Processus de Paix en Casamance: L’Etat du Sénégal et le MFDC à Rome pour des « pourparlers »

  • Par : SeneNews | Le 18 octobre, 2012 à 12:10:49 | Lu 12720 fois | 31 Commentaires
content_image

Processus de Paix en Casamance: L’Etat du Sénégal et le MFDC à Rome pour des « pourparlers »

La crise casamançaise est une des préoccupations de l’Etat du Sénégal. En 1982, le Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (Mfdc) a lancé une rébellion indépendantiste armée, dans cette region du sud du Sénégal aux fortes potentialités touristiques et agricoles. Plusieurs accords de paix ont été signés, mais pas appliqués; des combats et violences secouent toujours la région. Ce conflit de 30ans a fait des milliers de victimes des dizaines de milliers de déplacés et réfugiés.


A cet effet, une délégation du gouvernement du Sénégal et le Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance se sont rencontrès, à Rome, pour discuter d’un accord de paix en Casamance, en presence de la communauté catholique Sant’Egidio.

La rencontre a eu lieu les 13 et 14 octobre derniers. Au terme de la rencontre, les deux délégations (Etat et MFDC) ont décidé de se revoir à Rome pour poursuivre leurs discussions.




SeneNews

Commentaire (17)


Veridad En Octobre, 2012 (12:43 PM) 0 FansN°: 1
il faut les bombarder c tout.

Former les troupes et creer une compagnie aeroportee...



Au niveau economique desenclaver la region et faite le deminage continuelle...



Donnez des prix aux rebelles qui denoncent et abandonnent leurs armes...
Coly Coly En Octobre, 2012 (15:00 PM) 0 FansN°: 2
apres ce que les sÉnÉgalais ont fais en casamance on ne peut pas parler de paix. dans ce genre de conflit de plus de 5000 morts il n'y a pas de place pour la paix. la paix a la sÉnÉgalaise comme ce fut la manipulation dans la gestion du naufrage du bateau le joola ne pourra empÊcher les casamancais a renoncer a l’indÉpendance de la casamance.
Adjamaat  En Novembre, 2014 (19:15 PM) 0 FansN°: 3
est-ce que vous connaissez le debut l'histoire entre la casamance et le senegal? souvenez-vous que même les colons n'étaient jamais parvenu à dominer la casamance . alors , gerer ce probleme par la force sera une perte pour le senegal.
Enfant Bénit De La Casamance En Octobre, 2012 (12:48 PM) 0 FansN°: 2
Pouvez vous me lister les représentants de l ' ail extérieur de la casamance ? quel était l 'ordre du jour ? Libérer la casamance c est mieux pour le Sénégal .
Bingo En Octobre, 2012 (13:00 PM) 0 FansN°: 1
la casamance c'est koi, c'est ton père qui a crée la terre de la casamance? tu es un complexé com la plupart de tes frères rebels. sui un casamançais parce que sui né et grandi labas, sui sénégalais parce qu'un arbitrage l'a défini ainsi et il a toujours été com sa dans l'histoire de l'humanité. votre problèm vs est ethnique, vs pensez que le sénégal c'est le wolof qui se trouve être la personne la plus répugnante en termes de valeurs, détrompez vous, le sénégal est cosmopolite c'est la somme de plusieurs ethnies qui n'ont pas forcément la même histoire mais ki comprennent qu'on peut s'apporter mutuellement de la plus value.
Casamança En Décembre, 2012 (06:06 AM) 0 FansN°: 1
les senegalais se comportent comme les colons français (résultat de colonisation mentale française) envers les autres africains qu'ils appellent avec mépris "niaks" juste parce que dakar etait soit disant la capitale de l'aof, les dakarois-st louisiens-goreens-rufisquois se croyaient supérieus aux autres africains (diviser pour regner des français). les senegalais ont le complexes d'inferiorité des arabes et des français et ont un complexe de superiorité par rapport aux africains noirs (surtout chretiens ) et à certaines ethnies du senegal.

les causes de la guerre en casamance sont présentes ailleurs et une rebellion peut débuter dans une autre partie du senegal qu'en casamance si certaines attitudes ne changent pas.
Andabo En Octobre, 2012 (12:49 PM) 0 FansN°: 3
De quel MFDC vous parlez ? s'il s'agit du MFDC unifié c'est une bonne nouvelle car ça dépend de la crédibilité des membres de cette délégation, sinon ça risque d'être un simple effet d'annonce
Ivoirien En Octobre, 2012 (12:55 PM) 0 FansN°: 4
Veridad, ton armée n'est donc pas formée et organisée à cet effet? Quel aveu d'impuissance ! Au moment où le Sénégal accepte de négocier parce que l'option militaire n'a jamais réglé cette crise, tu passes ton temps à rêver. Suivez l'option du gouvernement du Sénégal qui ne vous écoutera jamais car vos militaires sont encore entre les combattants du MFDC. A bas les adeptes de la guerre et les spécialistes en injures !!! Vive la Casamance indépendante !
Demande De Faveur En Octobre, 2012 (13:08 PM) 0 FansN°: 1
ivoirien peut tu les rejoindre stp parce que c facile de parler tu n'es pas dans la brousse a te faire pourchasser...

rejoins les comme ca les commandos vont t'aider a etre independant avec leur couteau ou 5.56mm...
Santa En Octobre, 2012 (13:08 PM) 0 FansN°: 5
quel Etat amateur , vous êtes entrain de donner crédit à ces voyous de grand chemin !! pourquoi négocier avec ces bandits en dehors du pays ??c'est une manière d'internationaliser cette partition que veulent ces bandits !! il faut les combattre un point c'est tout , n'épargner personne qui se réclame de ce mouvement , on n'est pas en colombie comme les F.A.R.C . vous pensez que ces voyous comprendront le sens de cette démarche ??Arrêtez cette manière de faire ce n'est que bêtise , il faut les combattre et s'il faut entrer en conflit avec la gambie tant pis yaya diamé l'aura cherché puisque c'est lui l'hébergeur de ces voyous !! mais avec maky rien n'est moins sûr c'est un tatillon !!!
Faux Ivoirien En Octobre, 2012 (13:12 PM) 0 FansN°: 6
Certaines personnes utilisent des psedo type malien ivoirien ou mém peul pour insulter des communautés.Je trouve cette méthode ridicule et contre productive.Les populations pacifistes du sud sont fatigués et aspirent a la pace pour parler comme les italiens.

uN sage de camaracounda .... :sn: 
Thieeeuyyy En Octobre, 2012 (13:18 PM) 0 FansN°: 7
CE bonhomme a accepter d'internationaliser ce conflit et de donner une visibilité à bandits ingorants d'assassin de rebells et tout ca pour faire le contraire de wade. quel con!!!!!
Elji En Octobre, 2012 (13:18 PM) 0 FansN°: 8
bravo à Balla gaye 2
Agalabor En Octobre, 2012 (14:20 PM) 0 FansN°: 9
l indépendance de la casamance n est qu une questoin de mois toutes nous somes des étrangers chez vous
Malaw En Octobre, 2012 (14:35 PM) 0 FansN°: 10
Si ça peut reellement arreter la guerre et si les Diolas désirent renoncer à lindépendance de la région de Ziguinchor qu'ils appellent Casamance, ça vaut la peine d'essayer; la rebellion c'est juste le département de Bignona, les rebelles c'est l'ethnie Diola minoritaire, les grands perdants c'est eux : c'est vraiment négligeable !

Bernado En Octobre, 2012 (15:16 PM) 0 FansN°: 11
LA CRISE REMONTE EN 1947 A L'ASSASSINA DE VICTOR SIHUMEHEMBA DIATTA LE FONDATEUR DU MFDC LE 4 MARS 1947.
Bingo En Octobre, 2012 (16:46 PM) 0 FansN°: 1
vs pouvez tjrs chier, vs n'orez rien espèce de bandit de grand chemin
Bounkhatab En Octobre, 2012 (16:58 PM) 0 FansN°: 12
si vous ne donnez pas la composition des deux delegations, nous ne pouvons pas prendre pour vraie cette information.
Kabeumb En Octobre, 2012 (17:38 PM) 0 FansN°: 13
une partie de la bataille est gagnee: arriver a faire accepter au senegal d'aller negocier ailleurs en dehors de l'Afrique. Le chemin vers l'INDEPENDANCE est ainsi tout trace.

A ceux qui pensent a la guerre, Atika les invite a aller faire la proposition aux biambars du Senegal. Atika n'est jamais sorti de sa Casamance naturelle qu'il connait mieux que quiconque. La derniere guerre sous le vocable Ratissage a beaucoup coute a l'armee d'occupation et au Senegal qui ont fini par se rendre a l'evidence: "la Casamance est un territoire imprenable".

Ce que les Portugais ont appele "Invicta Felix" = Heureuse Invaincue!!!

Vive La Casamance En Octobre, 2012 (21:39 PM) 0 FansN°: 14
SI VOUS NE SAVEZ PAS L ISTOIRE DE LA CASAMANCE,JE VOUS EN PRIS DE VOUS TER.LA CASAMANCE DEPUIS L ENTIQUITE NE FAISAIT PS PARTIE DU SENEGAL.VOUS VOUS ETES COLLABORE AVEC DES BLANCS POUR TUER LE RANG DE ALINE SITOE DIATTA,ANSIUTE VOUS MEME POUR LE RANG DE EMIL BADIANE ET EN SUITE CELUI DE OMAR LAMINE BADJI PRESIDENT DU CONSEILLE REGIONAL DE ZIGUINCHOR ET DE SON RANG C EST A DIRE CELUI DU BATEAU LE DIOLA.CEPENDANT,TOUTE LA CASAMANCE ANTIERE NE PEUT PLUS JAMAIS PARDONNER SES CRIMES ET CELLES COMISES PAR LES MAUVAIS SOLDAS DU SENEGAL.VIVE LA CASAMANCE LIBRE ET INDEPENDANTE.
Quel Charabia En Octobre, 2012 (23:29 PM) 0 FansN°: 15
A @ '' Vive la Casamance" : Et dire que ce sont ces charlots qui seraient à la tête d'une Casamance indépendante.



Une soit-disante '' histoire de la Casamance'' qu'il raconte avec une fausseté indescriptible pour tromper les braves jeunes villageois sans instruction.



C'estv d'ailleurs un certain ''IDéOLOGUE de l'Abbé D'' nommé BIAGUI qui a commencé à écrire cette histoire fausse et tordue de la Casamance qui, pour ce GROS CréTIN (BIAGUI) aujourd'hui nourri et blanchi à Dakar par l'Etat, ldite Casamance était un pays entièrement catholique dont TOUTE LA RAISON POLITIQUE est inspirée du Chritianisme !!! Quel mensonge grossier quand on sait qu'en réalité il n'y a pas une majorité de chrétiens en Casamance d'une part et que d'autre part les considérations religieuses n'ont jamais été l'ombre d'une moindre mésentente entre ces populations sur le terroir de ce GRand ensemble de l'Ex-Royaume du Gabou qui s'étendait de Bamako au Mali jusque dans le Pays du Djolof en passant par la Capitale du Sine (Kaolack)



Ce sont ces fossoyeurs de l'Histoire de l'Afrique Noire qui doivent être recherchés être IMMOBILISéS et neutralisé en même temps que ces voyous de rebelles.
Casavoix En Octobre, 2012 (04:49 AM) 0 FansN°: 16
la haine toujours la haine comment pouvons nous trouver une solution a la crise casamancaise?vu que le venin a gagne tout l organisme senegalais il n est plus possible de trouver une sortie heureuse,alors liberons la casamance et construisons une amitie solide et serieuse entre le senegal et la casamance.a se que je sache a c niveau impssible de regler cette crise .  <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
Adjamaat En Novembre, 2014 (19:21 PM) 0 FansN°: 17
s'il vous plait lisez ceci , vous qui dites du n'importe quoi des casamançais ; vous saurez quoi dire par la suite!!

Vous êtes ici: Accueil » Actualité » Conflit en Casamance (1) : Vingt années de mensonge et de tricherie (1960-1980) sanctionnées par une revendication

Conflit en Casamance (1) : Vingt années de mensonge et de tricherie (1960-1980) sanctionnées par une revendication

Posté par: Baba Posté le: novembre 29, 2014 Dans: Actualité | Commentaire : 5

Conflit en Casamance (1) : Vingt années de mensonge et de tricherie (1960-1980) sanctionnées par une revendication

Vingt années de mensonge et de tricherie (1960-1980) sanctionnées par une revendication, vingt (20) années de réponse militaire rigoureuse (1982-2002), le Sénégal change de stratégie et opte dit-il définitivement pour le dialogue et les négociations qui d’ailleurs sont tous dépourvu de fond et n’ont aucun suivie dans l’application des décisions (2002-2014) et soudain renforce ses positions militaires en Casamance, s’arme lourdement, politiquement et économiquement manque de considération envers les fils de la « terra des invicta felix » ?



Où nous mène ce vent de néo-colonialiste.



Une première réponse viendrait pour dire que toute cette machination n’est rien d’autre qu’un moyen de reprendre le chemin des débuts et ainsi martyriser ce peuple Casamançais qui ne réclame que ce qui lui revient de droit et ne cessera jamais de le faire tant que ce dernier ne le lui est pas rendu : son indépendance.



Parlant de ce qui lui revient de droit, notons que depuis que les Français ont quitté la Casamance en acceptant solennellement qu’ils ne fussent jamais les maitres en Casamance et qu’ils y étaient seulement tolérés, le Sénégal soldat de première ligne de la France s’entêta et cela jusqu’à aujourd’hui à dominer et à soumettre la Casamance pour la France et le tout devant le regard complice des grandes Nations promoteurs et sois disant défenseurs des valeurs de Liberté, de Justice et D’Egalité. L’on se rappelle du 20 mars 1914 lors de la Visite à Ziguinchor de William Ponty Gouverneur Général de l’AOF : Les Casamançais manifestent et pour la première fois réclament l’Indépendance.



Nul n’ignore que la Casamance est un pays libre qui a eu à le prouver à chaque fois que l’occasion s’est présentée. Lors ce que les colonies Africaines ont sentis les indépendances arriver, comme tous les autres, la Casamance s’est mobilisée, elle a mis en place le 4 mars 1947 une organisation, un parti politique : le MFDC avec comme principal combat, l’indépendance et l’émergence de la Casamance. Dirigé par Victor Sihum Ehemba Diatta, premier noir agrégé en Lettre Française dans cette Afrique qui malgré son potentiel et le savoir de ses enfants était méprisée et malmenée. Ainsi ce Leader né, cette voie sure, sera effacé car nous assisterons à l’assassinat de ce dernier quelques mois après la naissance du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance.



Voyez-vous cette affirmation de la Casamance à aller à l’indépendance depuis les premières heures ?



Malgré l’assassinat de Victor Sihum Ehemba Diatta le 19 Avril 1948 par le Sénégal de Senghor et ses alliés (Français) « fédérateurs de parole et pas d’action », la Casamance haussa le ton lors du référendum d’autodétermination de 1958 en votant massivement NON et cela après que Emile Badiane et ses pairs acceptèrent de s’allier en 1956 avec le BDS pour venir à bout de la SFIO de Lamine Gueye. Cela prouve encore qu’en chaque Casamançais digne fils des « invicta felix » demeure une indépendance non négociable et que même la décision d’un chef ne pourra égarer.



Pourquoi le BDS a cherché à s’allier avec le MFDC?



C’est une question que les hommes se posent et que jamais ils ne trouvent une réponse juste. Il faut noter qu’après la mort de Victor Diatta qui avait refusé l’invitation de Senghor lui demandant de se joindre à la SFIO car pour Diatta, la SFIO est un parti colonial qu’il fallait combattre et que d’ailleurs son combat à lui était pour l’indépendance de la Casamance : sa patrie, Senghor rompt avec la SFIO et crée son parti le Bloc Démocratique Sénégalais (BDS) le 27 octobre 1948. A son premier congrès qui s’est déroulé à Thiès, Senghor réitère sa proposition de négocier avec la Casamance (MFDC).



Pourquoi négocier avec la Casamance ?



C’est évident, la Casamance était un territoire comme le Sénégal mais aussi contrairement au Sénégal qui appartenait au premier arrondissement constitué par (la Mauritanie, le Mali, le Niger et le Sénégal), elle était admise dans le deuxième arrondissement composé de (la Guinée Conakry, de la Côte d’Ivoire, du Dahomey actuel Bénin et de la Casamance). Comprenez par-là que la Casamance n’a jamais était Sénégalaise



Senghor avait-il besoin de négocier avec Saint-Louis, Diourbel, Kaolack etc. ?



Non et d’ailleurs cela n’a jamais eu lieu et pour cause, ces zones appartenaient au territoire du Sénégal.



Un autre alibi que l’on tend à oublier est : Senghor dit-il, voulant limiter la menace de la « balkanisation » prônée par la loi Cadre dite loi Gaston Deferre qui pèse sur l’AOF avec la division des leaders entre deux fractions que sont les territorialistes (Houphouët- Boigny, Léon M’Ba, Edouard Diatta, Assane Seck, Ibou Diallo) et les fédéralistes (Senghor, Modibo Keïta), tenta de reconstituer une nouvelle fédération. Mais seul le Soudan français et la Casamance endormie par Emile Badiane ont répondu à son appel en janvier 1959 donnant naissance à la Fédération du Mali qui reste dans la Communauté avec comme président Modibo Keïta, vice-président Mamadou Dia, président de l’Assemblée fédérale Léopold Sédar Senghor et rien pour la Casamance. Le 04 Avril 1960 marqua l’indépendance de cette Fédération que le Sénégal s’entête de fêter jusqu’à nos jours.



La marche pacifique de 1982 précédée par les multiples avertissements du peuple Casamançais quant-à la fin du compagnonnage entre le Sénégal et la Casamance dont les fameuses Lettres de Diamacoune à Senghor, à Mitterrand, à Abdou Diouf fut l’achèvement d’un processus mais aussi le début d’une nouvelle ère dans les relations entre la Casamance et le Sénégal.



Quelqu’un de dire que le Mali a très tôt compris la ruse Sénégalaise pilotée par la France et a préféré faire son chemin, d’où la fameuse rupture de la Fédération du Mali survenu 04 mois après sa naissance dans la nuit du 19 au 20 Aout 1960.



Pourquoi la Casamance était resté ?



Une interrogation qui hante les passionnés de la Casamance mais qui trouve rarement de réponse. Cependant, il faut noter que le lendemain du départ du Mali de la Fédération qui porte son nom, le 20 Aout 1960, Senghor avait compris qu’il fallait aller vite avant qu’une autre scission ne se produise car là, il resté que les deux territoires à savoir : le Sénégal et la Casamance. Comme toujours, c’est avec le soutien de la France que Senghor réussit à enrôler le MFDC de Emile Badiane convaincu depuis 1958 que ce compagnonnage aller être bénéfique pour les deux parties et proclama l’indépendance du Sénégal avec la Casamance y compris. C’est pourquoi l’Abbé Diamacoune Senghor nous apprend que : « nous nous sommes endormis Casamançais pour nous réveiller Sénégalais sans avoir à être consulté ».Cependant jamais cette date ne servit à fêter l’indépendance du Sénégal car ce fut la date du mensonge, de la tricherie et de la honte. Ainsi le 04 Avril 1960 marqua à jamais dans les pages de l’histoire du monde et de l’Afrique libre les indépendances de trois territoires : (le Mali, la Casamance et le Sénégal) qui avaient accepté de le prendre dans le cadre d’une Fédération. La traitrise et la méprise furent le gain que les Sénégalais servirent aux Casamançais durant les 20 premières années qui vont suivre cette date d’où la naissance de cette revendication Casamançaise qui prône la séparation pure et simple entre elle (la Casamance) et le Sénégal.



Les autres titres dans notre prochaine sortie.



Baba

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]