Guerre d’ Imamat : Fermée, la mosquée sénégalaise de Conakry mise sous surveillance policière…

  • Source: : Webnews | Le 01 avril, 2015 à 16:04:11 | Lu 14373 fois | 52 Commentaires
content_image

Guerre d’ Imamat : Fermée, la mosquée sénégalaise de Conakry mise sous surveillance policière…

A Conakry, il se passe quelque fois des scènes spectaculaires. Outre dans la vie politique, les batailles se transportent désormais dans les lieux de culte. Depuis quelques jours, la bataille pour le contrôle de l’imamat fait rage à la mosquée sénégalaise de Kaloum.

Ce lieu de culte, vieux de 96 ans, situé au quartier Kouléwondy au centre de Kaloum, est fermé depuis bientôt une semaine et mis sous surveillance policière. Le contrôle de l’imamat de ce lieu saint, est la source principale de ce conflit qui oppose notamment la  communauté Sénégalaise qui réclame la propriété de la mosquée à celle guinéenne.

A  la devanture de la  mosquée Sénégalaise fondée en 1919, un Pick-up de la police est stationné. Plusieurs agents rôdent aux alentours. Nul n’est autorisé à accéder à l’intérieur de la cour encore moins dans l’enceinte du lieu de culte. Même pour accomplir ses obligations religieuses.

Cette mosquée située au cœur du centre-ville de Kaloum, est pourtant très prisée par les fidèles musulmans. Elle  est orpheline de ses saints depuis mercredi dernier.  A chaque heure de prière, elle refoulait de monde. Mais aujourd’hui ce n’est plus qu’une mosquée fantôme qui est arrêtée au grand dam des fidèles.

Mercredi dernier, les fidèles musulmans ont assisté à une scène assez particulière. Deux groupes opposés sur l’installation d’un imam « contesté » ont failli en venir aux mains.

Après la prière de 14  heures, raconte un témoin sous le sceau de l’anonymat, la communauté Sénégalaise devait célébrer l’anniversaire d’un chef de culte très respecté chez eux. En l’occurrence Seydna Aboubacar Sy de la famille d’El hadj Malik Sy de Tiwawon.  A 16 heures, nous explique-ton, une délégation de la ligue islamique communale serait venue pour installer un septième imam, qui devait assurer l’intérim du premier  en souffrance.  Ahurie, pour n’avoir pas été informée à l’’avance, la communauté sénégalaise présente à la mosquée se serait farouchement opposée.

« On a dit que cet imam, EL hadj Youssouf Camara n’a pas sa place ici. Parce qu’il n’a jamais fait partie de l’imamat dans cette mosquée », nous explique un ressortissant sénégalais qui a requis l’anonymat.

A ce jour,  ce sont six imams qui se relaient dans cette mosquée  pour diriger la prière du vendredi et les autres prières journalières. Le camp opposé ne comprend pas que l’on vienne installer un septième imam pour assurer l’intérim du premier alors qu’il  y a d’autres qui étaient là avant.

Un grand tohu-bohu s’est emparé de la mosquée. Des témoins racontent qu’il y aurait même eu des bagarres ce jour entre les fidèles à la mosquée.

Pour éviter que le conflit ne dégénère et ne se transforme en affrontement entre guinéens et sénégalais, un ordre serait venu du haut niveau de fermer la mosquée.

Nos multiples tentatives de joindre les autorités religieuses sont pour le moment restées vaines.

Affaire à suivre…

Auteur: Boubacar Diallo - africaguinee.com - Webnews






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (28)


X En Avril, 2015 (16:28 PM) 0 FansN°: 1
Battez-vous, que le meilleur gagne. :tala-sylla: 
Bencheikh En Avril, 2015 (17:26 PM) 0 FansN°: 1
dès la lecture du titre, j'ai pensé à seydil hadj malick avec toutes les mosquée qu'il a construites au sénégal et dans la sous région... voilà qu'on nous informe que le conflit s'est déclenché à l'occasion de la célébration de l'anniversaire de notre vénéré serigne babacar sy.

c'est une situation regrettable que la communauté musulmane guinéenne doit gérer en toute responsabilité. que l'histoire de cette mosquée soit élucidée et que chaque communauté soit traité selon ses mérites et conformément aux recommandation de l'islam, par delà les considération ethniques et partisanes.

les croyants sont frères... alors soyons frères.
Ibrasarrr En Avril, 2015 (17:48 PM) 0 FansN°: 1
bencheikh.
toujours propagandistes comme on te connait.

va voire les 10 enes de milliers de mosquées construites par des disciples de baye niass dans la sous-région , de nouackchott à khartoum , du senegal en afrique du sud...
et pour j'y ajoute que dans ses mosquées là, tu ne vois point de personnes parlant le wolof...mais dévoués à bayeniass......et pourtant mes amis talibés de baye niass du senegal, n en parlent même pas....

sois humbles.

j ai entendu qu'un tidjane doit être humble .....
... En Avril, 2015 (17:50 PM) 0 FansN°: 2
outre tout commentaire, l' islam n'a pas de nationalité.

juste regrettable et contraire à la sunnah de seydina mohamed paix et salut sur lui
Trus En Avril, 2015 (20:25 PM) 0 FansN°: 3
pourkoi tjrs de pros ds les mosquees des tidous
Deug, En Avril, 2015 (21:51 PM) 0 FansN°: 4
le fond du probleme ce sont les ibadous qui veulent recuperer cette mosquee: c est une délégation de la ligue islamique communale affiliee aux ibadous qui veulent semer la zizanie en pretextant une guerre communautaire .
Cerdou En Avril, 2015 (16:32 PM) 0 FansN°: 2
Senegalais vous n'etes chez-vous vous n'avez aucun droit en GUINEE SEKOU TOURE.Quel culot c'est pour cela que les marocains nous tuent et nous tabassent tout le temps .
Timiss En Avril, 2015 (12:04 PM) 0 FansN°: 1
cerdou ça se voit que vous ne frequenter pas les mosquées du senegal beaucoups sont diriger par des imanes mbidou peulh fouta donc tais toi so khamoul danguay teuthie sa guemigne a djieudah en arabit saoudite ya un sénégalais qui es iman dans une mosquée la mosquée et la chambre du bon dieu (negou yallah la) kenn monoukko
Zeus En Avril, 2015 (16:35 PM) 0 FansN°: 3
Une des chartes pour élire un imam c'est que l'imam doit résider dans la communauté. Ce sont donc les habitants qui doivent le choisir. Est ce que la ligue installe un ressortissant de la localité ou c'est du parachutage sous prétexte qu'il est plus érudit.
Mara En Avril, 2015 (16:40 PM) 0 FansN°: 4
les sénégalais ont plein droits ce sont eux qui ont construit la mosquée ne soyez pas xénophobe. vous les guinéens si le sénégal ferme ses frontières, vous souffriraient vous avez vécu lexpérience lors de ébola

Boy Camberene En Avril, 2015 (16:41 PM) 0 FansN°: 5
khékh lénn, que le meilleur gagne.
Mounos En Avril, 2015 (16:44 PM) 0 FansN°: 6
Au Sénégal, une mosquée des Guinéens est dirigée par un Imam et un Naïm tous Guinéens depuis plus de quarante ans ! Il est de même pour les Mosquée Marocaine à Paris, les Mosquées Tunisienne en Allemagne ! Imaginez un instant que toutes les mosquées Guinéenne de Dakar et des autres grandes villes du Sénégal soient dirigées par des Imams Sénégalais subitement ! On cierait à la confiscation de lieux de culte Guinéens par des érudits Sénégalais qui ne voudraient plus d'eux dans ce pays ! La TERANGA SENEGALAISE est une réalité incontestable, et je m'en suis redu compte après un séjour de quinze jour à Conakry il y a quelques années ! Mes salutation à la famille THIAM installé dans la capitale depuis plus de 50 ans !
L' Argent Corromp Every En Avril, 2015 (16:52 PM) 0 FansN°: 7
Il faut supprimer les allocations imamales et tout rentrera dans l' ordre normale des choses...

-Djiité pour amm barké ak tiyaaba, n' est pas excitant...

-Djiité bou anndak salaire, réyanté lay inndi!!!
Noonn En Avril, 2015 (16:55 PM) 0 FansN°: 8
Aucun étranger ne peut être Iamam sans le consentement des autochtones. Quand tu reçois des visiteurs chez toi, même dans ta maison, tu as le droit de désigner l'imam pour diriger la prière.

Peace.
Ballake En Avril, 2015 (17:02 PM) 0 FansN°: 9
moi je pense que il ne faut pas avoir pensé négatif sénégal et guinée sont des pays frère tous ce qui se passe dans cette mosquée c'est n'a rien avoir avec relation entre deux pays amis les qui se disputent dans cette mosquée il dispute pour leurs intérêts au monde pas intérêt de religion il faut bien savoir penser avant de faire commentaires
Diam En Avril, 2015 (17:24 PM) 0 FansN°: 1
bonsoir la fermeture de la mosquée est regretable. il semblerait que le sermon du dernier vendredi fait part l"imam mamadou sao, que je salue au passage n a été fait en wolof et en poular. or la grande majorité des gens venus priés ne comprennent que le soussou. a ce niveau il ya vraiment desordre. le sermon doit être compris par les fidèles. quoiqu"il advienne le nom mosquée sénégalais restera.
Moi En Avril, 2015 (17:13 PM) 0 FansN°: 10
ce mosquee a etait construte par un grand moukhadam de ELHADJI MALICK SY qui se nomme si je ne me trompe sur le prenom ASSANE mais le nom de famille c est SECK d origine lebou de bargnie sa mission l a obligee de vivre deffinitivement a conakry il est mort laba ses enfants ses petit enfant habitent tous laba ce MOSQUEE ce trouve au coeur de conakry comme la Zawwia de dakar qui ce trouve au coeur de dakar et celle qui ce trouve au coeur d Abidjian construit aussi par un grand moukhadam de Maodo qui se nomme Elhadji Ahmadou BOUYA GUEYE c est a trech ville toutes ces Mosquees ont atteint leur centeniare
Bencheikh En Avril, 2015 (17:32 PM) 0 FansN°: 1
voilà qui confirme ce que je pensais. l’œuvre de maodo est incommensurable.
j'espère que les guinéens auront la clairvoyance de rendre à leur frères musulmans ce qui leur appartient.
Sam En Avril, 2015 (10:23 AM) 0 FansN°: 2
moi tu te trompes sur la mosquée senegalaise de treichville à abidjan.
elle a été construite par un grand moukhadam nommé elhadj médoune cisse sur un terrain lui appartenant. ahmadou bouya gueye n' a été que le 2eme imam de cette mosquée après l'imam thierno souley sall
@moi  En Avril, 2015 (17:38 PM) 0 FansN°: 11
@MOI n oublie pas que il y avait un grand DARRA cote a cote a chaqu une de ces Mosquees a l epoque se qui leur donnent un rang de Zawia
Bn En Avril, 2015 (17:46 PM) 0 FansN°: 12
mem en gamby aussi doi etre comca tout le khoutba doi etre a mandinka m maleureusmen le gambien c d complex
@bn En Avril, 2015 (18:05 PM) 0 FansN°: 13
mais la grande mosquee de Banjule qui se trouve au coeur du capital gambienne est l oeuvre d un grand moukhadam de MAODO ca fait tres tres longtemps
Euskeuymamemaodo En Avril, 2015 (18:18 PM) 0 FansN°: 14
sans tambour ni trompette il faisait de la résistance de proximité en plein centre ville avec des ZAWIYYAS à coté de la maison du gouverneur avec une pédagogie très efficace

aujourd'hui tes œuvres sont là personne ne peut le nier

DIEUREUDIEUF MAME
Bn En Avril, 2015 (18:42 PM) 0 FansN°: 15
JNP DIT CA MAI POUR K LEURE LANGUE NATIONALE SOI COM LE WOLOF AU SENEGAL IL FAI LE KOUTBA AN MANDINKA E APRE IL PARLE LE WOLOF PASQUE LE MANDIKA E LA LANGUE NATIONALE DE GAMBY
Krimarabes En Avril, 2015 (19:33 PM) 0 FansN°: 16
des détails...ils ont tous faim....l'afrique devrait avoir d'autres préoccupations....on ne remplace pas pierre par paul....le colon occidental et celui arabe sont tous pareils..tous ont été esclavagistes...colons...alors pouruoi distinguer l'un de l'autre?
Soliste En Avril, 2015 (22:26 PM) 0 FansN°: 17


Mosquée sénégalaise : « Un conflit entre Imams et non entre communautés »

Fondée en 1919 à Kouléwondy, un vieux quartier de Kaloum, la Mosquée autre fois appelée « Mosquée du centre », avant d'être nommée plus tard « Mosquée sénégalaise », selon des témoignages des uns et des autres, est aujourd’hui au centre d’un conflit qui oppose la communauté sénégalaise à la population guinéenne. En tout cas, la Moquée est fermée, il y a juste une semaine, a-t-on constaté sur place.



Après moult tentatives de votre quotidien Guinéenews, les autorités religieuses du pays restent toujours injoignables et les fidèles musulmans du quartier continuent à accomplir leurs obligations religieuses sous les toits placés pour la circonstance.



Pour bien recouper l’information, Guinéenews a recueilli les différentes réactions.



Ce citoyen du quartier depuis 1963, un vieux du troisième âge qui a requis l’anonymat nous raconte sa version des faits :



« Je suis citoyens à Kouléwondy depuis 1963 ; le problème qui prévaut dans cette mosquée, est qu’il y a eu des propos fallacieux tenus par Elhadj Mamadou Saou, qui se réclamerait Sénégalais. Depuis la genèse de ce conflit, j’ai demandé de bien vérifier sa nationalité. Car, c’est un individu qui a défié l’autorité. Il l’a fait en complicité avec Elhadj Abdoulaye Diassy, secrétaire général de la ligue islamique. S’il est fort ici, c’est parce qu’il a été soutenu par Elhdj Diassy. Il faut que le gouvernement prenne ses dispositions. Si non, ce conflit risque de tourner autrement entre la Guinée et le Sénégal. C’est vrai, il y a eu des imams sénégalais qui se sont succédé à la tête de cette Mosquée, mais le sermon a été toujours en soussou. C’est la première fois que la population de Kolewondy trouve un imam qui prête ses sermons en wolof ou toucouleur. C’est pourquoi, il est incompris par la population ».



BadaraSyllaKoulewondyBabara Sylla, auxiliaire de justice de son état, représentant de la jeunesse de Kolewondy renchérit : « Il y a une confusion totale qui s’impose ici, qui peut avoir des diversions de natures différentes organisée par un imam du nom de Saou. Les sermons qu’on doit expliquer en soussou pour que tout le monde comprenne, lui, il le fait expressément en wolof ou en toucouleur. Par conséquent, personne ne lui comprend ici. Or, la Mosquée se trouve dans un milieu en majorité soussou. Loin de l’ethnocentrisme, il doit s’exprimer en soussou pour qu’il soit bien compris. Je n’ai jamais vécu cette situation au Sénégal et non plus en Côte d’Ivoire. Nous sommes chez nous, qu’ils nous donnent la peine de se mouvoir. Il faut l’autorité prenne sa disposition pour ne pas créer de problèmes entre le Sénégal et la Guinée ».
@soliste En Avril, 2015 (06:33 AM) 0 FansN°: 1
c’est parce qu’il a été soutenu par elhdj diassy. il faut que le gouvernement prenne ses dispositions. si non, ce conflit risque de tourner autrement entre la guinée et le sénégal. c’est vrai, il y a eu des imams sénégalais qui se sont succédé à la tête de cette mosquée, mais le sermon a été toujours en soussou. c’est la première fois que la population de kolewondy trouve un imam qui prête ses sermons en wolof ou toucouleur. c’est pourquoi, il est incompris par la population ». badarasyllakoulewondybabara sylla, auxiliaire de justice de son état, représentant de la jeunesse de kolewondy renchérit : « il y a une confusion totale qui s’impose ici, qui peut avoir des diversions de natures différentes organisée par un imam du nom de saou. les sermons qu’on doit expliquer en soussou pour que tout le monde comprenne, lui, il le fait expressément en wolof ou en toucouleur. par conséquent, personne ne lui comprend ici. or, la mosquée se trouve dans un milieu en majorité soussou. loin de l’ethnocentrisme, il doit s’exprimer en soussou pour qu’il soit bien compris. je n’ai jamais vécu cette situation au sénégal et non plus en côte d’ivoire. nous sommes chez nous, qu’ils nous donnent la peine de se mouvoir. il faut l’autorité prenne sa disposition pour ne pas créer de problèmes entre le sénégal et la guinée ».
Ahmedtijian En Avril, 2015 (15:45 PM) 0 FansN°: 1
mon frère ce que vous dites ne tiens pas la route; ce badara sylla connait la mosquée des libanais sur l'autoroute et sait la langue qui y est parlée. arrêtez de raconter des bizarreries ethnocentristes. l'islam est en arabe et seulement en arabe et les fidèles l'ont traduites dans nos différentes langues. au sénégal, il y a au moins 9 mosquées guinéens dirigées par des guinéens et dont les serments se font en peulh ou en soussou selon leur appartenance. en angola, les guinéens y ont au moins une vingtaine de mosquées et les serments se font soit en malinké, soit en soussou et soit en peulh donc arrête de raconter des histoires. nul par au sénégal, le ouolof est utilisé dans les mosquées guinéennes. en tout cas sachez que le sénégal ne revendique que cette seule mosquée en guinée par conséquent, si ces soussous continuent à vouloir exproprier ces sénégalais de leur mosquée pour cette seule raison, une réaction appropriée sera attendue du côté du pays de la téranga. celui qui ne comprends pas la langue parlée qu'il dégage après a prière. au moment où les serments se faisaient en soussou avaez vous pensé aux fidèles sénégalais alignés dans les mêmes rangs que vous? ecoutez, tout le monde connait la guinée, là on parle de l'islam et non d'argent. laissez les intérêts matériels (utilisation des mosquées à des fins financières) et oeuvrez juste pour allah.
Laye En Avril, 2015 (23:12 PM) 0 FansN°: 18
Ce n'est pas pour rien que Michel CHODKIEWC (petite faute d'orthographe, car je "sens" qu'une lettre manque) a dit de Cheikh Ibrahim Niasse "est un dissident de la tijania" : non seulement personne n'a pensé à le démentir, mais, plus grave, les "talibés de baye" (c'est ainsi qu'ils se sont baptisés, et pas "talibés Shaykh) le confirment, en établissant une NETTE DISTINCTION entre Tidianes et Niassènes !!!! Incroyable ! Car il faut savoir que pour les "talibés de baye", est TIDIANE quiconque n'est pas niassène ; et comme manquant totalement de discernement et de logique, ils affirment, sans s'émouvoir, que "quiconque n'a pas fait (leur) tarbiyya n'est pas... tidiane ! Y a un problème, là. En fait de "tarbiyya", d'ailleurs, faut quand même pas oublier que hormis ce qu'ils y ont "rajouté", la fameuse tarbiyya en question nous vient du Fondateur de la Tariqa, et tous les Moukhadams sérieux confèrent ce zikr-là à leurs "condisciples" (pas "disciples, puisqu'ils savent bien, ces moukhadams, qu'ils ne sont que des disciples du grand Shaykh) sans tambour ni trompette... Je conclue : ils font du tort à Cheikh Ibrahim qui ne trouvait son bonheur que dans son STATUT DE TALIBE SHAYKH, quel que soit, par ailleurs, le MAQAM qu'il avait atteint et que tous les CLAIRVOYANTS lui reconnaissent. Les jeunes "niassènes" d'aujourd'hui, éprouvant une haine féroce à l'égard de tout ce qui "touche" tivaouane, participent à un "conflit" bien plus vieux qu'eux-mêmes et dont ils ignorent l'ORIGINE... Et pour tout dire, on aimerait voir ces "dissidents" plus scrupuleux en matière d'orthodoxie musulmane, plutôt que de les entendre délirer sur la...vision d'Allah... Je suis d'une branche "reliée" à tivaouane, et cela ne m'empêche pas de fréquenter TOUTES les branches, sans EXCEPTION AUCUNE. Peut-être le jour viendra-t-il où, me laissant aller à la confidence, je raconterai ma "RENCONTRE avec Baye... par delà le Temps et l'Espace, au point que, en faisant l'annonce à un de ses petits-fils, il m'ouvrit immédiatement la chambre personnelle de Baye, celle-là même d'où
Honteusement En Avril, 2015 (00:36 AM) 0 FansN°: 19
Subbba hannala , ce sont les GRAND CHEF RELIGIEUX , qui se battent maintenant !!! Quelle bel exemple honteux !
Fekke En Avril, 2015 (10:14 AM) 0 FansN°: 20
un imam qui est souffrant, je crois qu'il doit être remplacer par un de ses nayimes ces qui se relayait tout les jours et en général tour à tour donc ça doit pas poser de problème. mais prendre là bas un imam et l'imposer n'est pas démocratique. l'islam n'a pas nationalité. soyons des musulmans mais des pourvoyeur de daradia wassalam
Sam En Avril, 2015 (10:37 AM) 0 FansN°: 21
Cher MOI,

Tu te trompes sur la mosquée senegalaise de Treichville à ABIDJAN.

Elle a été construite par un grand moukhadam nommée Elhadj Médoune CISSE sur un terrain lui appartenant. Elhadj Amadou Bouya GUEYE n'a été que le 2ème imam après l'iman Thierno Souley SALL.

Moi En Avril, 2015 (10:59 AM) 0 FansN°: 22
Ce que vous ne savez pas sur la grande MOSQUEE de PARIS durant les guerres mondial le general DEGAUL avais utilise tous les voies et moins pour que la guerre s arrete c est par la suite qu il avait demande a MAODO connaissant l homme sa dimantion de formuler des prierres pour que DIEU les vient au secours pour que ce desastre s arrete pour l interet de l humanite apres 1918 fin de la premiere gurre DEGAUL tres reconnaissant l avait promis de venire en france pour la pose de la premiere grande MOSQUEE de Paris et meme d europe mais MAODO a perefaire envoye un de c est plus grand Moukhame ELHADJI ABDOUL HAMID KANE de Kaolak d aller pour la pose de la premiere pierre et de la benire c etait en 1922 a PARIS c est en cette meme annee que ELHADJI MALICK SY est rappele a DIEU il a trouve que son disciple etait a paris pour cette mission qu il l avait confie c est laba que ELH ABDOU AMID KANE a recu cette triste nouvelle par telegramme c est a son retoure qu il est venu a Tivaouane pou presenter ses condaleance a SEYDY ABOUBACRY SY et toute la famille
Ngnm En Avril, 2015 (13:01 PM) 0 FansN°: 1
dommage qu'il n' ait pas formuler des prieres enfin que tous ces jeunes - en partis ses talibes- ne prennent la mer pour rejoindre cet europe qui n' a pu exister que grâce a ses prières.
serigne ou pas, c' est typiquement sénégalais , on s' occupe plus du problème des autres que des notre ( palestine vs boco haram, marche de paris vs marche pour commémorer les victimes du barca-barcakh, avoir le pouvoir de prier sur l' eau, dompter des lions affames et se laisser déporter juste pour ne pas contredire le colon etc.)
Sow En Avril, 2015 (11:57 AM) 0 FansN°: 23
ILS DOIVENT SAVOIR QUE DIEU NE CONNAIT NI SENEGALAIS NI GUINEEN MAIS UN MUSULMAN.CE N'EST PAS SERIEUX DE LA PART DES GUINEEN.POURTANT LEUR PARENTS SONT ICI SANS ETRE INQUIETE
@carloccc  En Avril, 2015 (14:03 PM) 0 FansN°: 24
@Carloccc vous nous parlez toujours des milions de talibe de Baye Niass dans le monde mais ce qui m'etonne et etonne tout le monde on suit souvent a la television les tournes des marabout senegalais dans le monde europe amerique pour animer des conferences que soit mouride layene khadre tidjiane

Pour les niassene je vois toujours que les Salle son moins rempli paraport au autre et c'est valable partout afrique du sud europe amerique et il y a que des senegalais qu'on voit dans Ces Salle forte dominance des saloum saloum ou sont les milions de talibes dans le monde ?

BAYE NIASS est un grand homme qui a joue un grand rol dans le monde mais ses certains qui se reclame de lui doivent revoir leur manier de faire la propagande qui n'a aucune importance dans certe confrerie Tidiania si ils le sont ?

Saoparisien En Avril, 2015 (15:07 PM) 0 FansN°: 25
UN imam qui y est dans l'incapacité d'assurer sa mission, doit être remplacer par un de ses nayibes et la vie continue. Les paroles de notre Seigneur peuvent être lues dans toutes les langues. Tous les musulmans sont des frères. "CEUX QUI CROIENT ET FONT DE BONNES OEUVRES, AURONT POUR RESIDENCE LES JARDINS DU FIRDAOUS (PARADIS) OU ILS DEMEURENT ETERNELLEMENT SANS DESIRER AUCUN CHANGEMENT. WASSALAM.
Dollys En Avril, 2015 (15:22 PM) 0 FansN°: 26
Les autorités sénégalaises doivent prendre très au sérieux cette histoire de la mosquée "sénégalaise" en Guinée pour éviter un conflit à l'image de celui de 1989 avec la Mauritanie. Elles doivent envoyer un émissaire ou une délégation à Conakry pour régler définitivement cette affaire et ne pas laisser seul l'Ambassadeur devant les autorités guinéennes qui ne veulent pas dit tout se prononcer sur cette affaire. Il y a lieu de savoir que l'association des sénégalais en Guinée dispose de documents qui atteste l'appartenance de ce site aux sénégalais même s'il se trouve dans un milieu soussou. A ce que je sache, l'Islam n'est pas en soussou ni en ouolof ou en peulh mais en arabe. Alors, quand un conflit existe, il faut dire la vérité d'abord à tout le monde et ensuite trouver des solutions après. Ce qui est sûr, c'est que certains du quartier koulouwondy où se trouve la mosquée en complicité avec la ligue islamique comunale de Kaloum, pour des raisons financières, bafouent toutes les règles qui ont été mises en place peu de temps après la reconstruction de la dite mosquée par un sénégalais que je taire le nom. Ainsi, après une discussion âpre entre les deux communautés qui fréquentent la mosquée en présence de la ligue islamique nationale, il a été retenu une liste d'imams établie comme suit: le 1er un guinéen du nom de Soumah qui malgré sa maladie n'a pas décliné sa nomination, le 2è un sénégalais du nom de Sao, le 3è et 4è des guinéens et le 5è un sénégalais. Mais à la grande surprise le premier imam dont l'état de santé ne lui permettant plus d'exercer cette fonction, au lieu de le faire remplacer par le second imam, s'est vu remplacé par un tocard qui ne figurait même pas sur cette liste des cinq, tout ça pour barrer la route à l'imam sénégalais. Et c'est ce que contestent aujourd'hui la communauté sénégalaise devant cette injustice cautionnée par la ligue islamique. Le problème est très profond, ces gens là, ne veulent pas qu'une autre langue autre que le soussou ne soit utilisée pour faire les serments même pas le peulh pour des raisons ethnocentristes propres à la Guinée. Et pourtant, cet imam malade aujourd'hui avait remplacé un sénégalais rappelé à Dieu en 2010. Les guinéens ont partout des mosquées à travers le monde et la ligue islamique devrait tenir compte de tout ça et en plus personne ne perturbe ses ressortissants au cours de leurs prières qui ne se font pas en langues locales des pays d'accueil. Les libanais ont pourtant une mosquée sur l'autoroute de Conakry et personne n'ose y aller pour imposer une langue locale. Toute cette haine est la conséquence directe de la fermeture des frontières avec ce pays à cause de Ebola. C'est pourquoi, j'insiste les autorités sénégalaises ne doivent pas minimiser cette affaire car durant la coupe d'Afrique des Nations, la Ligue islamique à travers une lettre dont je détiens copie, avait sanctionné l'imam sénégalais; imam SAO pour dit-elle avoir refusé de formuler des prières pour l'équipe nationale de Guinée le syli et ça fait très mal aux sénégalais vivant dans ce pays. On se demande même de quelle Islam revendique ces soussous là. Autre chose, toutes les mosquée du centre ville de Conakry ont été rénovées par l'Etat sauf cette mosquée dite sénégalaise et le Président Alpha CONDE qui jusqu'ici ne pipe mots, a prié dans toutes ces mosquées excepté cette mosquée sénégalaise. Il y a trop de choses à dénoncer sur cette affaire qui un jour je ne le souhaite pas, risque de déborder .
@moi En Avril, 2015 (20:01 PM) 0 FansN°: 27
@Moi le nom du moukhadame qui a construit ce Mosquee s'appelle EL HAI OUSSEYNOU SECK un lebou d'origine Bargnie il l'a construit en 1922

Le presidente Checkhou Toure donnait une grande importance ce Mosquee apres avoir etre maison de DIEU les 2 raisons sont un le lieu au centre ville du capital où Seul les colon faisaient leur loi que ce grand homme vient du senegal laissait tout ce qui les chers derrier lui pour installer cette Mosquee au coeur de la ville là ou habite les blanc il la voie comme un defie parsque lui (Chekhou Toure ) il a toujours aimer defier les blancs

2/ l'installasione de cette Mosquee corespond à sa naissance en 1922

à la mort de de ce moukhadam ELHADJI OUSSEYNOU SECK CHEIKHOU TOURE qui etait le presidente de l'epoque qui avait une grande admiration sur l'homme par son devoument a soliste sa famille ses proche pour qu'on l'enterre devant la Mosquee
Diop En Avril, 2015 (23:29 PM) 0 FansN°: 28
ARRETEZ CES POLEMIQUES INUTILES INNAL MASSADJIDA LIL LAH ELLES NE SONT NI POUR LES IBADOUS NI POUR LES CONFRERIES ELLES SONT POUR TOUS LES MUSULMANS POUR CELEBRER L'ANNIVERSAIRE DE SERIGNE BABACAR IL FALAIT ALLER DANS UNE MAISON
Sasa En Avril, 2015 (11:14 AM) 0 FansN°: 1
arrÊter de mÉlanger l'islam et faiseur de thÉÂtre

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]