRICAINE pour juger Hissène Habré pour crimes contre l'humanité, crimes de guerre et actes de torture.

C EST PAS LE SENEGAL QUI LE JUGE!!



Ses victimes,LES VICTIMES!! FAMILLES TCHADIENNES !!!se sont tournées vers la Belgique après 4 années d’enquête,pour que soit délivré, en septembre 2005, un mandat d’arrêt international accusant M. Habré de crimes contre l’humanité, crimes de guerre et actes de torture.





Le 15 août 2008, il est condamné à MORT par contumace pour crimes contre l'humanité par un tribunal de Ndjamena.

SANS LE SENEGAL IL SERAIT DEJA MORT!!!!



Monsieur DIOP VOS COMPARAISONS ET VOTRE SOUTIENT SONT DIGNES DE PROPOS ORDURIERS

POUR TOUT CEUX QUI NE REPOSENT PAS EN PAIX 



"DANS LEURS TOMBES" ET "CEUX DANS L ATTENTE DE JUSTICE"



Yallah BAXNA 

 :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn: 
A Dire La VeritÉ En Juillet, 2013 (13:30 PM) 0 FansN°: 16
A DIRE LA VERITÉ JE VAIS TE LA DIRE TA VERITÉ : - BUSH QUI EST RESPONSABLE D´UN MILLION DE MORTS EN IRAK C´EST DIRE LA VERITÉ - SARKOZY PLUS DE 800 000 MILLES MORTS EN LIBYE C´EST DIRE LA VERITÉ - EN AFGHANISTAN PRESQUE AUSSI UN MILLION DE MORTS C´EST DIRE LA VERITÉ MAIS CEUX LA PERSONNE N´EN PARLE PARCE QUE SE SONT DES SAINTS MAIS LORSQUE IL S´AGIT D´UN AFRICAIN VOUS VERSER TOUS VOTRE VENIN DE HAINEDESSUS CE VENIN DE HAINE VERSER LA SUR BUSH ET SARKOZI SI TOUTEFOIS VOUS AVEZ DES COUILLES.......IBLISS DEBY QU´IL NE SE RÉJOUIT PAS TROP TOT PARCE QUE LUI AUSSI PASSERA A LA CASSEROLE CERT ASSASSIN CRIMINEL CA C´EST DIRE LA VERITÉ......
Jonh Wayne En Juillet, 2013 (13:53 PM) 0 FansN°: 17
pape Diop ancien president du sénat toi qui à vider les caisses du sénat avec ton beau frére et ton directeur du trésor tu n'as rien à demander à personne reste dans ton coin et attends ton tour devant dame justice

ou est passé le budget du sénat de 2011 tu n'as laissé dans les caisses du sénat que la modique somme de 3.000.000 alors ne donnes à personne aucune leçon de vertu voleur
Golf En Juillet, 2013 (14:06 PM) 0 FansN°: 18
Pour quoi la presse sénégalais parle en ces termes" le dictateur HABRE" ? Qui est ce qui confére le statut de dictateur? Sur quels critéres se basent ils? Vivaient ils au tchad à l'époque? Je pense que c'est injuste dejà pour quelqu'un qui est en procés mais bon si c'est pour faire plaisir aux blancs continuez ils seront content de vous et vous donnerons des medaillon.

L'apartheid a été le crime le plus odieux à part la traite négrière, quelqu'un peut me dire où sont aujourdhui ces auteurs de ce crime contre l'humanité? Pardonner parce que c'est des blancs donc la meilleure race, où sont les auteurs de thiaroye 44? Bah c'était juste une bavure donc pardonner parce que c'est des blancs... Du temps de l'esclavage c'est les noirs qui attrapait leurs propres fréres pour les livrer aux blancs, chers compatriotes dites moi où est la différence ici???? Vous connaissez de rien sur macky sall et le jour où on verra sa propre personnalité et tout ce qu'il manigance pour l'occident ça sera trop car le contrat est dejà signé. GOLF
Aida Diongue Diagne En Juillet, 2013 (14:52 PM) 0 FansN°: 19


Quels bénéfices la banque ayant permis cette transaction en a tirés ? Puisque l’actuel Premier ministre était directeur de ladite banque, qui peut nier qu’il en a tiré des avantages ? Que l’acte commis ne fut pas condamnable sur le plan pénal ou pas n’a aucune espèce d’importance ici : le principe est foncièrement le même ; et il est contraire à la morale et à l’éthique de la bonne gouvernance. Car si Abdoul Mbaye n’avait pas été actionné par les autorités de l’époque, on comprendrait que les banques sont avant tout mues par l’intérêt tant que les sommes reçues ne dépassent pas certaines proportions, mais le problème est qu’il a été effectivement actionné. Imaginons que l’actuel Premier ministre français ait été mêlé à un problème similaire à celui d’Abdoul Mbaye, serait-il encore à son poste ? Les États-Unis sont prétendument décidés à aider le Sénégal à lutter contre la corruption et la concussion, pourtant ce pays qui semble nous servir de repère ne tolère jamais qu’une personne dont l’itinéraire, même dans le privé, a été terni par des suspicions, soit promue à des postes de responsabilité.



Mais le problème d’Abdoul Mbaye est encore plus grave dès qu’on envisage la question en rapport avec le procès Habré que notre pays va abriter. Il n’y a aucun doute que les nombreux crimes commis par l’ancien dictateur tchadien ont des connexions avec l’impunité dont il a joui jusqu’ici. Peut-être même que sans cet argent Habré n’aurait trouvé asile nulle part ailleurs en Afrique et que le peuple tchadien aurait depuis lors soldé ses comptes avec le dictateur. C’est peut-être justement tout le sens de la motion de censure intentée contre l’actuel Premier ministre par l’opposition parlementaire. En effet, la démission d’Abdoul Mbaye de son poste de Premier ministre serait non seulement un signal que le procès ne sera pas un simulacre, mais aussi une preuve de cohérence dans la démarche.



Un signal fort, car nul ne sait ce que la défense de Habré pourrait mijoter en coulisse avec ou contre les autorités politiques ou judiciaires pour éviter au procès d’arpenter certains sentiers périlleux. Une preuve de cohérence, car à moins de circonscrire a priori les limites de ce futur feuilleton judiciaire, on devrait déblayer le terrain pour rendre disponibles toutes les informations pouvant éclairer cette affaire. On ne peut pas prétendre juger un criminel au nom de l’Afrique, avec l’argent des Africains et de la communauté internationale, tout en gardant sur son sol de l’argent spolié par la facilitation d’un ancien directeur de banque aujourd’hui premier ministre. Il n’ya pas de sens à tenir ce procès au nom de la bonne gouvernance, de la justice et de la lutte contre l’impunité et garder à la tête de son gouvernement un homme qui fut partie prenante d’une longue et nébuleuse affaire d’argent ayant permis à un criminel d’acheter sa liberté.

Aida Ndiongue, Rg En Juillet, 2013 (15:01 PM) 0 FansN°: 20
Un signal fort, car nul ne sait ce que la défense de Habré pourrait mijoter en coulisse avec ou contre les autorités politiques ou judiciaires pour éviter au procès d’arpenter certains sentiers périlleux. Une preuve de cohérence, car à moins de circonscrire a priori les limites de ce futur feuilleton judiciaire, on devrait déblayer le terrain pour rendre disponibles toutes les informations pouvant éclairer cette affaire. On ne peut pas prétendre juger un criminel au nom de l’Afrique, avec l’argent des Africains et de la communauté internationale, tout en gardant sur son sol de l’argent spolié par la facilitation d’un ancien directeur de banque aujourd’hui premier ministre. Il n’ya pas de sens à tenir ce procès au nom de la bonne gouvernance, de la justice et de la lutte contre l’impunité et garder à la tête de son gouvernement un homme qui fut partie prenante d’une longue et nébuleuse affaire d’argent ayant permis à un criminel d’acheter sa liberté.
Urgent Urgent En Juillet, 2013 (15:14 PM) 0 FansN°: 21
LA COTE D’IVOIRE FACE AU NOUVEL ORDRE MONDIAL



côte d'ivoire,la côte d’ivoire face au nouvel ordre mondial,franc-maçonnerie,illuminati,skull and bones,témoignage d'un illuminati repenti







Monsieur le Directeur de publication.



Je ne vous déclinerai pas mon identité, juste un pseudo et vous savez pourquoi. Mais le plus important est ce qui va suivre.



Les Africains, particulièrement les Ivoiriens puis les Libyens ignorent le fond de leurs malheurs. Oui ce qu’ils subissent ne date pas de maintenant comme vous vous en doutez.



Ceux qui ont tiré et continuent encore de tirer les ficelles des crises et guerre en Afrique et ailleurs ont tout planifié en attendant le faux pas des leaders comme Laurent Gbagbo et Mouammar Kadhafi. Nous allons ensemble survoler le cas libyen mais aller en profondeur sur le cas ivoirien. La communauté de la haute finance (dirigée et contrôlée par les hommes gris/les illuminatis) dont je faisais partie a une règle simple l’argent et encore gagner de l’argent…



Concernant le plan des illuminatis (dont font parties le CFR, la Commission trilatérale, le mouvement Skrull & Bones, les francs-maçons, la rose croix, ect...) le choix qui s'est porté dans les années 1970 sur Allassane Ouattara depuis qu’il était étudiant en Pennsylvanie aux Etats-Unis avait pour but de remplacer Félix Houphouët Boigny lorsque celui-ci serait vieillissant ou mourant. Nous avons à travers François Mitterrand poussé la création du multipartisme dans l’Afrique francophone. Objectif préparé 18 ans plus tôt, afin de remodeler l’espace politique africain. Nos experts ont déduit que l’application du multipartisme nous permettrait de remplacer la vieille garde politique par une nouvelle.



Pour y arriver il fallait faire chuter les cours mondiaux du cacao et autres matières premières. Ceci pour créer une crise économique et provoquer la colère populaire, pour finalement aboutir au pluralisme d’opinions qui fragiliserait les présidents d’alors qui étaient adulés et respectés comme Houphouët-Boigny. La haute finance n’a pas d’état d’âme. Notre système couvrait les dérapages et crimes de ce dernier (Houphouët-Boigny) tant qu’il nous était utile et en bonne santé. Mais ce dernier ayant découvert trop tard la manoeuvre, a tout fait pour ne pas permettre à Alassane Ouattara d’être au pouvoir. Il a modifié la constitution afin de permettre à Henri Konan Bédié de venir aux affaires bien qu’il soi mal aimé de la population qui voyait en lui un héritier dynastique. Cette situation d’antipathie d’une bonne partie du peuple nous donnait le temps de préparer la chute de Bédié qui s’est avéré un homme faible. Il nous fallait tout simplement jouer sur la fibre ethnique et religieuse pour placer Ouattara au pouvoir quelque soit celui qui était en face.



Créer subtilement le Rdr et en faire un parti ethnique avec des militants que nous savions pour la plupart peu instruits ou analphabètes a été d’une aisance modèle, car plus faciles à manipuler. Nous y reviendrons plus loin. Ouattara étant présenté comme victime par nos médias (Cfi, Tv5, Rfi…), il devint facile de manipuler les militaires ivoiriens du nord tel Ibrahim Coulibaly dit «IB», Issiaka Ouattara, Oumar Diarrassouba etc. Objectif: saisir une situation et créer un mouvement de révolte, placer un homme lige pour une transition et aboutir à une élection truquée comme plus tard en novembre 2010.



Bédié entre-temps tombé le 24 Décembre 1999, le Général Guéï est placé provisoirement à la tête du pays mais plus tard, ce denier retournera sa veste. Deux tentatives de coup d’état contre lui échouent, puis, Laurent Gbagbo vient aux affaires suite à une élection controversée. Nous avons été surpris par la réaction populaire qui a permis de rendre à Gbagbo sa victoire. L’arrivée au pouvoir de cet homme (Gbagbo) que nous avons par l’entremise de Ouattara tenté de supprimer en 1992 lors de la marche de l’opposition du 18 Février de ladite année a fait trembler la HAUTE FINANCE SATANIQUE comprenant LE CLUB DE PARIS, LE FMI, LA BANQUE MONDIALE, LE CLUB DE ROME etc... Le plan pour l’éliminer fut secrètement mis au point en attendant une occasion dorée qui s’est présentée lors de cette marche (18 février 1992). Mais l’humanisme des gendarmes d’alors a gêné la mise à mort de l’homme.



Certes, nous voulions une opposition contre le pouvoir Houphouët afin de l’affaiblir puis le remplacer, mais nous ne voulions pas d’une opposition puissante comme le Fpi avec un leader aussi charismatique qu’incontrôlable comme Gbagbo. Un tel homme au pouvoir suite aux élections de 2000 n’arrangeait pas les affaires des banquiers et les chocolatiers internationaux guidés par les hommes gris (illuminatis). Laurent Gbagbo, un homme qui n’est pas esclave de l’argent et du luxe démesuré est un poison pour ceux qui l’ont finalement eu le 11 Avril 2011. Gbagbo arrive au pouvoir et découvre que le pays dont il tient les rênes n’est pas réellement indépendant, mais pire, les richesses du pays appartiennent à la France qui les gère pour les intérêts de la communauté internationale dirigée par les illuminatis.



Il décide alors de tout remettre à plat concernant les relations entre son pays et la France.



Tout l’argent de corruption à lui offert par les pontes du pouvoir financier français est directement versé dans les caisses du trésor ivoirien. Car disait-il, c’est l’argent des ivoiriens. Crime de lèse-majesté pour les financiers occidentaux, car on ne refuse pas impunément les offrandes de gens qui ont toujours procédé ainsi pour avoir la mainmise sur les dirigeants et les richesses des pays du sud. Non seulement l’élection de Gbagbo nous a surpris, mais il commet le crime d’être incorruptible. Il fallait s’en débarrasser le plus vite possible. Janvier 2001, première tentative qui échoue par précipitation. Septembre 2002 fût préparé au Burkina Faso avec l’appui de Blaise Compaoré, franc-maçon de catégorie esclave, franc-maçon soumis qui respecte les règles criminelles de la cause. Entrainements intensifs des militaires exilés ivoiriens qui échoueront miraculeusement le 19 septembre. Mais tout est réorganisé pour partitionner le pays puis le conquérir petit à petit afin d’affaiblir le pouvoir Gbagbo insoumis, panafricaniste et nationaliste. Mais les combats sont meurtriers malgré le faible équipement des militaires loyalistes. Une ruse est parallèlement organisée pour neutraliser Gbagbo.



1- Mise sur pied par la DGSE française d’un commando afin d’assassiner des personnalités plus ou moins importantes (le comédien Camara dit «H», le Docteur Dacoury, frère du rebelle Dacoury Tabley, Guy André Keiffer etc…) pour faire accuser Gbagbo avec des supposés escadrons de la mort fabriqués de toute pièce par les services secrets français.



2- Les accords de Marcoussis pour le dépouiller de son pouvoir gênant. Là encore, Gbagbo se montre habile politicien et déjoue tous les pièges qui lui sont tendus.



L’armée ivoirienne qui se rééquipe ne rassure pas les intérêts occidentaux car les soldats loyalistes commencent à surmonter leur peur et sont prêts à broyer du rebelle afin de libérer le pays. Voyant la supériorité militaire loyaliste se forger et gagner du terrain, un traité de paix est provoqué et signé pour stopper la belligérance.



Comment stopper les achats d’armes que Gbagbo opérait, telle devenait l’objectif à court terme pour les illuminatis.



Nos experts composés de la DGSE française, de la CIA américaine et du Mi5 britannique en liaison avec les services secrets burkinabé, maliens et sénégalais se mettent au travail pour trouver une solution afin de verrouiller militairement l’armée loyaliste appelée FDS-CI.



La première trouvaille est une marche organisée par l’opposition en Mars 2004. Le but était de pousser Gbagbo à massacrer le maximum de «civils» (infiltrés pour l’occasion, de rebelles) et permettre ainsi à l’Onu (qui est l’arme diplomatique des illuminatis) de sortir une résolution d’embargo sur la Côte d’Ivoire. Mais pour y parvenir, une commission d’enquête fût dépêchée afin de produire un faux rapport qui allait justifier l’embargo. Une fois de plus, Gbagbo sent le piège et produit un contre rapport juridique qui bat en brèche les arguments de la commission de l’Onu. Quel est cet homme qui réussi à bousiller un plan bien pensé et aussi couteux que cette marche où nous avons bien manipulé les partis d’opposition avec leurs chefs cupides avides de pouvoir?



Dans la colère certains services secrets proposèrent l’élimination physique de Gbagbo.



Mais ce projet fût abandonné pour raison de guerre civile qui n’arrangeait pas nos affaires.



Avec un monsieur comme Blé Goudé à la tête d’une forte jeunesse nourrie à la sève nationaliste, sans oublier les militaires loyaux, il ne fallait pas prendre de risques.



L’occasion rêvée s’est présentée lors de la tentative de libérer le territoire avec «l’opération César», où une agression de l’armée Fds-ci a été simulée pour détruire les aéronefs loyalistes et procéder à un coup de force pour renverser Gbagbo. Là encore, échec et mat, qui s’est achevé par le massacre de nombreux civils par l’armée française. Cap a alors été mis sur la fin du mandat de Gbagbo en 2005.



Mais entre temps, vu les manoeuvres du médiateur Sud Africain Thabo Mbéki qui étaient dangereuses pour nous, il fallait le court-circuiter.



Tous les moyens médiatiques furent déployés afin de demander la démission de Gbagbo et permettre la mise sur pied d’une transition. Vous vous en souvenez n’est-ce-pas?



J’en ris encore aujourd’hui car c’était grotesque.



Mais il fallait quand même essayer. Cette manoeuvre ayant échouée, l’objectif fut d’attaquer à nouveau Gbagbo à travers l’union africaine corrompue, en imposant un nouveau 1er ministre en la personne de Konan Banny.



Le choix de Banny s’est joué sous la pression d’Olusegun Obasanjo l’ancien président nigérian qui est aussi franc-maçon.



Banny nous paraissait plus pugnace qu’un Seydou Diarra faiblard et aphone. Mais le choix de Banny en décembre 2005 n’avait rien de promotionnel. Nous savions que la population baoulé (qui commençait dangereusement à succomber au charme Gbagbo) en grande partie nostalgique du temps Pdci houphouétiste allait croire à un retour aux affaires du parti. Leur haine allait se consolider contre Gbagbo pour la suite de notre plan.



Banny allait croire en l’appui du Rdr de Ouattara pour faire chuter Gbagbo vu que le Groupe de Travail International (GTI-arme diplomatique) à été mis en place pour la cause. Objectifs: dissoudre l’assemblée nationale, contrôler l’armée, museler les patriotes de Blé Goudé et organiser des élections avec un ficher électoral tronquée sur base d’audiences foraines faussées. Là encore Gbagbo s’en sort avec maestria avec l’appui des jeunes patriotes guidés par Blé Goudé et Eugène Djué. Mais nous avions marqué un point important dans cette défaite. La haine des militants Pdci baoulé pour Gbagbo a ressurgit et s’est consolidée grâce à «la cause» Konan Banny. Cela nous servira pour la suite, car la manipulation est notre jeu favori. La DGSE française au service des Illuminatis organise l’introduction des déchets toxiques dans le but de créer l’émoi et la colère populaire. Le choc subit par l’opinion suite aux effets néfastes des déchets toxiques avait commencé à faire son effet mais une nouvelle fois, Gbagbo prend le dessus car il avait compris la manoeuvre diabolique française.



Pour reprendre la main afin d’effacer l’épisode GTI-Banny-dechets toxiques, Gbagbo initie l’accord politique de Ouagadougou. Nous étions sonnés mais pas vaincus. Il nous fallait «récupérer» l’accord de Ouagadougou car notre pion Blaise Compaoré en était le parrain. Il lui fallait profiter de la confiance de Gbagbo pour vider cet accord de son contenu. En sujet obéissant, il rendait compte à ses maitres après chaque décision importante. Mais il ne fallait pas aboutir au désarmement.



Une fois la circulation des biens et des personnes démarrée, les armes étaient facilement transportables pour les disséminer à travers toute la partie sud du pays. Cela enclenché notre objectif a été de distraire l’opinion. Il fallait faire du bruit concernant l’enrôlement, le listing électoral et exiger la date des élections étant donné que l’opposition a eu la mainmise sur la CEI (Commission Electorale Indépendante) suite à l’accord de Prétoria. Mandat a été donné aux rebelles de récuser ensuite la médiation de Thabo Mbéki. Mais entre temps ce dernier a été poussé afin de permettre la candidature de tous et l’introduction d’un nombre important d’opposants dans la Commission Electorale Indépendante s’il voulait la paix en Côte d’Ivoire. Pour ne pas entacher la crédibilité de sa mission. Il nous fallait avoir le contrôle de la CEI. Pourquoi? Je vous explique les raison: les services secrets on diligenté une enquête secrète pour jauger la popularité des principaux candidats. Résultat: 65.90% en faveur de Gbagbo, 20.08% pour Bédié et 14.02% pour Ouattara. Constatant ce résultat effrayant, Il fallait passer à la vitesse supérieure, c'est-à-dire confier l’enrôlement à un service technique étranger, verrouiller la CEI et procéder à des enrôlements tronqués.



Remarquez que dans les zones qui semblaient favorables à Gbagbo, les centres d’enrôlement ont été mal disposés afin de décourager ceux qui en étaient éloignés alors que les centres sont plus proches des populations du nord majoritairement Rdr. Ordre a été donné pour que les étrangers Cedeao viennent gonfler le nombre d’enrôlés car les votants réels ivoiriens du nord n’étaient pas aussi nombreux comme souhaité. Quand au projet de société de Ouattara pour les élections, il ne fallait pas se casser la tête. Gbagbo avait déjà réfléchi et fait tout le travail à notre place. Il a suffit de changer quelques éléments de son projet pour en faire un semblant de différence. Ce qui fait de celui de Ouattara, une pâle copie du programme de Gbagbo, génialement pensé. Avec une flottille de militants fanatiques et peu avertis, cela passa comme lettre à la poste.



Enfin, lors du cinquantenaire célébré à Yamoussoukro, Gbagbo annonce la date définitive des élections. C’est le top départ pour la grande manoeuvre d’intimidation et de corruption des chefs militaires afin de déstructurer l’armée Fds-ci.



Des hauts gradés tombent comme des fruits mûrs dans la besace. Mais fait inattendu! Beaucoup d’officiers dont le Colonel Major Konan Boniface et le regretté Capitaine Kouadio Timothée, mort à Tiébissou lors des combats du 30 mars 2011 sont approchés, mais résistent fermement. Les milliards de francs CFA proposés ne les ébranlent pas. Ils disent être des hommes d’honneur et que cet honneur n’est pas à vendre. Un choc pour nous! Des militaires négro-africains, qui logiquement doivent s’abaisser à la bêtise ethnique, refusent l’argent, demeurent intègres et nationalistes, tout le contraire du Capitaine Allah Kouassi Léon. Décidément on aura tout vu en Côte d’Ivoire!



Les votes du 1er tour se déroulent et les craintes des dirigeants financiers occidentaux se confirment: Gbagbo est le plus populaire des candidats malgré les manipulations que nous avions opérées, mais pire, Bédié est 2ème avant Ouattara. Ça nous ne pouvions l’accepter et les résultats on été inversés en faveur de Ouattara. Bédié qui demeure un homme faible et poltron se laisse faire. Tous ses biens sont bloqués sans oublier tous les documents qui démontrent ses malversations économiques passées qui lui sont brandis. Bédié soutient alors Ouattara qu’il croyait rouler dans la farine afin que ce dernier amène ses votants en sa faveur au second tour. Il fût pris à son propre piège. C’est la même méthode qui sera appliquée pour le choix des candidats aux prochaines législatives. Vendre et rendre le Pdci inoffensif, ce qui arrange la situation des maitres occidentaux de Ouattara. Au second tour, malgré les appels de Bédié à voter pour Ouattara, le taux de participation est faible. Il fallût gonfler le nombre de votants par rapport aux listings dans les régions du nord non désarmées. Les hommes de Gbagbo à la CEI bien qu’en faible nombre, demeurent extrêmement vigilants.



Les trois (3) jours requis pour annoncer les résultats provisoires sont passés sans proclamation de résultats.



Il fallait opérer un passage en force. Tâche qu’accomplissent les ambassadeurs français et américain.



Une fois annoncés les résultats sur France 24, le reste, nous nous en occupions par médias et ONU interposés.



Gbagbo ne se laisse pas faire pour autant malgré le fracas médiatique des chaînes de télévision et de radios occidentales. Il applique la loi dans toute sa rigueur mais que pouvait-il devant une telle force?



Vu que nous avions réussi à mettre le doute dans l’esprit des populations. Il fallait le présenter comme le mauvais perdant, le dictateur… et ça nos médias s’en sont donné à coeur joie. Mais cet homme ne nous laisse toujours pas tranquille et se met à éveiller les consciences des masses africaines avec des émissions et des débats télévisées transmis à outrance sans oublier une diplomatie qui tournait à plein régime. Les chefs d’état africains sont menacés par les pays occidentaux tenus par les illuminatis. Les vieilles dettes de beaucoup de pays africains, en passe d’être annulées ne le seront plus s’ils n’obéissent pas aux ordres, c'est-à-dire faire tomber Gbagbo par l’Union Africaine, un organisme corrompu, mendiant et squelettique. Il a même été proposé par le président Sarkozy, lors d’une session de l’UA, un droit de véto à l’Onu pour les africains. Du pur baratin pour naïfs.



Entre temps, pendant les tractations diplomatiques avec la CEDEAO, l’Union Africaine, l’Union Européenne et l’Onu depuis Janvier, les forces militaires venues du Sénégal, du Burkina-Faso et du Nigeria commencent à débarquer dans le nord de la Côte d’Ivoire avec armes et logistique.



Officiellement et diplomatiquement, l’option militaire est rejetée, mais officieusement tout est en place.



L’Onu permet la mise en service d’hélicoptères russes de type Mi 24, officiellement pour défendre les civils mais en vérité, ces engins meurtriers sont destinés à ouvrir le passage sur les différents fronts militaires aux combattants rebelles de Ouattara appuyés par les soldats Cedeao.



Lorsque les services secrets conduits par la DGSE française font leur rapport pour dire que tout est OK, les hostilités militaires rentrent alors dans leur phase active après le constat des avancées du commando invisible d’Ibrahim Coulibaly dit IB appuyé par l’armée française et l’Onuci à Abobo, commune favorable à Ouattara. Les différents fronts militaires sont mis en branle. La résistance des Fds-ci est farouche, surtout dans l’Ouest de la Côte d’Ivoire. Les miliciens associés aux Fds donnent du fil à retordre aux forces Cedeao rompues au combat terrestre. Mais chaque fois, les Mi 24 de l’Onuci sont intervenus pour dégager les obstacles. Curieusement, la suite s’est facilitée avec le recul des militaires restés loyaux à Gbagbo. Car pour nous, la guerre devait durer au moins six (6) mois. Ces longs combats allaient nous permettre de massacrer la communauté chrétienne en masse afin d’atteindre une quantité de sang à faire couler pour cause rituelle satanique illuminati.



Le retrait des Fds-Ci a empêché ce carnage parce que la visibilité du terrain allait dévoiler ce génocide religieux. Les intenses prières chrétiennes ont un rôle néfaste contre les illuminatis qui sont, eux, adorateurs de Lucifer. Ce plan a été déjoué on ne sait comment. Mais il fallait continuer sur Abidjan où les Fds se sont regroupés pour engager la bataille ultime. L’entrée à Abidjan des Frci, appuyés par la force licorne et l’Onuci s’est soldée par un échec cuisant avec la perte d’au moins 80% des forces rebelles-Cedeao sans oublier des soldats Onuci et Licorne morts au combat. Ce fut un véritable massacre de la part des Fds-Ci qui ont subitement pris le dessus malgré le commando invisible d’Ibrahim Coulibaly. Nicolas Sarkozy est sommé par les banquiers occidentaux de passer à la vitesse supérieure. C’est alors que tous les hélicoptères sont déployés contre les militaires ivoiriens.



C’est le pilonnage tous azimuts pour affaiblir les positions des Fds-ci conduites par les vaillants chefs militaires que sont le Colonel Major Konan Boniface, Le Général Dogbo Blé, feu le Colonel Major Gohourou, le Commandant Abéhi et bien d’autres qui contrairement à beaucoup de gradés des Fds-ci, ne se sont pas vendus aux forces occultes qui sont les maitres de la Banque mondiale et du Fmi, mandants d’Alassane Ouattara. Mais vu les corps des jeunes, massacrés par les hélicoptères français autour de la résidence du Chef de l’Etat Laurent Gbagbo, vu que l’armée française a détruit quasiment toutes les armes de pointe des soldats ivoiriens, Laurent Gbagbo décide de se livrer en demandant d’abord aux soldats d’arrêter de combattre et de se mettre en sécurité car dit-il, c’est lui que la communauté internationale veut. Malgré eux, le coeur meurtri, les combattants Fds-ci se retirent et vont se mettre en sécurité où ils peuvent. Le 11 Avril, un autre miracle se produit. Laurent Gbagbo qui devait être tué selon le plan, s’en sort vivant et est fait prisonnier. La communauté internationale est malheureuse mais fait dire à travers ses médias tels France 24 (qui comme les autres médias occidentaux, ont une mission de bourrage de crânes à travers le mensonge savamment distillé aux populations) que Laurent Gbagbo doit être bien traité. Leur peur est que Gbagbo devienne un héros vivant. Ce qui est bien le cas aujourd’hui.



Un petit pays comme la Côte d’Ivoire qui tient tête à tout un système (la haute finance internationale), qui a poussé la communauté internationale à la faute en l’obligeant à faire la guerre au vu et au su de tous. Cela a permis aux jeunesses africaines de comprendre définitivement qu’on les a prises pour des idiotes depuis toujours et que leurs pays ne sont pas véritablement indépendants comme on tente de le faire croire avec des fêtes d’indépendance célébrées chaque année.



La communauté internationale se sent affaiblie car Laurent Gbagbo l’a poussée à se dévoiler en plein jour alors que par le passé tout était déguisé et les peuples manipulés n’y voyaient que du feu. Quand j’ai vu cet homme de plus près à l’Hôtel du Golf suite à son arrestation, quand j’ai lu dans sons regard si profond, certes rempli de déception, je n’y ai pas aperçu de signe de défaite, de peur ni de faiblesse.



Oui, assurément c’est un grand homme, incorruptible et par-dessus tout, un génie de la politique jamais vu en Afrique depuis un certain Patrice Lumumba. Quand son regard à croisé le mien alors que les badauds fanatiques d’Alassane Ouattara le couvraient d’injures de toutes sortes, j’ai compris que le combat que mène cet homme n’est pas terminé même s’il mourrait ce jour où il fut arrêté.



Gbagbo n’a pas été tué physiquement, mais la communauté internationale voulait se rattraper autrement. La trouvaille, c’est la Cour pénale internationale (Cpi) qui doit servir à abattre l’homme définitivement. Le procureur Ocampo a reçu pour cette tâche, 1.000.000$ versés par les services de l’ombre de la communauté internationale sur un compte offshore aux Bélizes qui est un paradis fiscal pour le blanchiment d’argent. Gbagbo en prison au Nord, le régime Ouattara demeure fébrile et ne rassure pas du tout car l’image du leader charismatique écroué gauchement, continue d’avoir un impact sur les populations africaines. Son transfèrement précipité à la Cpi avait pour objectif d’abattre moralement ses soutiens militants et pousser les partis politiques qui lui sont proches à abandonner la course aux législatives.



Mais, coup de théâtre, sa première comparution à la Cpi s’avère un poignard dans le ventre de la communauté internationale qui comprend alors tardivement qu’elle a affaire à un homme d’une dimension à nul autre pareil. Un individu, qui a été maltraité, humilié et détenu dans des conditions inhumaines, réapparaît à la face du monde, requinqué, plus combatif que jamais avec comme cerise sur le gâteau, une intervention magistrale qui a fait l’effet d’une bombe. Dans toute l’Afrique, l’espoir des jeunes africains refait surface et se décuple. C’est les débats pleins d’ardeur qui reprennent leur droit dans les quartiers des capitales africaines. En face, la communauté internationale se sent ridicule face à un seul homme qui incarne l’espoir politique de tout un continent avide de liberté et de démocratie sans influences extérieures. Elle se sent coupable de n’avoir pas assassiné ce Gbagbo qui les a poussés à révéler au grand jour toutes leurs combines.



Côté Côte d’Ivoire, les nouvelles consignes françaises sont les suivantes: étouffer la presse «bleue», proche de Gbagbo par tous les moyens afin de l’empêcher de faire un travail de communication efficiente et redonner de l’espoir aux ivoiriens, l’empêcher d’assurer son travail d’éveils des consciences pour maintenir la flamme patriotique.



Manoeuvres rondement menées à coup de sanctions du Conseil national de la presse (CNP) dont c’est la mission principale sous l'oeil bienveillant du ministère de l’intérieur qui est suivi à son tour de très près par les services secrets français. Ceci avec des arguments fallacieux basés sur l’esprit d’une pseudo réconciliation et la «paix».



Au niveau international la consigne claire est d’étirer le procès de Gbagbo en longueur à la Cpi avec de multiple reports afin d’émousser l’espoir des jeunesses patriotiques africaines. La remplaçante du procureur Ocampo, le futur procureur Fatou Bensouda de race noire, a été approchée avec le double du gain (2.000.000 $) de son prédécesseur pour finir le travail d’accusation. Le choix d’un procureur de race noire est stratégique afin de ne pas donner au procès, la couleur raciste que tout le monde africain critiquait sous l’ère Ocampo. Sur le terrain ivoirien, l’organisation des législatives a pour objectif de déposséder les ivoiriens de leurs terres, permettre une recolonisation très moderne de la Côte d’Ivoire par la France au profit de la communauté internationale. C’est cela le plan.



Mais la crédibilité de ce scrutin est très largement affaiblie car l’appel lancé par le parti de Gbagbo provoque la non participation des ivoiriens au vote du Dimanche 11 Décembre 2011. Il faut alors truquer les résultats et donner un chiffre de taux de participation erroné. En vérité, le réel taux de participation est de 16% et non 36% qui sont purement mensongers. Encore une victoire à l’actif de Laurent Gbagbo. Oui assurément, Gbagbo n’est pas comparable à Alassane Ouattara qui est fabriqué et tenu en laisse par la France et les puissances étrangères. Cet homme, Gbagbo, s’est fait lui-même sans appui extérieur. Il croit en l’Afrique alors que Ouattara aide à piller la Côte d’Ivoire avec des gros contrats offert à des entreprises burkinabè comme par exemple le marché de 25 milliards pour la réfection du quartier d’Abobo donné à une entreprise du pays de Blaise Compaoré. Les plus gros marchés sont réservés aux entreprises françaises pour le compte de ses maîtres de la communauté internationale. Mais rien n’est tard puisqu’un esprit nouveau est né depuis l’an 2000 et n’est pas près de s’éteindre. Un homme appelé Laurent Gbagbo, que je n’aime pas (ce n’est pas obligatoire), c’est vrai, mais que je respecte, a pensé un projet de société révolutionnaire qui à terme devait faire de la Côte d’Ivoire et de la sous-région une puissance économique et industrielle avec sa propre technologie tenue et conduite par les africains eux-mêmes. Il a contribué à la mise sur pied du premier satellite africain RASCOM, qui du coup rendait l’Afrique autonome au niveau Télécommunication et informations.



Sa politique de transformation des matières premières allait enrichir et rendre puissants économiquement les paysans qui allaient se voir doter de moyens techniques de dernières générations.



Il avait pour objectif, le montage d’abord de véhicules de transport avec pour finalité d’en construire localement avec les ingénieurs sortis de l’INP-HB. Et plus encore, il a entamé une ingénieuse politique de désendettement (PPTE) de son pays pour finalement aboutir à une autonomie basée sur les propres ressources ivoiriennes. Ce désendettement avait pour objectif de mettre à l’abri du besoin la majeure partie des travailleurs ivoiriens en augmentant drastiquement tous les salaires d’au moins 65%, en plus de mettre tous les moyens économiques à un niveau où la jeunesse pouvait comprendre qu’il ne faut pas mettre ses espoirs dans l’immigration massive en Occident. C’est l’un de ses plans secrets que nous avons découvert. Ça, la communauté internationale ne pouvait l’admettre. Pour mettre fin à cette vision, ses propres frères, égoïstes, avides de richesses faciles, de postes politiques honorifiques, afin de jouir de la vie se sont vendus au diable et l’on renié.



Mais comme je l’ai dis précédemment, cet homme digne de respect appelé Laurent Gbagbo, a suffisamment enseigné et nourri politiquement les jeunesses ivoirienne et africaine pour continuer le combat car je vous informe que la communauté internationale, au-delà de toute fanfaronnade, a beaucoup de faiblesses. Je sais de quoi je parle et je ne dis pas n’importe quoi. Quand à Alassane Ouattara, tous les documents compromettants le concernant ont été archivés pour le faire chanter le moment venu. Au-delà de tout ce que je viens de vous démontrer, je vous suggère d’exploiter votre intelligence à fond dans la combativité et vous verrez que ces hommes politiques qui sont guidés par les dirigeants de la haute finance qui conduisent la communauté internationale ne sont que des hommes comme vous. Ils ne sont pas plus intelligents que vous comme le croient bêtement beaucoup d’africains adeptes de la paresse, de la mendicité et de la fatalité. Je suis de race blanche certes, mais il est stupide de croire qu’on est plus intelligent que les autres races. Les chinois nous ont prouvé le contraire.



C’est votre tour aujourd’hui. Gbagbo vous a montré le chemin et libre choix à vous de finir le travail ou l’abandonner par faiblesse, négligence et paresse. Humblement, je vous soutiens et je vous encourage à bien vous organiser pour que la vérité éclate à la Cpi et que Gbagbo ne soit pas assassiné scientifiquement comme sait si bien le faire la communauté internationale.



Au-delà de ça, comme Martin Luther King, une main africaine risque d’être payée pour faire le sale boulot d’élimination physique. Priez beaucoup mais agissez aussi beaucoup avec intelligence, ardeur et sans répit malgré les difficultés et épreuves jusqu’à l’obtention de résultats probants. Mais si vous priez beaucoup et agissez moins, alors vos prières s’avèreront inutiles. Car la prière sert à vaincre ce qui est invisible et c’est les actes qui obtiennent physiquement ce qui est obtenu dans le spirituel. C’est simplement ce que font les illuminatis dont je faisais partie. Ils adorent Lucifer et agissent de même dans le réel pour des résultats concrets.



Prières et actions intelligentes sans émotions pour une victoire certaine, voici le secret.







Par un ILLUMINATI repenti.
Tchadien En Juillet, 2013 (15:36 PM) 0 FansN°: 22
demandez à IDRIS DEBY OU EST SON FILS PREMIER AMANT SA FEMME
Cheikh Mbacke En Juillet, 2013 (15:50 PM) 0 FansN°: 23
MAIS PAPE DIOP

MAIS PAPE DIOP

MAIS PAPE DIOP



c'est fini la fete,WADE est un corrupteur

tout son gouvernement des corrompus

des bandits,des parasites,des ordures.



35 milliards dans le compte de ousmane ngom à l'etranger.

3 milliards d'impot pardonner à sidy lamine.

avec une enveloppe de 400 millions que ce putain de wade lui a donner durant la campagne.



le PDS tous des agresseurs.

le PDS profitait sur le malheur des citoyens.



le PDS devait prendre comme modele: sur SENGHOR,ABDOU DIOUF? mao-degaulle-sekou toure.
You En Juillet, 2013 (15:56 PM) 0 FansN°: 24
Pape DIOP devrait surtout se taire. Habre a commis beaucoup de crimes de meme que Karim Wade qui a trahi le people Senegalais en abusant de son pouvoir . Pape DIOP lui meme a vider les caisses du SENAT et il fut l'un des premiers anciens membres du Gouvernement qui a accepte de rembourser l'argent vole aux contribuables Senegalais. L'impunite ne doit plus reigner dans ce pays et nul n'est au dessus de la loi.



Pape DIOU tu ne cesse de nous decevoir!
Dire La VeritÊ  En Juillet, 2013 (16:02 PM) 0 FansN°: 25
@GOLF

voici pourquoi



Hissène Habré ancien chef des Forces armées du Nord a renversè Goukouni Oueddei le 7 juin 1982 pour occuper le poste de président de la République.IL SUPRIME le poste de Premier ministre le 19 juin et plusieurs opposants politiques sont exécutés. Habré transforme les FAN en armée régulière , puis crée une POLICE POLITIQUE la Direction de la documentation et de la sécurité (DDS ), responsable de milliers d'enlèvements et d'assassinats politiques.VOILA POURQUOI SOMMAIREMENT ON PEUT LUI DONNER L APPELER UN DICTATEUR

 :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn: 
Thiey Senegalais En Juillet, 2013 (16:34 PM) 0 FansN°: 26
ON DEFEND L´INDEFENDABLE,UN CRIMINEL QUI MERITE LA PRISON A VIE ,CE HABRE ON DEVAIT LE JUGER DEPUIS LONGTEMPS MAIS WADE A LAISSE TRAINER LES CHOSES C EST CERTAIN HABRE L´A DONNE DE L´ARGENT....JE NE RECONNAIS PLUS CE PAYS .....DES VOLEURS DE MILLIARDS SONT DEFENDUS PAR DES MARABOUTS ET DES POLITICIENS ...C ´EST NOTRE ARGENT ...SENEGALAIS REVEILLONS NOUS UN VOLEUR DE MILLIARDS MERITE LA PRISON ........HABRE A BCP TUE
Ntc En Juillet, 2013 (17:54 PM) 0 FansN°: 27
Pape Diop shut up. Il s agit de deux differentes juridictions et de ttes les facons ils sont deux voleurs et criminels de plus tu en es UN. On comprend donc aisement ta reaction. Ton tour Viendra. Just shut up and wait
Kya En Juillet, 2013 (18:18 PM) 0 FansN°: 28
JUSTICE SERA FAITE PAS ICI MAIS PAR LE BON DIEU. REPOSEZ VOUS

Dos Santos En Juillet, 2013 (18:33 PM) 0 FansN°: 29
pape diop tu mens,mieux vaut réglé ton parti qui est a bord d'implosion au lieu de parler sur la'arrestation de habré le criminel.
Weeee En Juillet, 2013 (22:03 PM) 0 FansN°: 30
Na deugue dayam nopi moy bayi sathie yi

ancien vendeur d'essence devenu millardaire apres 2000;  <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
Djbkc En Juillet, 2013 (22:13 PM) 0 FansN°: 31
lorqu'il était " le présent de la République". thiey seneweb
Taistoi En Juillet, 2013 (22:29 PM) 0 FansN°: 32
TOI MEME TU DEVAIS ALLER EN PRISON POUR VOL DE CARBURANT A ESSO KAOLACK DANS LES ANNEES 80 DEJA. TAIS TOI CORNIAUD
Vérité En Juillet, 2013 (22:32 PM) 0 FansN°: 33
Le problème du Sénégal actuellement c'est Maky Sall et personne d'autre car il n'a pas les capacités de diriger le Sénégal .comment il peut parrainer un candidat et laisser un autre dans son gouvernement poser sa candidature. soit il est faible ou il n'est pas respecté ce qui est grave car nous sommes dans un régime présidentialisme. Mais tout ça ne nous surprend guère car Maky sall n'est pas à la hauteur du poste qu'il incarne car il a été élu sur la base de mensonges et de complots avec la complicité d'une certaine presse alimentaire comme le quotidien de Madiambal Diagne et de soro Diop, le groupe Futur Média de Youssou Ndour qui ont vendu leur ame en étant les bouches armées de l'occident au détriment de leur pays. Ce sont des lâches des traîtres des esclaves. Maky Sall ne gouverne pas le pays c'est un robot au palais télécommandé à partir de Paris et de Washington. L'affaire Habré est là qui est une honte pour notre pays jamais Abdoulaye Wade l'aurait accepté. Ou se trouve ces soient disant gens de gauche Abdoulaye Bathily, Amath Dansokho, Ibrahima Sène PIT, Momar Samb du RTAS Penda Mbow, Abdou Latif Coulibaly qui se targuaient de grands nationalistes qui aiment leur pays leur continent, tous sont devenus des esclaves de Maky Sall pour simplement un bonbon dans la bouche c'est malheureux pour le Sénégal.
Dave En Juillet, 2013 (07:08 AM) 0 FansN°: 34
Pape Diop ferme ta gueule waye ahhhhhhhhhhhhhh ..... pourquoi les politicien sénégalais parle pour parler rekkk .... ????
Affaire Dreyfus En Juillet, 2013 (07:09 AM) 0 FansN°: 35
Notre Affaire Dreyfus a nous Africains !

Intellectuels africains, panafricanistes, ceux qui incarnent la dignite africaine, ou etes-vous ?

Hier c’etait ceux que ces SALAUDS d’occidentaux appelaient a tort les rois ou empereurs sanguinaires ou chefs religieux perturbateurs uniquement parce qu’ils etaient contre l’ordre colonial (Samori Toure, Behanzin, Aline Sitoe Diatta, Lat Dior, Alboury Ndiaye, El H Oumar Foutiyou, Ahmadou Cheikhou, Maba Diakhou Ba, Cheikh Ahmadou Bamba Mbacke, El H Malick Sy, Mame Abdoulaye Niass, Moussa Molo, Babemba, Cheikh Hamallah, Thierno Bocar le sage de Bandiagara,etc….). Aujourd’hui, c’est Son Excellence Hissene Habre bien apres les Lumbumba, Modlane du Mozambique, Amilcar Cabral, Thomas Sankara, Sekou Toure et bien sur d’autres qui, eux, ont ete utilises pour les faire tuer froidement dont le colonel, Khadafi, Jonas Sawimbi, etc…. C’est comme si nous n’apprenons et ne comprenons jamais la lecon car, malheureusement, ces esclavagistes utilisent toujours nos propres freres noirs, ces « pretendus blancs aux fesses noires » pour faire le sale boulot pour eux.

L’affaire Habre est note Affaire Dreyfus !

Quels sont les intellectuels africains d’Afrique et de la Diaspora qui oseront parler et ecrire comme l’a fait le Professeur Oumar Sankhare ? Surement pas ces « pretendus intellectuels » vivant des miettes venant des occidentaux. Afrique debout pour dire non, voila qu’on humilie un de tes vaillants fils en la personne du President Hissene Habre ! Encore levons nous et combattons contre l’Affaire Hussene Habre qui n’est rien d’autre qu’une Affaire Dreyfus tropicalisee. Depuis New York, merci a tous.

Affaire Dreyfus "suite" En Juillet, 2013 (07:12 AM) 0 FansN°: 36


Notre Affaire Dreyfus a nous Africains ! "Suite"



C’est comme si nous n’apprenons et ne comprenons jamais la lecon car, malheureusement, ces esclavagistes utilisent toujours nos propres freres noirs, ces « pretendus blancs aux fesses noires » pour faire le sale boulot pour eux.

L’affaire Habre est note Affaire Dreyfus !

Quels sont les intellectuels africains d’Afrique et de la Diaspora qui oseront parler et ecrire comme l’a fait le Professeur Oumar Sankhare ? Surement pas ces « pretendus intellectuels » vivant des miettes venant des occidentaux. Afrique debout pour dire non, voila qu’on humilie un de tes vaillants fils en la personne du President Hissene Habre ! Encore levons nous et combattons contre l’Affaire Hussene Habre qui n’est rien d’autre qu’une Affaire Dreyfus tropicalisee. Depuis New York, merci a tous.

Lo En Juillet, 2013 (07:26 AM) 0 FansN°: 37
Mais obama protege bush and chiney

Nimble Mind En Juillet, 2013 (09:08 AM) 0 FansN°: 38
hissen Habre a ete aide de 1982 a 1990 par Ronald Reagan et tous les occidentaux parce qu'il etait l'ennemi jure de Khaddafi (dans une tentative d'annexion ou khaddafi avait d'ailleurs tort). pendant ce temps, les foutus francais jouaient au couteau a double tranchant. d'une part, ils baisaient les pieds de khaddafi pour que Elf-Aquitaine ait des contrats de petrole en Lybie, d'autre part, ils se presentaient du cote de Tchad comme l'ancien ami colonialiste. The bottom line is: ne jamais coaliser avec l'occident, tot ou tard, tu vas le regretter.   <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
Dioppapa En Juillet, 2013 (09:12 AM) 0 FansN°: 39
Ils sont tous les deux des canailles de la pire espèce.

Et toi, tapette et pédalo, tu es un minable. Tu ne vaux pas "deureum".

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Services

NECROLOGIE

Awa Diallo Mboup

30 Septembre 2006 - 30
Septembre 2012

QUE LE BON DIEU L'ACCEUILLE DANS SON PARADIS

ANNONCES AUTOMOBILES

Nissan - NS

19 000 000 FCFA

Mercedes-Benz S Class

1 500 000 FCFA

Mercedes-Benz S Class

3 000 000 FCFA