Samedi 25 Mai, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Politique

Suppression du poste de Pm : Ismaïla Madior Fall fait partie du…

Single Post
Suppression du poste de Pm : Ismaïla Madior Fall fait partie du…

Sa nomination comme ministre d'État avait surpris plus d'un observateur. Et c'est Macky Sall, lui-même, qui crève l'abcès. C'était hier à la réunion du Secrétariat exécutif national (SEN) de l'Alliance pour la République (APR).

Et c'est en révélant, selon le quotidien Libération qui donne l'information, que le désormais ex-garde des Sceaux fait partie du groupe de juristes travaillant sur la réforme devant supprimer, sous peu, le poste de Premier ministre.


Article_similaires

19 Commentaires

  1. Auteur

    En Avril, 2019 (08:44 AM)
    La constitution n'est pas un jouet.

    Tey nga dagg abaya, souba taille-basse, guinaw souba khaftane ak thiaya.
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2019 (13:07 PM)
      n'est ce pas qu'il faut un referendum pour valider les modifications apportées à la constitution,au regard du parallélisme des formes?salam.
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2019 (17:55 PM)
      ces pseudo-juristes vont nous perdre.je me demande pourquoi le droit qui nous régis doit être d'essence romaine?qu'est-ce qu'on faisait avant la colonisation et avant qu'on ne parle français?
  2. Auteur

    Fagadaga

    En Avril, 2019 (08:49 AM)
    Ce monsieur ne m'inspire que dégoût. tTchimmmmm
    Auteur

    En Avril, 2019 (09:05 AM)
    diadieuf ismaila

    na taille bi rafete nak
    Auteur

    En Avril, 2019 (09:06 AM)
    il est là pour les sales besognes parmi lesquelles le 3ème mandat. Wait and see. Vrai diam. Mais lou réreu si dioudou fègne si djiko*

    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2019 (06:32 AM)
      attention aux généralisations faciles! son père est un homme digne et un excellent enseignant qui a marqué des générations délèves dont je fais partie. parlez de ismaila et laissez son "djoudou"!
    Auteur

    En Avril, 2019 (09:17 AM)
    on doit etre pour le bon du Senegal et non pour qelle un autre qui que ce soit
    Auteur

    En Avril, 2019 (09:22 AM)
    Pourquoi certains s'acharnent tant sur Ismail? La réponse est à mon avis liée à leur haine pour Macky Sall qui déteint sur lui.Ces rebus du système éducatif dans leurs têtes sans cervelle croient que cet homme constitue l'obstacle pour parvenir à leurs fins: le pouvoir afin de faire la bamboula.
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2019 (09:34 AM)
      si ismaïla madior fall est ton père, vas te suicider car tu as un porc comme géniteur.
      ce lascar ne vaut pas que les sénégalais lui portent une haine car un misérable ne le mérite pas
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2019 (11:07 AM)
      je fais partie de ces milliers d'étudiants qui l'ont trouvé à l'ucad comme prof. à l'époque entre 2003 2004 il n'était pas encore agrégé. quand il l'est enfin devenu moi j'avais quitté l'université néanmoins j'ai applaudi parce que j'avais beaucoup d'estime pour lui. quand il faisait cours c'est comme s'il tenait une conférence on buvait ses paroles comme celles d'un prophéte il fascinait captait son auditoire avec brio. je l'ai suivi durant la période trouble de la fin du mandat de wade. il était le principal contradicteur de nzouankeu lorsque celui ci défendait la 3e candidature de wade. les réformes consolidantes ou déconsolidantes de la constitution c'est lui qui les brandissait sur les plateaux télés, studios radios et les colonnes des journaux pour contrer les retouches par wade de la constitution.
      aujourd'hui force est de constater qu'il s'est laissé embrigader dans le système. il en est un pilier. c'est lui qui drape "juridiquement" les désidératas de son mentor. il y a quelques mois sur sud fm, baye oumar gueye l'a mis devant ses contradictions comme échappatoire il a finalement laché: il a y le ministre et puis il y a l'universitaire. le ministre obeit l'univeritaire lui a sa liberté. pour moi ça veut tout dire: gemul dara.
    • Auteur

      Reply_authordio

      En Avril, 2019 (21:26 PM)
      j'attire votre attention

      le nouveau gouvernement démarre son quinquennat par l'instauration de débats: troisième mandat, suppression poste premier ministre......
      de manière inconsciente les gens suivent alors que notre vigilance doit être guidée par les promesses électorales et leurs réalisations.....
      soyez concentrer svp.. ......
    Auteur

    Xxx

    En Avril, 2019 (09:26 AM)
    les assises nationales avaient recommande un regime parlementaire avec un chef de gouvernement elu par l'assemblee national...maintenant on revient a la monarchie
    Auteur

    Modd Seck Taaly

    En Avril, 2019 (10:02 AM)
    « Sa nomination comme ministre d'État avait surpris plus d'un observateur » ??

    Vous jouez aux naïfs pour faire du remplissage? Ou bien vous êtes vraiment «surprenables » ?

    Non, là, personne n’est pris au dépourvu. N’est-ce pas le gars qui est, depuis toujours, à la croisée de tous les infects tripatouillages juridiques du régime (sa duplicité ayant été récompensée du marocain correspondant…). N’est-ce pas lui, le honni «tailleur de la Constitution », malgré ses doctes leçons à l'Université?

    Hormis ceux de l’ombre, peut-être off-shore, c’est peut-être le seul trafiquant qui maîtrise, un tant soit peu, tous les pièges, trous de rats et échappatoires du maquis (Macky ?) qui nous tient de système juridique.

    Certes, il est plus qu’impopulaire, n'inspirant que dégoût et "Tchiiiiiiimmmmmmm!!", comme dit Fagadaga. Mais ça, ce n’est pas un critère décisif pour son commanditaire et son code moral pour lesquels « La fin justifie les moyens ».

    Et, en tout cas, Ismaïla Madior Fall, lui, a su se rendre indispensable et se prémunir contre les coups bas et autres traitrises, ayant, c’est de système, une grande capacité de nuisance (sans celles de conviction et d’indignation qui devraient la contrebalancer).

    D’autant plus que, maintenant, c’est le 3e mandat qui est en ligne de mire, dans les têtes et certains cœurs… Et on se remue les méninges pour trouver, encore une fois et comme toujours, un moyen de sortir de ses promesses et serments solennels. Et, comme d’habitude, tout le reste importe (ra) peu…

    Non, la conservation de la cheville ouvrière des immoralités magouilleuses et mensongères ne peut guère surprendre…

    Auteur

    Oun

    En Avril, 2019 (10:26 AM)
    Mais les assises nationales ne contituent pas la constitution ce sont des propositions des hommes en chair et en os dont les propositions peuvent ne pas etre en phase avec nos realites. On est alle tres vite en besogne le president de la republique est seul comptable de le peuple. Comment les senegalais peuveut elire un dirigeant et une minorite critiquer ses pouvoirs. ceux qui sont des pays Europe Amerique et qui croient du coup que le senegal est un camelion qu'il doit se transformer selon le pays dans lequel ils se trouvent revent. Ces pays ont un passe et le notre n'est que consommateur et contestateur, non createur et producteur.
    • Auteur

      Modd Seck Taaly

      En Avril, 2019 (11:46 AM)
      attention, oun, ce que vous dites / voulez est contradictoire !
      certes, c’est assez juste, ce qui vous dites sur les assises. la preuve que c’était conjoncturel, subjectif et ad hominem, c’est que ses principaux acteurs les ont oubliées et se sont fondus dans l'espèce de monarchie actuelle à laquelle ils signent tout des deux mains – pour leurs propres intérêts..
      mais, dans son principe comme dans sa pratique pure, non tropicalisée, la démocratie est un processus citoyen continu qui ne s’arrête pas aux élections, et le président de la république n’en est pas le seul comptable et garant, ni les autres "élus", d’ailleurs. la démocratie, la critique, au jour le jour, en est une partie intégrante, et une forte opposition lui est salvatrice! allez dire le contraire aux occidentaux que vous citez, en l’occurrence aux « gilets jaunes » de macron ou aux « anti-mur » de trump (des démocrates aussi bien que des républicains de son propre camp !)..
      ne vous en déplaise : avec tous ces changements personnalisés, tous ces revirements intempestifs, le sénégal est bel et bien « camélion »
      et, sur le plan purement logique : comment peut-on être « contestateur », sans être « créateur et producteur » ?
    Auteur

    Pastef Rufisque Est

    En Avril, 2019 (10:49 AM)
    Dans une interview parue dans le journal l’Enquête du lundi 11 mars 2019, le ministre de la Justice et responsable politique de l’APR, Ismaïla Madior Fall, a essayé de cataloguer négativement Monsieur Ousmane Sonko. Il est allé jusqu’à prédire qu’il ne sera jamais président de la République du Sénégal.

    Ces propos, quoique choquants, ne surprennent personne. Cet homme, malgré son cursus académique respectable, est aujourd’hui un simple exécuteur de sales besognes. Au bénéfice de la carrière politique d’un individu et en véritable démagogue, il utilise en permanence la rhétorique pour justifier les nombreuses manipulations des lois de la République et dont il est le maître d’ouvrage. A Rufisque où personne ne le connaissait avant 2012, il est aujourd’hui réduit à un politicien du dimanche, qui recrute des transhumants et distribue d’importantes sommes

    d’argent, de loin supérieures à ses revenus de ministre. Celui-là est-il bien placé pour apprécier de la tenue d’un citoyen ? Et dire qu’il a eu à enseigner le caractère sérieux de l’Etat dans nos universités !

    En tant que Rufisquois, nous nous réjouissons, bien évidemment, de toute promotion d’un des nôtres dans l’appareil d’Etat. Mais nous attendons surtout de la part de ce dernier, dans l’exercice de ses fonctions, qu’il incarne certaines valeurs et principes, pour faire honneur à notre communauté au sein de la Nation. Malheureusement, force est de constater que tel n’est pas le cas avec Ismaïla Madior Fall. Rappelons juste qu’à la suite de ses œuvres, quarante-cinq (45) professeurs de Droit ou assimilés avaient alerté, à travers un mémorandum historique, sur l’utilisation pernicieuse des Sciences juridiques à des fins politiciennes. En outre, ses « militants » se glorifient qu’il ait été au cœur des élaborations de l’Acte 3 de la décentralisation, des reformes de la constitution et du code électoral… Toutefois, demandons-leur qu’est-ce que toutes ces initiatives ont changé de positif dans la marche de notre pays. Rien, en vérité.

    Monsieur Fall doit retenir une chose : pour nous, l’accession à la magistrature suprême d’Ousmane Sonko n’est point une fin en soi. Elle ne constitue pas une obsession pouvant

    justifier, de notre part, des achats massifs de conscience, des emprisonnements d’adversaires politiques, une politisation sauvage de l’Etat, des détournements impudiques de fonds publics et leur recyclage, pour partie, dans la sphère politique.

    Il traite Sonko de « radical, sans tenue ni retenue». Effectivement, il l’est contre tous ces pilleurs des ressources des pauvres Sénégalais.

    En compagnie de Sonko, nous sommes dans un processus de conscientisation de la population sur la nocivité des pratiques de prédation devenues banales et systémiques dans la gestion de leurs biens collectifs. Quel que soit le temps que cela prendra, nous nous y mettrons, avec

    beaucoup de « Pastef », pour accéder aux stations politiques pouvant nous permettre d’impulser l’inévitable refondation de notre Etat.

    La trajectoire récente de l’homme politique Ousmane Sonko, dans l’espace public, devrait plutôt inspirer Ismaïla Madior Fall, pour une correction de sa conduite. Il est incontestablement une référence pour son courage, sa droiture, son amour pour son pays. Il est de plus en plus adulé et soutenu grâce à son engagement désintéressé pour la défense de sa patrie. Aujourd’hui, il représente simplement tout ce que des personnes comme ce ministre aimeraient être : aimées, respectées et considérées par ses concitoyens non pour l’argent qu’il leur donne, mais pour son discours et son parcours.

    Il n’est jamais trop tard pour bien faire. Ressaisissez-vous cher Professeur !



    Fait à Rufisque, le 12 mars 2019

    Par le Bureau du Comité Electoral de la Commune de Rufisque Est
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2019 (16:12 PM)
      si macky sall ne voulait pas l'utiliser comme une éponge, il l'auait oublié à vie ! il a goûté à la déchéance du pouvoir ! même pour une semaine !
      qu'il sache que macky sall l'a nommé ministre d'etat juste pour l'amadouer, le tromper une seconde et le trahir à la fin de ses sales besognes !
    Auteur

    En Avril, 2019 (10:59 AM)
    un President de la Republique a tjrs besoin d'un juriste confirmé pour ses activités à caractere juridique,cela a existé dans tous les regimes precedents et dans tous les Etats ,la particularités de ce monsieur Fall est qu'il est senegalais ( s'il partait un autre juriste le remplacerait ) ce qui n'a pas été tjrs le cas au Senegal et Les dernieres elections auxquelles il a contribué ,ont été les mieux conçues et organisées de l'histoire de ce pays ,n'en deplaise aux aigris ,déçus grognards et autres ...
    Auteur

    Dddd

    En Avril, 2019 (11:58 AM)
    Pour répondre le message du responsable de Pastef de Rufisque Monsieur Ismal Madior Fall

    a raison de dire que Sonko ne sera jamais président du Sénégal il ne le sera jamais jusqu'à la fin du

    monde inchallah d'ailleurs c'est fini pour sonko son règne est fini il ne gagnera plus rien au Sénégal

    il ne sera pas député au prochaines élections .
    Auteur

    Douggy Duck

    En Avril, 2019 (12:07 PM)
    C'est lui aussi que Macky a mandaté pour retailler la Constitution pour son 3e mandat. Je les vois venir ces escrocs à une allure de fusée dévastatrice.
    Auteur

    En Avril, 2019 (12:24 PM)
    Le retaillo de la Constitution.
    Auteur

    Wwww

    En Avril, 2019 (12:28 PM)
    Moi je ne suis pas de l'APR mais je supporte le Président Macky Sall depuis qu'il était mon Ministre

    quand il avait la charge du Ministère de l'Energie et de l'Hydraulique j'ai un estime pour lui d'ailleurs

    pour preuve à moi seul j'ai fait 660 parrainages pour le Candidat Macky Sall via d'une Dame politicienne

    qui d'ailleurs est nommée Ministre. Mais il y a une chose ou je ne suis pas d'accord avec le Président Macky

    Sall le fait de ne pas nommé Ismal Madior Fall Ministre plein ça m'a fait très mal mais lui seul le Président sait

    le pourquoi il a peut-être sa raison mais mon souhait c'est de voir Ismal Madior Fall occuper un poste de Ministre

    pas trop tard.
    Auteur

    Wwww

    En Avril, 2019 (12:28 PM)
    Moi je ne suis pas de l'APR mais je supporte le Président Macky Sall depuis qu'il était mon Ministre

    quand il avait la charge du Ministère de l'Energie et de l'Hydraulique j'ai un estime pour lui d'ailleurs

    pour preuve à moi seul j'ai fait 660 parrainages pour le Candidat Macky Sall via d'une Dame politicienne

    qui d'ailleurs est nommée Ministre. Mais il y a une chose ou je ne suis pas d'accord avec le Président Macky

    Sall le fait de ne pas nommé Ismal Madior Fall Ministre plein ça m'a fait très mal mais lui seul le Président sait

    le pourquoi il a peut-être sa raison mais mon souhait c'est de voir Ismal Madior Fall occuper un poste de Ministre

    pas trop tard.
    Auteur

    Wwww

    En Avril, 2019 (12:29 PM)
    Moi je ne suis pas de l'APR mais je supporte le Président Macky Sall depuis qu'il était mon Ministre

    quand il avait la charge du Ministère de l'Energie et de l'Hydraulique j'ai un estime pour lui d'ailleurs

    pour preuve à moi seul j'ai fait 660 parrainages pour le Candidat Macky Sall via d'une Dame politicienne

    qui d'ailleurs est nommée Ministre. Mais il y a une chose ou je ne suis pas d'accord avec le Président Macky

    Sall le fait de ne pas nommé Ismal Madior Fall Ministre plein ça m'a fait très mal mais lui seul le Président sait

    le pourquoi il a peut-être sa raison mais mon souhait c'est de voir Ismal Madior Fall occuper un poste de Ministre

    pas trop tard.
    Auteur

    En Avril, 2019 (14:13 PM)
    Avec sa moustache de dictateur à la Hitler, cet apprenti sorcier tailleuri risque de brûler le pays. Mais qu'il sache qu'il ne sera pas épargné si cela arrive.

    Tous les pays africains qui ont connu des guerres posts électorale ont malheureusement eu des juristes et juges apprenti-sorcier qui tripatouillent la constitution et qui sément le bordel.

    Ce dangereux arriviste n'a amené que des magouilles depuis qu'il est là. Le Référendum c'est lui, le mandat de 7 ans c'est lui, le parrainage c'est encore lui et récemment il est encore resté flou sur le 3ème mandat de Macky en disant " en principe Macky ne peut pas..." au lieu de répondre clairement qu'un 3ème mandat n'est pas possible.

    Mais bon tous ces p'tits dictateurs auront à répondre devant la justice de toutes ces magouilles contre le peuple car tôt ou tard Macky quittera le pouvoir et personne ne pourra plus jamais les protéger.
    Auteur

    Free

    En Avril, 2019 (11:17 AM)
    Vous avez pas honte aucun respect du peuple tout se paie dans la vie

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR