Sénégal / France : tirailleurs sénégalais contre pétrole ?

  • Source: : Webnews | Le 18 avril, 2017 à 16:04:03 | Lu 10776 fois | 35 Commentaires
content_image

Sénégal / France : tirailleurs sénégalais contre pétrole ?

Simple coïncidence ? Permettez-moi d’en douter … alors que le Medef et le patronat sénégalais se sont réunis la semaine dernière à Dakar, en vue de doper leur partenariat – et ce, en tout premier lieu dans le pétrole – lors d’une cérémonie officielle, François Hollande a délivré samedi la nationalité française à des tirailleurs sénégalais. Ces derniers, âgés aujourd’hui de 78 et 90 ans ont combattu dans les rangs de l’armée française pendant la Seconde guerre mondiale. Sans toutefois être reconnus depuis comme des citoyens français à part entière.

Une situation qu’avait promis de réparer le président français en décembre dernier, lors d’une rencontre officielle avec son homologue Macky Sall. Le président de la République sénégalais, alors en visite d’Etat en France, avait indiqué en parallèle que la perspective d’une intervention du géant pétrolier français Total dans l’exploitation du pétrole off-shore sénégalais était un point « positif » pour le Sénégal. Faisant ainsi entrevoir que les deux dossiers étaient liés.

Désormais, certes, le lien se fait plus discret mais il demeure bien réel.

Le Mouvement des entreprises de France international (Medef international) et le Conseil national du patronat (CNP) sénégalais ont ainsi affirmé cette semaine vouloir doper leur partenariat. Au-delà des secteurs dits «traditionnels», les deux organisations patronales souhaitent étendre leur collaboration dans les perspectives qu’entend offrir le Sénégal, notamment dans le pétrole et le gaz. Le pays offre désormais d’importants potentiels dans le domaine, dont notamment le français Total ne souhaite pas être écarté.
La rencontre a eu lieu en présence de représentants de l’Administration publique sénégalaise, du ministre du Travail, Mansour Sy, des experts de l’Agence chargée de la promotion des investissements et des grands travaux de l’Etat (APIX) et du bureau chargé du suivi du Plan Sénégal émergent (PSE).

«Le Cnp a convié à cette rencontre ses partenaires de l’administration ainsi que plusieurs chefs d’entreprise pour favoriser les échanges fructueux et les jointventures entre les hommes d’affaires du Medef international et du Cnp», a déclaré à cette occasion à la presse sénégalaise Baïdy Agne, le président du CNP. Tout en soulignant qu’en février dernier, lors des assises de l’entreprise, un symposium national avait été organisé sur la participation des nationaux dans des industries nouvelles. Parmi les arguments alors avancés figurait le fait que les entreprises sénégalaises n’étaient pas dotées de toutes les capacités requises pour explorer et exploiter le pétrole.

Baïdy Agne a néanmoins tenu à préciser que l’exploitation du gaz et du pétrole impliquait des métiers de génie civil, de BTP, de logistique pour lesquels les Sénégalais sont compétents. Mais les entreprises sénégalaises ne devront pas tarder à se positionner pour ne pas se faire rafler la part d’un gâteau fort convoité. Un des enjeux majeurs des discussions actuelles.

Le président du Cnp a par ailleurs rappelé que la France était le 1er investisseur au Sénégal avec un stock d’IDE de 1,7 milliard d’euros. Les entreprises françaises au Sénégal représentent près du quart du PIB et des recettes fiscales du pays. Désormais Baïdy Agne souhaite « plus de responsabilité et d’engagement » dans la « solidarité franco­sénégalaise ». « C’est ainsi que nous pourrons renforcer nos avantages comparatifs respectifs par rapport au reste du monde et faire prévaloir nos intérêts au niveau des organisations de coopération régionaux et internationaux» a-t-il ainsi déclaré.

Au final, le Conseil national du patronat (CNP) a invitéles hommes d’affaires français à investir davantage au Sénégal, dans des entreprises codirigées avec des opérateurs économiques locaux. Baïdy Agne décélarant que le Sénégal avait besoin d’un environnement économique « plus attractif de flux d’investissements directs français créateurs de richesses et d’emplois durables ».
Patrice Fonlladosa, le président du comité Afrique du MEDEF International, s’est quant à lui féléicité de la teneur des échanges entre le CNP et la délégation de 45 patrons représentant 37 entreprises françaises qu’il a conduit au Sénégal pour deux jours. Estimant le bilan de la réunion comme « très positif », il a invité les entreprises françaises à développer des partenariats avec celles du Sénégal. « Les entretiens que nous avons eus ce matin avec le Premier ministre et d’autres membres du gouvernement sénégalais sont très encourageants car ils devraient permettre de replacer les entreprises françaises dans une situation très favorable au Sénégal », a-t-il souligné.

« Nous ne voulons pas venir faire des opérations et repartir. Nous voulons nous implanter à long terme au Sénégal et participer à la croissance du pays en soutenant l’emploi des jeunes, le transfert de technologies et l’investissement », a enfin ajouté Patrice Fonlladosa. Si « les secteurs sont multiples », il faut selon lui surtout investir dans l’énergie, les transports et l’agroalimentaire ».
Cette rencontre intervient alors qu’en décembre dernier, Macky Sall avait déclaré lors d’un discours officiel à l’Elysée que le fait que Total veuille exploiter l’off-shore sénégalais constituait un point positif pour le Sénégal. Ajoutant toutefois que les conditions de cette intervention restaient à définir selon les dispositions du Code pétrolier sénégalais. L’intervention de Total sera « un plus » pour le Sénégal affirmait même alors Macky Sall.

Le chef de l’Etat sénégalais s’exprimait ainsi dans le cadre de la signature d’un accord de coopération entre le Sénégal et Total pour le pétrole off-shore profond, accord signé par Momar Nguer de Total et Thierno Alassane Sall, ministre de l’Energie. A noter que depuis avril 2016,Momar Nguer – sénégalais – a été promu du poste de directeur Afrique – Moyen-Orient  Marketing & Services au poste de directeur général de la branche Marketing & Services et membre du Comité exécutif du Groupe Total.

Macky Sall avait alors tenu à préciser que l’entrée de Total dans l’exploration du pétrole sénégalais ne remettait pas encore en cause les accords signés précédemment avec les autres firmes pétrolières.

Outre l’accord avec Total, le Sénégal et la France avaient alors également signé un protocole de 193 millions d’euros destinés à accompagner la réalisation du projet du Train express régional (TER), devant rallier Dakar  au nouvel Aéroport International Blaise Diagne  (50 km) qui devrait ouvrir ses portes dans les mois qui viennent.

- Le pétrole découvert au Sénégal intéresse la France - 

En septembre 2016, Manuel Valls, alors premier ministre, avait d’ores et déjà affirmé sans ambages dans le cadre d’une émission de la TV sénégalaise «Questions directes» que « le pétrole découvert au Sénégal intéresse la France». Une déclaration prononcée à l’issue d’une visite officielle au Sénégal et l’annonce faite en janvier 2016 par le chef de l’Etat sénégalais de la découverte d’un important gisement de gaz naturel, dans une zone de prospection située dans la partie nord du permis de Saint-Louis offshore profond.

Cette découverte  jugée significative est considérée comme le plus important gisement en Afrique de l’Ouest, car étant constituée d’une large structure répartie de part et d’autre de la frontière entre le Sénégal et la Mauritanie, avec des réserves estimées à 450 milliards de m3. Elle fait suite à une découverte de la société Cairn Energy, datant de 2014 et consistant en un gisement de pétrole dans la zone de prospection de Sangomar offshore profond, à 1.427 mètres de profondeur, au large de Foundiougne, dans le centre-ouest du Sénégal.

Cairn Energy avait estimé ces réserves entre 250 millions et 2,5 milliards de barils, mais en août 2016, Cairn Energy a revu à la hausse les réserves du champ SNE, situé sur le bloc Sangomar Offshore Profond. Selon le groupe écossais, elles pourraient dépasser 2,7 milliards de barils.

Cairn Energy exploite trois blocs d’exploration pétrolière au Sénégal (Sangomar profond, Sangomar et Rufisque), dont il détient 40% des parts, aux côtés de l’australien FAR (15%) et de la compagnie nationale pétrolière sénégalaise Petrosen (10%) et de l’australien Woodside qui a récemment acquis les parts de l’Américain Conoco Philips (3%) au grand dam de FAR qui se prévaut d’un droit de préemption sur ces actifs.

- Le Sénégal au coeur du projet gazoduc transafricain   Nigeria/Maroc - 
Début décembre, dans une vidéo publiée sur le compte Twitter de la présidence nigériane, le ministre des Affaires étrangères, Geoffrey Onyeama, a confirmé qu’un projet d’extension d’un gazoduc transafricain qui ira du Nigeria au Maroc, pour se poursuivre jusqu’en Europe, était en discussion entre les deux pays. Confirmant ainsi l’information publiée par le site marocain spécialisé Economie-entreprises. Ce projet pourrait ainsi damer le pion à la Russie, principal fournisseur de gaz de l’Union européenne. Le chef de la diplomatie nigériane a par ailleurs indiqué qu’il s’agissait d’ un pipeline destiné au transport de gaz qui allait « traverser toute la côte ouest africaine jusqu’au Maroc et éventuellement l’Europe ».

Pour rappel, les autorités nigérianes ont déjà mis en place une pipeline gérée par la West African Gas Pipeline Company Limited (WAPCo), dont la vocation principale est  d’assurer le transport du gaz naturel depuis le Nigéria vers les marchés du Bénin, du Togo et du Ghana ». Le coût de ce gazoduc, opérationnel depuis 2010, et dont la construction avait débuté en 2005, est estimé à 974 millions de dollars.
L’objectif du projet de gazoduc entre le Maroc et le Nigeria serait donc d’étendre ce pipeline – lequel ne traverse actuellement que quatre pays ( Nigéria, Bénin, Togo et Ghana) – vers le Maroc en passant par Dakar, la capitale sénégalaise. Le projet d’extension du pipeline vers le Sénégal a  été validé par la CEDEAO ( Communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest).
En août 2016, à l’occasion de l’atelier sur la validation du rapport final provisoire relatif à l’étude de faisabilité pour l’extension du réseau de gazoduc de l’Afrique de l’Ouest (GAO) qui s’est tenu à Dakar, Mor Ndiaye Mbaye, Directeur de Cabinet du Ministre de l’Energie et du Développement des Energies Renouvelables du Sénégal, a indiqué que « la diversification des sources d’énergies et le recours aux énergies propres répondant aux enjeux environnementaux constituaient un défi important » pour la région et pour le Sénégal en particulier.

Il avait ajouté que « les efforts déployés par le Sénégal pour améliorer sa situation énergétique ont permis entre autres de faire des découvertes importantes de gaz naturel, dont l’exploitation pourra permettre au pays de renforcer sa production d’électricité et d’exporter le gaz naturel vers les autres Etats de la région. » Face à une telle opportunité pour le Sénégal, il a salué cette initiative de la CEDEAO qui permettra selon lui de renforcer le développement du secteur énergétique dans la région.

A noter qu’étaient présents à cet atelier de validation, des experts venus des pays suivants : Bénin, Burkina Faso, Gambie, Guinée, Guinée Bissau, Libéria, Mali, Niger, Nigéria, Sierra Léon, Togo et Sénégal. Tout le monde souhaitant profiter du gâteau …

Ce projet est d’ «autant plus justifié que notre région regorge d’importantes quantités de gaz naturel dont le Nigéria à lui seul détient 90% des recettes et 30% des réserves d’Afrique, sans oublier le Ghana et la Côte d’Ivoire qui sont déjà des producteurs-consommateurs de gaz naturel», a plaidé à cette occasion Morlaye Bangoura commissaire en charge de l’énergie et des mines de la commission de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao).

En vue de conforter ses propos, il a par ailleurs invoqué «les récentes découvertes d’importants gisements de gaz naturel au Sénégal, au Niger, de même que l’exploitation prochaine de nouvelles découvertes en Côte d’Ivoire et au Ghana laissent augurer d’un avenir prometteur pour cette source d’énergie dans notre région».

Selon Economie-entreprises, le Maroc a déjà pu obtenir l’adhésion de plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest pour ce projet estimé à plusieurs milliards de dollars. Le média marocain affirmait alors également que Rabat et Abuja devaient signer prochainement un mémorandum d’entente pour la construction du gazoduc.

Mohammed VI semble ainsi devancer l’Algérie, pays qui a entamé en 2002 des négociations avec le gouvernement nigérian en vue d’un projet similaire à travers le Sahel. Mais le projet est toutefois demeuré lettre morte pour des raisons de financement et de sécurité.

 

Sources : Le quotidien, Le Soleil, APS, Seneweb, Presse marocaine
 


Auteur: Elisabeth Studer - leblogfinance - Webnews






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (28)


Anonyme En Avril, 2017 (17:01 PM) 0 FansN°: 1
nous disons non à la france, laisser notre pétrole, sinon on aura des kim coréen d'ici une génération
Reply_author En Avril, 2017 (20:32 PM) 0 FansN°: 1
titre racoleur, comme d'habitude......
Linda Mujer En Avril, 2017 (23:41 PM) 0 FansN°: 2
tous ceux qui croyaient ne plus jamais revoir cde telles images en seront pour leurs frais!: papa-blanc, fût-il le plus vil, le plus nul des présidents, le plus vicieux (4 enfants à ségolène royal, sans mariage), le plus franc-maçon, le plus transgresseur des lois naturelles ( pseudo-mariage légalisé entre les homosexuels), qui plus en a plus en rajoute, trônant au milieu de "ses" vieux nègres,musulmans, en majorité,,et dégoulinants de reconnaissance, pour la porte ouverte à tous les abus (sécurité sociale, faux soins, mariages dits "blancs" de vieux reclus de rhumatismes avec des jeunes putes sénégalaises ou maliennes...là aussi, qui plus en sait...
négritude, indépendance, fierté? foutaises! on se vend, que dis-je, on brade son âme et ses vraies valeurs pour des prestations sociales!
Reply_author En Avril, 2017 (16:56 PM) 0 FansN°: 3
et nous fils de tirailleurs quel sera notre part? pourrions nous beneficier de ses memes droits? la france paie toujours et jusqu'a nos jours nos parents pour sercices rendus. nous sollicitons un bon avocat pour plaider notre cause et ses contacts
Diomina En Avril, 2017 (17:04 PM) 0 FansN°: 2
Article soupou Kandja, dans tous les sens quoi!
Reply_author En Avril, 2017 (19:23 PM) 0 FansN°: 1
aerticle plutôt poucht-pacht
Die En Avril, 2017 (17:04 PM) 0 FansN°: 3
Baidu Agnès ne reprente pas le Sénégal c est un complexe.Dans tous les vas on attends la réaction de Trump. Que Dieu fasse su il comprenne que des intérêts son dans le pétrole sénégalais pour donner une bonne leçon a ces Français
Arthur En Avril, 2017 (13:26 PM) 0 FansN°: 1
opposants pessimistes malhonnetes rancuniers taisez-vous. tout ce que fait le president est mauvais pour vous, mais heureusement vous representez une minorite dans le pays.
Die En Avril, 2017 (17:04 PM) 0 FansN°: 4
Baidu Agnès ne reprente pas le Sénégal c est un complexe.Dans tous les vas on attends la réaction de Trump. Que Dieu fasse su il comprenne que des intérêts son dans le pétrole sénégalais pour donner une bonne leçon a ces Français
Die En Avril, 2017 (17:04 PM) 0 FansN°: 5
Baidu Agnès ne reprente pas le Sénégal c est un complexe.Dans tous les vas on attends la réaction de Trump. Que Dieu fasse su il comprenne que des intérêts son dans le pétrole sénégalais pour donner une bonne leçon a ces Français
Die En Avril, 2017 (17:04 PM) 0 FansN°: 6
Baidu Agnès ne reprente pas le Sénégal c est un complexe.Dans tous les vas on attends la réaction de Trump. Que Dieu fasse su il comprenne que des intérêts son dans le pétrole sénégalais pour donner une bonne leçon a ces Français
Anonyme En Avril, 2017 (17:08 PM) 0 FansN°: 7
Non mais Est ce que SENEWEB wér na niou!!!

Anonyme En Avril, 2017 (17:10 PM) 0 FansN°: 8
Elisabeth Studer tu es une minable d'insulter la conscience de nos courageux sages

et de les comparer à une marchandise qu'on troc . Décidément ce pétrole va nous rendre tous fous.  :nono:  :nono:  :nono:  :nono:  :nono:  :nono:  :nono:  :nono:  :thumbsdown: 
Puanteur En Avril, 2017 (17:38 PM) 0 FansN°: 9
tirailleurs sénégalais contre pétrole ? cette pensée pue l’égout

--------------------------------------------



SI des faits VÉRIFIÉS pour décrire une gymnastique diplomatico/économique en vue d'inclure TOTAL dans le processus gaz & pétrole peut être instructif......de toute façon un caïman côté en bourse bouffera le morceau...



Des amalgames foireux ne font que noyer le poisson et sont plus des élucubrations que de l'information..



Éclairez nous sur les individus qui se sucrent avec ce Gaz/Pétrole : ce serait un plus incontestable...



Tout le reste est du "pipi d'hyène"...
Anonyme En Avril, 2017 (17:40 PM) 0 FansN°: 10
Tu sa ces pour le petrol franchustes de merdr? :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  et nos panrent a cote panse comment fair se largent ,epouse une jeune fille y metre des anfent :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  ventre plain negre contant.ces du crime amenai des anfent au mond san asure ces futur,
Anonyme En Avril, 2017 (17:41 PM) 0 FansN°: 11
C'est un peu spécieux comme raisonnement. Associer la naturalisation des tirailleurs Sénégalais à la recherche du pétrole au Sénégal, il ne faut pas exagérer quand même. Vous avez vraiment l'esprit mal tourné.Je ne crois pas que Hollande, malgré tous ses défauts, soit aussi veul. De toutes façons Total ne va pas exploiter du pétrole, il va en chercher! et vous venez de passer des accords de recherche aussi avec le Russe Gasprom. Sortez de cette suspicion permanente, c'est désespérant à la fin.
Reply_author En Avril, 2017 (17:55 PM) 0 FansN°: 1
vous nai..pas inteligent. pour tous escuze
Reply_author En Avril, 2017 (10:53 AM) 0 FansN°: 2
malhonnêteté quand tu nous tiens
Anonyme En Avril, 2017 (18:04 PM) 0 FansN°: 12
Depui quand ces termine la 2é guerre mondial. Ils faut se refrecir 1p...
Anonyme En Avril, 2017 (18:04 PM) 0 FansN°: 13
En service commandé. Ceux qui de jour comme de nuit nous pompent l'air avec ce pétrole ne sont ni patriotes ou rien du tout. Ils veulent simplement semer le des d'ordre au Sénégal , mais le feu qu'ils rêvent les emportera en premier. Nous sommes un peuple intelligent et mur et ce n'est pas dans ce siècle qu'on noys bernera sur nos richesses .futures.
Reply_author En Avril, 2017 (18:25 PM) 0 FansN°: 1
hahahahahahahaaaaaaa senegallll moo neh rek
Anonyme En Avril, 2017 (18:12 PM) 0 FansN°: 14
Rappel moi ça dans 10 ou 15 anne prochen :baby-crawl:  :baby-crawl: 
Anonyme En Avril, 2017 (21:36 PM) 0 FansN°: 15
IL FAUT TRES INTELLIGENT DANS CE MONDE TODAY

IL YA DU PEROLE AU SENEGAL

DONC TOUS LES PAYS DU MONDE (FRANCAIS,USA,DUBAI,SAUDITE,PEKIN,TOKYO...RUSSIE...AFRIQUE DU SUD,MAROC,NIGERIA....

TOUS LES HOMMES D'AFFAIRES DU MONDE

S'INTERESSERONT POUR LE SENEGAL

ILS N VONT PA NOUS LAISSER EN PAIX

ET ON N P PAS EXPLOITER NOTRE PETROLE SANS EUX



KON L VEUILLE OU PAS

ALORS IL FO AGIR EN GENTLEMEN ET AIDER NOS DIRIGEANTS



 :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
Anonyme En Avril, 2017 (21:52 PM) 0 FansN°: 16
Article stupide !!

Anonyme En Avril, 2017 (22:05 PM) 0 FansN°: 17
que de mensonges. Total est une compagnie major et elle ne vient pas exploiter du pétrole mais prospecter ( faire de l'exploration pétrolière) c'est à dire faire des recherches , en investissant des sommes considérables, pour mettre à jour, éventuellement , des gisements d’hydrocarbures. Il va sans dire que ces recherches sont aléatoires et peuvent ne pas être fructueuses car plus de 80 % des campagnes d'exploration n'aboutissent pas forcément à des découvertes commercialement rentables.

il est temps que certains soient disant intellectuels arrêtent d'insulter nos intelligences en nous débitant des âneries quotidiennes pour faire le buzz et se mettre en valeur.La colonisation est finie depuis près de 60 ans et il est temps de se départir du complexe du colonisé. Personne n'est idiot pour se faire arnaquer par qui que soit. Nous devons coopérer même avec le diable si nous en tirons un intérêt.l'heure des slogans et de la rhétorique est jamais révolue . Pourquoi le Sénégal doit fermer ses portes à Total alors que cette compagnie' dispose d'une expérience avérée dans ce domaine et est sollicitée par des pays technologiquement beaucoup plus avancés tels que la Russie, l'Iran, le Brésil, le Canada et même les .......USA.

SENEWEB ET XALIMA font partie de la presse des " milles collines".
La Colonisation Est Loin D'etr En Avril, 2017 (22:49 PM) 0 FansN°: 1
et que fait le franc cfa (colonies françaises d'afrique) chez nous? oublies-tu le compte d'operations ou sont deposées 50% de nos recettes d'exportations, que la france utilise comme bon lui semble? que fait l'armee française chez nous? que font france telecom, bouygues, total, etc. chez nous? des partenaires? oui, qui nous pompent la plus grosse part de l'argent produit au senegal?
la colonisation ou neo-colonisation est bien presente chez nous, et dans tous les anciens territoires coloniaux de la france en afrique. tout comme le soleil, tous les jours!
Anonyme En Avril, 2017 (22:55 PM) 0 FansN°: 18
inepties et bêtises
Anonyme En Avril, 2017 (03:18 AM) 0 FansN°: 19
N°17 tu est une fils de p.?..
Reply_author En Avril, 2017 (08:19 AM) 0 FansN°: 1
c'est toi le fils de p. oui n* 17 a plus que raison. la france vit du sang de l'afrique que tu le veuilles ou pas c'est cela la verite. please shut up!!
Reply_author En Avril, 2017 (08:52 AM) 0 FansN°: 2
la vérité blesse non! y a des allergiques comme toi à la vérité... des insultes rien que des insultes et cela résume ta personnalité! le fcfa est une monnaie colonialiste!!!
Les Faibles Insultent! En Avril, 2017 (10:31 AM) 0 FansN°: 3
a ceux qui m'ont insulté, je ne m'abaisserai jamais à leur niveau! l'insulte c'est l'arme des faibles, de ceux qui n'ont pas d'arguments.

la france veut perpétuer l'etat d'esclavage, d'asservissement et d'exploitation dans lequel il tient l'afrique, et donc notre pays le senegal, depuis plusieurs siecles. cela, nous senegalais devons le denoncer, le rejeter, le refuser en toutes circonstances. les opportunites d'affaires pour les français dans notre pays sont le moyen de renforcer, de consolider et de fructifier la situation de rente que notre economie represente pour les neo-colonialistes français servis par nos dirigeants-valets eternels de la france. c'est honteux de voir un senegalais nier cette malheureuse situation dans laquelle nous sommes maintenus depuis une eternité. a moins d'être au service et a la solde des français!
Anonyme En Avril, 2017 (09:15 AM) 0 FansN°: 20
Dans tous les pays étrangers des sociétrés étrangères sont établies ....tous les pays qui veulent se developper demandent aux sociétés étrangères de venir investir : pourquoi les Senegalais le refuse pour leur pays ???? peu importe qui va exploiter les gisements pétroliers (Shell , BP , Total , Exxon ou autres ) puisque le Senegal n'a pas les capitaux , la technologie ni les ressources humaines , il faut donc que le gouvernement négocie au mieux ses intérets !

Exemple typique , le français ancien patron de Matforce a vendu ses parts à son associé Sénégalais ...depuis les ouvriers ne sont plus payés depuis 4 mois !!! dans ce pays il vaut mieux travailler dans une société étrangère , on est mieux payé et mieux respecté ......



Las En Avril, 2017 (10:38 AM) 0 FansN°: 21
evidemment c est le petrole et le gaz qui sont l origine

Avec la rarefaction des ressources du petrole dans le monde

une aubaine pour le pays colonisateur dont le Senegal est l un de ses rares pays francophones a disposer d importantes ressources petroliers et gaziers. c est une bonne nouvelle pour eux et ils risquent d avoir la grosse part du gateau lol

 :bindeu: 
Anonyme En Avril, 2017 (11:49 AM) 0 FansN°: 22
Dans les pays qui ne savent rien faire il est bien évident que la grosse part du gateau pétrolier revient aux sociétés pétrolières qui engagent -des sommes colossales dans la recherche et l'exploitation .......alors Sénégalais fermer votre bouche , continuer votre sieste pendant

que les occidentaux travaillent........ :brawoo: 
Las En Avril, 2017 (13:18 PM) 0 FansN°: 1
sieste ou pas cela entrainera definitivement un boum economique du pays
quand on du petrole chez soi on est sure d etre riche pas la peine de faire d efforts
c est la substance la plus recherchee et fait tourner le monde
mais comme on le sait le petrole est une substance qui n apporte pas toujours la paix comme on le constate dans les pays petroliers
c est le risque
Nooo En Avril, 2017 (14:44 PM) 0 FansN°: 23
FRANCE LAISSE NOUS TRANQUILLE. :looney:  :looney:  :sunugaal: 
Anonyme En Avril, 2017 (16:06 PM) 0 FansN°: 24
SI VOUS N'ETIEZ TOUS DIPLOMES DE LA FAC DE LETTRES OU DE LA FAC D'ECONOMIE ENTRAIN DE RACONTER VOS CONNERIES SUR SENEWEB VOUS ALLIEZ VOUS METTRE EXPLORER VOS FONDS MARINS ET DECOUVRIR LES GISEMENTS D'HYDROCARBURES QUI Y DORMENT DEPUIS L'AUBE DES TEMPS.

VOUS NE CONNAISSEZ RIEN VOUS N'AVEZ PAS DE SOUS POUR INVESTIR EXPLORER ET EXPLOITER VOS RESSOURCES ET VOUS FAITES LA GRANDE GUEULE SUR LES PLATEAUX tV ET LES MEDIAS ELECTRONIQUES. TOUT CELUI QUI INCAPABLE D'EXPLOITER LES OPPORTUNITES SE MET A INSULTER LE PRESIDENT ET LA FRANCE. C'EST TROP FACILE.

CHANGEZ DE MENTALITE DEMANDEZ A VOS ENFANTS D'ETUDIER LES SCIENCES OUVREZ VOS YEUX LARGEMENT ET REGERADEZ COMMENT EVOLUE LE MONDE AU LEIU DE PASSER DE TRAITER DE FILS DE P.... TOUT CELUI QUI VEUT VOUS "ECLAIRER" UN TOUT PETIT PEU. REVENEZ SUR TERRE NOUS N'ETES LE CENTRE DE L'UNIVERS.
Ndiayo En Avril, 2017 (16:16 PM) 0 FansN°: 25
Faux , faux , faux et.....faux comme hypothèse.

L'idée de naturalisation des tirailleurs sénégalais vient d'une compatriote Aïssatou Seck adjointe du Maire de Bondy , une commune dans le département de Seine Saint Denis . Elle avait mis une pétition dans change.com jusqu'à avoir 60000 signatures . Le 20 décembre 2016 ,lors du conférence du Président Sall et Hollande á Paris , un journaliste de Europe 1 a posé la question á Hollande s'il était au courant de la requête de Mme Seck. Ce jour , Mr Hollande a même écrit á Mme que toute les dispositions vont être prise pour que ces valeureux Tirailleurs soient réintégrés comme Français.

Donc si vous voulez me dire que un échange avec le pétrole du senegal là je ne suis pas d'accord.
Mamecor En Avril, 2017 (00:04 AM) 0 FansN°: 26
La nationalite a tous les tirailleurs ou aux vivant seulement
Mamecor En Avril, 2017 (00:04 AM) 0 FansN°: 27
La nationalite a tous les tirailleurs ou aux vivant seulement
Mamecor En Avril, 2017 (00:04 AM) 0 FansN°: 28
La nationalite a tous les tirailleurs ou aux vivant seulement

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]