Le Renvoi du Procès en Appel de Khalifa Sall au menu

  • Source: : APS | Le 06 juin, 2018 à 11:06:09 | Lu 1055 fois | 1 Commentaires
content_image

Revue de Presse

’’Les plaidoiries et les débats dans le cadre du procès en appel de la caisse d’avance de la mairie de Dakar, vont commencer le 9 juillet prochain. Celle-ci, enrôlée hier’’ mardi, ’’a été renvoyée au 9 juillet prochain sur demande des avocats du maire de Dakar et de ses co-accusés’’, rapporte Le Soleil. La plupart des journaux reviennent sur le renvoi de ce procès initialement prévu pour débuter ce mardi, relève Vox Populi. Mais déjà, la défense et le premier président de la Cour d’appel, le juge Demba Kandji, ’’ont croisé le fer en attendant le début des choses sérieuses’’, note le journal.

Ce que confirme L’Observateur, qui reproduit des extraits des propos du juge Kandji : ’’Je ne permettrai pas qu’on prenne la Cour pour un guignol’’. ’’Demba Kandji se fait menaçant’’, souligne L’As à ce propos. Selon L’As, le premier président de la Cour d’appel de Dakar ’’n’a laissé aucun quartier aux conseils de Khalifa Sall et Cie, qui souhaitaient un renvoi jusqu’en novembre du procès de leur client’’, condamné en première instance à 5 ans de prison le 30 mars dernier, pour une affaire de détournement de fonds publics portant sur 1,8 milliard de francs CFA.

’’La bataille du temps’’, affiche le journal Le Quotidien, selon lequel les avocats de la défense ’’souhaitent une régularisation de la procédure. ’’Les échanges ont été houleux (...)’’, rapporte le quotidien Enquête, précisant que le président de la Cour d’appel de Dakar ’’a pris la mouche, lorsque’’ Me Mbaye Sèye du pool d’avocats du maire de Dakar ’’a sous-entendu que l’Etat veut expédier l’affaire, pour des raisons politiciennes’’. ’’Guéguerre de stratégies entre la défense et l’Etat’’, pointe Walfquotidien. ’’La défense veut encore entraîner le pouvoir dans une guerre d’usure.

En demandant le renvoi du procès, les avocats du maire de Dakar veulent faire en sorte que l’affaire ne puisse pas être vidée en appel et en cassation avant le dépôt des candidatures pour la présidentielle de 2019’’, croit avoir le journal. Les avocats de Khalifa Sall, de même que ses partisans de manière générale, ont toujours fait valoir que le procès de l’édile relève d’une cabale politique visant à l’empêcher de se présenter à la prochaine présidentielle.

Khalifa Sall fait passer les quotidiens d’une thématique à une autre, avec par exemple Vox populi évoquant la ’’mort programmée’’ de la coalition "Manko Taxawu Senegaal’’ qu’il formait avec notamment le leader du Grand parti, Malick Gackou, et l’ancien Premier ministre, Idrissa Seck. ’’L’alliance stratégique entre Idrissa Seck, Malick Gackou et Khalifa Sall, qui avait été scellée autour de la coalition +Manko Taxawu Senegaal+, n’a pu resister au choc des ambitions entre les trois leaders précités, constate le journal.

Tribune également revient sur la présidentielle 2019 et ’’la jurisprudence Wade’’ à laquelle ferait face le président Macky Sall, en allusion au fait que l’actuel locataire du palais a fait mordre la poussière à son prédécesseur en dépit des nombreux soutiens dont Abdoulaye Wade se prévalait. ’’En ralliant chaque jour à sa cause des responsables de l’opposition disparate et du cercle des dignitaires, qui lui promettent leur soutien à la présidentielle de février 2019, le président Sall oublie ou fait semblant d’oublier que son prédécesseur au palais avait regroupé en 2012, dans sa coalition, plusieurs dirigeants de partis, des marabouts, des chefs coutumiers et des soi-disant faiseurs de miracles, qui lui assureraient la victoire’’, rappelle ce journal.

Alors que le quotidien national Le Soleil annonce à sa Une que les écoles coraniques (daaras) vont être désormais reconnues par l’Etat et ’’pourront bénéficier de subventions et de primes’’, à la faveur d’un projet de loi sur le statut de ces structures, qui sera présenté en Conseil des ministres, Le Témoin quotidien signale que les "moniteurs de +daaras+ entrent dans le +niakhtou+’’ (grève).

’’Ils réclament à l’Etat 1,600 milliard de francs CFA représentant huit mois d’arriérés de salaire. Après un sit-in mardi prochain, annonce le journal, ils menacent de relâcher les talibés dans la ..nature’’. Sud Quotidien note pour sa part que les élèves du système d’éducation formelle se trouvent ’’sous la hantise’’ du réaménagement du calendrier scolaire consécutif à la grève des enseignants. BK


Auteur: Aps - APS






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]