PRESIDENTIELLE 2012 Wade-Idy-Karim, la guerre du «plan B»

  • Par : Lobservateur - HAROUNA FALL | Le 16 août, 2011 à 11:08:17 | Lu 35506 fois | 147 Commentaires
content_image

PRESIDENTIELLE 2012 Wade-Idy-Karim, la guerre du «plan B»

La probable invalidation de la candidature de Me Abdoulaye Wade par le Conseil constitutionnel pour la présidentielle de 2012 nourrit deux plans B au sein du camp présidentiel. Le «plan B de Wade» qui fait face au «plan B du Pds».  Une guerre en latence, en attendant le mois de décembre…

C’est le sujet de l’heure. Dans les officines officielles ou officieuses du Parti démocratique sénégalais (Pds) et de quelques-uns des partis-satellites de l’Alliance Sopi pour toujours (Ast), tout le monde - ou presque - planche sur «au cas où…» La (très, très) probable invalidation de la candidature du président de la république pour un 3ème mandat par le Conseil constitutionnel étant prise très au sérieux dans certains cercles libéraux, les «task forces» de Me Abdoulaye Wade et du Pds réfléchissent assidûment aujourd’hui sur les éventuelles solutions de rechange. Sur le profil et l’identité (surtout) de l’homme qui portera la candidature de l’actuel camp au pouvoir. Voire de la famille libérale. Sur un «plan B» tout court.
En public, ils sont nombreux dans le camp de la majorité actuelle à s’égosiller autour de la défense de la validité de la candidature de Me Abdoulaye Wade en 2012. En privé, hors micro, beaucoup de responsables au plus haut sommet du Pds s’interrogent sur la suite à écrire du destin présidentiel de Me Wade. Beaucoup, y compris Me Wade en personne, n’excluent plus l’éventualité d’une inconstitutionnalité de sa volonté de briguer un 3ème mandat et travaillent de plus en plus ardemment à «trouver un plan de sortie qui éviterait l’impasse» aux tenants du régime.  Selon certaines sources bien introduites dans le cercle libéral, le chef de l’Etat Me Abdoulaye Wade a recueilli, en privé, les avis de trois des cinq Sages du Conseil constitutionnel sur la recevabilité ou non de sa candidature en 2012. Et la réponse du «sondage» a été sans appel. «Vous ne pouvez pas vous présenter pour un troisième mandat en 2012. La Constitution ne vous le permet pas», lui aurait-on confié. Compte tenu de la situation politique assez tendue dans son parti, renoncer officiellement à sa candidature créerait une implosion du Pds. Et le chef de l’Etat, malgré les pressions internes et étrangères, ne compte point renoncer à sa candidature tant qu’il bénéficiera de ses compétences mentales et physiques. En fin stratège politique, Me Wade a prévu un «plan B» si sa candidature est rejetée pour retourner la situation…en sa faveur.
«Le plan B Wade-Karim»
Déjà, le ministre-conseiller à la présidence de la République, Awa Guèye Kébé, invité à l’émission «Par conviction» à la 2stv, dimanche dernier, a annoncé la couleur. Sans rentrer dans les détails, il a laissé entendre qu’ils ne sont «pas des nains en politique» et qu’ils ont prévu «un plan B si la candidature de Wade ne passait pas».  Dans le camp libéral, certains «fous du Roi» se sont émus de la sortie, l’imputant à un réflexe malheureux qui survient souvent dans un jeu de questions-réponses avec un journaliste. Mais la frange, plus large et plus lucide face au panorama actuel, y a décelé l’aveu confortant l’existence d’une issue de secours au cas où la volonté du Président de se succéder à lui-même serait étouffée dans l’œuf par le Conseil constitutionnel. «Nonobstant les discours officiels et convaincus servis en public ou aux médias, la vérité est que tout le monde dans le camp présidentiel y pense ou y travaille, parfois individuellement, souvent collectivement, avoue un ponte du Pds et de l’Etat. Le «plan B» est en chantier, c’est un fait.»
Ainsi explique-t-on dans certains milieux politiques libéraux, «Me Wade va maintenir jusqu’au bout sa candidature à la présidentielle 2012, tout en sachant que celle-ci sera sans doute rejetée». L’invalidation de sa candidature par le Conseil constitutionnel sera une aubaine pour le chef de l’Etat de trouver une «porte de sortie honorable» et de «dérouler autrement sa stratégie de dévolution monarchique» au profit de son fils, dont il se soucie au plus haut point de l’avenir au Sénégal. L’invalidation de sa candidature le mettrait dans une position plus ou moins confortable. Celle d’un démocrate qui respecte les décisions de justice. «Je respecterai la décision du Conseil constitutionnel», sérine-t-il  depuis quelque temps, histoire de préparer l’opinion.
Avec le rejet de sa candidature, Wade se retirera de la compétition et se mettra dans une position d’organiser des élections libres et transparentes. Pendant ce temps, confient d’autres sources proches de la mouvance présidentielle, Karim Wade, qui n’a pas encore dit son dernier mot pour la succession de son père (malgré la lettre ouverte adressée aux Sénégalais et dans laquelle il ne dit pas qu’il ne va pas se présenter, mais qu’il combattait la dévolution monarchique), aura fini de se faire investir par un parti de la…Cap 21 comme son candidat. Une candidature qui naturellement sera validée par le Conseil constitutionnel. Et Me Wade va demander aux libéraux et aux alliés du Pds, qui seront ainsi mis devant le fait accompli à 29 jours de l’élection présidentielle, de se ranger derrière Karim. Tout en se disant prêt à mettre ses moyens et son expertise pour la victoire du camp de «Karim Wade et des libéraux abusés». Un «plan B» concocté et mûri par Me Wade qui se heurte aux réticences de la plupart des «historiques» du Pds pour qui «la fin de Wade signifie la fin de Karim, dont la puissance et la pseudo-légitimité actuelles reposent exclusivement sur son père».
«Le Plan B Pds-Idy»
Parallèlement à ce «plan B» du Président, subsiste et se peaufine en vérité un autre «plan B» plus réaliste concocté par certains responsables libéraux très influents avec une base politique réelle, afin de torpiller «le plan de succession des Wade». Selon des sources au cœur de cette guerre de plans, ces responsables libéraux n’entendent en aucun cas se ranger derrière Karim Wade, même s’ils étaient mis devant le fait accompli par leur guide de toujours, Me Wade. «Même s’ils courent les médias en soutenant mordicus qu’il n’y a pas de «plan B» et qu’il n’y a qu’un seul «plan A» pour faire plaisir à Me Wade, ils travaillent en secret sur le plan B», souffle un haut responsable libéral.  Qui ajoute : «Pour eux comme pour moi, si la candidature de Wade est invalidée par le Conseil constitutionnel, nous allons tous nous ranger derrière Idrissa Seck qui apparaît à nos yeux comme le candidat naturel et le plus légitime de la famille libéral. Je vous révèle une chose : le jour où la candidature de Me Wade revient invalidée du Conseil constitutionnel, beaucoup d’icônes et de responsables du Pds vont se déporter dans le camp d’Idrissa Seck. C’est le «plan B» de la famille libérale ! Seuls ceux qui ont des contentieux insolvables avec Idy pourraient aller soutenir Karim, s’il osait se présenter, ou faire bande à part.»
Beaucoup d’historiques et de caciques du Pds, une fois privés de candidat par les «calculs et les intentions inavouées de Wade», se préparent à battre campagne pour le président de l’ex-Rewmi. Car pour la plupart de ces responsables libéraux et concepteurs de ce qu’ils appellent la guerre du «plan B du Pds» contre le «Plan B de Wade», Idrissa Seck est le candidat naturel du Parti démocratique Sénégalais (Pds). Une hypothèse déjà distillée par Idy qui, depuis son retour d’hibernation à Paris, n’a eu de cesse de répéter qu’ «il compte s’appuyer d’abord sur le Pds, qui est sa famille naturelle et dont il est actionnaire majoritaire pour accéder à la magistrature suprême». «Je mène des discussions continues avec des responsables du Pds qui me rappellent toujours que je fais partie du parti, ajoutait-il. Ils me disent que j’ai été exclu du parti par le Comité directeur, alors que le Comité directeur n’est pas le vrai Pds», parce que rempli de «transhumants». Un discours de l’ancien numéro deux du Pds qui épouse à bien des égards les arguments des concepteurs du «plan B du Pds» qui attendent «sagement» l’avis des cinq sages, avant de sortir du bois.
Pour l’instant, le mot de passe est : «Se taire, faire son travail comme si…» Car au sein de l’appareil du «plan B du Pds», la ligne de conduite se résume à une stratégie de la retenue observée jusque-là dans les médias. Tout le monde fait semblant, pour s’éviter, si (par miracle ?) le Conseil constitutionnel validait la candidature de Me Wade, un rétropédalage qui pourrait s’avérer embarrassant. Voire périlleux.


Lobservateur - HAROUNA FALL

Commentaire (81)


Iso En Août, 2011 (11:39 AM) 0 FansN°: 1
plan c mo gueun
Mecontente En Août, 2011 (16:59 PM) 0 FansN°: 1
c-à-d
Ka En Août, 2011 (11:43 AM) 0 FansN°: 3
badoolo du jubb gaché té egusa. Ablaye Wade setaane leen ko mu djeum si gachéem
Wade Vampire En Août, 2011 (19:17 PM) 0 FansN°: 2
tu mens mirabar wade est fini il sera chassé par les sénégalais qui l 'ont sévérement vomi il a saccagé le pays le trésor public est sucé ^par ce vampire monstre avec sa famille hideuse.
Bobodiouf En Août, 2011 (11:51 AM) 0 FansN°: 7
Idy est une grosse m.e.r.d.e mais se ranger avec karim pour gagner des élections, prouverait qu'il ne mérite même pas qu'on lui crache dessus.
Pds En Août, 2011 (11:53 AM) 0 FansN°: 8
Deug deug wade doit retirer sa candidatuture et faire des primaires au sein du pds :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
Papa Cdric Ndiaye En Août, 2011 (11:53 AM) 0 FansN°: 9
UN SEUL PLAN CELUI DU PEUPLE SENEGALAIS QUI ABTIENDRA LE DEPART PACIFIQUE DE WADE
M23juillet2000/2011 En Août, 2011 (12:00 PM) 0 FansN°: 11
Toux CEUX qui étaient à la VDN le 23 juillet (+) le RESTE du Sénégal (-) {M21(béno seugueul SN et yanamar)} soutiennent le PLAN A et RIEN que le PLAN A  :haha:  :haha:  :haha: !!!

-Pour la SIMPLE et SEULE RAISON qu'il N' EXISTE POINT de plan B!!! :down:  :down:  :down: 

Ce non-débat est CLOS  <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
Boubs Véritable En Août, 2011 (12:16 PM) 0 FansN°: 14
Cette analyse est interessante mais a une grosse faille: si le Conseille constitutionnel invalide la candidature de Abdoulaye Wade ou de Modou Père, il proclame en même temps la liste des candidats autorisés à participer aux élections.

Par conséquent, Karim Wade ou tartanpion ne pourra pas déposer une autre candidature comme plan B parceque forclos. On vous rappelle que le Conseil publie la liste à 29 jours du 1er tour mais les candidatures sont déposées deux mois avant et on ne voit pas le père et le fils déposer en même temps.

-Lautre faille c'est que Karim ayant la nationalité française aussi verrait sa candidature également rejetée car la loi électorale dit qu'il faut être exclusivement de nationalité sénégalaise pour être candidat.

Donc par A, B ou C l'ère de la famille Wade est terminée grâce à Dieu
Ndawcom En Août, 2011 (12:24 PM) 0 FansN°: 15
Idy Président , le Président du vrai changement
Boobac En Août, 2011 (12:26 PM) 0 FansN°: 16
Wady and Family Dégage !!
Ct En Août, 2011 (12:26 PM) 0 FansN°: 17
le plan B du ,PDS est plus crédible et plus raisonnable; si les libéraux veulent rester au pouvoir.il leurs faut IDRISSA

Parce que Idrissa a une légitimité populaire certaine.Car une certaine opinion publique sénégalaise oublie ou fait semblant d'oublier que Idrissa est arrivé deuxième et premier parmi les 14 autres candidats aux élection de 2007, donc lui au moins a une envergure national contrairement au autres potentiels concurrents au sein du PDS, cela ne voudrait pas dire que les autres ne sont pas présidentiable.

Au contraire;il y a des personnes compétentes et à la fois digne dans le PDS, moi KARIM ne pose aucun problème, s'il accepte de ramper, ou de suivre le rang au sein du PDS, en réalité ce sont les parachutages tout azimut, qui sont à la base des problèmes des libéraux.Je donne un avis d'observateur qui n'a jamais voté et compte le faire en 20012;wasalam
Lyns En Août, 2011 (12:29 PM) 0 FansN°: 18
Ce n'est que pure fiction, dans le sillage de ce qui se fait et se fera jusqu'au mois de janvier, quand tout le monde se rendra compte que rien ne pouvait faire douter de la recevabilité de la candidature de Wade en 2012.Il est très facile d'écrire un article allant dans le sens d'un supposé doute du camp de Wade, de faire dire à des "sources", et même à Wade lui même, pour mieux apporter de l'eau au moulin de l'intoxication. Quant à Awa Guèye Kébé, en affirmant, sur un plateau de télévision que le PDS aurait "un plan B" au cas où...., a fait preuve de nullité, car elle devait savoir qu'on n'a un plan "B" que lorsqu'on aurait des doutes sur la consistance d'un plan "A", ce qui n'est pas le cas. L'auteur nous dit, qu'il y aurait des pression internes et externes, je signale que depuis que les chancelleries occidentales accréditées à Dakar se sont procurés le texte constitutionnel relatif à la validité ou l'invalidité de cette troisième candidature, il se sont fait leur propre interprétation, et selon des fuites distillées depuis des mois, toutes, considèrent que rien ne s'oppose à cette candidature de Wade. On ne les entendra pas parler de cette polémique stérile jusqu'à la décision du Conseil constitutionnel. Dans quelques jours, semaines, ceux qui sont chargés de manipuler, d'intoxiquer, nous publieront d'autres fictions, les unes plus loufoques que les autres.
Boobac En Août, 2011 (12:46 PM) 0 FansN°: 25
Article 28 de la constitution

Tout candidat à la Présidence de la République doit être exclusivement de nationalité

sénégalaise, jouir de ses droits civils et politiques, être âgé de 35 ans au moins le jour du

scrutin. Il doit savoir écrire, lire et parler couramment la langue officielle.



De ce fait Karim, ayant également la nationnalité française ne peut être candidat.

Wade and Family Dégage !!

Piis  En Août, 2011 (08:25 AM) 0 FansN°: 1
au finish ,wade a fait 2 mandats , c bien ça .
le reste ce st vos propres commentaires ,mais les faits st têtus
Fall En Août, 2011 (13:35 PM) 0 FansN°: 28
Avec idy ba guèdji gui Ngiiss.

Seneruss En Août, 2011 (13:45 PM) 0 FansN°: 29
aggreegee en fote gramattical



Awa Guèye Kébé, invité à l’émission «Par conviction» à la 2stv, dimanche dernier, a annoncé la couleur. Sans rentrer dans les détails,<<<<< il>>>>> a laissé entendre qu’ils ne sont «pas des nains en politique» et qu’ils ont prévu «un plan B si la candidature de Wade ne passait pas».

awa gueye kene

c il ?
Siga Diouf En Août, 2011 (13:47 PM) 0 FansN°: 30
Le PDS et ses alliés n'ont pas besoin de plan B. Ils ont un candidat et travaillent à sa réélection
Demdikk En Août, 2011 (13:50 PM) 0 FansN°: 31
La politique de l’autruche, ne rien voir ne rien entendre, telle est la position du Parti des D...ms du Sénégal. Comment un tel parti a t'il pu prospérer depuis 37 ans en violation flagrante des dispositions non discriminatoires de la Constitution sénégalaise, liées à l'origine, à la naissance, au terroir, etc? Aidez nous à comprendre ?
Carrément En Août, 2011 (13:56 PM) 0 FansN°: 32
En 20012, que sera devenu le Sénégal ? En 2012, votons pour Idrissa Seck ! Wassalaam !
Le Joker En Août, 2011 (14:40 PM) 0 FansN°: 1
un (1) point (.) - c' est touuuuuut!!!!!!!
ya wax deugeuuuuuu
a.l.
Le Joker En Août, 2011 (14:42 PM) 0 FansN°: 2
un (1) point (.) c' est touuuuuut!!!!!!
ya wax deugueuuuuuuuuuuuuuu!!!!
Kotch En Août, 2011 (14:47 PM) 0 FansN°: 36
Idrissa Seck, qui n'a réellement aucun diplôme -seul le Dr Lamine Bâ- parmi les anciens du PDS peut se targuer d'avoir un parchemin en Sciences politiques, n'est pas, à lévidence à l'aise pour définir une politique économique viable pour le Sénégal. Ce sera un Abdou Diouf de plus qui signera n'importe quoi parce qu'il ne sait rien. Assoiffé de pouvoir comme nul autre, il fera n'importe quoi pour s'ccrocher au pouvoir. Les intellecctuels et autres jourvalistes chevronnés doivent le tester pour rendre service à la nation sénégalaise.
Piis En Août, 2011 (12:00 PM) 0 FansN°: 1
diplôme c koi ?
Bill En Août, 2011 (14:49 PM) 0 FansN°: 37
Que chacun reste dans son parti, le Senegal a deja choisi son candidat. Nous eviterons a investir sur les memes personnes qui sont nos deboires aujourd'hui : Manque d'electricite, innondations, detournements etc..

La lecon est bien apprise nous votons pour l'opposition reelle.
La Fée En Août, 2011 (14:55 PM) 0 FansN°: 38
Papa je dirais à maman que Idy est en train de comploter contre ma candidature à la tête de la monarchie sénégalaise
Ah Bon!!! En Août, 2011 (15:42 PM) 0 FansN°: 40
"Une candidature qui naturellement sera validée par le Conseil constitutionnel."

Je rappelle que pour être président de la république il fait être EXCLUSIVEMENT de nationalité sénégalaise. Ce qui n’est pas le cas de Karim. Alors comment sa candidature pourrait-elle être "naturellement" validée?

Ranita En Août, 2011 (15:55 PM) 0 FansN°: 42
ohhho les journalistes vous êtes tout le temps dans le bain de l'incertitude , vous avez tendance à utiliser ces mots "selon certaines" "d’après les dire" et vos sources à vous , vous ne fiez que sur les "qu'à dira-t-on" des gens , donnez nous des infos fiables et stoppez vos probabilités  :down:  :down:  :down:  :down: 
Lissa En Août, 2011 (16:56 PM) 0 FansN°: 47
Les journalistes , vous êtes ni des devins ni des diseuses de bonne aventure pour savoir ce que Wade projette de faire une fois que sa candidature serait rejetée ; contentez vous de nous mettre au diapason et un conseil l’actualité ne se limite pas seulement au Sénégal et Wade n'est pas le seul cible au Sénégal.  :sn:  :sn:  :sn: 
Le Peuple  En Août, 2011 (16:59 PM) 0 FansN°: 48
mame wade boul diou sounal way, diottna dokhal sa dokh......... doyna
Maya En Août, 2011 (17:48 PM) 0 FansN°: 1
wade doli lignou wade doyolougnou; on a besoin de toi pour tes conseils , tu représentes l’emblème de la nation et de la démocratie. l'avenir de notre pays est entre tes mains on ne veut pas ton départ et nous que tu reste pour continuer le combat
Lodjib En Août, 2011 (18:10 PM) 0 FansN°: 53
tous derriere IDY pour un senegal qui gagne fini les WADE
Maya En Août, 2011 (18:25 PM) 0 FansN°: 55
Tout derrière Wade pour un Sénégal émergent et prospère; Wade a inculqué aux Sénégalais le savoir-faire et l'esprit de laisser faire laisser aller avec sa démocratie modèle et révérencielle ; ta réélection ne sera pas une chose surprenante ;tu l'aura mérité. Avec toi pour toujours :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn: 
Jambar1 En Août, 2011 (19:00 PM) 0 FansN°: 57
On l'a dit ici. Quel que soit les scénari sur la table, Idy triomphera. Pour un Sénégal prospére et la renaissance de l'Afrique !
J Aime Mon Pays La Casamnce En Août, 2011 (19:34 PM) 0 FansN°: 59
arrêtez de pleurer.les tunisiens égyptiens, syrien n ont rien de plus que vous a part qu il ont les couilles.vous ferez mieux de descendre dans la rue et change vos mentalités de pleureuse, le monde entier vous soutient mais quand on a les couilles molles il n y a rien a faire

A L'auteur En Août, 2011 (20:04 PM) 0 FansN°: 60
Combien idy t'a payé pour cet article



Combien idy t'a payé pour cet article



Combien idy t'a payé pour cet article



Combien idy t'a payé pour cet article



Combien idy t'a payé pour cet article



Combien idy t'a payé pour cet article



Combien idy t'a payé pour cet article



Combien idy t'a payé pour cet article



Combien idy t'a payé pour cet article



Combien idy t'a payé pour cet article





Combien idy t'a payé pour cet article



Combien idy t'a payé pour cet article



Combien idy t'a payé pour cet article
Lissa En Août, 2011 (21:43 PM) 0 FansN°: 1
je suis d'accord avec toi maya l’espace démocratique est un espace de concurrence des idées, un espace
de libre circulation de la pensée. c’est un espace qui refuse de trancher la vérité par voie d’autorité, et considère qu’elle (la vérité) jaillit de la contradiction et du débat franc et libre.
Siga Diouf En Août, 2011 (23:21 PM) 0 FansN°: 64
Pourquoi un plan B ? Le PDS et ses alliés n'en ont pas besoin. Ils ont un candidat et il se présente comme le plus crédible de tous les candidats.
Badar En Août, 2011 (23:30 PM) 0 FansN°: 65
VOS ARTICLES N-AIDENT PAS L'OPPOSITION CAR ILS VONT CROIRE A VOS PLANS B POUR ESPERER AVOIR QUELQUE CHOSE PEINE PERDU CAR WADE SERA BELLE ET BIEN CANDIDAT CAR DANSOKHO LE RECONNAIT TRES BIEN QUE LA CANDIDATURE DWADE SERA VALIDEE DONC PRENEZ VOS MARQUES POUR LA CAMPAGNE ELECTORALE DE PAIX CAR WADE EST DEJA PRESIDENT BONNE LECTURE
Siga Diouf En Août, 2011 (00:00 AM) 0 FansN°: 68
Le candidat du peuple Maître Abdoulaye wade fait son petit bonhomme de chemin vers la victoire de 2012. le chien aboie la caravane passe. Rien ni personne ne peut entraver cette marche
Plansss En Août, 2011 (06:08 AM) 0 FansN°: 69
Un journaliste n'a t'il rien d'autre à faire que spéculer quant à ce que peuvent bien magouiller les voleurs et autres mafieux qui depuis 11 ans saccagent ce pays ?



Et si des journalistes, plutôt que de s'intéresser aux faits et gestes supposés des bandits (au regard du droit) qui depuis 11 ans volent et pillent le pays, se demandaient qui et pourquoi il faudrait porter à la tête du Sénégal pour en faire une nation civilisée et en développement ?



Alors la presse traiterait des dizaines de milliers de cas de sénégalais qui brillent à travers le monde.

En ce siècle où l'Homme calcule les moyens de s'installer dans l'espace, le Sénégal et sa presse gagneraient certainement à s'intéresser à son intelligence plutôt qu'à sa médiocrité crasse, celle de ces misérables qui depuis 50 ans font de l'Afrique une terre de misère.



Joobajubba En Août, 2011 (09:21 AM) 0 FansN°: 70
Vraiment! On se demande si certains débatteurs sont sérieux: certains soutiennent que Wade n'a fait qu'un mandat et je pense qu'ils le croient... Attendez les gars: si c'est un président à vie que vous voulez, faut le dire... Le CC sait que Wade a fini ses cartouches... On lui a donné ce pays dans la paix, qu'il nous le rende tel quel :sad: 
Checo En Août, 2011 (12:02 PM) 0 FansN°: 79
En tous cas Checo continuera toujours a reclamer son bien a l occasion des evenements du 23 Decembre 2008 a Kedougou, parcequ il n acceptera pas cette injustice ni d etre apauvrit par des voleurs, des profitards qui sont la que pour eux. Qui font tout pour s enrichir sur le dos des gens. Ils n apportent aucune solution aux problemes des autres. Au contraire, il en profite pour se faire voir, faire du mal, et empocher l argent d autrui. Ils sont meme capable de sacrifier pour cela. Mais, il finiront mal, ya des exemples de faiseurs de mal qui se croyaient puissants, malheureusement, qui ont compris un peu tardivement.
Rone66 En Août, 2011 (16:15 PM) 0 FansN°: 80
Wade a fait beaucoup. Il a ouvert le pays aux investissements étrangers, moteur du développement, et il a tout changé
Rone66 En Août, 2011 (16:34 PM) 0 FansN°: 81
Président est un grand homme. Même ceux qui écrivent contre lui ici, le font par mauvaise foi. C'est fabuleux l'histoire qui se déroule sous nos yeux. Un jour, ces mêmes perroquets désespères sans allure ni tendance ni idéologie notamment, viendront nous la raconter, c'est alors que d'autres comprendront que Wade est un grand parmi les Grands. C'est une chance pour le Sénégal d'avoir cet homme. Oui, je persiste et signe : Abdoulaye Wade est Wiston Chrchill. Nous allons dégagera les jaloux

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]