L’Affaire Yavuz Selim demeure en exergue

  • Source: : APS | Le 13 octobre, 2017 à 10:10:51 | Lu 1063 fois | 4 Commentaires
content_image

Revue de Presse

L’affaire Yavuz Selim compte parmi les sujets d’actualité les plus en exergue dans la livraison de vendredi de la presse quotidienne, dont plusieurs titres reviennent sur les explications du président de la République concernant la décision du Sénégal de fermer cette école sénégalo-turque. "Après plusieurs tentatives de négociations pour passer les écoles Yavuz Selim sous administration provisoire, l’Etat du Sénégal a décidé de les fermer jusqu’à nouvel ordre", écrit le quotidien L’Observateur, citant le président sénégalais.

"C’est Erdogan qui avait demandé la fermeture des écoles (Yavuz Selim) depuis trois ans", ajoute Macky Sall dans d’autres propos rapportés par le même journal. "Macky confirme avoir fermé Yavuz Selim à la demande d’Erdogan", souligne Vox Populi, la tentative de coup d’Etat de juillet 2016 en Turquie n’a en réalité fait qu’accélérer "la demande de fermeture des réseaux Gülen", explique le président sénégalais dans d’autres déclarations reprises par ce journal. Les "réseaux Gülen" font référence au prédicateur turc Fethullah Gülen, actuellement réfugié aux Etats-Unis.

Il est considéré comme un opposant au régime d’Erdogan qui voit sa main derrière la tentative de putsch déjouée en 2016. Depuis, des purges sont opérées en Turquie au sein de l’armée, de la justice et de l’enseignement, entre autres segments de la société turque considérés comme acquis aux idées de Gülen. Au Sénégal, où les écoles Yavuz Selim relève des mêmes réseaux, "Macky clôt le débat", estime Enquête. "Un communiqué très clair a été fait pour dire aux parents d’élèves de prendre des dispositions puisque cette association ne pourrait plus continuer à exercer ses activités" au Sénégal, rapporte le journal.

"Depuis cette crise en 2016", c’est-à-dire l’affaire des écoles Yavuz Selim, "c’est la première fois que Macky Sall se prononce sur cette question", signale le journal Le Quotidien. "Le chef de l’Etat sort de son mutisme pour s’exprimer sur l’affaire Yavuz Selim qui défraie la chronique depuis quelques semaines", constate le quotidien L’As. Outre ce sujet, fait aussi débat dans les quotidiens, la possibilité juridique pour le président de la République Macky Sall de solliciter ou non un troisième mandat, s’il est réélu en 2019.

Alors que le nouveau garde des Sceaux, Ismaïla Madior Fall, a cru clore le débat en affirmant que l’actuelle Constitution n’autorise pas un troisième mandat du président Sall, le constitutionnaliste Jacques Mariel Nzouankeu enfonce le clou, à la suite de son collègue Babacar Guèye qui avait soulevé ce débat en fin de semaine dernière. "Macky peut être candidat en 2024", assure Nzouankeu, un constitutionnaliste émérite dont les propos barrent la Une de Walfquotidien.

"Le professeur Babacar Guèye a soutenu récemment que M. Macky Sall, président de la République en fonction, peut-être candidat en 2024, pour briguer un nouveau mandat", observe d’abord Nzouankeu dans une contribution publiée dans les colonnes de Walfquotidien. Le professeur Guèye avait "ajouté qu’une disposition transitoire devrait être inscrite dans la Constitution au cas où l’on ne souhaitait pas que le président brigue un nouveau mandat en 2024", écrit Nzouankeu dont les "observations confirment cette analyse et en précisent les contours juridiques".

Or, le ministre de la Justice ne semble pas de cet avis, qui martèle dans les colonnes du journal Le Quotidien : "Pas d’interprétation possible pour un troisième mandat" en faveur de l’actuel chef d’Etat. "L’ancien ministre-conseiller juridique du président Sall affirme qu’il n’y a aucune possibilité de faire un troisième mandat. Une réplique à son collègue universitaire qui pense que c’est pourtant +juridiquement possible+ puisque la nouvelle Constitution ne prévoit pas de disposition transitoire", écrit le journal. "Nul ne peut exercer plus de deux mandats successifs. La Constitution du Sénégal est très claire sur la question et ne laisse place à aucune interprétation", renchérit le ministre de la Justice, dans des propos rapportés par Vox Populi. Sud Quotidien, de son côté, titre : "Ismaïla Madior Fall +clôt+ le débat". BK/PON


Auteur: APS - APS






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (3)


Oh Dieu, Secoure Les éprouvés  il y a 1 semaine (10:59 AM) 0 FansN°: 1
Un conseil pour mes sœurs et mes frères éprouvés dans le cadre de l'affaire Yawuz Selim :

Il ya une recette ultra-efficace avec la permission de Dieu. et c'est ultra-simple à mettre en oeuvre :

L'ensemble des parents d'élèves, des profs et du personnel, chacun dans sa maison réunit ses enfants et vous faites une naafileu (2 rakas, ou 4 ou plus, mais 2 c'est bon). C'est mieux de le faire la nuit, vers 3h ou 4h ou 5h du matin.

Vous faites vos ablutions correctemnt, vous portez des habits propres, vous vous mettez dans un endiroit propre, sur des tapis propres, vous faites une prière naafileu de 2 rakas. A la fin de la prière, vous levez les 2 mains vers le ciel et vous parlez à Dieu comme s'IL était assis en face de vous : pleurez si vous avez envie de pleurer, ne vous retenez pas, sortez tout ce que vous avez sur le cœur, l'avenir des enfants, l'injustice que Macquy Sall fait, les gens qui vont tomber dans le chômage, etc. Priez, et demandez à Dieu de vous débarrasser de Macquy Sall et de tous ceux qui sont en train de vous léser !

C'est hyper important d'y associer les enfants car la plupart des enfants n'ont pas de péchés ! A la fin de votre prière, priez sur le Prophète et gardez espoir!

Vous pouvez renouveler cette naafileu chaque fois que vous ressentez le desarroi. Faites-le, vous allez voir des résultats avec la permission de Dieu !!!

Que Dieu assiste la totalité des croyants qui sont ou seront affectés par cette décision arbitraire de Macky Sall ! amine.

Juste Un Conseil! il y a 1 semaine (13:28 PM) 0 FansN°: 2
dans le cas où des parents voudraient l'appliquer je leur conseille tout de même de ne pas impliquer les enfants. LAISSEZ DORMIR LES ENFANTS , ne les réveillez surtout pas pour les associer à vos prières noctures si vous souhaitez en faire. Les enfants ont droit à leur insouciance ne les traumatisez pas inutilement!

Ne leur dites pas non plus que c'est yavuz selim ou rien!!
Anonyme il y a 1 semaine (16:51 PM) 0 FansN°: 3
Bienvenue sur le meilleur site de rencontres sexe >>> w­w­w.W­a­n­t­s­d­a­t­e.c­o­m

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]