Souleymane B. Diagne : ''Les conclusions des assises ne seront pas appliquées mécaniquement"

  • Par : APS | Le 06 avril, 2013 à 18:04:27 | Lu 10545 fois | 27 Commentaires
content_image

Souleymane B. Diagne : ''Les conclusions des assises ne seront pas appliquées mécaniquement"

Les conclusions des assises de l'enseignement supérieur devraient aider le système de repartir sans qu'elles soient considérées pour cela comme un catalogue de recettes à appliquer de façon mécanique, a soutenu, samedi à Dakar, le professeur Souleymane Bachir Diagne, président du comité de pilotage de la Concertation nationale sur l'enseignement supérieur au Sénégal (CNAES).

Les conclusions des assises de l'enseignement supérieur ne seront "certainement pas un catalogue de recettes à mécaniquement appliquer à un système qui serait lui-même pensé comme une machine", a-t-il déclaré en s'adressant au chef de l'Etat sénégalais.

Macky Sall présidait l'ouverture officielle de la Concertation nationale sur l'enseignement supérieur au Sénégal (CNAES), en présence d'universitaires et de chefs d'entreprises. Des députés, leaders syndicaux ainsi que plusieurs représentants d'autres segments de la société prennent également part à ces assises.

"Nous ne nous penserons donc pas comme des mécaniciens mais plutôt comme des médecins, car il s'agit d'aider les fonctions vitales à repartir. Le système d'enseignement supérieur est en effet un système qui devrait rester en mouvement toujours en train de s'ajuster et d'innover en tenant compte des changements qu'il subit et de l'environnement dans lequel il s’inscrit", a-t-il expliqué.

Il a assuré que nulle pression d'acteurs extérieurs "ne s'exercera sur leurs réflexions". De même, "aucune conditionnalité" ne pèsera sur leurs délibérations, selon lui.

"Il s'agit pour nous, simplement, de partager des convictions fortes quant à la direction à prendre, de nous accorder sur les mesures à adopter dans un contexte mondial", a souligné le président du comité de pilotage du CNAES.

Il a ajouté que ces assises de l'enseignement supérieur visent à partir d'une "intelligence commune" pour "réamorcer et réorienter une dynamique de changement" devant aboutir à la transformation du système d'enseignement supérieur.

En perspective de ces assises, le comité de pilotage de la Concertation nationale sur l'enseignement supérieur au Sénégal (CNAES) avait rendu public un rapport préparatoire.

Les propositions contenues dans ce document seront soumis à l'avis des membres de la concertation à travers des ateliers et des sessions plénières qui se poursuivront jusqu'à mardi.

Le rapport final issu de la concertation nationale sera soumis au ministre en charge de l'Enseignement supérieur et de la recherche et fera l'objet d'un Conseil présidentiel.



APS

Articles similaires

Commentaire (12)


Kon Kluser En Avril, 2013 (18:50 PM) 0 FansN°: 1
En conclusion, voici la géniale conclusion de la Concertation Nationale sur l'Education Nationale :



''Les conclusions des assises ne seront pas appliquées mécaniquement"
Affligeant En Avril, 2013 (19:51 PM) 0 FansN°: 2
@Osez le féminisme :

Tu est un véritable CRETIN !
Ralfa En Avril, 2013 (21:28 PM) 0 FansN°: 3
salut Je suggere que l'on decrete une journee SANS COMMENTAIRE sur les posts de seneweb pour les obliger a moderer et contoler leur site. Je choisi la journee du 15 avril. SVP repasser
Gaby En Avril, 2013 (22:10 PM) 0 FansN°: 4
ayons espoir et attendons de voir



Kit En Avril, 2013 (00:42 AM) 0 FansN°: 5
CNAES inutiles. Perte de temps et d'argent. Chacun y dit ce qu'il veut. C'est à l’État de définir sa politique.
Abubaakr En Avril, 2013 (01:55 AM) 0 FansN°: 6
XALAAS ! :hun: 
Congolese En Avril, 2013 (09:02 AM) 0 FansN°: 7
Franchement je ne comprends pas Souleye Bahir Diagne. Nous vous avons demandé un travail qui puisse être opérationalisé. Si je comprends bien le travail ne sera pas achevé car il va falloir encore réfléchir sur les modalités d'application de vos conclusions..

De toutes les façons je ne pense pas que massifier la formation universitaire résoudra le probléme de l'emploi des jeunes et aussi du développement du pays. L'université doitr resté très élitiste et on devrait mettre l'accent sur les formations intermédiaires et professionnelles qui doivent déboucher sur des entrepreneurs qui savent créer de petites entreprises/
Sox En Avril, 2013 (09:36 AM) 0 FansN°: 8
Voila la jeunesse sénégalaise d'aujourd'hui

une jeunesse mal saine, la on fait des propositions sur l’éducation supérieure vous nous servez ceci comme réflexion. Chers amis suivons l'exemple de nos anciens (SEMBENE, AMIDOU KANE, CHEIKH ANTA, SENGHOR, SOULEYMANE BACHIR etc...) qui ont su nous représenter sur le plan international.

Camarades aujourd'hui on parle de village planétaire seul les nations qui ont su avoir une bonne formation survivront.

De grace chers camarades construisons notre pays avec la tête et non avec le bas. La force du peuple sénégalais à toujours était la pudeur (kerssa) la diplomatie des mots, la pertinence des arguments



Cette partie est adressée au ministre de la communication ainsi que les organes qui régulent la diffusion de l'information.

A mon avis il est grand temps que vous preniez vos responsabilités avant qu'il ne soit trop tard.

Nous sommes dans la guerre de l'information et si nous ne filtrons pas ce qui nous est servi dans le petit écran nous exposons notre jeunesse. Il en ainsi par exemple une chaine comme WALF qui passe à longueur de journée à nous servir que de la danse 2STV de la lutte.

Augmentons le nombre de débats et échanges intellectuels, des émissions comme celles de DEGUENE CHIMERE etc....

je ne saurai etre plus long que DIEU bénisse le Sénégal

 :cry: 
Toutafait En Avril, 2013 (12:37 PM) 0 FansN°: 1
tout à fait d'accord avec vous. bravo
Baboyjop En Avril, 2013 (11:02 AM) 0 FansN°: 9
bravo pour la franchise, le calme te la maîtrise de la réponse! un peu de bling- bling quand même.
A Sox En Avril, 2013 (13:02 PM) 0 FansN°: 10
C'est avec l'intox que Macky a été élu. Qui est élu par les armes périra par les armes
Paranoya En Avril, 2013 (09:00 AM) 0 FansN°: 11
En tous cas on ne comprend pas la proposition consistant à porter les frais d'inscription à 150 000 , ce qui est frappant c'est la facilité déconcertante avec laquelle cette proposition est faite ,monsieur diagne qui a vu ses ressources financières croitre certainement du fait de sa *fuite* de l'université de dakar n'a peut - être plus prise sur les réalités de la majorité des sénégalais , peut - être qu'il est temps de revoir le montant des frais après si longtemps et au moment où les frais à l'élémentaire sont plus importants , en ce moment là il ne faut pas non plus oublier que les bourses également n'ont pas bougé depuis très longtemps , ce serait étonnant que maky entérine cette proposition , lui qui vient d'accorder une baisse substantielle des frais d'inscription aux guinéens ..
E. M. Diop En Avril, 2013 (11:01 AM) 0 FansN°: 12
Senghor est un noble..., un savant, un INTELLECTUEL! BON! Les autres se débrouillent! Et ils sont méchants! 800 000 F d'indemnité pour de petits magistrats ... Et des millions pour les petits politiciens...Et les professeurs de Sciences des lycées et collèges? Et les PES de même niveau? Une réforme qui ne repose pas sur la justice et l'équité est vouée à l'échec! L'homme, l'agent, l'acteur, est au début et à la fin de tout développement! Ainsi, il fallait commencer par l'équité, le respect des accords signés, l'aumentation de l'indemnité de logement des enseignants du secondaire! La validation des années de vacation et de volontariat...

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Services

NECROLOGIE

Awa Diallo Mboup

30 Septembre 2006 - 30
Septembre 2012

QUE LE BON DIEU L'ACCEUILLE DANS SON PARADIS

ANNONCES AUTOMOBILES

Nissan - NS

19 000 000 FCFA

Mercedes-Benz S Class

1 500 000 FCFA

Mercedes-Benz S Class

3 000 000 FCFA