PROFIL - Mamadou Diop, repos colonel !

  • Source: : Seneweb.com | Le 28 mars, 2018 à 15:03:08 | Lu 8978 fois | 29 Commentaires
content_image

PROFIL - Mamadou Diop, repos colonel !

Il est d'une époque que les moins de 20 ans ne connaissent pas. Mamadou Diop, le légendaire maire de Dakar entre 1984 et 2002, est décédé lundi à Dakar à l'âge de 82 ans.

"Allô, allô, comment ça va ?" À ce refrain de la chanson qu'Ismaël Lô lui avait dédiée dans son album Afrique Sunu, pour vanter ses réalisations à la tête de la mairie de Dakar, ses proches, amis et parents répondraient en chœur "pas très bien". Mamadou Diop est décédé lundi 26 mars. À l'âge de 82 ans dont 17 (1982-2002) comme édile de la capitale.

Diop-le-maire a marqué la vie politique sénégalaise. Il fut magistrat, avocat général à la Cour suprême, secrétaire général de la Présidence, ministre et maire. Plus d'un demi-siècle d'action au cœur de l'appareil d'Etat et de ses institutions.

Mamadou Diop, c'est aussi une personnalité forte. Un engagement sans faille pour les collectivités locales et les figures qui l'incarnent. À preuve, il n'a pas hésité à sortir de sa retraite pour venir témoigner, à décharge, au procès de Khalifa Sall, qui est son ancien jeune camarade socialiste, un de ses successeurs à la mairie et ex-beau-fils.

Le colonel Mamadou Diop fait partie de la génération silencieuse. Né entre la grande dépression de 1930 et la seconde guerre mondiale. Le 9 mai 1936. Officier supérieur, il obtint son brevet à l'Ecole nationale des sous-officiers d'active à Saint-Maixent dans la région Poitou-Charentes en France. En 1964, il décroche le diplôme d'état-major. Et passe en même temps son doctorat en droit et en philosophie.

Son arrivée dans les services date de 1956. Il incorpore l'Armée française, détaché au Niger avant de rejoindre l'Algérie.  En 1960, il est promu lieutenant. Au mois de novembre de la même année, il rentre au Sénégal, intègre la gendarmerie et est bombardé à la tête de la compagnie du Sine-Saloum. Très vite, il gravit les échelons. Commandant, ensuite colonel. Il abandonne, malgré tout, la tenue.

En 1971, il accède aux fonctions de magistrat et occupe le poste d'avocat général à la Cour suprême. Un peu plus tard, les portes du Palais s'ouvrent à lui. En reconnaissance à l'appui de son père, Ousmane Diop Coumba Pathé, farouche lieutenant et homme d'appui de Senghor, il est nommé  secrétaire général de la Présidence. Diop sera ensuite tour à tour, ministre aux départements des Travaux publics, du Transport et de l'Urbanisme.

En 1981, au départ de Senghor de la présidence de la République, il intègre le gouvernement de Habib Thiam. Janvier 1984, il est nommé ministre de la Santé publique.

En 1984. Un tournant. Mamadou Diop se lance dans la course aux locales et devient maire de Dakar. Ses amis se souviendront de lui pour son intelligence, sa rigueur et surtout son sens de la dévotion.

"Mamadou Diop était une forte personnalité qui savait être redoutable pour ses adversaires. Il a donné à Dakar un rayonnement international. Il a donné aux fonctions municipales ses lettres de noblesses", témoigne son ancien camarade au Ps Souty Touré, ancien ministre et leader du Parti socialiste authentique.

Pendant 17 ans (1984-2002), Mamadou Diop a fait de la ville de  Dakar sa forteresse. Il forme des hommes, et finance des projets. Dans une ville de très grande ampleur où les problèmes sont bien particuliers, il réussit à asseoir une popularité, à nul autre pareil. Ses réalisations, font les gros titres et, même des tubes ("Diop le maire", Afrique Sunu, d'Ismaël Lô).

Il fut pour Dakar ce que Haussmann fut pour Paris. "Ministre des Transports et de l'Équipement, il mène des chantiers à travers le pays. A titre d'exemple, la route Mbacké-Touba, le marché Ocas", se souvient Abdoulaye Wilane. La capitale lui doit aussi l'hôpital Gaspard Camara, les centres de santé Abdoul Aziz Sy des Parcelles Assainies, de Ouakam, de Yoff, des Hlm, de Grand Dakar, l'aménagement des allées Cheikh Sidati Aïdara et Seydou Nourou Tall. Mais aussi, les Parcelles Assainies de Dakar.

2002, une page se tourne. Mamadou Diop est remplacé par Pape Diop à la Ville de Dakar. Sa dernière mission publique, il la mènera au Conseil économique social et environnement (Cese).


Auteur: Seneweb news - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (11)


Anonyme En Mars, 2018 (15:45 PM) 0 FansN°: 1
Oui et il est déjà enterré. Vous n'avez que du réchauffé ou du foot à nous servir?
Reply_author En Mars, 2018 (11:29 AM) 0 FansN°: 1
mais vous etes un etre humain ou quoi pour ecrire ca sur un homme qui a tout donné a son pays et qui pas volé ou fait quelque malversations que soit. si le senegal avait 20 mamadou diop on en serait pas là
Folamour En Mars, 2018 (16:13 PM) 0 FansN°: 2
On s'en fout....il est temps que ces vielles carcasses post-independance laissent la place aux jeunes..............merde!  :emoshoot:   :fbhang: 
Reply_author En Mars, 2018 (16:16 PM) 0 FansN°: 1
sans parler des vieux fossiles dans les entreprises qui refusent de partir a la retraite ces fils de pute d'egoistes
Anonyme En Mars, 2018 (16:35 PM) 0 FansN°: 3
mdrrr on colonisé fara maçon complexé de moins
Anonyme En Mars, 2018 (16:39 PM) 0 FansN°: 4
bientot le tour de niasse ce fils de pute 40 au pouvoir dou doyal ndeyam il ya des jeunes formés a l'exterieur qui peuvent faire 100fois mieux que lui il va voir



negre=egoiste  :emoshoot: 
Anonyme En Mars, 2018 (17:36 PM) 0 FansN°: 5
Un pur lébou , travailleur, véridique, et digne.

Repose en paix Colonel
Anonyme En Mars, 2018 (17:37 PM) 0 FansN°: 6
qu'allah lui pardonne ses péchés et lui accorde son paradis!
Anonyme En Mars, 2018 (18:06 PM) 0 FansN°: 7
Rip Mamadou Diop le maire  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  Merci pour les service rendues a la nation  :sunugaal:  :sunugaal: 
Sofia Arame En Mars, 2018 (08:41 AM) 0 FansN°: 8
Je m'incline devant sa mémoire. Je ne savais pas qu'il était Colonel, magistrat avant de devenir Maire. C'est un Monument qui est parti. Ma génération a beaucoup de chemin. Nous n'arrivons pas souvent à remplir correctement une seule des missions que notre Grand Père Mamadou Diop a eu à assumer dans sa vie.

War nagno kholat sunu bop, nous les jeunes Sunu xam xam doyoul ba paré et l'Etat n'arrive pas à trouver de consensus entre lui et ceux qui sont censés nous former, nous aider à acquerir des connaissances.

J'ai mal au coeur.



Repose en paix Colonel!
Dior Oye London En Mars, 2018 (10:18 AM) 0 FansN°: 9
Paix à l'âme de Mr Mamadou Diop..

Sincères condoléances à sa famille...Il à été' ce qu'une ville attend de son Maire...Chaque ville doit avoir un Maire qui connaît son devoir,Mais par nos temps,les senegalais ne parlent que d'un Président de la République,comme si une seule personne pouvait diriger un pays...Que les Maires se ressaisissent,prennent leurs responsabilités de Maire ,s'acquittent de leurs devoirs...La ceinture doit leur rappeler les devoirs..Bon Repos aux hommes de valeur
Adja En Mars, 2018 (10:23 AM) 0 FansN°: 10
Comme maire de DAKAR Mamadou DIOP A fait un excellent travail avec lui la mairie a recruter de jeune diplomés dans son cabinet.

Les hôpitaux la piscine ollintic au point E etc

Repose en paix tu as représenté dignement ton pays

Braise En Mars, 2018 (11:41 AM) 0 FansN°: 11
RIP UN EXEMPLE POUR LA JEUNESSE.A MEDITER SUR CE QUI L A LE PLUS IMPRESSIONER SUR LEOPOLD SENGHOR.VENIR A L HEURE ET DONNER UNE SUITE A TOUT CITOYEN, QUI.LUI AURAIT ECRIT UNE CORRESPONDANCE...MESSIEURS NOS POLITICIENS A MEDITER

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]