Des sujets domestiques tentent d’éluder le Mondial

  • Source: : APS | Le 22 juin, 2018 à 13:06:10 | Lu 1751 fois | 0 Commentaires
content_image

Revue de Presse

La mort de cinq membres d’une même famille meurent dans un incendie à Kédougou (sud-est) et le procès portant sur l’affaire de la fraude au Baccalauréat 2017 font partie des sujets les plus en vue dans la livraison de vendredi de la presse quotidienne, sans compter le Mondial des Lions, devenu le nouveau serpent de mer des journaux. "Une famille décimée", affiche le journal Le Quotidien, au sujet de l’incendie qui s’est déclaré dans la nuit de mercredi à jeudi chez le chef d’agence de la Caisse nationale de crédit agricole du Sénégal (CNCAS), faisant 5 victimes.

Le chef d’agence du CNCAS de Kédougou "a perdu sa famille dans un incendie la nuit de mercredi à jeudi dernier. Le drame a été causé par une bonbonne de gaz butane qui aurait explosé", écrit le journal Le Quotidien. Ils ont été "retrouvés morts, asphyxiés dans une salle de bain, alors qu’ils tentaient de fuir les flammes d’un incendie survenu" dans leur maison, "aux environs de 4h du matin", à Gomba, un quartier de Kédougou, dans le sud-est du Sénégal, détaille Vox Populi.

Plusieurs autres journaux reviennent sur le même drame, dont le quotidien Enquête, qui parle d’un "incendie d’une rare violence". "Les sapeurs-pompiers ont pourtant été alertés très tôt. Informés à 4h16 mn, ils sont arrivés 10 minutes plus tard, mais ils n’ont rien pu faire", souligne Enquête. Il rapporte les explications du commandant de la 62e compagnie d’incendie et de secours de Kédougou : "Nous avons eu des difficultés d’accès à la maison, parce que tout était hermétiquement fermé à l’intérieur et il y a un très long mur de clôture avec des tessons de bouteille.

Donc, nous avons dû passer par la terrasse pour avoir accès à l’intérieur de la maison". Libération et L’Observateur parlent également de l’accident, de même que Rewmi quotidien, et L’As, selon lequel le chef de famille était en mission à Tambacounda, une région limitrophe, lors du drame. Kédougou "est en proie, ces derniers temps, à des cas de sinistres qui enregistrent, le plus souvent, mort d’hommes", signale Walfquotidien.

Le même quotidien ouvre par ailleurs sur un autre sujet, celui concernant la fraude au Baccalauréat 2017, affaire dans laquelle "plus de 30 prévenus risquent entre 6 mois et 5 ans" d’emprisonnement, si l’on en croit le journal. "Dans son réquisitoire, hier au procès de l’affaire dite des fuites au Baccalauréat 2017, le procureur de la République a requis des peines d’emprisonnement allant de 6 mois à 5 ans ferme contre les 35 prévenus. Parmi lesquels des professeurs" dont le maître des poursuites demandent "qu’ils soient condamnés et interdits d’enseigner, pour une durée de 10 ans.

Le verdict sera connu le 12 juillet", signale Walfquotidien. "5 ans contre le proviseur fraudeur" dont le procureur a demandé qu’il soit "interdit d’exercer le métier d’enseignant pour une période de dix ans", renchérit La Cloche. Il "vendait les épreuves à partir de 30.000 FCFA", souligne Remi quotidien. "Des peines de 6 mois à 5 ans requises", relève également Enquête. La défense a pour sa part "plaidé l’absence de base légale de poursuites". Mamadou Djibril Dia, proviseur du lycée de Kahone, a pourtant "reconnu avoir vendu des épreuves de l’examen du Baccalauréat entre 2016 et 2017", rapporte Le Soleil.

Un "aveu de taille", commente Le Soleil au sujet de ce procès renvoyé deux fois avant de se tenir en audience spéciale hier jeudi, en attendant le verdict qui sera connu le 12 juillet prochain, précise également ce journal. Les quotidiens, outre ces deux sujets majeurs, s’intéressent naturellement au Mondial des Lions, qui seront à Ekaterinbourg cet après-midi, en perspective de leur deuxième match de poule contre le Japon. "Les Lions s’entraînent une dernière fois ce vendredi matin à Spoutnik avant de prendre un vol spécial pour Ekaterinbourg dans l’après-midi", annonce Libération.

Une information confirmée par Vox Populi notamment, selon lequel le sélectionneur des Lions a ménagé Sadio Mané "pour un travail musculaire". Le mot d’ordre est de gagner contre le japon pour "se hisser en 8e de finale !", rappelle Le Témoin quotidien. "Un choc aux allures d’une finale, puisqu’il oppose les deux premiers du groupe H de ce Mondial 2018", relève Walfquotidien.

En attendant, Enquête estime que le duo Wagué-Sarr "prend le pouvoir", en référence aux deux benjamins de la Tanière, le latéral Moussa Wagué et l’excentré Ismaïla Sarr. "Alfred Ndiaye a bousculé la hiérarchie" au milieu, aux dépens notamment du capitale des Lions Cheikhou Kouyaté, juge de son côté La Cloche. Au-delà de sa "belle performance" contre la Pologne, "il a grappillé des points précieux pour la rude concurrence", écrit le journal.

L’As revient pour sa part sur la titularisation de l’attaquant Mbaye Niang et sa prestation qui a "convaincu plus d’un", dont la FIFA qui en a fait l’homme du match de la rencontre contre la Pologne. "Auteur d’une grosse partie, le joueur du Torino s’est parfaitement adapté à son nouveau rôle. Cissé tient désormais l’homme qu’il a toujours recherché pour tenir" le poste d’attaquant de pointe, indique le journal.

Il donne ensuite la parole à l’intéressé : "Si j’ai eu une adaptation facile, explique Mbaye Niang, c’est grâce au groupe qui travaille ensemble depuis trois ans. Je suis arrivé en cours de compétition. Je me suis fait tout petit et j’ai apporté mes qualités". "Avec le groupe que nous avons, tout devient facile, reprend-il. Il me fallait, avec beaucoup d’humilité, me retrouver petit à petit dans cette équipe" du Sénégal qu’il a rejoint après avoir longtemps hésité entre la tanière et les Bleus de la France, son pays de naissance.

Même si le journal Le Quotidien décrit une "Tanière fermée aux médias" à Kaluga, L’observateur s’est introduit "Au cœur de la Tanière des Lions" pour conter à ses lecteurs "les secrets de cohabitation de la bande à Sadio Mané". Il évoque les prières "à 4h du mat’, soins et massage avant le déj’, PlayStation après le dîner", "Il y a les séances et leur intensité à couper le souffle et à éprouver les muscles des plus téméraires. Il y a la vie de groupe qui permet d’oublier les affres de la préparation et les coups des matchs. dans cette tanière qui a appris à vivre ensemble depuis trois ans, écrit L’Observateur, le fou-rire est devenu l’expression la mieux partagée". BK/AKS


Auteur: Aps - APS






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]