Présidentielle de 2019 : À Touba, Gakou crie tout haut sa candidature

  • Source: : SenewebNews-RP | Le 04 mai, 2018 à 08:05:41 | Lu 6481 fois | 40 Commentaires
content_image

Présidentielle de 2019 : À Touba, Gakou crie tout haut sa candidature

Le président du Grand parti (Gp), Malick Gakou, était ce jeudi à Touba. Dans sa tête, la prochaine course pour la magistrature suprême.

«Je me suis rendu dans la ville sainte avec une forte délégation du Grand Parti, afin de me recueillir auprès du khalife général des mourides Serigne Mountakha Bassirou Mbacké. Nous avons sollicité ses prières pour le triomphe de ma candidature à l'élection présidentielle de 2019 et le succès de notre idéal pour le Sénégal», informe un communiqué du Gp.

Ce n’était pas tout. «Nous avons également sollicité les prières du saint homme pour le démarrage de la deuxième phase de la Caravane de l'espoir dans le cadre de la vulgarisation du Programme alternatif Suxxali Senegaal (PASS)», signalent Gakou et Cie.


Auteur: Seneweb News - SenewebNews-RP






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (27)


Anonyme En Mai, 2018 (08:43 AM) 0 FansN°: 1
Ou est Bamba Ndiaye?Il retourne ou pas avec Gakou puisque ce dernier annonce sa candidature wala bokk,c'est trop tard?
Reply_author En Mai, 2018 (08:55 AM) 0 FansN°: 1
c grace aux confréries k tu es musulman .
Ndiayed En Mai, 2018 (09:34 AM) 0 FansN°: 2
Sénégal yaxouna. Si des types comme ce monsieur Gackou rêvent d'être président alors il ne nous reste plus qu'à prier pour que le ciel nous tombe sur la tête. Depuis que macky sall est devenu président tous les kagna du Sénégal qui se regardent dans un miroir le matin voit la tronche du prochain président. A part Idrissa SECK et Khalifa Sall très franchement aucun homme politique en activité n'a les épaules suffisamment larges pour diriger un gros village comme Sangalkam! Bien entendu ceci est vrai uniquement si nous vivions dans un pays où la raison existe. #Le Sénégal marche sur la tête.
Un écœuré En Mai, 2018 (09:37 AM) 0 FansN°: 3
Voter pour un mec qui va agenouiller, encore la République devant un homme? Quelle misérable perspective! Et dire que ce type se dit Dr en Economie! Quel pauvre diable...et avec ça , ils s' étonnent que la descendance de ces mares à boue les prennent pour du menu fretin , des moins que rien plus bas qu'esclave ne méritant aucun respect, aucune considération.
Reply_author En Mai, 2018 (10:33 AM) 0 FansN°: 1
yaw mome khamo sa boppp. va jouer sur l'autoroute!
Reply_author En Mai, 2018 (13:17 PM) 0 FansN°: 2
that's what i am talking about. ils croient tous nous faire sortir de l'orniere par la grace des contes de fee de ces chefaillons religions pourvoilleurs de betail electoral. aller coucher la republique aux flancs de ces bourgades supposees religieux est leur modus operandi: qu'il s'agit de maky sal, idrissa seck, khalifa sall & co.
il nous faut de nouveaux hommes pour operer cetter rupture avec ces distributeurs de conte de fees qui n'ont rien a proposer que de nous seriner depuis la nuit des temps es "miracles" de leurs geniteurs.
Reply_author En Mai, 2018 (15:31 PM) 0 FansN°: 3
absolument poste no 3.verite de verite,
Anonyme En Mai, 2018 (11:26 AM) 0 FansN°: 4
Gakou lolll
Anonyme En Mai, 2018 (11:33 AM) 0 FansN°: 5
Gakou va régler le probléme d'avortement clandestin d'abord.
Khatior-bi En Mai, 2018 (12:05 PM) 0 FansN°: 6
Si les prières de nos guides religieux faisaient mouches comme des boulets de canons nous serions tous président et vivraient tous ensemble au palais. Les prieres d'une mère ou d'un père valent mille fois plus.
Anonyme En Mai, 2018 (14:19 PM) 0 FansN°: 7
gni gnouye toudde thi politikou rewemi ak gni naane candidat la gnou maname

gakou, idy, pape diop, karim, madické, khalifa, abc, atépa, mame adama guèye, baldé, guirassy, aïssata tall, aïda mbodj, fada, samuel, youssou ndour, bougane...

guissou ma thi Président Sénégal peut être Sonko, Abdou mbaye ak mamadou Lamine Diallo wayé niomitam am na lou desse nguir niou mana yore rewemi té ki fi nekke thia deug deug desse na lou barréé barri.

Que les patriotes de 35 à 75 ans, compétents, intègres et soucieux de l'intérêt national et Dieu sait qu'il y en a beaucoup sortent du bois et se révèlent pour que l'espoir renaisse enfin.
Anonyme En Mai, 2018 (16:20 PM) 0 FansN°: 8
Je pense qu'il est temps d'arrêt la farce . Trouver un bon candidat pour toute l'opposition est aller à combat Pour. Pour le Sénégal des mains du dictateur qui vent notre pays.

Si l'opposition ne parles pas d'une seule voix macki vous battra par vol des élections des le premier tour

Alors soyez intelligent

Wa salam
Anonyme En Mai, 2018 (16:20 PM) 0 FansN°: 9
Anonyme En Mai, 2018 (16:24 PM) 0 FansN°: 10
Gakou dit qui te moque tu?
Anonyme En Mai, 2018 (16:26 PM) 0 FansN°: 11
Opposition réuni victoire assuré le contraire et c'est la défaite des le premier tour
Anonyme En Mai, 2018 (16:28 PM) 0 FansN°: 12
Que les Sénégalais réclament l'Union de l'opposition pour battrent le dictateur

Gakou ne nous casse pas les couilles. Va te ranger derrière sonco
Anonyme En Mai, 2018 (22:05 PM) 0 FansN°: 13
GAKOU YALA BO DONE PRESIDENT FO KATT LA THIAKHANE MUSIK YOYOU LA GUEUM KENN MASSOUKA DEGGUE SI LOU BAKHE WA TOUBA ATTENTION KY DOU DIEUMÈ REW MI KANAM
Anonyme En Mai, 2018 (22:05 PM) 0 FansN°: 14
GAKOU YALA BO DONE PRESIDENT FO KATT LA THIAKHANE MUSIK YOYOU LA GUEUM KENN MASSOUKA DEGGUE SI LOU BAKHE WA TOUBA ATTENTION KY DOU DIEUMÈ REW MI KANAM
Anonyme En Mai, 2018 (22:05 PM) 0 FansN°: 15
GAKOU YALA BO DONE PRESIDENT FO KATT LA THIAKHANE MUSIK YOYOU LA GUEUM KENN MASSOUKA DEGGUE SI LOU BAKHE WA TOUBA ATTENTION KY DOU DIEUMÈ REW MI KANAM
Anonyme En Mai, 2018 (22:05 PM) 0 FansN°: 16
GAKOU YALA BO DONE PRESIDENT FO KATT LA THIAKHANE MUSIK YOYOU LA GUEUM KENN MASSOUKA DEGGUE SI LOU BAKHE WA TOUBA ATTENTION KY DOU DIEUMÈ REW MI KANAM
Anonyme En Mai, 2018 (22:05 PM) 0 FansN°: 17
GAKOU YALA BO DONE PRESIDENT FO KATT LA THIAKHANE MUSIK YOYOU LA GUEUM KENN MASSOUKA DEGGUE SI LOU BAKHE WA TOUBA ATTENTION KY DOU DIEUMÈ REW MI KANAM
Anonyme En Mai, 2018 (22:05 PM) 0 FansN°: 18
GAKOU YALA BO DONE PRESIDENT FO KATT LA THIAKHANE MUSIK YOYOU LA GUEUM KENN MASSOUKA DEGGUE SI LOU BAKHE WA TOUBA ATTENTION KY DOU DIEUMÈ REW MI KANAM
Anonyme En Mai, 2018 (22:56 PM) 0 FansN°: 19
B­ie­n­v­e­n­ue s­ur le m­e­i­l­le­ur s­i­t­e de r­e­n­c­o­n­t­re­s d­e s­e­x­e ==>> w­w­w.S­w­ee­ts­ex.t­o­p
Patriote En Mai, 2018 (15:48 PM) 0 FansN°: 20
Ministre des Sports puis du Commerce,



de l’Industrie et du Secteur privé, il a



démissionné librement du gouvernement



le 15 février 2013, suite à des divergences



de fond, portant sur la trajectoire de la marche



du pays, convaincu que les conclusions



des Assises nationales seront jetées à la



poubelle par l’équipe du Président Macky Sall.
Serviteur En Mai, 2018 (15:49 PM) 0 FansN°: 21
Brillant, pertinent et bénéficiant d’un esprit alerte et fertile, El Hadj Malick Gakou force le respect par le courage de ses idées et l’abondance de ses opinions politiques. Gackou, le « météore », trace sa route. Et l’engouement pour celui qui, aujourd’hui, semble le seul à fédérer l’opposition, est désormais au cœur de toutes les interrogations. Serait-il l’homme de la situation ? En tout cas, pour beaucoup d’observateurs, il remplirait, en tous cas, les caractéristiques de la figure providentielle. Celle-ci qui survient lors de crises graves. Or, nul n’en ignore, au Sénégal de Macky, nous connaissons justement aujourd’hui une période de crise économique et sociale profonde, mais aussi un divorce entre la classe politique et la population. Charismatique, et refusant le monopole du libéralisme, Malick Gackou incarnerait aujourd’hui mieux que personne le renouveau politique.



Qu’on le veuille ou non, l’homme séduit. Malick Gackou est l’incarnation de la constance et de la fidélité, des valeurs extrêmement rares au Sénégal. Gackou ne milite pas pour le pouvoir et ce qu’il donne, mais pour des principes. Brillant, pertinent et bénéficiant d’un esprit alerte et fertile, El Hadj Malick Gakou est un cadre qui force le respect par le courage de ses idées et l’abondance de ses opinions politiques. À la manière d’un félin, toujours à l’assaut, il s’est illustré dans tous les combats périlleux pour défendre son ex parti l’Afp, couvrir son ex leader et illustrer la vision politique de celui-ci pour un Sénégal debout et fier. En fait, Malick Gackou personnifie la radicalité dans la cohérence, dans la durée et dans la constance. Pour preuve, il n’a jamais été d’accord avec Moustapha Niasse de se ranger derrière l’Apr. «L’Afp est un Parti d’avenir. Il ne peut pas se permettre de laisser la place aux autres formations politiques», consentait-il à dire à son ex leader. Le renoncement à la candidature présidentielle de Niasse avait fini de creuser l’écart entre les deux hommes. La séparation fut inéluctable et aboutit, le 13 mars 2015, à l’exclusion de Malick Gakou de l’Afp. Le 21 mai 2015, fut né Le Grand Parti – Suxali Senegaal. Les forces qu’il a réunies dans et à l’appui du Grand Parti, avec son projet de société le PASS, témoignent du pouvoir de conviction de l’homme, de la justesse de son analyse et de la solution politique qu’il propose. L’homme ne s’accommode pas de compromis. En février 2013, il quitta son poste de ministre du Commerce, de l’Industrie et du Secteur informel et du gouvernement d’Abdoul Mbaye dont il décriait les orientations.



Le candidat le plus crédible !



Face à la crise socio-politique sans précédent, l’exil forcé de Karim Wade, l’emprisonnement de son ami et grand frère Khalifa – il retirerait sa candidature à la présidentielle si ce dernier est libre – Malick Gakou bénéficie par ailleurs d’une conjoncture largement favorable. Car c’est bel et bien l’échec de la présidence de Macky qui lui permet aujourd’hui de rallier à sa cause tous les déçus de la politique. En effet, il peut cristalliser les contestataires et ceux qui n’ont pas trouvé leur place. C’est un peu la voiture-balai de la politique. C’est dire qu’un vent de fraîcheur soufflera indéniablement sur la politique sénégalaise et, pour remporter la course au Boulevard de la République, le candidat Gackou devra tenir la distance et conserver jusqu’au soir du 24 février, l’image de celui qui peut changer les choses. La candidature de Gakou en 2019 répondrait à une exigence contextuelle du fait même que Malick Gakou est aujourd’hui, un des ténors les plus crédibles de la classe politique sénégalaise. Car les mêmes personnes occupent le champ politique, valsant d’un parti à l’autre selon des intérêts boursiers. Qui sauvera le Sénégal ? Gackou est le seul dont le parti émane un projet d’avenir à l’échelle de notre temps : Le PASS.



Georges Emmanuel NDIAYE



Un CV fourni



Malick Gackou est nourri d’expériences précoces et d’enseignements prolifiques qui en fait un silo inépuisable d’intelligence. Mieux, contrairement à des leaders de partis, il dispose d’un curriculum vitae riche et considère la politique comme un moyen d’expression de convictions et de lutte au bénéfice exclusif de la Nation, et non comme un métier.



Son parcours est illustratif à plus d’un titre. Docteur en économie, M. Gakou a été formé dans la haute administration, du pays au sein du cabinet de M. Famara Sagna, à l’époque président du Conseil économique et social, comme conseiller. Ancien directeur de cabinet du ministère de l’Equipement et du Transport, de 2000 à 2001 et président du Conseil régional de Dakar de 2009 à 2012, M. Gakou a été, à la fois, l’un des plus grands mécènes et managers de notre sport national.



À ce titre, il a dirigé avec brio le Guédiawaye football club avant d’être vice-président de la Fédération sénégalaise de football, ancien Ministre des Sports puis du Commerce, de l’Industrie et du Secteur privé, il a démissionné librement du gouvernement le 15 février 2013, suite à des divergences de fond, portant sur la trajectoire de la marche du pays, convaincu que les conclusions des Assises nationales seront jetées à la poubelle par l’équipe du Président Macky Sall.



Consultant puis directeur de Cabinet au Ministère de l’Equipement et des Transports, M. Gakou est élu Président du Conseil régional de Dakar en avril 2009, tout en officiant dans le secteur privé, en qualité d’Administrateur de société.

Il entre au Premier gouvernement du Président Macky Sall comme ministre des Sports en avril 2012, secteur qu’il connaît bien pour avoir été dans le passé, Président de Guédiawaye Football Club(GFC) après avoir exercé les fonctions de Vice-président de la Fédération Sénégalaise de Football (FSF).



Sept mois plus tard, El Hadj Malick Gakou change de portefeuille et devient ministre du Commerce, de l’Industrie et du Secteur informel. Il a été n°2 de l’AFP et cofondateur des deux grandes coalitions de l’opposition : Mànkoo Wattù Senegaal et Mànkoo Taxawu Senegaal, dont il a assuré avec beaucoup de réussite le poste de coordonnateur. Son engagement auprès des femmes et du monde sportif, des jeunes et des couches démunies, sont les marques vivantes qui justifient sa candidature à la présidentielle de 2019, pour conduire les vrais changements dans notre pays.
Senegalais En Mai, 2018 (16:02 PM) 0 FansN°: 22
LA PEUR DEVRAIT ÊTRE REMPLACÉE PAR L'ESPOIR!!!

L'espoir repose sur les choix :

1) choisssirons un homme de valeur un candidat qui n'a jamais insulté son adversaire qui propose des solutions après les critiques. Un homme qui s'est battu corps et âme pour réussir sa vie. Le candidat qui n'a jamais detourné l'argent du contribuable. Qui est très social dans un pays ou la polulation a besoin de soutien pour entreprendre.....

Je vois aucun autre candidat à part MALICK GAKOU.
Étudiant  En Mai, 2018 (16:04 PM) 0 FansN°: 23
Si vous êtes sincère vous saurez que GAKOU est le type de senegalais qui peut faire avancer les choses.

La seule alternative crédible avec un programme(PASS) bien réfléchie
Anonyme En Mai, 2018 (16:06 PM) 0 FansN°: 24
Sonko nous leurre... il est contre les Tarikha et vous en saurez davantage... bientot vous saurez sa partie sombre...
Anonyme En Mai, 2018 (16:08 PM) 0 FansN°: 25
Idrissa seck, le voleur libéral c'est toujours la même famille( Wade macky idy karim) ils vont rendre pire la situation....

On en a marre de ces libéraux
Kama En Mai, 2018 (12:38 PM) 0 FansN°: 26
Le seul candidat qu'il nous faut pour redresser ce pays
Anonyme En Mai, 2018 (20:29 PM) 0 FansN°: 27
Moi j' un probléme parce que jusqu' à ce jour je ne sais pas pour qui voter en 2019. ..Peut etre que je me déciderais quand j'airais sous les yeux les programmes détaillés des différends protagonistes. Et les questions sur lesquelles k' attend qu'ils se prononcent sont les suivants : 1)- comment feront ils pour que les parawites enturbannés cessent d'interférer dans la marche ou le fonctionnement de l' Etat; 2)- comment feront-ils pour que la Justice fonctionne correctement et ne soit plus ""efficace"" que contre les petites gens; 3)-que feront-ils pour que les soit disant grands hommes soient ramenés à leurvéritable dimensipn historiques et que les mythes et les légendes dont ils sont entourés disparaissent de la conscience de nos compatriotes;4)- que feront-ils pour que le systéme éducationnel soit un , uniforme donx pour

la disparotion de l enseignement informel......5)- ...pour que toutes les parties du territoire soient gérée avec la même rigueur et aient la même dignité..6)- ..pour que Tous paient l'impôt...

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]